Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Théâtre

Après avoir sillonné la République tchèque et l’Allemagne, un train théâtre contre le négationnisme s’arrête en gare d’Auschwitz pour interpréter la « Prière pour Katerina Horovitzova » de l’écrivain tchèque Arnost Lustig (1926-2011), un survivant de l’Holocauste. Une pièce en hommage aux six millions de Juifs tués durant l’Holocauste.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

78 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #211606
    le 28/08/2012 par goldie
    Théâtre

    Belle paire de fesses !

     

    • #211678
      le 28/08/2012 par walid
      Théâtre

      tu m’a fait rire


    • #211781
      le 28/08/2012 par siddartha
      Théâtre

      J’ai donné 5 étoiles à la vidéo pour ca !


    • #211909
      le 29/08/2012 par Damien
      Théâtre

      Pour des Nazis et de la fesse autant regarder "Isla, la louve SS" !


  • #211610
    le 28/08/2012 par Slide
    Théâtre

    Petite piqûre de rappel...

     

    • #211681
      le 28/08/2012 par lebourbonnais
      Théâtre

      chaud ananas, chaud ananas... tu me tiens pas la shoah je te tiens par l’ananas.... chaud chaud chaud ananas :-)


  • #211611
    le 28/08/2012 par carnyx
    Théâtre

    60 spectateurs seulement alors meme qu ils jouaient pour la dernière fois et dans un lieu aussi symbolique.
    Il faut croire que les gens se lassent du mouvement médiatique et artistique perpétuel autour de cette histoire.

     

    • #211628
      le 28/08/2012 par tayeb
      Théâtre

      C’est de la merde cette piece serieux. C’est subventionne par l’UE cette daube ?


  • #211613
    le 28/08/2012 par matrix le gaulois
    Théâtre

    à partir de 1:32 : Guignole ! Guignole ! Guignole ! Ho ! Regardez les enfants, ça y est voilà Guignole qui arrive tout nus sur scène et il fait Pan ! Pan ! au Gens d’Arme...pardon, au Nazi ! Youpiiiiiiiiiiiiiiii ! Et rideau (de fer) !

    Ha ! Qu’est-ce qu’on s’amuse !


  • #211614
    le 28/08/2012 par Le théatre de la réalité ou la réalité un théatre ?
    Théâtre

    Pathétique, mais ça devient de plus en plus grotesques ces récits. En même temps, l’aspect nudité à un petit côté racoleur commercialement, un peu comme la scène de cul obligatoire dans une film.

    Néanmoins, le petit taquet final où c’est encore une femme qui sauve l’honneur (idéologie ambiante) est très peu crédible. Car venir jouer les héros dans une pièce de théatre 70 ans plus tard, c’est bien beau. Mais si cette "histoire vraie" avait été représentative de la situation, il n’y aurait jamais eu d’extermination des juifs. Un petit coup de mouchoir au visage, et on retourne l’arme contre le nazi. Facile quoi :)

    Ils nous cassent les couilles avec Shoananas, je peux plus blairer cette histoire. Et je souhaite vraiment qu’ils continuent à matraquer les gens avec ces histoires, en spéculant sur l’effet overdose. J’ai remarqué que beaucoup de gens qui adhèrent à l’histoire officielle finissent par lâcher du "on nous casse les pieds avec les émissions sur Hitler ou la Shoa, maintenant 2 à 3 fois par semaines".


  • #211616
    le 28/08/2012 par Mister Mayo
    Théâtre

    Shoabiz, Shoahbuzz, touche à mon cul pour voir si j’pleure !

     

    • #211708
      le 28/08/2012 par erikus
      Théâtre

      Pas mal la meuf ; a la fin !!!!......... ; elle a un beau cul !!!........... sinon ; a part ca ??? rien a cirer !!!


  • #211619
    le 28/08/2012 par Olivier_8
    Théâtre

    Peut-être que si les gens avaient plus présent à l’esprit la Passion de Jésus Christ, et la comprenaient dans toute sa portée universelle, peut-être alors qu’ils seraient moins enclins à convoquer leurs larmes pour ce crime de guerre et cette tentative de génocide parmi d’autres ...

    - Il y a, à la source de tout çà, un évident déficit de foi.
    - Car, en paraphrasant Goldnadel (http://www.dailymotion.com/video/x9...), je dirais que la "Shoah", c’est "de la petite bière", comparée à la Passion du Christ.


  • #211622
    le 28/08/2012 par tayeb
    Théâtre

    C’est de la merde cette piece de theatre. Subventionne par l’UE.

     

    • #211696
      le 28/08/2012 par abderrahim
      Théâtre

      Mine de rien c’est un filon à ne pas sous-estimé.
      Dans chaque grande métropole française, il y a chaque année plusieurs spectacles, films, expositions relatant ou ayant trait au génocide des génocides...
      Avis à nos amis putes acteurs : Secteur de marché shoanesque à ne surtout pas négliger, c’est un des domaines artistiques les mieux subventionnés...
      A bon entendeur...


  • #211626
    le 28/08/2012 par Erwan
    Théâtre

    Ils feraient mieux de mieux faire circuler le RER A, au lieu de faire circuler des faux trains de déportés remplis de comédiens


  • #211649
    le 28/08/2012 par bruno
    Théâtre

    Quand on a vu la vidéo précédente on ressent toute l’infâme mièvrerie de ces spectacles.
    Ils essaient sans doute de "rendre la shoah vivante". Un wagon-de-déporté-théâtre, et pourquoi pas un parc d’attraction "arbeit mach vrei" ?


  • #211651
    le 28/08/2012 par bruno
    Théâtre

    J’ai tout compris, Israël veut faire du monde entier un grand mémorial à la shoah, une humanité de névrosé dirigée par des dépressif hystériques.


  • #211662
    le 28/08/2012 par informatif
    Théâtre

    En scène finale, la déportée qui casse la vitre de la petite porte en bois aurait été au combien plus pertinent.


  • #211676
    le 28/08/2012 par samra
    Théâtre

    pitoyable !


  • #211684
    le 28/08/2012 par VERITE-BLESSE
    Théâtre

    JE PENSE QUE E&R DEVRAIT FOURNIR DES SACS A VOMI,PARCEQUE LES ALLER-RETOUR AU W.C... !!!là ça commence a faire bcp.... ;)

    Je "les" connais par coeur,ça me donne des hauts de coeur.


  • #211688
    le 28/08/2012 par Substance2004
    Théâtre

    Marre des trains... moi je prends le Dieudobus ! C’est plus marrant !


  • #211691
    le 28/08/2012 par Jérémie
    Théâtre

    C’est l’expert en dramaturgie Yves Lavandier qui va aimer cette pièce. Petite référence oblige dans la 6ème édition de son ouvrage pour le plus grand bonheur de ses lecteurs qui le lisent surtout pour le sérieux de ses travaux d’historien...


  • #211698
    le 28/08/2012 par francaisGaullistea
    Théâtre

    le chantage à la chouina a de belles années à vivre...


  • #211713
    le 28/08/2012 par bibi
    Théâtre

    ras le bol du revisionisme sioniste de la 2 GM . ou sont passés les dizaines de millions de morts non juifs ? ou sont passés les victimes chinoises de ce conflit ? la chine est le pays qui compte le plus grand nombre de morts causé par ce conflit suivi par la russie ou sont passés les slaves ils ont bien morflé aussi ,les europeens et les autres ?


  • #211714
    le 28/08/2012 par lacomédiehumaine
    Théâtre

    Une de mes collègues me disait en revenant de Berlin "y’en a marre du devoir de mémoire, à Berlin y’a que ça, ils nous font chier, ça va durer encore combien de tant !". Bref, comme dirait BenSoussan c’est une "une antisémite moyenne et inconsciente". je vous conseille de visionner la réponse au très talmudique Georges Bensoussan (qui bosse au mémorial de shoah) faite par Vincent Reynouard : http://www.youtube.com/watch?v=1qIR.... ça vaut le coup.

    Lorsque je lui ai suggéré que ce truc servait à culpabiliser les goyim et à excuser Israël par avance de tous les crimes que les sionistes commettraient, de tout évidence elle a acquiescé. Lorsque je lui ai suggérée qu’en plus "groBe mensonge possible" elle s’est alors montrée très intéressée. Bien entendu, j’ai satisfait sa curiosité :-). ce qui fut curieux ce qu’elle ne paru pas franchement outragé, c’est le moins qu’on puisse dire, par mon mini-exposé des thèses révisionnistes.

    Je pourrais vous citer de nombreux autres exemples similaires et je vous confirme que les gens de la rue commence vraiment en avoir marre et se rende de plus en plus compte de cette domination communautaire illégitime (surtout si elle est bâtie sur "groBe mensonge").

    Sans vouloir être un sombre prophète, je vous prédis que cela va très mal se terminer pour cette communauté si "arrogante et sure d’elle même". Je crains toute fois pour ceux d’entre eux qui n’ont demandé à personne et qui désirent vivre une vie tranquille parmi nous, car un peuple en colère discrimine peu malheureusement.

     

    • #211758
      le 28/08/2012 par lacomédiehumaine
      Théâtre

      désolé pour les (nombreuses) fautes d’orthographe...relecture un peu rapide et superficielle...


  • #211721
    le 28/08/2012 par christophe.b
    Théâtre

    la mémoire pour les victimes d’avortement devraient avoir la priorité !
    mais bien sur il faudrait faire cela de manière sérieuse , pas un truc pour faire du fric .

    salutations

     

    • #212386
      le 29/08/2012 par pff
      Théâtre

      Oui, et, à la fin, le bébé sortirait avec un nunchaku et corrigerait sa génitrice, à poil sur la table, les jambes écartées face au public. Pubis épilé, bien sûr.
      .
      Le médecin et l’infirmière se rouleraient nus, sur le sol, en signe de contrition et danserait sur une musique de Lady GaGa ou de Rihanna. Le tout, subventionné par notre gouvernement d’Eskimos.
      .
      Magique.


  • #211730
    le 28/08/2012 par Francis
    Théâtre

    On subit ces outrages depuis 60 ans. On est en overdose, vraiment..............


  • #211733
    le 28/08/2012 par torcos92
    Théâtre

    Ah ils l’aiment leur Chuina, Chuina dans le train, Chuina au cinéma, Chuina au théatre, Chuina mayo, Chuina vinaigrette, Chuina a la plage ect ect ect

    Vous imaginez un train Francais en Allemagne pour les faire culpabiliser des morts de la premiere et seconde guerre mondiale ? quel foutage de gueule


  • #211739
    le 28/08/2012 par aldo
    Théâtre

    une petite pièce pour le spectacle

    vous venez de voir le plus grand fond de commerce au monde et il n’est pas à vendre, trop rentable indirectement, et personne ne saurait le faire tourner aussi bien que nous

    "les [ennemis] les dépouillent progressivement de tout leur argent contre une promesse de liberté de moins en moins crédible" hummm quelle idée malhonnête..

     

    • #212294
      le 29/08/2012 par MG 42
      Théâtre

      "les [ennemis] les dépouillent progressivement de tout leur argent contre une promesse de liberté de moins en moins crédible" hummm quelle idée malhonnête..



      surtout que si le but est de les tuer a l’arrivée, ils ont pas besoin de leur promettre quoi que se soit contre de l’argenrt, il suffit de faire les poches des cadavres...


  • #211766
    le 28/08/2012 par exec
    Théâtre

    Je veux bien regarder ce spectacle si il y a des scenes d’incineration et de frabication d’abat jours en peau de non-rescapé de la Shuzpah.


  • #211778
    le 28/08/2012 par Joshua Nanas
    Théâtre

    La sainte-shoah fait partie de notre train-train quotidien.


  • #211785
    le 28/08/2012 par twang
    Théâtre

    « Kateryna saisit alors son pistolet et le tue »

    Ca ne s’est pas passé comme ça... c’est du révisionnisme, une honte !

     

    • #212188
      le 29/08/2012 par Dr.X
      Théâtre

      Révisionisme abjecte. Ce n’était pas nécessaire de faire un coup d’éclat pour prendre la pétoire de l’Obersturmfürher, il suffisait de donner un coup de coude pour casser une vitre.


  • #211786
    le 28/08/2012 par fifty miles
    Théâtre

    Plus le temps passe, plus on nous oblige à vivre avec le nazisme à travers l’histoire des juifs sous le III éme reich. Quand j’étais môme dans les années 50/60, personne n’entendait presque jamais parler de génocide encore moins de shoah, alors que les événements étaient récents, et plus nous nous éloignons de ces années, plus paradoxalement l’histoire se rapproche au point que pas un jour ne se passe sans qu’un quidam ne se sente obliger de raconter la saga d’un grand oncle ou qu’un réalisateur ne nous ponde un sempiternel film sur la rafle du vel d’hiv. Les grands événements de la 2éme guerre mondiale sont devenus des points de détail et l’on peut penser que dans quelques années il ne restera de cette période que des détenus en pyjamas rayés.

