Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Sept pays rompent leurs relations avec le Qatar

La plus grave crise diplomatique dans le monde musulman depuis près de 40 ans

L’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et Bahreïn, ainsi que l’Égypte, ont rompu leurs relations diplomatiques avec Doha, lui reprochant son soutien aux islamistes et une complaisance à l’égard de l’Iran.

 

C’est une nouvelle escalade dans la crise entre le Qatar et ses principaux voisins du Golfe. Accusant Doha de financer le terrorisme, l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn ainsi que l’Égypte ont annoncé ce lundi la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar. Le minuscule émirat a été également exclu de la coalition militaire qui intervient au Yémen contre les miliciens Houthistes pro-iraniens. C’est la crise la plus grave depuis plus de trente ans entre pays membres du Conseil de coopération du Golfe.

 

 

Pour « protéger sa sécurité nationale des dangers du terrorisme et de l’extrémisme », Riyad a décidé également de fermer ses frontières terrestres, aériennes et maritimes avec le Qatar. « L’Arabie saoudite a pris cette mesure décisive en raison des sérieux abus des autorités de Doha tout au long des dernières années (...) pour inciter à la désobéissance et nuire à sa souveraineté », a déclaré un responsable saoudien.

« Le Qatar accueille divers groupes terroristes pour déstabiliser la région, comme la confrérie des Frères musulmans, Daech (acronyme en arabe de l’EI) et Al-Qaïda », a-t-il accusé. Selon lui, Doha soutient aussi « les activités de groupes terroristes soutenus par l’Iran dans la province de Qatif (est) », où se concentre la minorité chiite du royaume saoudien, ainsi qu’à Bahreïn, secoué depuis plusieurs années par des troubles animés par la majorité chiite de ce pays.

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

 


 

Crise diplomatique dans le monde musulman

 

Lundi 5 juin 2017, l’Arabie saoudite, le Bahreïn, l’Égypte et les Émirats arabes unis ont annoncé la rupture immédiate de leurs relations diplomatiques avec le Qatar, tandis que la Force commune arabe engagée au Yémen a exclu le Qatar de ses rangs.

 

L’Arabie saoudite, le Bahreïn et les Émirats arabes unis ont interdit tout contact terrestre, maritime et aérien avec le Qatar, ce qui rend le hub aérien de Doha largement impraticable.

Les diplomates qataris ont 48 heures pour quitter ces quatre pays.

Il s’agit de la plus grave crise diplomatique dans le monde musulman depuis près de 40 ans.

Depuis le sommet arabo-islamo-états-unien de Riyad, les relations entre l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et le Qatar n’ont cessé de se tendre.

L’Agence de presse qatarie avait publié une dépêche attribuant à l’émir Tamim des propos favorables à l’Iran et prétendant que sa propre famille, les Al-Thani, étaient des descendants d’Abdelwahhab, le fondateur du Wahhabisme. L’Arabie saoudite avait immédiatement réagi sur toutes ses chaînes de télévision jusqu’à ce que le Qatar déclare que le site internet de son agence avait été hacké et retire la dépêche. Assurant de sa bonne foi, le Qatar a sollicité l’aide du FBI états-unien pour faire toute la lumière sur cette affaire.

En réalité, cet épisode n’est que la face cachée de l’iceberg : le Qatar participe avec le Royaume-Uni à une tentative de redistribution des cartes au Moyen-Orient qui pourrait bouleverser toutes les alliances actuelles.

(Source)

 


 

La crise diplomatique autour du Qatar
provoque la flambée des cours du pétrole

 

La rupture des relations diplomatiques entre six pays du Moyen-Orient et le Qatar a fait rebondir ce lundi les prix de l’or noir. Quelles conséquences désormais pour l’accord sur la baisse de production de pétrole arraché par l’OPEP ?

