Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Sylvie Goulard à la Banque de France

Un pion des euro-atlantistes

La semaine dernière, en conseil des ministres, Sylvie Goulard a été nommée second sous-gouverneur de la Banque de France. La chose n’a sans doute rien d’extraordinaire, si ce n’est que Sylvie Goulard a été le premier ministre de la Défense d’Emmanuel Macron. Nommée dans le cadre de l’accord passé avec le MoDem de François Bayrou, elle a, comme lui, démissionné un mois plus tard, dans le cadre de l’enquête judiciaire ouverte, dans les premiers jours de la présidence Macron, sur les emplois fictifs au sein du Modem.

 

Entre-temps, Sylvie Goulard a rejoint la République en marche. Mais cela n’empêche pas certains de tiquer. D’autant que l’ancien ministre a également été rétribué à hauteur 10 000 euros mensuels, de 2013 à 2016, par un think tank américain, l’Institut Berggruen, s’intéressant particulièrement aux systèmes de gouvernance.

Il faut également noter que, de 2006 à 2010, elle a été président du Mouvement européen-France, un lobby qui défend la construction européenne, qui fut notamment soutenu par le Comité américain pour une Europe unie, dirigé notamment par d’anciens responsables du renseignement américain, dont la CIA.

 

Sylvie Goulard, une vie européenne

Beaucoup d’éléments dans une vie, dont certains ont poussé Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, à monter au créneau pour éteindre toute étincelle interrogative, en faisant valoir les compétences de la nouvelle promue sur les sujets financiers.

De fait, Sylvie Goulard a été la conseillère du président de la Commission européenne Romano Prodi sur les questions financières et budgétaires. Ça, et le fait que, au cours de son rapide passage au gouvernement, elle ait eu le temps de déclarer ne pas se sentir française. Pour un homme politique, c’est déjà délicat ; pour un membre d’un gouvernement français, c’est scandaleux. Et que dire quand il s’agit du ministre des Armées ?

 

À la Banque de France, cela servira l’idéologie du président Macron

« Je ne vois pas ce qui peut choquer. Elle n’a fait l’objet d’aucune procédure de justice, elle n’est pas mise en examen », conclut Bruno Le Maire. Le ministre est gentil, et, au fond, dans la vision macronienne, il n’a pas nécessairement tort. C’est bien l’Union européenne avant tout. Et surtout avant la France...

Voir aussi, sur E&R :

Pour tout savoir sur nos « élites » :

 






Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1887587
    Le 26 janvier à 12:46 par Jean Le Chevalier
    Sylvie Goulard à la Banque de France

    C’est le renvoi d’ascenseur classique en politique...petits arrangements entre amis ; pour ceux qui pensaient que Macron allait changer la politique, ils se trompent...Macron est un grand slalomeur mais il utilise les armes habituelles du politicien lambda. Rien de nouveau sous le soleil. Les élites continueront à s’en mettre plein les poches, à s’entretenir, se coopter, et le peuple continuera à souffrir...

     

    Répondre à ce message

    • #1887623
      Le 26 janvier à 13:29 par Puzzleglobal
      Sylvie Goulard à la Banque de France

      Le problème avec de telles assertions,
      C’est qu’on ne s’en sort pas,donc soit vous êtes un contributeur
      Pour changer cette merde
      Soit vous restez SOUMIS !

       
  • #1887589
    Le 26 janvier à 12:47 par Syzygy
    Sylvie Goulard à la Banque de France

    Ultra-sioniste ou ultra-UE, c’est pareil. Je rappelle que la consrtuction de l’UE est une idée Nazie qui vise à priver les citoyens de pouvoirs démocratiques. Le projet a été concocté par Walter Hallstein, le juriste d’Adolf. Recyclé par la CIA, Hallstein a conduit sa chose à terme en signant le Traité de Rome en tant que Président de la Commission européenne. Donc, Grassi-Goulard = CIA = Oligarchie. CQFD

     

    Répondre à ce message

  • #1887602
    Le 26 janvier à 13:01 par VORONINE
    Sylvie Goulard à la Banque de France

    Ministre des "Armées",elle démissionne dans le cadre d’une enquete judiciaire pour emplois fictifs ...et elle est recasée à la banque de France ! Bon , pour elle au moins , on sait à quoi s’attendre, on ne pourra pas donner l’excuse de la surprise .Ce qui est quand meme terrible c’est que sous le coup de la justice , on peut etre le numéro 2 de la BDF. Alors que pour etre vigile ou adjoint administratif dans la meme administration , il faut un casier judiciaire vierge et une habilitation ....Moralisation de la vie publique !

     

    Répondre à ce message

  • #1887619
    Le 26 janvier à 13:27 par Louis Delga
    Sylvie Goulard à la Banque de France

    Sans sexisme aucun, de plus en plus de grands postes liés aux banques confiés à des femmes malléables et sans envergure (FMI, RFédérale US, Grands comptes, directions bancaires...). Ce n’est pas anodin, cela laisse aux "vrais marionnettistes" une plus grande latitude dans leurs actions et donner leurs ordres plus facilement.

     

    Répondre à ce message

    • #1887694
      Le 26 janvier à 15:49 par Marie Claude
      Sylvie Goulard à la Banque de France

      Tout à fait d’accord avec vous, les femmes sont facilement manipulables surtout dans le milieu de la banque...

       
  • #1887666
    Le 26 janvier à 15:02 par Gilbert
    Sylvie Goulard à la Banque de France

    Le parti unique recycle par le tri à peine sélectif, la banque nationale est devenue totalement inutile, et il lui faut plusieurs sous-gouverneurs pour recaser tous ses parasites mortels. N’importe quoi. Autant lui verser 405 millions de suite.
    Mais si elle n’est pas poursuivie pour emploi fictif, le F.N. ou même le candidat malheureux des républicains peuvent porter plainte eux-aussi et obtenir l’arrêt de leurs procédures. Voire un dédommagement.

     

    Répondre à ce message

  • #1887755
    Le 26 janvier à 17:26 par comptable
    Sylvie Goulard à la Banque de France

    Les deux sous gouverneurs de la Banque de France ont palpé 223 000 euros en 2016... Pauvre petite Sylvie Goulard, virée du gouvernement où elle aurait touché deux fois moins, elle palpe donc 610 euros par jour .

     

    Répondre à ce message

  • #1887756
    Le 26 janvier à 17:28 par Auri
    Sylvie Goulard à la Banque de France

    Dire qu’il faut se serrer la ceinture pour payer tout ces vice-amiraux de bateau lavoir anti-français.

     

    Répondre à ce message

  • #1887863
    Le 26 janvier à 21:01 par Paul82
    Sylvie Goulard à la Banque de France

    Ca m’a fait tiquer aussi quand je l’ai lu dans le Figaro économie. Nos armées ont échapper à ca, mais pas sur qu’on gagne au change, avec ça à la Banque de France.... Est-elle chargée de démanteler cette vénérable institution ?

     

    Répondre à ce message

  • #1887869
    Le 26 janvier à 21:10 par Eloise
    Sylvie Goulard à la Banque de France

    Ca n’a jamais ete une idee du peuple americain de se rependre au-dela de ses frontieres. La preuve, les americains ont 2 semaines de vacance/an et on leur reproche de les passer chez eux. l’Empire est sioniste pas atlantiste.

     

    Répondre à ce message

  • #1888114
    Le 27 janvier à 11:48 par David
    Sylvie Goulard à la Banque de France

    La défense, et le pognon, voilà le nerf de la guerre !

     

    Répondre à ce message