Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Sommet de l’APEC : la Russie et la Chine unies pour freiner les États-Unis

« La Russie et la Chine doivent résister aux pressions de Washington et rester unies dans l’intérêt du monde entier. » Le leader chinois Xi Jinping ne pouvait pas être plus clair lorsqu’il s’est adressé au président russe Vladimir Poutine.

Pour sa part, le dirigeant russe, dans son intervention au sommet de l’APEC qui s’est tenu à Pékin ces jours derniers, a déclaré que « l’alliance du futur » réside dans le partenariat yuan-rouble. C’est-à-dire dans l’abandon par deux des principales puissances économiques mondiales du dollar pour les échanges dans le domaine de l’énergie (puisque Moscou et Pékin ont signé une alliance aux proportions gigantesque dans ce domaine), mais également dans le secteur du marché de l’armement.

Alors que la plupart des médias occidentaux s’attardent sur les polémiques suscitées par la galanterie excessive de Poutine vis-à-vis de la femme du président chinois, ou sur la querelle entre Pékin et Washington à propos des droits de l’homme, la réalité est que le sommet de l’APEC ces 10 et 11 novembre ont marqué un changement majeur dans les équilibres internationaux.

Car s’il est vrai que lors du forum de l’APEC – formé de 21 pays répartis de chaque côté de l’Océan Pacifique, créé au moment de la chute du bloc soviétique, et dont le montant des échanges représente 48% du commerce mondial –, chaque pays, petit ou grand, a essayé de favoriser ses propres intérêts en signant ici ou là des accords ou des contrats à géométries variables, il est également vrai que l’édition 2014 a vu l’émergence définitive dans cette zone de la puissance économique et politique de la Chine, le renforcement de l’axe Pékin-Moscou, et a marqué un coup d’arrêt brutal pour les États-Unis.

Lire la suite de l’article sur ilfattoquotidiano.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • On va voir maintenant se confirmer l’adage qui sied si bien à l’empire du mal " faible avec les forts et fort avec les faibles" les USA et leurs laquais vont- ils bombarder la Russie, la Chine et leurs alliés comme ils l’ont fait des petits pays qui eux aussi refusaient leur dictat ? Ce rééquilibrage face aux terroristes impérialo-sionistes est vital pour l’humanité !!!


  • Merci la Russie , merci la Chine !


  • C’est tellement plus simple que cela, la Chine a proposé, lors de ce sommet, un accord de libre-échange Asie/Pacifique géant *incluant* les États-Unis ! Ces derniers, quand a eux, propose eux aussi un accord de libre-échange Asie/Pacifique mais qui *exclut* la Chine et la Russie ! Ces deux derniers sont frustrés contre Washington car ils sont exclut des accords que ce dernier propose !
    Petite chicane de grande puissances avec en arrière fond une gouvernance mondiale qui se forme via les accords de libre-échange et la privatisation de tout au profit des grosses multi !

    Comme Attali l’a dit très souvent, sa va se faire avec ou sans guerre, sa va dépendre de comment les différents clans(USA/UE/Russie/Chine) vont s’entendre pour le partage de l’influence !


  • Petite question : Pourquoi la France ne fait pas partie des membres de l’Apec alors qu’il y a des territoires Français dans la zone en question ?

     

  • Ca sent la succursale de l’EI en Asie centrale tout ça...


  • Excellente nouvelle, car il est impératif pour la continuation de la vie sur terre, déjà menacée, que l’Empire du mal soit tenu en respect, voire, à long terme, démembré en une diversité de régions — pour ne rien dire du recouvrement de leur autonomie par les pays européens encore occupés par des bases militaires états-uniennes.


  • Les USA ont besoin de vassaux, pas d’alliés

    Poutine, 25 janvier 2012

    http://fr.ria.ru/world/20120125/193...

    « La politique de Roosevelt, c’était exactement celle qu’ont aujourd’hui les Américains dans le Sud-Est asiatique. Ils ne peuvent pas en imaginer d’autre. Des marionnettes, c’est ça qu’ils veulent en face d’eux. »

    Charles de Gaulle, Palais de l’Élysée, 17 juin 1964.

    Source

    « C’ÉTAIT DE GAULLE » D’ALAIN PEYREFITTE
    Tome 2, Édition de Fallois Fayard 1997 – page 52


  • Concernant nos collègues aux Etats-Unis, ou tout va bien chez eux, nous comprenons parfaitement que ce n’est pas tout à fait la réalité... Regardez la balance commerciale, regardez le déficit budgétaire, regardez la dette des Etats-Unis. Nous n’avons pas ça chez nous ! Et j’espère que nous ne l’aurons jamais ! Et enfin... ( applaudissements ) C’est plus facile pour eux, ils mettent en route l’imprimante, rachète des bons du Trésor américain... Qu’est-ce qu’un bon du Trésor américain ? C’est du financement direct de l’administration US !
    Très simple avec l’imprimante ! Et ils balancent et argent sur la zone dollar, et la zone dollar c’est le monde entier ! Nous ne pouvons pas le faire, on ne peut pas jouer à ce jeu de hooligan !
    Nous n’avons pas cette capacité et nous ne l’auront pas ... dans un proche avenir.
    Mais j’espère que nous renforcerons notre monnaie nationale et nous la ferons monnaie de réserves pour notre lopin, notre région du globe...
    En tout cas, sur la zone post-soviétique, le rouble se renforce, se renforce et devient même une monnaie de réserve. Aujourd’hui, l’Ukraine nous demande de payer son énergie en roubles.
    Avec la Biélorussie, les transactions électroniques en rouble atteignent plus de 80 % du total,
    presque 90 %... Voilà la création d’un centre financier en Russie ! Voilà de quoi parlent le gouvernement, le président... Ce ne sont pas des plans éphémères ! Nous allons dans ce sens et nous obtenons de vrais résultats ! Et je vous demande toute votre attention, c’est très important, nous avançons de manière permanente, tout doucement. La poule picore grain par grain, tuk, tuk, tuk !

    Vladimir Poutine, Rapport à la Douma, 20 / 04 / 2011. Extrait de la "conclusion du rapport"


  • Gog et Magog ( l’empire et le contre-empire) la fin des temps