Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Soros et la société ouverte contre les populations – Conférence de Lucien Cerise et Pierre-Antoine Plaquevent à Lille

L’équipe d’E&R Nord-Pas-de-Calais a reçu Pierre-Antoine Plaquevent et Lucien Cerise le 19 janvier 2019 à Lille pour une conférence intitulée « Soros et la société ouverte contre les populations ».

 

Première partie :

 

Seconde partie :

 

Retrouvez Lucien Cerise dans le cadre des formations E&R :

 

Voir aussi, sur E&R :

Pour soutenir les sections régionales d’Égalité & Réconciliation :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2223030

    La régale de ce soir.

     

  • Bravo Lucien CERISE, prestation de très haute volée : votre exploration des stratégies de dictatures libertaire militaro-LGBT qui puisent, et là est l’essentiel, directement dans l’occultisme et le gnosticisme Luciférien ...( sous couvertures de multiples rites païens ) est remarquable de lucidité !

    Vous avez élevé le débat à son niveau de pertinence eschatologique : celui qui ne veut pas comprendre les forces spirituelles en présence ne comprend tout simplement rien. Merci Lucien !!!


  • " Les opérations psychologiques d’ingénierie sociales visent à organiser le plus souvent sciemment des phénomènes de panique et de dérive sectaire... "( 29 m 45 s et suivants )

    Bien vu Lucien...C’est étonnant de constater comment certains types dans la Tradition ( FSSPX, milieux Sédévacs... ) se sont fait une vrai spécialité de répandre avec succès la " panique et la dérive sectaire " pendant ...au moins 25 ans ... !

     

  • Soros est un ennemi à combattre, c’est vrai. Mais il est aussi temps de dire à l’Afrique et aux africains que quand on fait des enfants, on fait le nécessaire pour les élever soi-même.
    Le côté "je fais des enfants" et puis je les envoie chez les autres, en Europe, pour qu’ils s’en occupent, c’est bon, maintenant. T’as fait des enfants : tu te démerdes avec eux.
    Sinon, quoi ? Il faut retourner là-bas pour leur montrer comment on fait ? Ils seraient les premiers à crier "colonialisme !".
    Hé, amis africains, vos "adolescents" de 16 à 45 ans, là, les délinquants, les criminels, les violeurs, les fous et les terroristes, vous vous les gardez ! On a déjà les nôtres !


  • "....c’est comme à la roulette, on mise, on mise pour ne pas se faire mettre...."
    rien ne va plus !
    en avant du discours la pub ostentatoire de ce qui est dénoncé.
    https://youtu.be/zjM0bLzF4oY
    JBL, bordel !!!!!

     

  • La société ouverte de la marchandise totalitaire réalisée est clairement prévue, analysée et décrite dans le VI ° chapitre du Capital de Marx...
    A partir de là, ou on balaye tout en radicalité de surgissement ou on part dans l’illusion néo-proudhoniste du rééquilibrage mutualiste...
    Avec les Gilets Jaunes radicalistes, en Avant contre l’argent et contre tout ÊTAT !

     

    • Votre projet est fort sympathique sur le fond.
      Maintenant, la question se pose : COMMENT allez-vous le réaliser ?
      Je veux du concret, sinon ce ne sont que des paroles.


    • J’apprécie les analyses exigeantes, radicales dirait-il, de Monsieur Cousin. Cependant, il ne me parait pas que ce soit lui rendre service que de le pasticher de la sorte et cela n’apporte en plus pas l’ombre d’un début de méthode pratique pour parvenir à un objectif finalement assez nébuleux.


    • @Lucien Cerise,

      Le concret ce sont des outils, pas des idéologies, qui d’ailleurs me semblent relativement toutes sympathiques comme vous dites, mais finissent toujours par aboutir à des scénarios montrant leurs vilaines faces cachées une fois qu’on les applique.

      Tournons-nous plutôt vers l’application d’outils, qui n’ont pas à ètre sublimés car correspondants à des idéaux (des idéaux comme ceux du marxisme, sans réelle compréhension de la nature humaine, ou encore du capitalisme de La Petite Maison Dans la Prairie) mais qu’on peut mettre en marche sans être détectés par le radar des autorités.
      Qui n’ont pas non plus à être parfaits dès leur utilisation initiale, pouvant donc être ainsi améliorés au fil du temps et dont la viabilité éthique peut être testée à petite échelle, puis corrigée si nécessaire.

      En fait, il faut savoir utiliser les stratégies de l’adversaire : la technocratie est hyper-efficace (jusqu’à un certain point) donc apprenons à manier leurs armes. C’est d’ailleurs un petit peu l’histoire de l’humanité (?)

      Je sais que ce que je dis reste très conceptuel et théorique, donc relativement vide, et d’un autre côté j’ai bien sûr une ou deux idées par rapport à ce que j’avance au niveau de certains "outils", mais je ne vais pas non plus m’amuser à exprimer ces idées sur un site public...

      En tous cas je le redis : des outils, pas des idéologies svp.


    • Le 21 juin à 21:17 par Nestordamus
      "En tous cas je le redis : des outils, pas des idéologies svp."
      - Tout à fait. Pour ma part, j’ai testé plusieurs outils, associatifs, syndicaux, politiques, mais aussi non institutionnels, et j’en ai conclu que l’outil le plus puissant, c’est-à-dire celui qui a la meilleure capacité à faire plier le capitalisme, est le parti de masse, qui seul permet de conquérir le pouvoir étatique, seul contrepouvoir au pouvoir privé financier.


    • Bonjour Lucien et merci d’avoir répondu.

      "j’en ai conclu que l’outil le plus puissant, c’est-à-dire celui qui a la meilleure capacité à faire plier le capitalisme, est le parti de masse".
      Oui, si je me souviens bien de votre propre maxime, celle-ci disait : "Contre les millions de dollars, il faut mobiliser les millions d’individus".
      Ça me paraît tout à fait valide comme outil et je pense d’ailleurs que les outils n’ont pas à être exclusifs, au contraire on peut les additionner, voire les faire interagir entre eux.

      Pour donner un exemple d’outil à conquérir, l’impression en 3D continue d’évoluer et a le potentiel d’influer fortement sur l’économie dans un avenir plus ou moins proche. Une idée serait de maîtriser cet outil pour se positionner de manière adéquat avant que celui-ci ne soit complètement dominé directement ou indirectement par les grandes puissances du marché.

      Je comprends que cela puisse paraître entrer dans le jeu de la course à la technologie, mais ne perdons pas de vue non plus que par exemple, malgré ses maux Internet a aussi permis à ce que l’information alternative puisse se propager et "éveiller" comme on dit nombre de personnes qui sont maintenant interconnectées.

      Je suis sûr qu’on pourrait penser à d’autres outils qui à priori sont relativement neutres et qu’on pourrait utiliser à notre avantage.

      Passez une bonne semaine.


  • Je remarque que Lucien cerise est de plus en plus performant pour concentrer toutes les informations qu’il souhaite communiquer en un temps relativement réduit, donc bravo.

    Il serait temps aussi d’expliquer à tous en quoi consiste l’occultisme. Il s’agit de psychologie profonde exercée sur les masses et sur les individus, qui utilise le langage des symboles, non seulement parce que celui-ci a l’avantage d’outrepasser les barrières des langues locales et temporelles, les élites pouvant ainsi communiquer ledit langage à travers les siècles et à travers les civilisations avec facilité, mais en plus, s’agissant du langage des symboles (des arquétypes aurait dit Jung), c’est une langue qui peut être communiquer à tous sans que nous puissions l’enregistrer consciemment, c’est-à-dire sans pouvoir employer l’analyse de l’esprit critique pour décortiquer le message puisque c’est la langue de l’inconscient. Même le marketing l’utilise ! Quel meilleur piratage cérébral que celui-ci ?

    Il n’y a aucune magie dans l’occultisme : le surnaturel, par nature, n’éxiste pas.

     

    • @Nestordamus

      " Le surnaturel n’existe pas " : FAUX le surnaturel est extrêmement puissant, il est soi angélique soit démoniaque, toutes les religions mêmes les plus primitives le savent.

      Faut il donc être à ce point borné ou inculte pour oser nier une telle réalité ?


    • La nature en elle même est déjà magique , et cette magie est celle du Grand magicien : Dieu . La nature démoniaque consiste justement a s’emparer du pouvoir de Dieu tout en niant son existence au lieu de chercher refuge en Lui . L’occultisme et le monde astral aussi sont une réalité que tout spiritualiste éclairé connaît mais qu’il craint comme la peste et pour affronter la puissance des ténèbres il se garde pur et déterminé a recevoir la protection divine .


    • @Nestordamus



      "Il n’y a aucune magie dans l’occultisme : le surnaturel, par nature, n’éxiste pas."




      Ah bon et qu’est-ce que vous savez ? affirmer péremptoirement que le surnaturel n’existe pas, cela revient au même que d’avancer qu’il n’y a pas d’enfer ou de Paradis ou que Dieu n’existe pas, n’ayant jamais été confronté directement à se phénomène vous ne pouvez déclarer que cela n’existe pas. Si le surnaturel n’existe pas alors pourquoi toutes ses élites lucifériennes font ses rituels ? voyez-vous, affronter le Nouvel Ordre Mondial est avant tout un combat spirituel, car peut importe que les gens ne croient pas en dieu, ses élites maléfiques elles croient en leur divinité diabolique, et temps que les gens ne retrouverons pas la foi alors ils ne pourront pas gagner contre eux.


    • @Ifuckcharlie Le meilleure stratégie du diable, c’est d’arriver à faire croire qu’il n’existe pas.


    • @Michelly 58

      Vous avez entièrement raison cependant l’analyse des commentaires d’ER me fait constater depuis longtemps qu’il y a un fossé très large entre les chrétiens qui connaissent le rôle de la surnature ( donc du religieux, et du combat surnaturel qui est déterminant ) et les matérialistes athées qui n’ont seulement n’y croient pas, ne le comprennent pas... mais de surcroît ont même l’orgueil d’ en professer l’ inexistence !! Chapeau bas...

      Il faut se rendre à l’évidence : dans ces conditions, la jonction ne se fera pas !


    • Le 23 juin à 12:13 par CAPHARNAUM
      @Michelly 58
      "Vous avez entièrement raison cependant l’analyse des commentaires d’ER me fait constater depuis longtemps qu’il y a un fossé très large entre les chrétiens qui connaissent le rôle de la surnature ( donc du religieux, et du combat surnaturel qui est déterminant ) et les matérialistes athées qui n’ont seulement n’y croient pas, ne le comprennent pas... mais de surcroît ont même l’orgueil d’ en professer l’ inexistence !! Chapeau bas...
      Il faut se rendre à l’évidence : dans ces conditions, la jonction ne se fera pas !"

      - La jonction peut se faire. Je suis non croyant mais je sais que la croyance aux religions et au surnaturel joue un grand rôle psychologique et détermine de nombreux comportements, peu importe que cela existe réellement ou pas. Donc j’en tiens compte et je m’y intéresse.


    • @Mon surnaturel aussi

      T’as raison mon gars, un catholique c’est un type qui a a été évangélisé par les séries américaines... Çà c’est du lourd ... !!


    • Sur le "surnaturel" :

      D’abord, il faut s’entendre sur sa définition. Pour ma part, voici ma définition : c’est tout ce qui semble défier les lois d’un univers considéré depuis un point de vue strictement matérialiste.
      Dès lors, la physique quantique, pour moi, bien qu’elle soit tout-à-fait honorablement décrite et utilisée, ce qui ne signifie pas comprise, fait partie du "surnaturel".

      Par ailleurs ( quoique... qui sait ? ), toute personne qui a eu la chance de faire l’expérience d’un rêve prémonitoire ou d’une synchronicité sait que "ça existe". Cela échappe totalement, en l’état de nos connaissances, à notre compréhension, comme un 6ème sens qu’on ne saurait pas maîtriser, mais c’est là et bien là.

      Après, quand ça t’arrive, tu es plus ou moins obligé de te poser des questions. D’où ça vient ? Là, il n’y a que des théories. Dieu ? Les Anges Gardiens ( comme Pierre Jovanovic ) ? L’inconscient au sens Jungien ( c’est ce vers quoi j’ai tendance personnellement à pencher, à cause de ma culture personnelle dans ce domaine ) ? L’univers bloc ( voir, entre autres, les travaux de Philippe Guillemant ) ?

      Quoi qu’il en soit, je plains les gens qui n’ont jamais fait ce genre d’expérience : elles ouvrent singulièrement l’esprit. Une fois que ça t’arrive, tu ne peux simplement plus te contenter de la trop étroite vision matérialiste habituelle dans nos civilisations avancées.


    • @Mon surnaturel aussi @Moncul aussi

      La culture classique permettait à une époque de savoir que l’essence est un préalable à l’existence (Philosophie Grecque ) et que la surnature ( le préternaturel ) est un préalable à la nature en état de grâce ( Christianisme ). Le clergé et tous les auteurs de la contre révolution fin XIX ° ( Mgr Jouin, Blanc de saint Bonnet, Marquis de la Franquerie... ) ont décortiqué les fondements surnaturels de la révolution, et le peuple catholique maîtrisait parfaitement ces données.

      Aujourd’hui parler de surnaturel ...et on vous répondra sans rire " X files " : nous arrivons au point de non retour de la dégénérescence spirituelle, c’est un fait.


    • Je ne souhaitais pas déclencher un débat sur un sujet aussi délicat que les convictions personnelles et je suis désolé si ma phrase de conclusion a pu offenser certains. Mon but n’est évidemment pas de créer une division entre les sympathisants d’E&R qui serait par ailleurs bien stérile.

      Cette remarque que j’avais faite est le fruit de mes déductions mais je ne pense pas que cela vaille la peine de les exposer ici, car même si l’échange d’idées qui en suivrait serait sans auncun doute très intéressant, ce n’est sûrement pas le meilleur endroit pour qu’il s’y tienne.

      Je considère cependant qu’il y a une réalité métaphysique et par extension spirituelle à ce que nous vivons, mais que je n’associe pas au surnaturel, tout simplement.

      Je souligne de nouveau, et quelques soient les convictions personnelles, que le symbolisme - ou les archétypes - joue un puissant rôle sur notre inconscient par ceux qui savent l’utiliser.


  • Que dire de plus après l’intervention de Lucien Cerise, au choix de mots qui caractérisent un esprit brillant ayant parfaitement assimilé toutes les composantes de l’ingénierie sociale que l’on exerce sur les foules depuis la nuit des temps.
    Bravo à E&R de nous offrir pareil exposé sur la nature occulte et métaphysique de la géopolitique mondiale, nous condamnant par ses contradictions à l"irrémédiable effondrement progarmmé d’une grande partie de l’humanité.
    Comment après une telle démonstration peut encore se laisser avoir par des inepties aussi absurde qu’éphémère ?
    Le cheval de Troie a pénétré nos esprits, pour mieux nous soustraire à la plus élémentaire des réalités.

     

    • Je pense que le problème ne vient pas du fait que les gens ont la culture politique d’une courge, après tout une culture s’acquiert, mais de leur manque de curiosité intellectuelle. Prenons par exemple le fascisme ; normalement une personne sensée serait aller se renseigner un minimum sur la chose. En quoi consiste cette idéologie consiste ? pourquoi et comment des peuples ont finit par agréer à ce concept ? quel était son projet, etc... au lieu de cela ils passent leur temps à recracher des éléments de langage contre l’immonde peste brune. Ce qui est trés grave, c’est qu’ils sont tellement terrorisé à l’idée que la vérité officielle remette en cause la totalité de leurs phantasmes qu’ils préfèrent ne jamais se pencher sur le sujet. La vérité ne les intéressent pas, ce qu’ils veulent c’est avoir raison.


  • Sacré travail de fond de Pierre-Antoine PLAQUEVENT et Lucien CERISE !