Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Tentative de corruption d’un député grec pour obtenir un vote favorable aux intérêts des banques

Pavlos Chaikalis (photo ci-contre), un député du parti grec des Indépendants, affirme qu’un consultant a offert de lui octroyer des avantages d’une valeur comprise entre 2 et 3 millions d’euros contre son vote pour le candidat de la coalition actuellement au pouvoir formée par les Nouveaux démocrates et le Pasok, Savros Dimas, lors des prochaines élections présidentielles grecques.

C’est ce qu’il a expliqué vendredi à la radio grecque, sans préciser le nom de ce corrupteur, mais en indiquant qu’il s’agissait d’une personne connue dans les milieux politiques et économiques.

Il se serait vu proposer 700 000 euros en espèces, une renégociation de son crédit et l’attribution de contrats de publicité. Chaikalis est aussi un acteur.

Chaikalis prétend qu’il y a deux semaines, il a fourni du matériel audio et vidéo à l’appui de ses dires au procureur, et qu’il a indiqué le nom et l’adresse de son corrupteur. « Nous avons gardé tout ceci secret, en attendant que la justice intervienne, mais jusqu’ici, rien ne s’est produit. Nous avons gardé tout ceci secret, en attendant que la justice intervienne, mais jusqu’ici, rien ne s’est produit », a-t-il dit.

Selon des sources proches du procureur, Chaikalis aurait en effet transmis une vidéo de ce qui s’était passé, mais il n’aurait pas nommé le nom de l’individu qui aurait cherché à le corrompre. Or, si l’enregistrement sonore de la vidéo est clair, les images sont floues, et le procureur a donc demandé à une équipe de spécialistes d’améliorer la qualité de la vidéo afin de pouvoir reconnaître cette personne.

D’après le journaliste d’investigation Kosta Vaxevanis, le corrupteur doit être recherché dans « l’environnement de l’ancien Premier ministre George Papandreou » et il s’agit d’une personne qui a travaillé par le passé pour une banque grecque et une banque allemande.

Sur le site de Vaxevanis, on affirme que Chaikalis aurait rencontré son corrupteur à 3 reprises. Après la première rencontre avec cet individu, il aurait convenu avec le président de son parti, Panos Kammenos, d’enregistrer ces conversations en vidéo. La police s’était tenue prête chez Chaikalis pour intervenir au cours d’une quatrième réunion potentielle, mais l’homme ne s’est pas présenté.

Voir aussi, sur E&R :

Les conséquences de l’austérité en Grèce
 : le documentaire de Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Rien d’étonnant quand on sait que le système oligarchique bancaire est purement dictatorial....
    Les sud américains, eux, le savent depuis bien longtemps ( voir la crise argentine de la fin des années 90, totalement orchestrée ou la politique ultra libérale sous pinochet)


  • Qui a l’argent a le pouvoir. Je ne donne pas cher de sa peau. Quelqu’un acceptera la somme initialement due pour corriger le problème par une voie plus radicale. Pour ceux qui résistent au désir de l’argent il reste la peur de la mort.


  • Corruption sionisto-française : Patrick Kron recevra de General Electric 150 000 actions d’Alstom quand sa vente à GE sera finalisée, un pourliche de 4 millions d’euros c’est toujours bon à prendre . MLP s’insurge contre le versement de ce qui ressemble fort à une rétro-commission .

     

    • On connaît la vérité sur l’affaire Alsthom. Kron qui avait utilisé la corruption pour avoir des marchés (mais tous les marchés s’obtiennent ainsi aux US et toutes les entreprises étrangères sont donc sous l’arbitraire du procureur qui n’a qu’à choisir celle qu’il veut faire tomber en fonction d’une obscure politique, les français n’étant pas bien vus en ce moment, voir affaire BNP : coût pour nous contribuables : des milliards de dollars) s’est fait racketter par ce shérif "indépendant", c’est à dire élu de quartier et réélu en fonction du montant qu’il fait rentrer dans les caisses et qu’il peut redistribuer à la pègre.

      Kron ne pouvant pas payer est donc obligé de fourguer ce "fleuron de l’industrie française" aux yankees ! C’est tellement énorme dans la simplicité qu’on a du mal à le concevoir et à se convaincre que c’est vrai et pourtant c’est ainsi. ! Tout le monde, y compris évidemment la "presse économique", est arrosé de dollars pour ne pas dévoiler ce qui est une rapine pure et simple des américains, et pas petite. Si vous voulez des détails, il va falloir travailler car ils ne sont pas faciles à obtenir. Pauvre France !


  • La seule chose étonnante eut été qu’il n’y eût aucune tentative de corruption. Donc triste et banal ordre des choses ? Pas tout à fait. .

    Chapeau à ce type qui a résisté ! Je propose de lui faire décerner l’ordre de la légion d’honneur à titre populaire via internet et sans passer par la Grande Chancellerie. Ou un ordre ad hoc comme la "médaille de l’incorruptibilité".


  • Etant en Grece (d’ou la non-presence d,accent dsl), le corrupteur est tres bien identifie.
    J’ai ete assez emu de la part du peuple, bcp de remous ici, alors qu’en France c’est chose normale, et de toute facon plus personne n’a suffisament d’integrite pour refuser un peau de vin.
    Et 700000 ca fait un paquet de thune en Grece.

     

    • A Konkistador : Pour l’accentuation grecque ancienne, à savoir byzantine, je pense qu’en France les personnes qui s’y retrouvent un peu doivent se compter sur les doigts d’une seule main.

      Mais je suis frappé de votre observation sur cette affaire de corruption très importante puisque c’est le sort de l’Europe qui se joue en Grèce. La nouvelle en France (sauf pour E&R) n’est dans aucun journal et c’est tout à fait troublant dans la mesure ou les grecs en sont eux particulièrement choqués. Donc, merci de nous envoyer des nouvelles via E&R sur cette affaire ! Vive l’auto-information !


    • Je voulais dire que mon clavier est non francophone (dc sans accent).
      C’est vrai qu’en Grece on parle bcp de cette corruption, il ne fait aucun doute non plus que Syriza sera au gouvernement en fevrier. Apres, ils ne pourront pas partir de l’Europe (a moins que Poutine ...car ici le boycott russe a bcp de consequence).
      mais bon ca serait le premier pays dirige par des euro-sceptiques et ca peut representer une forme d’espoir ...


    • Merci de vos précisions : il est en effet difficile de prévoir ce qui peut se passer mais les pressions sont véritablement énormes sur les grecs.La solution militaire avec un junte coopérative conviendrait parfaitement à l’Europe mais ses discours sur la "démocratie" deviendraient comiques et cette solution dévoilerait son incroyable pharisaïsme : régime autoritaire,oui, mais sans bottes ni casquettes. Au fond, la Grèce ne peut être comparée avec rien. J’ai lu récemment dans un ouvrage intitulé "La Grèce contemporaine d’Edmont About (1855) cette phrase assez lucide (page 296) "la Grèce est le seul exemple connu d’un pays vivant en pleine banqueroute depuis le jour de sa naissance".

      Il est de fait que lors de sa naissance, les grandes puissance ont imposé à la Grèce une monarchie germanique pour rassurer ses créanciers.Mais rien n’y a fait. Au fond, ne s’agit-il pas de conclure que l’état de faillite pour la Grèce est un état normal comme la pauvreté pour la république d’Haïti ! Que les Grecs s’en accommodaient parfaitement et même en vivaient et que les autres pays n’ont été la dupe de cela que lors de l’entrée dans la zone euro.


  • Démonstration qu’il ne faut pas juger à la mine : un type qui a une tête d’homme d’affaire sans scrupule caricaturale serait une sorte de Robespierre et aurait refusé des sacs d’or ! Un incorruptible qui n’en a pas la tête. Il est vrai de De Gaulle avait l’air d’un piou-piou, Churchill d’un alcoolique (qu’il était d’ailleurs) et Staline d’un bon grand-père.