Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Par rapport à Soral, le traitement judiciaire de Zemmour illustre le "deux poids deux mesures" de la justice française

« L’annulation de ma condamnation ne règle pas le problème de l’invasion migratoire »

Le sort juridico-médiatique d’Éric Zemmour illustre à merveille le 2P2M (deux poids deux mesures) qui règne en France aujourd’hui. Ses procès en mal-pensance ne lui font au final pas grand mal, socialement et matériellement, ce qui est le marqueur des vrais dissidents.

 

Si l’écrivain journaliste polémiste lance régulièrement des flèches contre l’islamisme, l’islam ou les musulmans, il est rapidement absout par l’intelligentsia, même si la gauche culturelle pousse de hauts cris. En réalité, elle ne peut pas vraiment s’attaquer à Zemmour comme elle s’attaque à Soral. Justement, que se passerait-il si, après un procès gagné, ou plutôt pas perdu, Alain Soral lançait dans Valeurs actuelles la phrase qui suit... ?

« Mes condamnations ne règlent pas le problème de l’influence anti-républicaine de la communauté organisée »

Car si l’on parle beaucoup de l’invasion migratoire d’en bas, on parle beaucoup moins de celle d’en haut. En parler fait mal, au portefeuille et à la reconnaissance sociale, celle que la sphère médiatico-politique accorde à ses pairs, ceux en qui elle se reconnaît.

La preuve dans Valeurs actuelles du 23 janvier 2018 :

« La Cour de cassation a annulé, ce mardi, la condamnation du journaliste du Figaro pour provocation à la haine envers les musulmans, intervenue à la suite d’une interview accordée à un journal italien, en 2014. Éric Zemmour livre à Valeurs actuelles sa réaction à cette décision définitive. »

Rappel des faits : octobre 2014, Zemmour est en promo européenne (!) de son livre Le Suicide français, et voici ce qu’il déclare au quotidien italien Corriere della serra :

« Je pense que nous nous dirigeons vers le chaos. Cette situation de peuple dans le peuple, des musulmans dans le peuple français, nous conduira au chaos et à la guerre civile. »

Résultat de cette « provocation à la haine raciale » totalement assumée : 3 000 euros d’amende et 1 000 à SOS Racisme et à la LICRA (pour donner le change, probablement). L’affaire va en cassation et aujourd’hui, l’appel est cassé. Éric Zemmour est donc nettoyé de l’infamante accusation de « provocation à la haine raciale »... qu’on voit si souvent accolée à Soral et Dieudonné. Le journaliste du Figaro peut continuer à haranguer les foules pour désigner aux Français les Arabes comme source de tous leurs maux.

« L’annulation de ma condamnation par la cour de Cassation ne règle rien. Ni le problème de l’invasion migratoire que j’évoquais sur le fond, ni celui de cette judiciarisation. Quand la réalité devient impossible à cacher, la machine judiciaire permet de mettre des coups d’arrêt à ceux qui la décrivent. Je rappelle que le maire de Grigny m’attaque aujourd’hui en justice parce que j’ai dit que la Borne de Grigny n’était plus en France. »

Au fait, qui a ouvert les vannes en France de l’invasion migratoire ? Sûrement pas les Français eux-mêmes...

On rappelle que SOS Racisme a pendant 30 ans harangué les foules pour désigner aux Arabes les Français comme source de tous leurs maux... L’ingénierie change de sens, mais ce sont toujours les mêmes en victimes et les mêmes aux commandes, trônant au sommet de ce conflit triangulé.

Pendant ce temps, des mois de prison ferme sont requis et de lourdes amendes infligées contre Alain Soral pour de simples dessins, dont il n’est pas l’auteur. Que ceux qui ont des oreilles entendent !

L’analyse que Zemmour peut reprendre,
sur Kontre Kulture

L’analyse que Zemmour ne peut reprendre,
sur Kontre Kulture

 

Pour Zemmour, tout est permis, voir sur E&R :

 






Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Il est juste là pour donner une impression de pluralité dans Le média , un leurre pour canaliser la frustration avant de l’étouffer , et donner a la bobosphere de cretins asservis , artistes et autres négateurs de la pensée, l’occasion de crier au racisme et au fascisme . C’est pavlovien , et les cobayes réagissent en fermant les yeux et les oreilles .

     

    Répondre à ce message

  • Sur la photo des deux protagonistes, on voit qu’il y’en a un qui prévient, et l’autre qui dénonce, mais zemmour ne dénonce jamais le sionisme...

     

    Répondre à ce message

  • Les tribunaux parisiens sont une souricière pour le justiciable honnête. Cela fait huit ans que je me bats contre le TCP et le Parquet contre des dénis évidents de justice. J’ai compris que les magistrats obéissaient à des "directives" qui ne peuvent provenir que du Procureur. Molins est un inquiétant personnage nommé par l’ultra-sioniste Sarkozy il y a 7 ans. Vivement la fin du Nouvel Ordre Mondial et surtout la purge qui suivra !

     

    Répondre à ce message

  • «  provocation à la haine raciale »
    Ca c’est encore un truc qu’il va falloir clarifier un de ces jours car on ne peut continuer à entendre que les races n’existent pas et condamner quelqu’un pour quelque chose qui n’existe pas. C’est comme pour l’amalgame " religion/race " comme si tout musulman est systématiquement arabe ce qui n’est évidement pas le cas, il y en a de tout horizons. On voit même des gens condamnés avec l’amalgame "provocation à la haine raciale et antisémitisme". Faudrait savoir, ça existe ou ça existe pas ?

     

    Répondre à ce message

  • Dans ce cas, pourquoi relayer ses idioties hebdomadaires ici, un peu de logique. Je rappelle qu’il trouve le vainqueur de "l’élection" de l’an dernier "intelligent"...

     

    Répondre à ce message

  • Le Neo Zemour est une création purement anti-Soral, une pâle copie sauce "neosioniste".

    Il faut clairement le démasquer...

     

    Répondre à ce message

  • Soral en prison... pour des dessins ! Si cela se produit cela fera réfléchir même les plus incrédules de ce pays... l’éclatante démonstration de notre belle démocrassie. Les imbéciles « Charlie » pourront se poser des questions !! Et on s’apercevra que faire de la prison pour un dissident c’est un cursus ordinaire dans une dictature... Courage à Soral !!

     

    Répondre à ce message

  • J’ai des oreilles qui entendent et j’ai des yeux qui observent le 2 poids 2 mesures depuis bien longtemps.

    En attendant, je n’ai de cesse de faire observer ce traitement à toutes les personnes que je rencontre et cela fait boule de neige. Qui plus est, c’est très simple de le faire, il n’y a qu’à se baisser et ramasser les démonstrations...

    FACILE.

    Salutations à tous.

     

    Répondre à ce message

  • Malheureusement on va de condamnations en condamnations pour Alain Soral et E&R.Ca sent pas bon pour la suite.
    Je crois qu’un moment donné, après une pile de condamnations, une association communautariste portera devant la justice une demande de fermeture, donc de censure d’E&R. Le pouvoir en place se fera un plaisir de le faire au risque de créer des emeutes violentes dans tout le pays
    En effet vu le budget de 100 millions sur 3 ans alloués à la DILCRAH, et vu la conjoncture budgétaire du pays, je ne vois pas comment cela ne se fera pas. C’est forcément l’objectif principal qui a été assigné à la DILCRAH par nos "maitres de lumière" : Aller vite et frapper fort.
    Pour moi toutes ces campagnes de comm sur internet contre antisémitisme n’ont pour but que de préparer l’opinion des réseaux sociaux (donc les jeunes) à la fermeture de sites internet indépendants tel que E&R.
    Le budget est sur 3 années, ça a commencé en 2017, donc d’ici à 2020 on devrait observer une première tentative de procédure judicaire pour fermeture contre E&R et/ou d’autres sites qui sont dans le collimateur des bienpensants.
    Triste et révoltant à la fois. Ca ne sera une partie de plaisir pour personne sauf pour quelques planqués ici ou là bien au chaud.

     

    Répondre à ce message

  • La République c’est la communauté organisée.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents