Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Paris gagne les JO 2024... mais à quel prix ?

Le clip Paris 2024, en anglais s’il vous plaît (si ça ne vous plaît pas, c’est le même prix) :

 

 

C’est fait ! Los Angeles a annoncé dans la nuit de lundi à mardi 1er août un accord avec le CIO qui lui permet d’accueillir les Jeux Olympiques de 2028, offrant ainsi quasi définitivement la victoire pour 2024 à Paris et évitant au comité Olympique un choix cornélien.

 

 

L’heure est donc aux grands calculs. Pour Alexandre Delaigue, professeur d’économie à l’université Lille-I, « les expériences passées nous prouvent bien que le budget alloué à un tel événement dépasse systématiquement ses objectifs ». Selon lui, les retombées économiques sont illusoires et les coûts toujours minimisés. Interview.

 

L’organisation des jeux Olympiques peut-elle être rentable ?

La réponse est simple : non. C’est toujours un gouffre financier. Les JO de 1976 à Montréal en sont l’exemple criant. Les contribuables ont mis près de trente ans à rembourser la dette. Le budget initialement prévu pour organiser des JO est toujours multiplié par 2,5 !

[...]

Le gouvernement affirme pouvoir économiser 5 milliards grâce à des coupes budgétaires. N’est-ce pas suffisant pour investir dans une source de dynamisme économique telle que les JO ?

Ces économies doivent être réalisées pour combler le déficit. Si elles le sont en vertu de l’organisation des JO, c’est très problématique. Comprenez, c’est un peu comme la personne qui vous dit qu’elle n’arrive pas à joindre les deux bouts, mais que vous croisez dans un bar à siroter des cocktails. Les pouvoirs publics se trouvent dans cette même contradiction. D’un côté, l’État nous dit qu’il faut se serrer la ceinture, mais il se lance en même temps dans un projet aux dépenses colossales et incertaines.

L’argument encore plus désinvolte : utiliser le prétexte des JO pour créer des infrastructures utiles aux Parisiens. C’est faire passer les intérêts des habitants de Paris au second plan et se moquer d’eux. Si besoin est, pourquoi attendre les Jeux pour y répondre ?

D’autant plus que l’argent ne pousse pas des arbres… Et puisque cette organisation repose sur le budget de l’État et de la Ville de Paris, ce sont les contribuables qui paieront les frais de ces dépenses exagérées.

Lire l’interview entière sur tempsreel.nouvelobs.com

 

On n’oublie pas les milliers de migrants parisiens, qui auront, on l’espère, des milliers de places privilégiées offertes pour assister aux grandes épreuves, par exemple de natation :

 

 

JPEG - 93.2 ko
Anne Hidalgo sera-t-elle encore maire de la capitale en 2024 ?

Un corps sain dans un esprit sain, avec Kontre Kulture

 

Derrière la vitrine magnifique et fraternelle des JO, voir sur E&R :

 






Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1777266
    Le 2 août à 10:53 par thihen42
    Paris gagne les JO 2024... mais à quel prix ?

    Putain ! Ils ont osé le clip en anglais ! Quelle bande de collabos !
    Et c’est les mêmes qui nous parlent du retour "des heures sombres" en parlant du FN !

     

    Répondre à ce message

  • #1777275
    Le 2 août à 11:06 par dixi
    Paris gagne les JO 2024... mais à quel prix ?

    Il suffit de regarder la Grèce ,ce qu’elle est devenue après les JO . Les infrastructures maintenant ,ils en ont rien à foutre ,ils voudraient juste manger .

     

    Répondre à ce message

  • #1777277
    Le 2 août à 11:10 par Domino
    Paris gagne les JO 2024... mais à quel prix ?

    Autrement dit, Paris a gagné parce que tous les autres se sont retirés. Belle victoire qui va, en effet, coûter très cher. Mais rien n’est assez beau pour la gloire de nos édiles... jusqu’à ce que "l’argent des autres" vienne à manquer.

     

    Répondre à ce message

  • #1777288
    Le 2 août à 11:29 par roberto
    Paris gagne les JO 2024... mais à quel prix ?

    merde aux JO,
    C’en est trop, comme je l’ai écrit dans d’autres rubriques "les JO c’est juste un événement précédant la faillite d’un pays".
    Et pour ma part, les JO doivent se faire en Grèce tous les 4 ans et tous les pays inscrits au CIO doivent payer à la Grèce, pour l’organisation des JO.
    Je n’ai rien d’autre à ajouter.
    Merde à hidalgo, il ne lui manque que les cornes et la photo serait parfaite.

     

    Répondre à ce message

  • #1777314
    Le 2 août à 12:31 par Chris
    Paris gagne les JO 2024... mais à quel prix ?

    "aux masses du pain et des jeux" afin de distraire leurs esprits des affaires de l’État.
    Mais cela ne suffira pas !