 

Le séisme diplomatique qui a secoué aujourd’hui le Moyen-Orient a produit une onde de choc sur le marché pétrolier. Le cours de l’or noir a rebondi en Asie à la faveur d’un affaiblissement du dollar après que l’Arabie saoudite, l’Égypte, Bahreïn, les Émirats arabes unis, le Yémen et la Libye ont rompu leurs relations avec l’émirat, qu’ils accusent de soutien au terrorisme.

Vers 07 h 00 GMT, le baril de light sweet crude (WTI), référence américaine du brut, pour livraison en juillet, prenait 52 cents à 48,18 dollars dans les échanges électroniques en Asie.

Les pays arabes ont cherché à isoler le Qatar en limitant l’accès à ce pays au Golfe, ce qui a créé des tensions dans la plus importante région pétrolière du monde, indique Bloomberg.

À long terme, la situation autour du Qatar ne devrait pourtant pas affecter l’accord sur la baisse de la production de pétrole obtenu par l’OPEP, assure Vladimir Voronkov le représentant permanent auprès des organisations internationales à Vienne.

« En ce qui concerne l’accord, ce document a une vocation politique et non économique, de fait je ne pense pas qu’il y ait des effets sur le respect de l’accord. C’est un accord multilatéral, et tous les pays n’ont pas lâché le Qatar », indique-t-il à Sputnik avant d’ajouter : « Je ne crois pas qu’il faille s’attendre à d’importants changements ».

La Bourse de Doha a ouvert en forte baisse lundi matin, perdant 5,7 % dans les cinq premières minutes des échanges.

(Source)

À lire, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 






Alerter

47 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1740310
    Le 5 juin à 18:59 par Karim45
    Sept pays rompent leurs relations avec le Qatar

    Depuis le temps que le Qatar héberge les "frères musulmans" dont des icônes médiatiques tel que Youssef al-Qardaoui, ce n’est pas trop tôt. L’Arabie est gangréné par ce courant cancérigène malgré que sa religion d’état est le sunnisme salafiste.
    Après, il ne faut pas oublier que ce n’est pas le Qatar qui a des usines d’arme et que l’armement entre les mains de Daech est soutenu par des pays autre que des arabes/musulmans.

     

    Répondre à ce message

  • #1740321
    Le 5 juin à 19:09 par listener
    Sept pays rompent leurs relations avec le Qatar

    Messieurs les experts en relations quataro-saoudo-machin truc, et les fins connaisseurs des types porteurs de serviettes éponge sur la tête, j’ai le regret de vous dire que, moi, je n’y comprends que pouic. Je ne sais même pas d’ailleurs où se trouve le Quatar dont je me fous éperdument.

     

    Répondre à ce message

    • #1740698
      Le 6 juin à 12:11 par Sherlock
      Sept pays rompent leurs relations avec le Qatar

      Si tu te sers de gaz naturel pour la cuisine ou le chauffage, il y a de fortes chances pour que le Qatar t’intéresse bigrement. Il est assis sur la plus grosse réserve mondiale, un mammouth, qu’il partage avec l’Iran. Maintenant y’en a qui préfèrent le tout électrique mais c’est plus cher.

       
  • #1740330
    Le 5 juin à 19:14 par otan, syndicat du crime
    Sept pays rompent leurs relations avec le Qatar

    Inversion accusatoire totale : daesh est une création des services saoudiens, point.

    Le Qatar n’est certes pas blanc-blanc non plus, mais sa taille géographique infime et ses ressources essentiellement gazières le placent dans un profil un peu différent de son encombrant voisin : l’état islamique battu, ses mécènes cherchent à masquer la poussière sous le tapis, disons.... qui est sans cesse obsédé par l’iran, sinon les séouds ?

    Ces pauvres ventripotents émirs ne voient pas que le pétrole sera moins prépondérant par le biais de la transition énergétique, ce sera la curée contre eux à ce moment là...

     

    Répondre à ce message

  • #1740378
    Le 5 juin à 20:11 par Paix et paix
    Sept pays rompent leurs relations avec le Qatar

    Les États Unis et les arabes unis de foutent vraiment de la gueule du monde

     

    Répondre à ce message

    • #1740495
      Le 5 juin à 22:44 par Joseph Gobelet d’urine chef de la propagande
      Sept pays rompent leurs relations avec le Qatar

      L’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis ont rompu leurs relations diplomatiques avec Doha ....
      Un problème de deal de captagon qui c’est mal passer ou quoi ?
      Momo ,Ibrahim et kader se piquent les clients ...on connait ça en ex France aussi ,dans le 93, le 92, à Marseille, à Grenoble ,à Toulouse aux Mirail un problème récurrent, qui pourrit les relations entre futurs Montaigne, mince, c’est dommage dire que le PSG et Arsenal vont en pâtir....
      C’est les supporters qui vont l’avoir mauvaises !
      Une mauvaise année.....................................

       
  • #1740417
    Le 5 juin à 20:53 par Starkamanda
    Sept pays rompent leurs relations avec le Qatar

    Le petit coq de la région en rit ...

     

    Répondre à ce message

  • #1740424

    Le fric du PSG servirait-il a financer le terrorisme islamiste ?

     

    Répondre à ce message

  • #1740485
    Le 5 juin à 22:22 par internaute77
    Sept pays rompent leurs relations avec le Qatar

    Les pays qui ont financé le terrorise et le coup d’état en Egypte attaquent le Qatar. Je ne suis pas étonné.

     

    Répondre à ce message

  • #1740537
    Le 5 juin à 23:57 par Jean Le Chevalier
    Sept pays rompent leurs relations avec le Qatar

    Hypocrisie que tout cela. Celà fait 40 ans que ces pays financent l’idéologie satanique islamique en Occident et qu’ils encouragent les terroristes à nous frapper.

     

    Répondre à ce message

    • #1740649
      Le 6 juin à 09:59 par Anonyme
      Sept pays rompent leurs relations avec le Qatar

      Revoir votre analyse, je pense que vous avez voulu dire que cela fait 40 ans que les occidentaux s’évertuent à financer les terroristes(je n’aime pas islamiste car il y a le mot islam et l’islam est hors champs du terrorisme) pour semer la pagaille prioritairement au Moyen-Orien et en Afrique, quelle hypocrisie.

       
  • #1740592
    Le 6 juin à 05:49 par SR.F
    Sept pays rompent leurs relations avec le Qatar

    Le Qatar a entamé des relations poussés avec l’Iran ,ce qui met en branle l’idée que l’Iran souhaite éliminer le sunnisme rendant ainsi le chiisme fréquentable.

    La contre-attaque consiste à assimiler le Qatar promoteur du terrorisme et l’Iran ;Permettant ainsi d’alimenter la haine entre sunnites et chiites.

    Cette façon de faire rappelle le mode opératoire des services secrets occidentaux
    dans les coups d’état dans le monde musulman.

     

    Répondre à ce message

  • #1740650
    Le 6 juin à 10:05 par Poutine
    Sept pays rompent leurs relations avec le Qatar

    À mourir de rire.
    Ça faisait des plombes que les "complotistes" et la "fachosphere" disaient que le Qatar sponsorisait les djihadistes et on les prenait pour des délirants, puis maintenant c’est avoué publiquement ...
    À quoi joue l’Empire ?

     

    Répondre à ce message

    • #1740855
      Le 6 juin à 19:18 par Imen
      Sept pays rompent leurs relations avec le Qatar

      D’un autre côté, au sommet de DOHA de 2009 consacré à la situation à Ghaza, Ahmadinejad avait tenu un discours mémorable.
      Une tribune laissée (offerte) à un homme comme lui, n’ est pas anodin, le signe possible d’un Qatar engagé et volontariste sur un front sensible, ce qui n’est certainement pas du goût de tous.
      Entendre que Trump et l’AS se seraient accordés sur la condamnation de l’islam politique pratiqué par le QATAR pourrait faire sourire si cela n’était pas confondant d’hypocrisie.

       
Afficher les commentaires précédents