Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Stéphane Blet – Lettre ouverte à Franck Riester, ministre de la Culture

Monsieur le ministre,

Vous (ou vos COLLABORATEURS) avez fait suspendre mon compte Twitter suite à ma réponse (qui était un remerciement sincère – à un point que vous n’imaginez pas !) à la missive que vous m’avez fait parvenir pour m’informer avoir, par décret, dérogé à la loi française en me retirant mon titre de chevalier des Arts et des Lettres (médaille que je n’ai jamais demandée mais qui me fut attribuée sous Jacques Chirac... au moment où celui-ci avait – au moins ! – eu la dignité de s’opposer à Israël et à W. Bush... peu avant le chaos Irakien.)

J’imagine bien que « l’esprit Charlie » s’arrête pour vous et vos amis lorsque l’on fait un jeu de mots sur les homos ou sur les juifs...

Étant donné que vous avez vous-même choisi de vous présenter publiquement comme « homo » et que vous fûtes concessionnaire (de haut niveau j’entends !), je m’étais permis, en tant qu’artiste – pianiste compositeur certes mais aussi humoriste à mes heures – de vous remercier en vous qualifiant de « pédale de droite »... 100 % esprit Charlie, me semblait-il... Mais il apparaît qu’en France occupée on ne puisse définitivement faire de l’esprit que sur le dos des chrétiens et des musulmans hétéros (« Charlie, tu charries » !)

Je suis d’autant plus surpris que beaucoup d’homosexuels font preuve d’un humour décapant et se présentent souvent eux-même comme : « PD », « tantouzes », « enculés », « suceurs de bites », etc... et ne s’offusquent jamais d’un message humoristique... bien au contraire !

Ce qui me fait grand plaisir, c’est de voir nombre d’homos non communautarisants et souvent patriotes m’envoyer des messages de soutien... D’ailleurs, ce n’est pas le moins comique de rappeler que Pierre Bergé avait tenu à me remettre cette fameuse médaille lui-même... à l’Opéra Bastille, devant mille personnes... lui qui se décrivait comme – je cite ! – « une pédale de gauche ». Lui, comme vous, était un ultrasioniste (et pas que !)... mais au moins, il avait de l’humour... Pour le reste... on sait aussi ce qu’il fut.

Monsieur le ministre, je suis votre aîné et j’ai à mon catalogue 45 CD, 372 œuvres éditées, un nombre assez impressionnant de grands prix (de ceci ou de cela...mais émanant de prestigieuses institutions). Je ne leur accorde AUCUNE importance et... comme vous n’avez sans doute rien d’autre à faire, je vous propose de continuer à me les retirer une à une... car c’est le PLUS GRAND HONNEUR que des gens comme vous puissent me faire.

Permettez-moi, Monsieur le ministre, de vous remercier encore une fois... En espérant (sans vouloir trop vous demander) que vous continuerez dans cette voie en interdisant les centaines de revues qui m’ont attribué des prix pour mes œuvres, en condamnant le Sénat pour l’avoir laissé me décorer il y a douze ans de la médaille d’Or de la SEP (je me permets de vous donner des indices pour que vous puissiez continuer avec l’efficacité qui vous caractérise), et même envoyer les équipes du Mossad de la police d’occupation – celle qui tue, éborgne et massacre le peuple de France) – frapper, menacer, amputer et emprisonner les journalistes, les directeurs des maisons d’éditions, les directeurs artistiques des maisons de disques, les organisateurs de concerts qui ont eu la scandaleuse audace de ne pas obéir aveuglément aux ordres du CRIF et de la LICRA, qui ont interdit que l’on prononce même mon nom, qu’on me laisse jouer en public dans mon pays ou que quiconque parle de mes disques ou de mes compositions musicales dans les revues spécialisées et ailleurs.

Dans l’espoir que vous me ferez l’immense honneur de continuer dans cette voie, permettez-moi, Monsieur le ministre, de vous adresser l’assurance de mes sentiments les plus sincères.

Stéphane Blet

En lien, sur E&R :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

57 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants