Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Si Paris était un jeu vidéo

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2338391
    le 08/12/2019 par nico
    Si Paris était un jeu vidéo

    J’ai pas compris la moitié des expressions de gamer mais j’ai bien capté les allusions et ça m’a bien fait rire.
    Les jeunes sont a fond sur les jeux vidéo , voila une excellente façon de leur faire passer des messages .

     

    • #2338513
      le 08/12/2019 par Grz
      Si Paris était un jeu vidéo

      Lexique 1/3
      Ces termes viennent des jeux compétitifs et des jeux de rôle.

      Map = carte

      Tier list = classement par ordre d’efficacité potentielle

      Méta = stratégies nées de la pratique du jeu et non de ses règles

      OP = OverPowered, surpuissant

      Trash tier (cf. tier list, trash = "poubelle") = le bas du classement, "médiocre"
      mise à jour 2.0 = métaphore pour "évolution"

      Debuff = effet infligé à l’adversaire pour diminuer son efficacité

      Stamina = endurance

      Event = événement, souvent aléatoire, permettant aux joueurs de jouer ensemble afin de réaliser un objectif commun ou de s’affronter, dans un monde en ligne.

      Mob = personnage d’un jeu vidéo contrôlé par l’ordinateur, souvent très bête et peu puissant, permettant de "peupler" le monde à la place des joueurs humains

      Niveau 20 ou moins = "niveau" d’un personnage en référence aux jeux de rôle. Plus le niveau est haut, plus le personnage est puissant.

      Event PVP = événement Player versus player (joueur contre joueur) destiné à faire s’affronter les joueurs

      Guilde = rassemblement organisé de joueurs, dans un jeu de rôle.

      Raid = attaque groupée de nombreux joueurs

      Buff de pièces d’or (cf. debuff) = effet positif donnant au joueur plus de pièces d’or (+ de pognon)

      XP = Xperience = experience = expérience, donnée au joueur quand il fait des actions dans le jeu. S’accumule et lui permet de gagner un niveau quand elle dépasse un seuil.

      Farmer (se conjugue, to farm) = ramasser / affronter / tuer en boucle des ressources, des joueurs, des mobs. C’est une façon de gagner rapidement ou efficacement de l’expérience (XP) pour gagner des niveaux plus vite.

      Zone PVP : zone du monde du jeu de rôle où le combat PVP (joueur contre joueur) est autorisé
      par les règles.

      Nerfer (se conjugue, de l’anglais to nerf) = diminuer l’efficacité d’un personnage, d’un sort, d’une compétence jugée trop puissante par les développeurs du jeu (ceux qui le programment et écrivent les règles). Généralement, le nerf intervient quand des joueurs se plaignent d’être battus tout le temps (souvent parce qu’ils sont nuls).

      Classe surjouée = archétype ("classe") de personnage, comme "le guerrier", "le voleur", etc. ; surjouée = beaucoup de joueurs choisissent de l’incarner dans le jeu.


    • #2338514
      le 08/12/2019 par Grz
      Si Paris était un jeu vidéo

      Lexique 2/3
      Free DPS : DPS = dégât par seconde, caractérise la quantité de dégâts qu’un personnage inflige à un autre chaque seconde, synonyme de "dégâts". Free DPS = le personnage adverse peut être endommagé sans risquer de prendre soi-même des dégâts.

      Classe viable contre = archétype de personnage efficace contre tel ou tel adversaire.

      Easy win = victoire facile, sans effort, presque automatique.

      PNJ = personnage non joueur (contrôlé par l’ordinateur), cf. mob

      Normie = mouton qui agit en imitant sans réfléchir et en répétant à l’excès les attitudes les plus stupides et décérébrées du groupe.

      Useless = sans réelle fonction pratique

      Aggro une attaque = aggro (abbréviation de l’anglais "aggressive") = aggressivité d’un PNJ, fait qu’il attaque une cible. Abbréviation de "prendre l’aggro" qui veut dire "se débrouiller pour que le monstre m’attaque moi (qui suis en armure de métal) plutôt que mon pote le guérisseur (qui se promène en petite jupette en tissu). Aggro une attaque = faire en sorte d’être la cible de l’attaque de l’ennemi.

      100 PV = 100 Points de Vie (PV) (les attaques enlèvent des PV, cf. DPS)

      High tier (pour la 2000 parisienne), cf. tier list. High = vers le haut de la tier list (S, A, B...)

      Outfit = costume

      Fashion méta (cf. méta) stratégie d’habillement dans le contexte de la mode.

      Alpha, beta = classement selon l’alphabet grec. Attention, alpha et beta peuvent aussi désigner des versions non-définitives d’un logiciel, encore en cours de développement.

      Rank = rang, classement en cours de compétition

      Loot = ce qu’on obtient d’une créature après l’avoir tuée (des pièces d’or, des objets, des armes, etc.)

      Train = anglicisme pour entrainer, pratiquer

      XP une compétence = tournure pour dire "augmenter le niveau de ses compétences via le système d’XP (cf. XP)"

      Item = objet dans un jeu

      Target = cible

      Spotted = repéré ; sans se faire spotted = sans être vu


    • #2338515
      le 08/12/2019 par Grz
      Si Paris était un jeu vidéo

      Lexique 3/3
      Admin = administrateur, maître de jeu du jeu de rôle, chargés de veiller au bon respect des règles

      Abuse = abus, surexploitation illégitime de certaines techniques proches de la triche car donnant un trop grand avantage au joueur

      Patch = petite mise à jour du programme apportant diverses corrections.

      Thug de campagne = criminel, bandit vivant à la campagne

      Serveurs américains = ordinateurs (ici situés aux états-unis) exécutant le programme qui crée le monde du jeu de rôle. Les joueurs se connectent à ces serveurs via d’autres programmes appelés "clients".

      Support = l’un des archétypes, faible au combat mais renforçant grandement les capacités de combat de ses alliés (en les buffant, en enlevant leurs debuffs, etc.)

      Personnage broken = personnage totalement surpuissant, bien au-dessus des autres joueurs et même des règles.

      Noob = débutant qui n’y connait rien. Les noobs cherchent souvent à jouer les meilleures classes (OP ou broken) pour compenser leur manque d’expérience, leur fainéantise, leur nullité, etc.

      Le shop = boutique en ligne intégrée à un jeu de rôle, permettant généralement de dépenser des sommes folles de vrai argent pour acheter des objets virtuels totalement inutiles (costumes, effets lumineux, etc.)

      V-Buck = monnaie virtuelle du jeu Fortnite (achetable avec du vrai argent)

      Spammant (de "spammer", se conjugue) = spam, envoi répétitif et massif de messages sur internet, dans un salon de discussion, etc.

      Contacts dans la modération = fait de connaître les modérateurs d’un site

      Main-tank = archétype dont le rôle principal est de recevoir les dégâts. Un main-tank est chargé de prendre l’aggro des ennemis (cf. aggro) = chargé de se faire taper dessus car il résiste bien aux dégâts même s’il en inflige généralement peu lui-même. (Exercice de compréhension : "un main-tank qui est aussi bon DPS est souvent broken" = ?)

      Textures full clipping : dans l’affichage d’une image en 3D, quand les "textures" (dessins qui recouvrent les surfaces en 3D) donnent l’impression non-naturelle de se rentrer les unes dans les autres, = image moche

      Mob random = cf. mob, personnages non-joueur à l’apparence et aux compétences basiques, sans signe particulier, qu’on croise dans le monde d’un jeu vidéo

      Instant debuff : debuff infligé dès le début du combat, sans possibilité d’esquive

      Tryhard = jouer encore et encore en s’obstinant malgré les difficultés, afin de faire progresser ses compétences "dans la douleur" et généralement lentement.


    • #2338675
      le 08/12/2019 par Fac73R
      Si Paris était un jeu vidéo

      Voici tous les termes utilisés inutilement en anglais :

      Map (carte),
      OverPowered (surpuissant),
      Event (événement),
      Mob (littéralement foule, terme où l’on peu ajouter l’adjectif PNJ),
      Easy win (gain simple),
      Normie (quelqu’un dans la norme que l’on peut remplacer par l’adjectif familier de "mouton"),
      Useless (inutile),
      Outfit (costume),
      Fashion méta (mode méta),
      Rank (rang),
      Loot (butin),
      Train (de l’anglais to tranning, c’est à dire entraînement),
      Item (commercial : article, mais peut aussi se traduire par élément),
      Target (cible),
      Spot, to spot, spotted (tout ce qui est de l’ordre de la cible, de cibler, de repérer, du repère),
      Abuse (abus),
      Patch (peut être un pansement ou une rustine, mais s’agit plus d’un correctif),
      Noob (Familier : nul, nullard ; on peut aussi dire profane),
      Random (aléatoire)

      Je fais partie des 37% des français qui parlent, lisent et comprennent correctement un anglais courant. Je ne joue pas aux jeux vidéo car ce n’est pas de ma génération qui était plus portée sur la musique qui nous permettait de faire autre chose à côté (dessiner, réparer une mob, ou encore apprendre l’anglais en traduisant les paroles des chansons...)
      Tout ces termes inutiles, c’est de la pédanterie ou pire, de la fanfaronnade quand une majorité est incapable d’avoir une bonne prononciation et de faire des phrases correctes.
      Et ça ne concerne pas que le domaine du jeu vidéo.


    • #2338794
      le 08/12/2019 par Annette
      Si Paris était un jeu vidéo

      @Fac73R

      Merci pour votre commentaire de bon sens.
      En effet c’est insupportable de voir notre belle language etre usurpee par l’anglais, et en plus entendre une prononciation anglaise a s’arracher les oreilles.


    • #2338844
      le 09/12/2019 par dav
      Si Paris était un jeu vidéo

      37% de francais qui parlent anglais ca m’etonnerait...donne moi ton numero je vais demander a ma femme de te parler au telephone pour voir si tu piges...quand on sait que meme les profs d’anglais peuvent pas tenir une conversation de 5 minutes je dirais c’est plus proche des 2% de bilingues en etant genereux


    • #2339192
      le 09/12/2019 par Fac73R
      Si Paris était un jeu vidéo

      @Dav

      Avant de balancer ton 2% de personnes qui parlent un anglais courant, c’est à dire d’une personne pouvant :
      - comprendre un discours long dans des termes qui lui sont familiers (c’est à dire pas une conférence sur la greffe de cœur),
      - Lire des textes littéraires courant (articles de journaux ou livres d’anglais moderne, Shakespeare étant bien entendu exclu comme beaucoup de francophones anglais ne cerneraient pas Molière),
      - Interaction orale fluide, naturelle et spontanée,
      - Interaction écrite par courrier de claire et fluide
      - Expression orale et écrite pouvant être détaillée et complexe (arguments, thème...)

      Un changement d’activité ou un nouveau centre d’intérêt personnel amène la personne à apprendre un vocabulaire spécifique.

      Mon pourcentage (37%) se rapproche plus du tiens (2%), chiffres à l’appui :
      https://etudiant.lefigaro.fr/les-ne...

      Et la compréhension de l’accent des régions ?

      Même l’Alexa d’Amazon (un produit anglo-saxon pour les anglophones) n’est même pas capable de comprendre l’accent écossais :
      https://www.youtube.com/watch?v=CYv... (la vidéo est assez drôle)
      Ni même le Siri d’Apple d’ailleurs
      https://www.youtube.com/watch?v=KeB...

      J’habite une ville moyenne où l’on reçois beaucoup d’étrangers, et je dois dans mes activités parler régulièrement anglais. Une amie commerçante elle aussi anglophone et confrontée à ces personnes me confiait qu’ils étaient assez rassurés de trouver une personne pouvant les comprendre.

      Pour finir cher dav, tu viens clairement provoquer des personnes dont tu ignores même s’ils peuvent avoir des amis ou même des parents nativement anglophone ou ayant pas mal roulé leur bosse en pays anglophones et pouvant donc améliorer régulièrement leur niveau d’anglais.

      En revanche, je file volontiers à ta femme mon numéro pour qu’on passe une petite soirée sans toi...

      Désolé mais tu l’as bien cherché.


  • #2338399
    le 08/12/2019 par André Bastin
    Si Paris était un jeu vidéo

    De la vraie sociologie ! Pendant que Mafesseaulit regardait cette vidéo, son noeud papillon s’est mis à tourbillonner frénétiquement.


  • #2338475
    le 08/12/2019 par Jean seb
    Si Paris était un jeu vidéo

    J’ai trouvé la vidéo bien sympa, hormis sur les trotinettes électrique. Je me suis fais voler deux vélos et je n’ai pas le permis, du coup je me suis acheté une trottinette qui avance bien 45km/h pour pouvoir bouger dans Paris bien plus efficacement qu’avec les transports. Le point qui m’a décider c’est de pouvoir la rentrée chez moi facilement.

     

    • #2338554
      le 08/12/2019 par gremy
      Si Paris était un jeu vidéo

      Pourquoi ne pas acheter une trottinette sans moteur ? Et tu vas faire comment pour te balader dans les villes alentour, tu vas prendre le RER ? Et la recharge, c’est tous les jours faut pas oublier. Te voilà dépendant d’une prise.


    • #2340684
      le 11/12/2019 par God save the Oil
      Si Paris était un jeu vidéo

      Pourquoi ne pas acheter une trottinette sans moteur ? Et tu vas faire comment pour te balader dans les villes alentour, tu vas prendre le RER ? Et la recharge, c’est tous les jours faut pas oublier. Te voilà dépendant d’une prise.



      Les trottinettes, c’est pour les enfants, les nomades (clochards) ou les pédés.

      Arrêtes de bosser pour un employeur, be your own Boss, escape the FISC and achètes-toi un pick-up Américain... Dear to Be Taquin !

      Le Truck Diesel te fais un style Deluxe 100% anti-pédo-écolo, 0% Thunberg.

      En Bonus, tu peux rouler sur des trottinettes et les bobos ultra-dependents du Nuclear.
      Forget zeu RER... Brûles ton fioul, nique tout. Les trottoirs ? Ils sont élargis ! Tu les roules, tu te Park dessus, Freedom.

      Think Smart > think Petrol.


  • #2338512
    le 08/12/2019 par VivePopu
    Si Paris était un jeu vidéo

    Pas mal ! mais il manque toute la clique LGBT : mi-hommes mi-femmes mi-riens qui pullulent dans la Kapital ! c’est un incontournable selon moi.


  • #2338547
    le 08/12/2019 par Snayche
    Si Paris était un jeu vidéo

    En espérant qu’il n’y ait pas que des hypnotisés par le système dans le tas. Pas sûr...


  • #2338560
    le 08/12/2019 par un promeneur
    Si Paris était un jeu vidéo

    @Grz,
    Merci, vos explications via votre lexique sont vraiment vraiment éclairantes, quand on ne pratique pas le jeu vidéo !

    Si vous permettez, je vais même me faire un petit fichier texte en copiant/collant vos explications, car ce niveau de langue est de plus en plus employé, et grâce à vous, dorénavant je peux traduire ( en langage classique), et comprendre le/les signifiants.

    Je tenais sincèrement à vous remercier pour ce travail très pédagogique ; quand on ne connaît pas un domaine, il faut l’avouer et apprécier les connaissances des autres.
    Et les remercier quand ils les partagent, est le minimum de reconnaissance à exprimer.
    Merci encore camarade.

     

    • #2338676
      le 08/12/2019 par Grz
      Si Paris était un jeu vidéo

      Avec plaisir !
      Utilisez ce lexique comme vous voulez, la connaissance ne m’appartient pas ;)


  • #2338625
    le 08/12/2019 par Enki
    Si Paris était un jeu vidéo

    En ce Paris des années 50-60, des matins brumeux, froids, pluvieux à 5 h du mat. en noir & blanc de l’INA, ambiance Simenon, rues pavées des petits matins vers le boulot, p’tit noir rapidos au bistrot du coin, femmes de ménages remontant les escaliers du métropolitain, course contre la montre et ce .... Paris virtuel qui me dégoûte à un point vous pouvez pas imaginer – je suis allé à Paris, la dernière fois en avril 2017 - quelle désolation de voir un gars affalé sur le trottoir – et ce Paris sublimé, virtuel dans la tête !!!!

    Impossible de rester soi-même, trop bourge pour mézigue ...

    Quelle ville de solitude derrière cette vitrine, ce fric ...tout est cher ! Que désolation ....

    Le seul moment convivial fut celui où j’ai trouvé un coffret de DVD consacré à Edith Piaf et offert ému à un ami turc de passage à Paris. Ce fut mon seul moment de consolation de la France en quittant mon pays où je vis encore, en exil de l’intérieur, car je ne sors quasiment plus, hormis dans ma commune de crotte kyste, retraités béats ... rive gauche de Rouen.

    Les seules personnes que j’apprécie ce sont des français de souche restés prolo non embourgeoisés dans leurs têtes et un jeune marocain qui s’est installé vendeur de kebbab. Il a monté sa p’tite affaire. Il partage les idées soraliennes. Je lui ai dit que l’âme de la vraie France, ce n’est pas ce cimetière de morts-vivants incultes de consommateurs ! Je lui prête des ouvrages. Je devine qu’il a un potentiel de littéraire.

    Tout n’est pas perdu, camarades E&R car le réveil est lent, trop lent même mais il est plus qu’amorcé ...

    Une sélection surnaturelle élargit le fossé entre les deux camps ! Lorsque le cordon ombilical avec l’État et l’argent sera coupé, nous y verrons plus clair à savoir qui est dans le camp des bourgeois ou du vrai peuple. Pas celui qui fait dans l’ouvriérisme ...

    La mentalité bourgeoise disparaîtra avec ... les bourgeois ! Ils s’accrochent à des branches déjà mortes, sur le point de casser ...

    Tenons-bon avec cœur surtout dans les petites choses lesquelles deviennent des grandes puisqu’elles ne font que croître et embellir (sens étymologique de la Kulture en ancien grec ...).

    Paris n’a plus d’âme puisque le démon du commerce y domine, celui des pantalons à une jambe, du m’as-tu-vu !

    Son âme s’est provisoirement éloignée, a déserté parce que les êtres qui la consomment ne lui apportent que de l’ennui, du vide ...y compris la faune touristique.

     

    • #2339096
      le 09/12/2019 par johnpit
      Si Paris était un jeu vidéo

      "le prolétaire est un bourgeois qui n’a pas réussi"
      Céline
      l’inverse est également vrai..


  • #2338987
    le 09/12/2019 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Si Paris était un jeu vidéo

    c’est très marrant, vu comme ça

    y’a des trucs où je ne suis pas sûr de la crédibilité (le collier de pouffe)
    mais c’est vraiment très rigolo

    des vols à l’arrachée, j’en ai vu, sur place
    plutôt 18, 19, 20 èmes arrondissements
    y’a les voitures, aussi, qui sont fracturées
    ils brisent une vitre, pour prendre ce qu’il y a dedans
    après, ils revendent vite fait pour s’acheter une dose de crack

    Ah, Paris !
    "le Tour Eiffel"
    so beautiful !


  • #2339089
    le 09/12/2019 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Si Paris était un jeu vidéo

    putain, mais c’est trop bon !
    quel humour !

    et y’a probablement des gens qui pensent de cette façon
    mais purée, c’est vraiment ça

    c’est excellent, cette transposition
    je ne connais pas du tout l’univers des jeux,
    mais j’ai tout compris à ce qui est énoncé dans la vidéo,
    ’tain, c’est débile, c’est bon, c’est la réalité, malheureusement

    dans Dupont Lajoie (Yves Boisset, 1974)
    il fait dire au personnage interprété par Jean Bouise
    - l’intelligence est limitée, la connerie n’en a aucune

    et là, c’est beau, parce que c’est tout un univers de connerie
    avec des termes spécifiques, et les gens adhèrent à ça...
    c’est fascinant