     

    • #212052
      le 29/08/2012 par flj
      Théâtre

      le terme "shoah", tiré d’un vocabulaire religieux et sans valeur idéologique marquée, a été introduit et popularisé avec "shoah" de lanzmann (1985) : autrement dit à partir d’une fiction cinématographique.
      Ce qui est intéressant, c’est le glissement : on emploie un mot vulgarisé par une représentation à valeur de FICTION pour parler d’un événement auquel on attribue une valeur de REALITE. Depuis, le story-telling et sa propagation s’organisent autour de ce mot.

      le story-telling est émulateur : chacun est invité à raconter sa petite histoire, voire à l’inventer. Peu importe que cela soit vrai ou vérifiable, il suffit que la matrice du storyboard "shoah" soit présente pour que cela devienne digne de foi. Croire en une histoire remplace entendre l’Histoire.

      Et bien sûr, il n’y a pas d’émulation sans amplification.

      Dans la foulée, vous aurez tous remarqué l’expo photo à l’Hôtel de Ville en ce moment. Regardez juste l’affiche : une image mise en scène, figurative et se donnant pour la représentation du réel historique. Même technique. Il y a création narrative dans l’Histoire comme il y a création monétaire dans la finance.

      Et gros jeu sur l’émotion, il y est question d’enfants. Cela complète la création des paradigmes de la shoah.
      Non par hasard, vous ne verrez jamais d’expo sur les enfants ukrainiens assassinés en masse par le juif Beria entre 1929 et 1932. Vous ne verrez pas non plus d’expo sur les enfants palestiniens brûlés par les bombes au phosphore de Tsahal. Un enfant tué, c’est toujours un enfant juif ; et s’il n’est pas juif, il n’est intéressant pour l’idéologie victimaire que dans la mesure ou il est rapprochable du paradigme "enfant juif".

      D’une manière générale, la propagation du story-telling fait quasi systématiquement appel à la fiction ou à une représentation de substitution (images, films, romans, testimoniaux, pseudo-documentaires...).
      Cette technique est largement facilitée par la loi qui interdit tout contre-pied ("même de façon allusive" : là est probablement l’essentiel de cette loi) et organise la répression.

      (petite remarque : "shoah" a supplanté "holocauste", terme popularisé et manipulé grâce à la série éponyme de 1978. pourquoi, comment, ce serait intéressant de tenter d’analyser)


    • #212308
      le 29/08/2012 par fifty miles
      Théâtre

      @fjf
      Un célèbre pédo-psychiatre juif devenu américain, qui avait passé une année en camp de concentration et avait été libéré par une filière influente, avait déjà évoqué le glissement sémantique de "tentative d’extermination" à holocauste, dans le but très évident de singulariser ce qui était arrivé aux juifs de toutes les autres tentatives d’exterminations (amérindiens, aborigènes...)
      Le plus grave n’étant pas la récupération des juifs morts sous le nazisme par certains de la communauté organisée pour en tirer des bénéfices et prébendes substantiels, ce qui est déjà une trahison envers ces pauvres gens, mais d’avoir occulté le rôle des élites juives sous le nazisme pour ne laisser la responsabilité de ce drame humain qu’au petit peuple ( allemands, Français..) Le mensonge allié à la lâcheté.


    • #212375
      le 29/08/2012 par flj
      Théâtre

      @fifty miles

      très intéressant.
      Des glissements (j’allais dire dérapages mais je crois que c’est déjà breveté alors je vais faire gaffe), il y en a dans tous les recoins de cette histoire. Par exemple, de "solution territoriale finale" on fabrique "solution finale" que l’on associe immédiatement à l’idée d’élimination (au point qu’aujourd’hui il suffit de dire "solution finale" pour que personne ne pense à autre chose qu’élimination physique totale).
      Autre type de glissement, moins sémantique que par chaînage celui-là : transférer le statut de victime à mémoriser du mort vers l’enfant qu’il n’aura jamais eu. En ce sens, "kadish pour l’enfant qui ne naîtra pas" est une petite merveille de travail d’entretien du mythe de la souffrance monopolisée et de la sacralisation de la personne juive. Incroyable quand on y pense : par définition une personne qui n’est jamais venue au monde n’est pas morte non plus et n’a été victime de rien. Mais elle aurait pu venir au monde si, blablabla... et cqfd. Vous allez voir que lorsqu’ils auront épuisé le stock des rescapés, celui des faux rescapés, ils vont nous sortir le stock de tous ceux qui auraient pu être rescapés + celui de tous ceux qui auraient pu y rester. Sauf que là va falloir nous expliquer qu’il y avait des chambres nucléaires, parce que tout ça ne rentrera jamais dans un abri anti-aérien.