     

    Répondre à ce message

  • #1777368
    Le 2 août à 13:45 par modl
    Paris gagne les JO 2024... mais à quel prix ?

    Le film est plutôt réussi, mais brosse la théorie dans le sens du poil - la réalité suinte davantage la merde.

     

    Répondre à ce message

  • #1777450
    Le 2 août à 15:41 par THE CRAMPS flame job
    Paris gagne les JO 2024... mais à quel prix ?

    Ils pissent sur la France, la France ne représente plus rien pour eux : eux qui furent acceuillient en France lorsqu’ils venaient d’Espagne(hidalgo) du maroc (bertrand delanoe) et autres bourgeois bobo vieux ou vieille qui ne pensent qu’a leurs foutu progres : leurs progres se chiffre et se visualise en 2500 migrants acceuillient a la chapelle : en sachant qu’il y a de plus en plus de problèmes dans ce quartier ou des filles, des femmes se font mater de manière hard, se font mettre des main auxfesses,se font cracher dessus ou insulter TRIP " ispice d’i connass ou sile poute"pardon pour la traduction approximative, mais ils essayent de s’assimiler ou de s’integrer en bouffant ou en éjaculant dans la gueule des Français : pardon, d’etre hardcore, mais trop c’est trop, il faut une union des droites TOUTE pour renverser macron et ses sbires faux rebelle (les insoumis) tute cette merde GET OUT.

     

    Répondre à ce message

  • #1777502
    Le 2 août à 17:04 par Juda Nanas
    Paris gagne les JO 2024... mais à quel prix ?

    La crise de 2008 n’a rien changé, tout continue comme avant. La France va s’endetter pour claquer des milliards qu’elle n’a pas, tout ça pour la "gloire", pour "l’image", surtout que rien ne change ! Les derniers pays qui ont organisé les JO ont explosé le budget, et la France ?
    Bah elle fera comme les autres ... Tout ça pour faire plaisir à une poignée de nantis et de sportifs (certes très bons mais c’est pas le sujet) auto-satisfaits pendant que les collectivités doivent s’asseoir sur 13 milliards et que les Français seront saignés comme jamais ...
    Décidément ces gens sont complétement hors-sol, ils nous mènent à la ruine.
    En ces temps d’austérité organiser les JO c’est vraiment être con, la rentabilité sera bien inférieure à l’investissement globale. On aura fait semblant comme tous les autres, on passera notre tour à Los Angeles surement dans la même merde que nous niveau thunes mais c’est pas grave, que rien ne change, que tout continue comme avant.
    Jusqu’à l’effondrement total, l’endettement à ses limites qui approchent à grands pas ...

     

    Répondre à ce message

  • #1778907
    Le 4 août à 22:25 par Daphné Bürka & Anne-Sophie Lapute.....
    Paris gagne les JO 2024... mais à quel prix ?

    Certaines communes ne peuvent pas payer l’entretien de ses monuments, de ses cimetières , certaines régions ne peuvent pas payer les RSA, certaines cités universitaires l’entretien de leurs locaux , le ministère de l’agriculture n’a même pas payé la PAC aux agriculteurs dans certains départements, les complémentaires maladie ne remboursent plus les bons de transports à leurs clients et aux taxi-ambulances alors que c’est un droit, l’entretien des route de campagnes n’est plus assuré , 2 jeunes sur 6 ne trouvent pas de logement pendant leur année d’étude, on va obliger de faire 11 vaccins alors que l’on ne trouve pas les 3 obligatoire , nos soldats se payent leurs matériels quand ils partent en OPEX et le logiciel (soi-disant) pour leur paye ne fonctionne plus du coup ils ne sont pas payés pendant des mois, les écoles de campagnes ferment les unes après les autres, nos Eglises tombent en ruine alors qu’on subventionne les mosquées les écoles des quartiers populaires n’ont pas de clim’ alors qu’elles sont dans des préfabriqués par plus 35°, etc, etc...
    Les JO en 2024 alors que l’Etat est déjà surendetté en 2017 et depuis déjà au moins 10 ans, c’est pas un peu déplacé cette connerie ou c’est moi qui suit débile !
    Le bon sens nous aurait-il quitté ?

     

    Répondre à ce message

  • #1778988
    Le 5 août à 00:52 par MankindFails
    Paris gagne les JO 2024... mais à quel prix ?

    Les JO de 1976 à Montréal en sont l’exemple criant. Les contribuables ont mis près de trente ans à rembourser la dette



    C’est vraiment le pire exemple possible. J’ai parlé à bien des gens qui ont travaillé sur le projet. Un me racontait que certain passaient la journée a entrer et sortir avec le même camion en chargeant chaque fois pour le même chargement de béton. Un autre me disait qu’un superviseur prennait les matériaux et les hommes pour bâtir sa maison etc etc. En plus le state n’était même pas fini... Je crois que même la France actuelle ne pourrait pas faire pire.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents