Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Sexe, drogue, sécurité, loisirs, manipulation : Aldous Huxley avait tout compris

À l’image des très controversés Protocoles des sages de Sion – toutes proportions polémiques gardées – Le Meilleur des mondes (1932) est une fiction visionnaire qui se rapproche de la réalité. La suite a donné raison à Aldous. L’esprit du livre a inspiré des générations entières de romanciers et de philosophes. Ces derniers, attirés par la lucidité comme les phalènes par la lumière, ont précisé et éclairé le tableau cauchemardesque du Meilleur des mondes afin d’approcher la structure cachée de notre société, sans s’arrêter à sa peau, comme le Système nous l’intime.

 

Ces temps-ci, sur les réseaux sociaux, un texte attribué à Huxley fait fureur. Il déclenche chez les lecteurs peu au fait de la politique profonde une prise de conscience doublée d’une angoisse.

« Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. [...]
Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste.
Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée.
Surtout pas de philosophie. Là encore il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des informations et des divertissements flattant toujours l’émotionnel ou l’instinctif.
On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique.
Il est bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser.
On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains.
Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux.
En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté : de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté. »

Cependant, il ne s’agit pas d’un extrait du Meilleur des mondes, mais d’un texte de Serge Carfantan écrit en 2007 et intitulé « Leçon 163 : Sagesse et révolte ». Ce qui n’enlève rien à la qualité du texte en question. Voici l’extrait entier, avec un trou qui n’est pas de notre volonté.

« Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Les méthodes du genre de celles d’Hitler sont dépassées. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes. L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées (cf. les individus de type alpha, béta, gamma).

Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle. Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limité et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter. Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste. Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif. Surtout pas de philosophie.

Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des divertissements flattant toujours l’émotionnel ou l’instinctif. On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser. On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux. (cf. le rôle de la drogue et du sexe dans le roman de Huxley)

En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté. Le conditionnement produira ainsi de lui-même une telle [volonté d’ ?] intégration, que la seule peur – qu’il faudra entretenir – sera celle d’être exclus du système et donc de ne plus pouvoir accéder aux conditions nécessaires au bonheur.

L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est : un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité est bon socialement, ce qui menacerait de l’éveiller doit être ridiculisé, étouffé, combattu. Toute doctrine mettant en cause le système doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste et ceux qui la soutienne devront ensuite être traités comme tels. On observe cependant, qu’il est très facile de corrompre un individu subversif : il suffit de lui proposer de l’argent et du pouvoir (la proposition est dans le roman !). »

Tout ceci est bien vrai, comme disait la Mère Denis, et cette pensée est désormais partagée par un nombre grandissant de citoyens, on ne parle évidemment pas que de la France. C’est d’ailleurs le souci numéro un du pouvoir, qui n’arrive pas à endiguer une prise de conscience non générale – ne rêvons pas – mais suffisamment partielle pour être contagieuse.

 

Voici maintenant deux textes tirés du roman d’Huxley. Écrits en 1932, ils n’en demeurent pas moins très contemporains.

« À présent – voilà le progrès – les vieillards travaillent, les vieillards pratiquent la copulation, les vieillards n’ont pas un instant, pas un loisir, à arracher au plaisir, pas un moment pour s’asseoir et penser, ou si jamais, par quelque hasard malencontreux, une semblable crevasse dans le temps s’ouvrait béante dans la substance solide de leurs distractions, il y a toujours le soma, le soma délicieux, un demi gramme pour un répit d’une demi-journée, un gramme pour un week-end, deux grammes pour une excursion dans l’Orient somptueux, trois pour une sombre éternité sur la lune ; d’où, au retour, ils se trouvent sur l’autre bord de la crevasse, en sécurité sur le sol ferme des distractions et du labeur quotidiens, se précipitant de Cinéma Sentant en Cinéma Sentant, de femme en femme pneumatique, des terrains de Golf-Électro-Magnétique… »

Pas mal, non ? Les loisirs du 4e âge, les parcs à riches octogénaires de Floride, la sexualité boostée par les drogues, les drogues pour oublier le réel (sans le changer), la civilisation des loisirs, le sexe comme refuge d’une pseudo-liberté, la tyrannie de la sécurité, la robotisation du sexe... tout y était ! Et maintenant, en guise de dessert, une petite pointe sur le bonheur :

« Parce que notre monde n’est pas le même que celui d’Othello. On ne peut pas faire de tacots sans acier, et l’on ne peut pas faire de tragédies sans instabilité sociale. Le monde est stable, à présent. Les gens sont heureux ; ils obtiennent ce qu’ils veulent, et ils ne veulent jamais ce qu’ils ne peuvent obtenir. Ils sont à l’aise ; ils sont en sécurité ; ils ne sont jamais malades ; ils n’ont pas peur de la mort ; ils sont dans une sereine ignorance de la passion et de la vieillesse ; ils ne sont encombrés de nuls pères ni mères ; ils n’ont pas d’épouses, pas d’enfants, pas d’amants, au sujet desquels ils pourraient éprouver des émotions violentes ; ils sont conditionnés de telle sorte que, pratiquement, ils ne peuvent s’empêcher de se conduire comme ils le doivent. »

Un comportement parfait dicté par le Système, des foules calculées grâce au développement accéléré de l’individualisation, l’étouffement de toute possibilité de révolte, l’explosion de la famille en isolats humains, décidément, Aldous, bienvenue en 2017 !

 

 

 

Retrouvez les petits-enfants d’Huxley sur Kontre Kulture

 

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

74 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Une des dernières émissions vues par moi à la télé : la partouze chez les retraités. Une grand mére expliquait fièrement devant les caméras qu’elle partouzait plusieurs fois par semaine, ses petits-enfants présents, tout en cuisinant. Et là, j’ai rompu définitivement avec la télé et ai compris la volonté de bonoboïsasion du peuple. Dégradant, avilissant, la monstruosité la plus répulsive comme norme sociétale promue par les merdias du système.


  • #1776287

    Les élections présidentielles en France l’ont démontré parfaitement. Ce texte montre une fois de plus que notre salut ne viendra pas des masses, comme l’ont si bien démontré Gustave le Bon et Guy Debord.


  • " On asservit plus facilement les peuples avec la pornographie qu’avec des
    miradors "

    Alexandre Soljenitsyne

     

  • Interview réalisée le 18 Mai 1958.
    En prime time.
    Inimaginable à la télévision française de cette époque !


  • Merci Huxley (malgré son background qui en dit long, ou plutôt celui de sa famille) !


  • Merci pour cet article. Huxley compte parmi les visionnaires et a inspiré bon nombre d’auteurs. En ce moment, lis "Super-Cannes" de j.G. Ballard, dont l’action se déroule à Sofia-Antipolis, rebaptisé Eden-Olympia. Quel grand livre ! Le chapitre 10 est magistral. Ballard, l’auteur de Crash !, mériterait un article lui aussi. Et puis, je ne peux m’empêcher de penser à la série TV "Le Prisonnier". Voir aussi le film Paradis pour tous avec Dewaere et Dutronc. Alors, oui, rien à attendre des masses. " Il est plus facile de manipuler une foule qu’un individu" Napoléon.


  • J’avais déjà vu cette interview y a quelques années et j’avoue qu’à l’époque ça m’avait marqué. Cela dit, je crains que ER fasse une erreur en s’imaginant que ce type serait aussi connu comme il le prétende. Les moins de 40 ans ne connaissent pas Huxley ni votre fameux Céline d’ailleurs qu’on évoque pour un oui ou pour non. Je travaille dans le milieu socio-culturel et crois être bien placé pour en juger. Citer des noms, le sport favori dans ce genre de milieux pour en jeter, est un événement quotidien pourtant je n’ai jamais entendu parler de Huxley que je n’ai d’ailleurs pas lu non plus.

     

    • Cher Sa Majesté,
      Sachez que nous avions étudié " Le meilleur des mondes " d’Aldous en cours de 4e, en 1975, dans le lycee-collège-lep François Jean Armorin. C’était l’époque où certains enseignants transmettaient encore un peu de la vraie culture. Je pense parfois aux professeurs d’alors, et me demandent s’ils font le lien entre ce roman et la vie actuelle
      J’en croise quelques uns qui sont devenus de vrais gauchos, et qui voient du fascho des qu’on prend position contre le politiquement correct. Comme quoi quand on ne veut pas voir ...
      J’en profite d’ailleurs pour saluer la mémoire de F. J. Armorin, reporter international, né à Crest -26400- mort en plein vol alors qu’il avait un dossier sur la guerre d’Indochine. Sa fiche wikipédia ne demande qu’à être complétée !!!
      Il avait peut-être trouvé des accointances suspectes chez les élites françaises, ou alors un de ses copassagers devait-il être victime d’un accident d’avion, mortel à coup sûr. Comment d’ailleurs peut-on avoir la liste des passagers d’un vol qui date des années 50 ?


    • Toutes les personnes de mon entourage proche (de 15 à 90 ans) ont au moins entendus parler des idées d’Huxley. La plupart ont soit lus Huxley, soit savent assez bien de quoi il s’agit pour reconnaître les symptômes dans la société actuelle.

      Mon entourage proche est éclectique : retraités de la petite et moyenne fonction publique, profs, dirigeants de sociétés, cadres supérieurs, ados de la capitale et de la campagne, plusieurs nationalités Européennes...

      En général, pour ceux qui ne connaissent pas du tout Huxley, 2 minutes sur le sujet suffisent à leur donner un petit électrochoc mental. Trois réactions : silence, gêne, ou bien enthousiasme mêlé d’effrois. Mine de rien, pendant que les écrits restent, les idées parcourent le monde.


    • Moi je suis loin d’avoir 40 ans (j’en ai dix de moins), j’ai un parcours scolaire chaotique, donc une éducation "de base" plutot faible, et pourtant, j’ai lu le meilleur des mondes. Comme j’ai lu 1984. Comme j’ai lu Fahrenheit 451.

      Et finalement, je remarque autour de moi que ceux qui ont lu ces bouquins la sont peut-être (étrangement ou pas) ceux qui ont des parcours de vie plus "chaotique", loin de l’éducation classique. Ce n’est d’ailleurs peut-être pas une coïncidence^^

      (Je n’ai par contre jamais lu Céline )


    • Cultivez-vous, cultivez vos jeunes "socio-culturel" puis revenez-nous voir au lieu de pérorer.


    • Camarade Usha, ne quittez pas ce monde joyeux sans avoir lu "Mort à crédit" de L.F Céline..


  • J’ai lu "Le Meilleur des Mondes" il y a quelques années. D’après les souvenirs que j’en garde, c’est effrayant de voir à quel point cet ouvrage a quitté l’anticipation pour entrer de plain pied dans l’actualité...hélas.

     

    • Ajout à mon commentaire : notamment sur les questions de sexualité, où la cellule familiale est complètement éclatée (tous les nouveaux-nés viennent d’usines à bébés et sont conditionnés dès le berceau à intégrer une caste) et où la sexualité est débridée : je me souviens d’un passage où une femme est dans un ascenseur, entourée de plusieurs hommes, et qu’elle avait copulé (terme employé systématiquement dans le livre pour les relations sexuels) avec chacun d’entre eux.


  • Le Système ne parvient plus à museler les dissidents, de plus en plus nombreux ? Il va devoir s’ y faire, ce réveil est devenu maintenant irréversible. Avoir laissé circuler ce livre d’Huxley et 1984 librement sont deux erreurs grossières.

     

    • j aimerais te croire, malheureusement, il semblerait qu a chaque fois dans notre histoire (1° et 2° guerre mondiale) qu un nombre trop important d humains sortent du troupeau, un processus de "nettoyage " par le feu soit mise en route, un peu comme un système de defense du système en place pour assurer sa survie par la detruction.

      Si l on suis ce raisonnement, plus il y a de "dissident", ou Etre moins endormi, ou plus conscient, plus autonome, plus le moment de "l ’écrémage", de la purge est proche.

      Encore une fois (ce n ai qu une hypothèse) si c est le cas, la prochaine "purge" aura plusieurs aspects :
      d’une ampleur collosale, à l échelle mondiale
      rapide et puissante dans durée, et son intensité
      semblable à un reformatage d’un disque dur, de tel maniere qu un nouveau programme pourra etre implanter dans chaque survivant zombifié

      est ce une question de jours, de mois ou d année ? nous seront bientot fixé,
      ce qui me parait certain, (si cette hypothèse est valide) c est que ca ressemblera de prés a la destruction de l atlantide, que le monde que nous connaissons ne sera qu un vague souvenir, et que se preparer (bad....) ne sera qu un moyen temporaire pour gere de manière moins douloureuse le coeur de la crise


    • "Avoir laissé circuler ce livre d’Huxley et 1984 librement sont deux erreurs grossières."

      Pauvre idiot ! Plus personne ne lit encore des bouquins. Il n’y a plus que les vieux comme moi càd ceux qui ont la quarantaine bien sonnée qui lisent encore. Un bouquin pour ceux qui ont moins de 35 ans est chose rare excepté pour les femmes qui elles préfèrent lire des romans pour femmes (logique) du genre "Cinquante nuances de grey" et autres conneries. Un film comme "Idiocracy" en dit plus sur l’état actuel des choses que 20 livres de ton Huxley réunit. En fait, en aurait-il écrit 20 ?


    • Le système n’a cure de dissidents intelligents mais passifs. Ils devront s’organiser et mener la révolte dans le sang, malheureusement, pour se libérer. Et ce n’est qu’à ce moment là que vous comprendrez tous l’immense travail et courage des ... révolutionnaires communistes ! Si le communisme est totalitaire ( terme à définir !), il est cependant foncièrement et essentiellement axés sur le peuple, non sur l’oligarchie. Or notre ennemi premier est bien cette oligarchie !


    • @ awrassi,
      la violence n’a jamais rien réglé, un système idéologique ne meurt pas parce qu’il perd parfois le pouvoir poilitique, car il le retrouvera toujours sous une forme nouvelle tant qu’on n’aura pas détruit ses outils :
      Pas besoin de violence pour détruire le capitalisme, il suffit juste de faire une grève générale et de refuser de payer ses impôts, le système ne tiendra pas trois mois. et surtout une fois au pouvoir (quel vilain mot) détruire ses outils (état, banque et monnaie ).
      cela implique bien sûr qu’il y ait assez de gens pour le faire, ce qui semble impossible vu l’ingénierie sociale que l’on subit.
      quant à ta révolution bolchévique ultra violente elle n’a abouti logiquement qu’à faire du capitalisme privé un capitalisme d’état (avec la même communauté aux manettes) avec un peu de social et beaucoup de dictature pour réduire le peuple au silence. donc question efficacité, la violence est encore plus contre productive pour le peuple car c’est le seul à en subir les conséquences. la non violence bien comprise n’est pas une théorie de bisounours mais le fait de comprendre qu’elle ne produit jamais rien de positif et que ce n’est pas un bon outils pour combattre une violence d’état.
      La résistance passive est mille fois plus efficace car comment peut on empêcher des pions de ne plus vouloir jouer le jeu, soit refuser de continuer à nourrir la bête ?


  • Et, si je puis me permettre, à lire absolument, pour ceux qui n’ont pas peur d’emprunter les chemins difficiles, les "routes de danger" (Rimbaud), du même Huxley : Les diables de Loudun !


  • Rappelons quand meme que d apres Michel Houelbecq, Aldous Huxley decrivait
    sa societe ideale
    La question n est pas tranchee a savoir si c est un manifeste d action politique ou une mise en garde
    Pour ma part je dirais que comme tout oeuvre d art la creation peut echapper aux intentions du createur donc ce livre est a la fois une mise en garde et un programme d asservissement des peuples laissons a Dieu le soin de juger l auteur.
    Pour ce qui est du contenu Aldus est assez aproximatif concernant l eglise qui n est pas contre le controle des naissances mais contre certains moyens de contraceptions ce qui est tres different, Aldus passe a cote de l effondrement du communisme donc il n a rien d un prophete et pour le coup ses raisonnements sont assez simpliste sur le fond, meme s il prend des airs d intellectuel.
    Pour le coup on peut le trouver, mort depasse et enterre
    Nous avons en Attali un visionnaire vivant pour ce qui est des anticipations et projets politiques morbides et pour le coup lui on est sur qu il parle de sa societe ideale quand il se lache

     

  • Huxley appartient à une famille de mondialistes...Le meilleur des mondes n’est pas un roman d’anticipation, c’est un programme politique.

     

  • La prochaine réflexion philosophique salvatrice ou non que devra faire l’être humain dans un futur plus que proche sera...."To be zombie or not zombie" !!!...

     

    • Bonsoir
      Puis je me permettre ! ?
      Nous y sommes !!!
      Ouvrez dont les yeux !!!
      Je suis entouré d enmacronné !!!
      Les gens sont fou autour de moi !!!
      Il y en ai même qui font des secrets
      Prions ! !!
      Que dieu nous aident
      Seul son saint esprit sauvera ce qui on foix en l eternel


    • moi qui travaille dans la fonction publique, je confirme que les gens sont complètement à la masse, ils sont humainement gentils, ils arrivent à se servir de leur cerveau pour leur travail mais pour ce qui est du monde dans lequel ils vivent et de la politique en général, c’est catastrophique, et je ne parle pas de leurs connaissances en histoire...



  • Eh bien, après tout, vous pouvez lire dans les revues spécialisées les récits les plus lyriques sur combien il est nécessaire de mettre la main sur les enfants car ils seront, demain, les acheteurs fidèles de de la marque.
    Encore une fois, si vous traduisez cela en termes politiques le dictateur se dit qu’ils sont tous de futurs acheteurs idéologiques.



    Vidéos très intéressante du célèbre écrivain, la première fois que je l’ai vue je me suis demander ce qu’il appelait la sur-organisation de la société.
    Je pense qu’il s’agit des technologies qui permettent à la (sur)population de s’organiser, comme le fait l’occident.
    La grande force des Etats-unis vient de ses logisticiens hors pairs qui ont développer une industrie et une finance qui fonctionne avec de très gros volumes, par suite, grace à leurs méthodes logistique ils sont capables de projeter leurs armées partout dans le monde rapidement tout en assurant l’approvisionnement en hamburger et coca cola à tous les soldats même au fin fond de l’Irak.
    D’ailleurs la logistique déployer par la pieuvre coca cola à travers le monde est un exemple remarquable du savoir faire états-uniens en la matière.
    Depuis la mécanographie les technologies lié à la logistique n’ont cesser d’évoluer jusqu’à nos outils informatique actuels comme Excel qui est un concentré de tout ce qu’a apporter la mécanographie.
    Sans les techniques avancé et les outils moderne de logistique, les multinationales devraient utiliser des armées de comptables et d’inventoristes pour gerer les flux de marchandises qu’ils échangent.

    Le premier risque pour l’humanité pointer par Huxley est la surpopulation qui à mon avis résulte, en partie, du deuxième risque, la sur-organisation. Bien sur il y a aussi les progrès de la médecine ou l’amélioration des infrastructures sanitaires pour expliquer l’accroissement de la population.


  • Aldous Huxley n’est il pas le Jacques Attali de son époque, une sorte de prophète initié ?

     

    • Il a juste un peu participé aux causeries de Krishnamurti.

      Il a écrit aussi Les portes de la perception. S’il avait écrit LA porte, passe encore. Mais LES portes... Comme si on pouvait passer par plusieurs portes à la fois !

      Y a des livres, c’est comme ça on les finit pas. Inutile de se demander pourquoi. Ne pas les finir est déjà une fin en soi.


  • Il fait savoir que le frère de Aldoux Huxley , Andrew , fut un bio chimiste de renom dans les hautes sphères ... les bébés en capsules et le meilleur des mondes n’était pas une invention alors de son cerveau mais bien les recherches en cours poussés dans leur Logique ! Et bien en germe alors ...

     

    • C’est le fils d’Aldous qui s’appelle Andrew et qui est biochimiste, son frère s’appelle Julian, il est le fondateur de WWF et plus important il est à l’origine de la refonte et du dépoussiérage de la théorie de l’évolution de Darwin, à travers ce qu’on appelle la théorie synthétique de l’évolution qui intègre désormais en plus de la sélection naturelle, la mutation génétique (qui au passage est très loin de faire l’affaire).

      Faire croire qu’il n’y a pas de Dieu créateur, au mieux un Dieu "évoluteur", c’est déjà dérivé dans la vision gnostique du monde, ce qui n’est pas rien, mais c’est surtout un outil indispensable et non négligeable à l’asservissement des masses.


    • Il s’agit surtout et avant tout de Julian Huxley, en fait, généticien et inventeur du concept de transhumanisme.


    • Autant pour moi, merci de la rectification, j’ avais lu cela dans la guerre secrète contre les peuples mais je me suis emmêlé sur ce point..

      Aldoux étant le pendent critique de ce milieux qu’il connaissait très bien, c’est ce que je voulais dire .

      Même si son talent dans les anticipations(Et non son imagination) et romanesques ne sont pas a prouver .


  • Ah ! Aldous Huxley !! Je n’arrête pas de solliciter mon entourage pour lire son livre " le meilleur des mondes", œuvre connue de cet écrivain que de nombreuses personnes ont lu... Mais je leur parle surtout de "sa critique" sortie en 1958 " Retour Au meilleur des mondes" où il analyse parfaitement les sociétés d’aujourd’hui... J’encourage vivement les camarades ne l’ayant pas lu à le faire car cette réflexion sur son livre montre à quel point cet homme avait bien compris les mécanismes de propagande de son époque et de la notre, tellement elle est d’actualité... Ce livre m’a procuré des frissons en 1995 lorsque je l’ai lu pour la première fois et encore aujourd’hui en écrivant ces lignes...
    Ceux qui croient que c’est un mondialiste se trompent complètement !!! Je me répète : son Retour au meilleur des mondes est à lire absolument !!!

     

  • Huxley est démoniaque.
    Et il a tout faux.

    Nous croyons que nous sommes en paix alors que nous sommes depuis toujours en guerre, depuis et à cause de la pomme jusqu’à la fin des temps.
    Et toute l’astuce de nos ennemis est de nous maintenir dans cette illusion que la paix apparente est la paix reelle et la guerre avérée que provisoire.

    Quand nous sommes en guerre nous la croyons terrestre pour la voir terrestre alors qu’aucune guerre n’est terrestre avant d’être spirituelle.
    Et toute l’astuce de nos ennemis est de nous faire oublier que si nous sommes sur terre, le Ciel EST et étant, est au DESSUS de nous. Au sens propre comme au sens figuré, au sens physique comme au sens métaphysique,(le matériel illustre le spirituel c’est sa fonction de l’illustrer ce pourquoi nos ennemis détournent le matériel de sa fonction pour lui donner une anti mission : non plus celle d’illustrer le spirituel mais de le cacher)

    La raison de ces procédés de l’inversion est dans l’ enjeu de cette guerre universelle de toujours, depuis toujours, pour toujours . Qui a commencé dans les Cieux par qui vous savez et qui a logiquement continué sur terre pour les raisons que vous connaissez.Cet enjeu est celui de notre statut : vous avez été créé Homme pour devenir dieu....avec Dieu, Tsarevitch du Ciel.
    Et toute l’astuce de nos ennemis est de faire de l’Homme une chose, nous concocter une antidestinée pour infliger à Dieu une défaite radicale en faisant de nous, donc d’essence divine, son chef d’Oeuvre, moins qu’une bête, une chose.(Nous avons été créés pour aimer et creer, et créér par amour à l’image de Dieu et non pour jouir et consommer en tuant.)