    • #212852
      le 30/08/2012 par fifty miles
      Théâtre

      @ftj
      Il y a eu un reportage tiré d’un article paru dans "un écho d’Israël" de cecile Pilverdier sur le fait que 80% des rescapés juifs de "l’holocauste" vivaient sous le seuil de pauvreté en Israël. les subventions conséquentes soutirées à l’Allemagne étaient utilisées au fonctionnement d’école d’endoctrinement pour les enfants juifs. Il "semblerait "que l’état hébreu ait pris très récemment des dispositions pour améliorer leur sort, d’autant plus récemment qu’ils sont de moins en moins nombreux.


  • #211862
    le 29/08/2012 par lesnuls
    Théâtre

    CA VA S’ARRETER UN JOUR !!? MARRE DE CHEZ MARRE !

     

    • #212388
      le 29/08/2012 par MG 42
      Théâtre

      Autre type de glissement, moins sémantique que par chaînage celui-là : transférer le statut de victime à mémoriser du mort vers l’enfant qu’il n’aura jamais eu. En ce sens, "kadish pour l’enfant qui ne naîtra pas" est une petite merveille de travail d’entretien du mythe de la souffrance monopolisée et de la sacralisation de la personne juive. Incroyable quand on y pense : par définition une personne qui n’est jamais venue au monde n’est pas morte non plus et n’a été victime de rien. Mais elle aurait pu venir au monde si, blablabla... et cqfd.



      on appelle ca un égrégore. une entité psychique crée par la volonté collective d’un groupe de magiciens. c’est une pratique kabbalistique.

      http://virya.free.fr/contents/fr/Le...

      http://www.esoblogs.net/1085/les-eg...





      Sauf que là va falloir nous expliquer qu’il y avait des chambres nucléaires, parce que tout ça ne rentrera jamais dans un abri anti-aérien.



      tu crois pas si bien dire :

      parmi les premiers témoignages en 45, il y a été rapporté que les nazis ont tués et brûlé des juifs en les exposant a l’explosion de bombe atomiques.


  • #211865
    le 29/08/2012 par Don
    Théâtre

    C’est assez écoeurant quand même. Un peu comme cette affiche de film ("La Rafle") ou on voyait 2 enfants se faire traîner à la mort par un soldat... Placardée partout dans paris... C’est pas très respectueux. C’est même dégueulasse.

    Ya une expression qui m’est revenue en tête en voyant ça... Surtout à la dernière scène... "Pornographie Mémorielle".

     

  • #211866
    le 29/08/2012 par Robespierre
    Théâtre

    Les six millions magiques, Anne Franck la comédie musicale, « La soixantaine de spectateurs », les efforts désespérés de France-Culture pour agiter le conte macabre - ce soir encore Laure Adler, les juifs hongrois, les trains et Auschwitz -, laissent à penser que la fiction touche à sa fin. Derniers sursauts pathétiques d’un mythe qui meurt.

    Plein de bonne volonté, j’ai déjà tenté de visiter le saint des saints polonais avec Google Maps et Street view. De toute évidence, on n’est pas encouragé à examiner de trop près sans encadrement et préparation psychologique. Impossible de rentrer. Juste le sempiternel portail, censé à lui seul témoigner de la vérité officielle et de la cruelle ironie des petits hommes en noir. Et puis « y’a toujours moyen d’un p’tit billet ».

    Pour se convaincre de l’absurdité de l’historiette, on visionnera utilement Un Jugement à Nuremberg, deux oscars dont celui du meilleur film, et l’on s’apercevra qu’on n’a pas cru rêver à propos de la grotesque table de l’exposition universelle américaine organisée à Buchenwald. Oui, vraiment, on a osé une intoxication aussi pataude assez bien démontée dans Buchenwald, a dumb dumb portrayal of Evil. Un des auteurs de l’opération de communication s’est ensuite recyclé chez Times Magazine, pour lutter contre les rouges. Plus c’est gros, plus ça passe et on ne change pas une équipe qui gagne.

    Quelque chose me dit que Bachar va bientôt être accusé de gazer des gens. On nous parle déjà de son arsenal chimique... Bis repetita placent. Pas toujours ni à tous. Parfois cela finit par agacer sérieusement.


  • #211874
    le 29/08/2012 par jean
    Théâtre

    ça a l’air bien ! J’adore la Shoah !


  • #211932
    le 29/08/2012 par LeReg
    Théâtre

    C’est vraiment la quintessence de la saloperie leur truc. Ils trouvent encore le moyen de mettre du cul, même dans l’Innommable, pour vendre. Et sur fond de ce charmant petit cul, les larmes pour ne pas oublier...


  • #211935
    le 29/08/2012 par Stéphane
    Théâtre

    Merde j’ai pas vu si elle avait une chatte naturelle ou une chatte rasée.
    En effet les filles se la rasent depuis moins de 10 ans (à cause de leurs mecs qui bouffent du porno 7/7 via le haut-débit depuis le début des années 2000 -moi j’y ai échappé car je ne regarde que des reportages sur la Shoah), bref je disais donc que ce serait rigolo qu’une action censée se dérouler dans les années 40 nous montre une femme avec une chatte ridiculement rasée genre petite touffe de poils pathétique voire totalement glabre.

    Bon vous allez dire, tout cela nous éloigne de la Shoah. Certes, mais c’est tellement plus important (et rigolo) !

     

    • #211955
      le 29/08/2012 par JeanJack
      Théâtre

      Haha c’est con mais ça m’a fait bien rire.
      Et en plus c’est vrai ! (la mode de l’épilation pubienne dégueulasse, pas la Shoah, bien sûr)


  • #211997
    le 29/08/2012 par Smog
    Théâtre

    Le metteur en scène a eu la bonne idée d’ajouter un peu de cul dans sa pièce, pour réveiller les monstres qui sous le poids de l’ennui auraient vu leur concentration ficher le camp.

    Et puis le cul, c’est bon pour le bouche-à-oreille... (?)

    Toutefois, une question me taraude : si un spectateur bande en voyant ce cul, n’y a-t-il pas là un salut nazi avec substitution du bras par la zigounette ?

     

    • #212237
      le 29/08/2012 par Zigounette Heil
      Théâtre

      n’y a-t-il pas là un salut nazi avec substitution du bras par la zigounette ?

      Smog, t’est un fêlé mais tu m’as bien fait rire ;)


    • #212291
      le 29/08/2012 par MG 42
      Théâtre

      Toutefois, une question me taraude : si un spectateur bande en voyant ce cul, n’y a-t-il pas là un salut nazi avec substitution du bras par la zigounette ?



      c’est surtout une violation des lois de nuremberg...


  • #212043
    le 29/08/2012 par Sami
    Théâtre

    Dieudonné en première partie ! Ananas chéri ! "L’histoire c’est un mensonge que personne ne conteste" Napoléon Bonaparte.


  • #212066
    le 29/08/2012 par Smog
    Théâtre

    Je n’avais pas réalisé : 60 spectateurs seulement, çà s’appelle un four, non ?

     

    • #212096
      le 29/08/2012 par flj
      Théâtre

       :)))

      tout le contraire d’une tuerie.


  • #212161
    le 29/08/2012 par Yohan GUIGOU
    Théâtre

    "où 1 million de juifs ont été exterminés durant la 2nde guerre mondiale"... Vous avez dit 1 million ? Je triple cette somme !

     

    • #212240
      le 29/08/2012 par Tostaky
      Théâtre

      3 millions pour Monsieur, Qui dit mieux ? 3 millions une fois, 3 millions deux fois....


    • #212242
      le 29/08/2012 par dan07
      Théâtre

      3 millions à gauche ! Qui dit mieux ?


    • #212324
      le 29/08/2012 par asas
      Théâtre

      je dit 4 millions :)


    • #212387
      le 29/08/2012 par pff
      Théâtre

      Je dis aussi 4 millions... et j’ajoute : "par jour !!!" Qui dit mieux ?


    • #212399
      le 29/08/2012 par Shoat
      Théâtre

      4 mille tout au plus :) Je plaisante. Un sacré paquet avec les épidémies et probablement quelques assassinats ou mise à mort. Car une évidence qui saute aux yeux sur les photos de charniers dans les camps c’est l’état cadavérique de corps liés aux épidémies de typhus. Jamais un gaz ne fait maigrir personne (sauf celui qui pète), pas même le Zyklon B.

