Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Shoah : Le Vatican ouvre ses archives sur Pie XII, les historiens impatients

Antisémitisme rétroactif à prévoir

Les archives vaticanes sur Pie XII (1939-1958) s’ouvrent enfin lundi aux chercheurs, impatients de s’y plonger pour mieux cerner un pape resté très silencieux durant l’extermination de 6 millions de Juifs.

[...]

Un secrétariat particulier du pape

L’historien allemand Hubert Wolf sera à Rome dès lundi, armé de six assistants et deux années de financement. Il a bu comme du petit-lait les indications données par des archivistes lors d’une présentation, se réjouissant d’apprendre l’existence de documents inexplorés d’un « secrétariat particulier » du pape.

Autre piste pour cet expert de la relation entre Pie XII et les Nazis : les notes écrites par 70 ambassadeurs du Vatican, yeux du pape à l’étranger. Ou encore des appels à l’aide d’organisations juives ou des communications avec le président américain Franklin Roosevelt.

 

Des pièces manquantes

S’ouvrent pour la première fois les archives de la longue période d’après-guerre, celle de la censure d’écrivains et de prêtres trop inspirés du communisme. Pour la phase polémique de l’Holocauste, le Vatican avait déjà publié l’essentiel voici quarante ans, dans onze volumes compilés par des jésuites. Mais des pièces manquent, notamment des réponses du pape.

[...]

« Il n’y a aucun doute que le pape était au courant »

L’historien a déjà ausculté les douze années en Allemagne d’Eugenio Pacelli, ambassadeur du Saint-Siège (1917-1929) et témoin de la montée du nazisme. Il rentrera ensuite à Rome pour devenir le bras droit de son prédécesseur Pie XI, puis sera élu pape.

Les archives ont déjà révélé des alertes parvenues au Vatican sur l’extermination des Juifs d’Europe. « Il n’y a aucun doute que le pape était au courant des meurtres des Juifs. Ce qui nous intéresserait vraiment, c’est de savoir quand il l’a su pour la première fois et quand il a accordé du crédit à cette information », confie Hubert Wolf.

Lire l’article entier sur 20minutes.fr

L’Église dans le viseur sioniste, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le Pape est tellement resté silencieux que le grand rabin de Rome s’est converti au catholicisme après la guerre et à pris pour prénom de baptême "Eugenio" le prénom même de Pie XII (Eugenio Pacelli).
    Pour ce qui est de la connaissance du Pape de la situation de l’époque en Allemagne, il la connaissait bien ayant été nonce apostolique (envoyé direct du Pape) de l’Allemagne de 1920 à 1930, et petite anecdote il faisait des exorcismes à distance pour Hitler.


  • A lire, çà donne vraiment l’impression d’une bande de charognards prêts à se jeter sur la dépouille du catholicisme, pour finir de la dépecer !
    Je précise que je ne suis pas catho, donc çà me laisse presque indifférent ... sauf que les charognards ... !


  • Israel Zoller est né en 1881 à Brody, dans l’oblast de Lviv, en Galicie, dans une famille de rabbins. En 1920, il fut nommé rabbin dans la ville de Trieste, qui venait de se libérer de l’occupation austro-hongroise. Ce fut là que la famille Zoller italianisa son patronyme en « Zolli ».

    En 1940, Israel Zolli devint grand rabbin de la ville de Rome. Au courant des plans élaborés par les nazis en Allemagne en 1939, Zolli tentera avec l’aide de Pie XII de protéger son peuple face à leur arrivée en Italie.

    Peu après la Libération, le rabbin Zolli se convertit, avec son épouse, au catholicisme. Pour prénom de baptême, il choisit de s’appeler « Eugenio Pio », en hommage au pape Pie XII, né Eugenio Pacelli, en raison de son action pour les Juifs de Rome pendant la Seconde Guerre mondiale.

    Myriam, la fille du rabbin Zolli, écrit : « Pacelli et mon père étaient des figures tragiques dans un monde où toute référence morale avait disparu. Le gouffre du mal s’était ouvert, mais personne ne le croyait, et les grands de ce monde — Roosevelt, Staline, de Gaulle — étaient silencieux. Pie XII avait compris que Hitler n’honorerait de pactes avec personne, que sa folie pouvait se diriger dans la direction des catholiques allemands ou du bombardement de Rome, et il agit en connaissance de cause. Le pape était comme quelqu’un contraint à agir seul parmi les fous d’un hôpital psychiatrique. Il a fait ce qu’il pouvait. Il faut comprendre son silence dans le cadre d’un tel contexte, non comme une lâcheté, mais comme un acte de prudence[4]. »

    Devenu professeur à l’Institut biblique pontifical, Eugenio Zolli mourut à Rome en 1956, à l’âge de 74 ans. Son autobiographie publiée en 1954, Prima dell’alba, décrit les circonstances de sa conversion et explique les raisons de son admiration envers Pie XII. On y lit notamment : « La rayonnante charité du Pape, penché sur toutes les misères engendrées par la guerre, sa bonté pour mes coreligionnaires traqués, furent pour moi l’ouragan qui balaya mes scrupules à me faire catholique. »

    Source Wikipedia.


  • La recherche historique à déjà tranché en montrant la réalité des actions du pape en faveur des juifs. Les archives ne vont faire que confirmer cela et nous fournir plus de détails probablement. Encore un exemple qui montre que les médias sont des services de propagande...


  • Philippe Prévost a dit un jour (je cite de mémoire) : "il n’y a pas d’archives secrètes du Vatican [...] ca se traduit par archives privées. Elles ne sont pas plus secrètes que vous et moi".


  • #2399447

    Le moins qu’on puisse dire avec certitude, c’est qu’il n’était pas originaire du contient européen, et qu’il n’était pas celte.

    Il avait tout intérêt à détruire les nations du continent européen pour prendre la place des autochtones. Et c’est ce qu’ils ont fait. 39-45 a exterminé les "de souche" pour les remplacer par des orientaux à nez crochus.

    Depuis, la vengeance se construit, petit à petit.

     

  • Dés 1933 le Vatican s’est insurgé fermement et officiellement contre le IIIe Reich qui, disait -il dans ses communiqués aux médias, sitôt le Concordat signé, arrêtait les évéques opposants, dissolvant toutes les organisations et associations chrétiennes ! Est-ce assez clair ? Les catholiques ont été contre toute forme d’oppression dans le XXeme siècle et l’on payé de leur sang !
    Autre signal autrement plus grave de la part de l’Islam en ce mois de mars 2020, religion qui a profité de la bienveillance de la France, message des islamistes et du CCIF en France en ce moment ...signal clairement anti-français et anti-chretien, condamnant malheureusement une nouvelle fois la visite de la jeune ’’Asia bibi’’ a l’étranger (a Macron) ! Grave insulte a nous autres français....le terrorisme type Daech a la syrienne est sur notre sol ! Et rien n’est fait pour notre sécurité !

     

    • Hitler a été baptisé catholique pendant son enfance en Autriche.
      Hitler enfant fréquentait une école catholique...
      Hitler était enfant de chœur dans l’Église catholique.
      Son but le plus ardent à l’époque était de devenir prêtre. Hitler écrit son amour pour l’église et le clergé : « J’ai eu une excellente occasion de m’enivrer avec la splendeur solennelle des fêtes de l’église brillante. Comme c’était tout à fait naturel, l’abbé me semblait, comme le prêtre du village avait déjà semblé à mon père, l’idéal le plus élevé et le plus souhaitable." —Adolf Hitler (Mein Kampf)
      Hitler n’a JAMAIS été excommunié ni condamné par son église. En fait, l’Église a estimé qu’il était un protecteur car il s’opposait au bolchevisme ennemi de Jésus.
      Hitler, Franco et Mussolini ont donné leur accord au pape de nommer les évêques en Allemagne, en Espagne et en Italie.Hitler a écrit un discours dans lequel il parle de cette alliance, c’est un extrait : "Le fait que le Vatican est en train de conclure un traité avec la nouvelle Allemagne signifie la reconnaissance de l’Etat national-socialiste par l’Eglise catholique. Ce traité montre clairement et sans équivoque au monde entier que l’affirmation selon laquelle le national-socialisme est hostile à la religion est un mensonge." —Adolf Hitler, 22 juillet 1933, écrivant au parti national-socialiste .
      Hitler a approuvé l’enseignement chrétien
      dans la société germanique et le soutien de l’église. L’Église a respecté une neutralité dans la pratique politique de la nouvelle Allemagne dans le cadre de leurs sermons .A son tour Hitler a placé les enseignements catholiques dans l’éducation publique. Une photographie représente Hitler avec l’archevêque Cesare Orsenigo, le nonce papal à Berlin, prise le 20 avril 1939, quand Orsenigo a célébré l’anniversaire d’Hitler. 


  • Hahaha, je conseille aux petits malins ayant quelques euros de côté, d’investir massivement dans la fabrication de cilices à l’avenir. Ça risque de devenir excessivement rentable dans les prochaines décennies !...


  • • 1940 – Time Magazine. Albert Einstein déclare que “L’Église catholique a été la seule à élever la voix contre l’assaut mené par Hitler contre la liberté “.

    • 1942 – radio-message de Noël. Le pape Pie XII évoque “les centaines de milliers de personnes qui, (…) par le seul fait de leur nationalité ou de leur race, ont été vouées à la mort ou à une extermination progressive. Le lendemain, le New-York Times salue “le Pape (qui) se place à l’opposé de Hitler.

    • 13 février 1945, Israële Zolli (1881-1956), Grand Rabbin de Rome, se converti au catholicisme et prend pour nom de baptême Eugène, en hommage à Eugène Pacelli, alias Pie XII.

    • 7 septembre 1945. Giuseppe Nathan, commissaire de l’Union des communautés israélites, rend grâce au souverain Pontife, aux religieux et aux religieuses qui n’ont vu dans les persécutés que des frères, selon les indications du Saint-Père (L’ Osservatore Romano, 8-9-1945).

    • 21 septembre 1945. Le docteur Leo Kubowitski, secrétaire du Congrès Juif Mondial, est reçu par Pie XII afin de lui présenter ses remerciements pour l’oeuvre effectuée par l’Eglise Catholique dans toute l’Europe en défense du peuple juif. (L’ Osservatore Romano, 23-9-1945)

    • 29 novembre 1945, la United Jewish Appeal envoie une délégation de 70 rescapés des camps de concentration au Vatican pour exprimer à Pie XII la reconnaissance des juifs pour son action en leur faveur. (L’ Osservatore Romano, 30-11-1945).

    ...

    • 26 mai 1955. 94 musiciens juifs, sous la direction de Paul Kletzki, ont joué sous les fenêtres du Vatican « en reconnaissance de l’œuvre humanitaire grandiose accomplie par le Pape pour sauver un grand nombre de juifs pendant la seconde guerre mondiale »

    • 9 Octobre 1958. A la mort de Pie XII, le Premier Ministre Israélien Golda Meir déclare : “Pendant la décennie de terreur nazie, quand notre peuple a subi un martyre terrible, la voix du pape s’est élevée pour condamner les persécuteurs… Nous pleurons un grand serviteur de la paix.”

    • 10 Octobre 1958. Le Dr. Elio Toaff, Grand Rabbin de Rome, déclare : Les juifs se souviendront toujours de ce que l’Eglise catholique a fait pour eux sur l’ordre du Pape au moment des persécutions raciales...

    La suite ici

    https://www.piexii.com/category/pie...

    Pie XII aurait sauvé 800 000 juifs
    https://fr.aleteia.org/2018/03/07/i...

     

  • Pour rappel, la question n’est pas de savoir si le pape savait ce qui se passait ni ce qu’il a fait pour empêcher que ça se passe. La question est de savoir si c’était le boulot du pape ("combien de divisions ?" - comme disait l’autre...) d’éponger la merde répandue par les démocrassies européennes qui ont laissé l’autre glandu à moustaches réarmer l’Allemagne alors que le Traité de Versailles l’interdisait formellement. Poser la question autrement, en prétendant que le boulot du pape c’est de s’occuper des réfugiés de guerre ou des persécutés et non du salut des âmes de ses ouailles, c’est une vaste escroquerie qui n’a pour but que de salir l’Église.


  • Sans oublier le général Franco qui a accueilli et protégé grand nombre de juifs pendant la guerre
    Toutes ces tartines d’ignorance crasse et de médisance me font penser aux sages propos de Maître Folace (Francis Blanche dans les tontons flingueurs) :
    "Et c’est pour ça que je me permets d’intimer l’ordre à certains salisseurs de mémoire qu’ils feraient mieux de fermer leur claque-merde ! "


  • Les troupes jésuites à l’époque ont minutieusement catalogué et anathémisé point par point, dans des documents officiels mais secrets, les "hérésies" du communisme, du national-socialisme et du racisme. Voir "Hitler and the Vatican" de Peter Godman (annexes).


Commentaires suivants