    Cette stratégie de la destruction de l’Homme parce qu’à l’image de Dieu est assurée de son succès terrestre temporaire et de sa défaite céleste définitive. L’épisode de la pomme nous l’explique et nous le prouve mais même sans cette Référence, chacun peut comprendre que si la victoire de nos ennemis est terrestre elle ne peut être que provisoire, et que la récompense de ceux qui regardent les Cieux est la Victoire éternelle.
    Et toute l’astuce de nos ennemis,consiste en nous présentant leur victoire comme inévitable (ce qui est partiellement vrai pour être terrestre) de nous la faire croire définitive, donc juste.

    Ce que fait Huxley

    Et ce qui est évidemment faux : si le Ciel est au dessus de la terre.

    Nous serons dieux avec Dieu car Dieu le veut.

     

    • Ah et que repondez vous à un athée ?????


    • ça fait combien de mois que vous êtes croyant ?


    • Ce monde matérialise la révolte éternelle des âmes qui se sont laissé conditionner par la matière qu’elles ont cru pouvoir dominer plus ou moins temporairement.
      La bataille pour le contrôle de "madhya loka" la terre du milieu, a toujours existé. D’un coté les devas qui exécutent les ordres nécessaires au maintien harmonieux de la création , de l’autre les asuras qui ne visent qu’à sa destruction en chérissant des buts démoniaques et athées.
      Le retour à Dieu implique une humble prise de conscience en reconnaissant tout d’abord notre aversion à Son égard. De là tous les remèdes possibles seront proposés.
      L’athée qui se reconnaît comme tel est juste en attente d’une proposition qui le convainc d’abandonner son statut sempiternelle mais non éternelle.
      Huxley est un initié et conditionneur. Il vise à décourager par le biais de la fausse subversion tout espoir de sortir de ce monde décrit par lui infernal mais pourtant rédempteur.


    • @Francky

      Je dis à un athée de relire le post

      @Joseph

      On s’en tape.

      Ce qu’est ou pas Desvignes à quel âge il a eu ou pas la coqueluche et les oreillons, on s’en tape.

      Ce qui compte, c’est que la Vérité rend libre et que contre elle, ceux qui ont imaginé (dont Huxley) vous réduire à l’état de chose à leur service, ne peuvent RIEN.


    • Merci pour la mise au point .
      Du reste, j’encourage les ERistes athées et agnostiques à se documenter sur le plan religieux afin de saisir les féroces combats qui ont lieu entre :
      - Le Dieu d’amour et de miséricorde incarné en Jésus-Christ, et la créature céleste qui veut prendre Sa place.
      - L’Ancienne Alliance et la Nouvelle Alliance.

      Découvrez qui se cache derrière nos libérateurs humanistes et éclairés,et comprenez que sous les apparences matérielles, le fonds de l’histoire est spirituel.


    • @Pierre-Albert Espéne
      Commentaire très intéressant qui propose une réflexion intime et sérieuse !!!...
      Cordialement.


    • Hahaha, @Telecaster : les "athées et agnostiques" ne sont pas forcément incultes et sans connaissances du domaine religieux. De même que bon nombre de ceux qui manipulent les croyants sous des apparences religieuses ne le font pas forcément sur des bases "spirituelles"...


    • A Héhéhé,

      Il n’est pas besoin d’être croyant pour comprendre que l’histoire du monde occidental est structurée par le combat entre l’Ancienne Alliance et le Nouvelle Alliance .Il suffit d’être cultivé. Je peux comprendre qu’un athée en soit consterné mais cela ne change rien à la situation .De la même façon, l’anticapitaliste que je suis est bien forcé de s’intéresser au capitalisme.

      Pour en revenir à Huxley, il désespère le peuple et lui ferme les clefs de la Connaissance offertes par Jésus-Christ pour nous sortir du merdier.


  • Les parents devraient faire lire à leurs ados 1984 et le meilleur des mondes... ne comptez pas trop sur l’E.N. à l’heure actuelle pour le faire (sauf cas exceptionnels).
    Ils pourraient aussi ajouter Propaganda - comment manipuler l’opinion en démocratie - d’ Edward Bernays écrit en 1928 qui donne totalement raison à Huxley.
    "on peut vendre un président comme une savonnette" écrivait Bernays...

    L’élection de Macron est une preuve irréfutable.

    Le final du meilleur des mondes : le suicide... dans nos sociétés "occidentales" combien de suicides, tous âges confondus et pour des raisons très différentes ???

    Bref, ce qu’ils craignaient est là et bien là... la connerie étant la chose la mieux partagée au monde "ils" roulent sur du velours.

    La curiosité intellectuelle est en chute libre, tout comme le QI.


  • c est la charte du parti socialiste ça n a rien d exceptionnel..


  • de nos jours attali prophéte sectaire du mondialisme.
    https://www.youtube.com/watch?v=jN1...


  • "les hommes dont les instincts de connaissance sont faibles et dénaturés, n’osent pas se servir de la force de leur personnalité et de son aptitude à former des concepts pour attribuer une signification aux phénoménes du monde.

    ils veulent que "l’égalité" de la la nature aparaisse à leurs sens comme un fait .

    si leur plus haute capacité est de vivre dans l’esclavage intellectuel, qu"ils restent esclaves..."
    ps = je sais pas de qui c’est, seulement pas de moi.

    idiocratie est la suite logique du projet mondialiste vanté par les attaliens hors sols et crispés sur leur cartes bancaires ( baguette magique qu’ils utilisent sans partage).


  • Pour les amateurs de curiosités, il meurt le même jour que John Kennedy : 22/11/1963.

     

  • Sauf que, sauf qu’il faudrait commencer par ne pas se faire l’écho de la traduction fallacieuse du titre original : The Brave New World qui occulte l’adjectif "new" et qui ajoute la valeur "meilleur".
    Le titre en anglais suggère un système nouveau qui serait bon pour ce monde alors que la traduction française impose ce système comme le meilleur et sans alternative.
    On franchit donc un pas de plus dans la descente aux enfers pour le public français qui est réputé avoir la révolte facile.
    Sur le sujet lui-mème, dés l’age de14 ans j’ai demandé à ma mère (seule) de renoncer à remplacer la télévision tombée en panne, ressentant ce "tubacon" comme un instrument intrusif dans notre microcosme familiale et individuel. J’ai tenu bon jusqu’à aujourd ’hui à l’aube de mes 60 ans, toujours sinon plus fermement opposé à danser sous les ordres de ces fausses élites endimanchées ou en toile de jeans, médiatisées par le microphone, la caméra et l’édition.
    Cet esprit ne me quittera plus jusqu’à mon dernier souffle en dépit de la consternation à voir mes semblables se précipiter comme des phalènes dans l’éclat des "Lumières" allumées par les agents de la corruption personnifiée, eux-mèmes victimes consentantes, et temporairement privilégiés par la dotation des multiples hochets toxiques que sont pouvoir, argent, drogue et sexe à tous les étages.
    Ces agents, les premiers servis, sont aussi les premiers à tomber sous le coup de la sénilité précoce et la dégénérescence intellectuelle. Notre envie ou haine à leur égard devraient se transformer avantageusement en compassion car leur futur dans le monde répudié des choses anciennes et sérieuses est inconnu ou plutôt aléatoire.

     

    • Il faut un peu de second degrés car "le meilleurs des monde" n’est évidemment pas employé comme un "meilleurs" Idéal . Mais comme un meilleur au sens de "perfection de l’homme sur la nature" quitte à créer une dictature de l’ esprit et du corps .

      Le titre n’ est pas si mal choisi , je ne pense pas du tout à un complot sur le titre , ne soyons pas si tatillons et peu critiques

      Le Brave nouveau monde, ne serait pas si marquant sans doutes


    • Je vous conseille de lire son "Retour vers le meilleur des mondes" ou "Brave New World Revisited" et je pense que votre vision sera différente... Le titre Brave New World était ironique et il prend tout son sens dans son oeuvre critique de 1958 : A lire absolument.


  • Huxley , incontournable !


  • #1776683

    Aujourd’hui on est de plein pied dans le meilleur d’ i.monde .


  • #1776707

    Il n’y a pas de prémonitions dans les écrits de Huxley. Celles-ci ne sont que de simples fuites volontaires ... des ballons d’essais en quelque sorte,... à la manière d’Attali, qui portent sur la teneur de l’idéologie des cosmopolites du Grand Kahal , et qui sera appliquée dans les prochaines décennies.

     

    • Je suis tout à fait d’accord avec toi. Il faut bien faire la différence entre livre prophétique et livre programmatique. Aldous Huxley, George Orwell, H.G. Wells ont écrit des livres programmatiques. Il en est de même avec Samuel Huntington et son Choc des Civilisations qui "prophétise" si bien la destruction du Moyen-Orient qui nous observons maintenant. Je crains que tu aies également raison sur Attali.
      D’ailleurs Orwell, Wells et les frères Huxley se connaissaient très bien entre eux et connaissaient aussi Aleister Crowley, cet infâme sataniste chef de la loge maconnique O.T.O. Faisaient-ils partie également de cette secte ? C’est très possible.
      Ces gens écrivent des programmes et le reste de la secte (au sens large) les exécute. Le livre programmatique permet aussi, souvent, de préparer les esprits afin de mieux enraciner le mensonge à venir. Mgr Delassus l’explique bien dans sa Conjuration Antichrétienne au sujet la fin de la royauté. Là aussi, l’idée avait été insérée dans la tête des Français en amont de 1789.

      Là encore, je crains qu’Attali et tous ses acolytes qui évoquent une guerre civile soient dans le programmatique... Il est donc urgent de dénoncer ces crapules avant que leurs "prophéties" ne se réalisent.


  • Il y a quelques années, j’avais lu "Le meilleur des mondes". Ce mec est un génie, dès les années 30, il avait déjà prévu ce qui est en train de nous arriver dessus. Huxley est en quelque sorte un lanceur d’alerte avant l’heure...

     

    • Prévu, non...il est beaucoup trop prophétique, beaucoup trop exact pour être honnête !

      Comme un commentaire plus haut l’évoquait, on ne parle plus de prophétie, là, mais bel et bien de programme. Il est clair qu’il faisait partie de cette micro-caste oligarchique qui tirait les ficelles et qu’il connaissait déjà la sauce à laquelle ils allaient nous manger dans les décennies à venir.

      C’est bien trop détaillé, trop précis (d’une précision quasi-biblique !) pour être simplement le fruit de suppositions éclairées par une mûre réflexion. Donc prévu, non. Annoncé, plutôt.


  • C’est normal de prévoir ce futur lorsqu’on y contribue. La famille Huxley n’est pas des moindres.


  • Le Meilleur des Mondes n’est pas une fiction scientifique, c’est un roman d’anticipation. Quand on connait le pedigree du frère d’Aldous Huxley....

     

  • Les masses veulent ce type de monde. Quand elles "grognent", c’est parce qu’elles ont le sentiment qu’elles n’ont pas encore assez de jouissances, de consommation, de plaisir. Ce qu’une jeune fille actuelle veut, c’est être sous un soleil de plomb toute l’année en bikini, à boire des cocktails sur la plage, rouler en grosse BMW et claquer du fric. Et les mecs en face sont les pions, résignés, et incapables de se révolter contre ça ! (cul oblige...).... revenir à des plaisirs " simples", comme la nature, c’est forcément être anormal, et le système fait tout pour nous en dissuader. Ajoutons a ça l’instinct grégaire naturel des gens, la plupart étant des crétins absolus, et on pige pourquoi l’oligarchie doit vraiment se marrer en manipulant ces marionnettes.

     

  • Brave New World Revisited.


  • En 1958, Aldous Huxley avait une théorie que j’appelle eugénisme psycho-chimique.

    J’explique :

    Il affirmait qu’en soumettant tous les individus d’une société, dès la majorité, à une dose +- importante de LSD, leurs tares psychologiques pourraient se révéler rapidement et préventivement, afin de les isoler socialement, ou mieux, de les éliminer définitivement.

    Cette théorie est d’autant plus remarquable qu’elle a probablement inspiré les "acid tests" massifs de l’armée américaine dans les campus universitaires quelques années plus tard. et un peu partout ensuite.

    Freedom !

    Il est toujours important de marteler que Huxley, Hoffman, Marcuse ont donc continué à modeler la société américaine 10 générations après sa prétendue indépendance, et pas l’inverse.

    J’ai un tas d’autres exemples concernant des transfères technologiques méconnus de l’Europe vers les USA.


  • Comment il pouvait être au courant des faits qu’il décrit ? C’est grace a ces conversations avec son frère scientifique , qui lui a dévoilé les projets de ses patrons . vous vous dites ces scientifiques sont sans consciences ? Oui et non , oui parce que ce sont des personnes qui réfléchissent a leur travail , non parce qu’ un ensemble de son entourage ( appelons ça une matrice ) met tout en oeuvre pour qu’ils se dirigent dans une direction précise et tout les reste est mis dans l’occultisme .
    Dans la littérature vous avez sans doutes lu « le voyage d’Ulysse » , il y a le passage où son équipage qui va sur l’ile de Circé , la liberté de tout les plaisir , au bout de quelque temps Ulysse et se qui reste de son équipage finir par découvrir qu’une partie des hommes se transformèrent en animaux .
    Bref c’est grace a ces actions de libertaires , que l’oligarchie réussie sans se salir les mains à réduire en nombre et en qualité le troupeau .


  • Le journaliste lui pose des questions dont il connait déjà les réponses.

    Interviewer Huxley sur le totalitarisme, la propagande, la manipulation des masses pendant une demi heure, pour conclure son émission par de la propagande anti russe.

    Chapeau.


  • Francis Cousin dit que dans 1984 Orwell dénonçait non pas le totalitarismes Stalinien ou Hitlérien mais bien nos démocraties. Mr Huxley est peut-être de bonne foi mais je suis très méfiant à l’égard de ce genre de personnage appartenant au gratin mondialiste anglo-saxon.

     

    • C’est la noblesse française qui a fabriqué l’Allemagne (Charles 1er) ET l’Angleterre (Plantagenêts), raison pour laquelle elle se cache, joue la victime et désigne toujours les autres.

      Eric Arthur Blair allias George Orwell allias John Freeman, et autres Huxley sont européens, point , c’est le seul dénominateur commun, et c’est aussi valable pour le colonialisme, le communisme, le nationalisme et la majorité des -ismes qui puent la mort.


Commentaires suivants