      Je dis ça pour ceux qui font encore la confusion et "croient" vu qu’ils ont des photos. C’est malheureux ce qu’il s’est passé à Auschwitz et dans les différents camps, mais c’était la guerre et elle fut particulièrement horrible. Les juifs ont été effectivement raflés et déportés, personne ne niera jamais de telles évidences. Pour le reste, c’est légende, extrapolation pour ne pas dire affabulation.

      Le révisionnisme de cette période ne peut être critiqué que si on met son nez dedans par lecture d’ouvrage des courageux prédécesseurs. Et le problème pour les exterminationistes c’est qu’ils savent parfaitement que si les gens faisaient l’effort intellectuel de juger ces questions avec pragmatisme, c’est le château de carte qui s’effondre.

      Encore une fois, par bon sens, si les exterminationistes étaient convaincus que les révisionnistes étaient d’affreux fous séniles, un bon débat en début de soirée sur une chaine mainstream et l’affaire est pliée. Jamais de la vie ils n’oseraient, en 1 heure il y a de quoi lever le voile de l’hypnose collective. Non non, à la place on crée une loi liberticide d’exception afin de museler les révisionnistes et effrayer de potentiel prétendant.

      On s’est fait laver le cerveau depuis trop longtemps et trop rare sont les courageux prêts à éplucher des tonnes de documents.


    • #212531
      le 30/08/2012 par Tostaky
      Théâtre

      Quatre millions par jour, une fois, deux fois, trois fois. Quatre millions par jour adjujé vendu !

      Bon maintenant il ne reste plus qu’a effacer les traces, creer un projet de loi qui envera directement en prison les gens qui essayent de se renseigner sur cette "vente", ou qui osent la remettre en question.
      Voila voila voila.


    • #212723
      le 30/08/2012 par pff
      Théâtre

      Il n’y a aucune trace à effacer car cette vente n’a, en effet, jamais eu lieu, sinon dans nos têtes taquines.
      .
      Par contre, les quatre millions...d’euros, je compte bien me les faire, par jour, avec les lois qui serviront à empêcher les chercheurs de trouver et de révéler que la vente n’a jamais vraiment eu lieu.
      .
      Je me fais un point d’honneur de sacraliser cette vente comme LA vente de tous les temps. Personne ne pourra plus jamais parler d’une autre vente sans rendre hommage à cette mère des ventes.
      .
      Nan. Je me vante.
      .
      Quoique...


  • #212173
    le 29/08/2012 par rustic
    Théâtre

    je crois que ce que la petite dame (celle avec les jolies fesses) ainsi que le metteur en scène oublient c’est que si on n’écrit pas l’histoire le cul à l’air, on la réécrit pas non plus !!


  • #212179
    le 29/08/2012 par Tremah05
    Théâtre

    Morbide. Et psychologiquement ambigu.


  • #212256
    le 29/08/2012 par le goy
    Théâtre

    On dirait que le spectacle de Dieudo attire plus de monde...


  • #212263
    le 29/08/2012 par Feynman
    Théâtre

    La scène de cul me fait penser à celle de fin du film de tarantino Inglorious bastard, où le pauvre petit juif se rebelle contre le monstre goy nazi...

    C’est marrant ce besoin toujours, de se venger (qui a dit vengeance talmudique ?), Nuremberg n’a pas suffi ?

    Sinon, ils tombent tellement bas pour attirer du monde... Je préfèrerais une comédie musicale sur le 11 septembre :)

     

    • #212390
      le 29/08/2012 par MG 42
      Théâtre

      sauf que le film de tarentino est un film au second degrés qu’il a fait pour se foutre de leur gueule ....


  • #212268
    le 29/08/2012 par Hans
    Théâtre

    J’ignorais qu’il était aussi simple pour les femmes déportées de désarmer un nat’zi aussi facilement à l’aide de leur soutient-gorge. Ah, si seulement plus d’entre elles y avaient pensé, les rafles auraient été terriblement freinée par ce proto-kravmaga.


  • #212269
    le 29/08/2012 par Insoumis37
    Théâtre

    Un marché sacrément juteux la shoah .. et ajouter du cul au spectacle .. ils ont tout compris les gens qui ont monté la pièce .. se servir des 2 secteurs les plus vendeurs ..tout pigé au système .. ils iront loin ! pas courageux du tout, commercial absolument.

    Il ne faut pas oublier, y a moyen d’un petit billet (Shoananas)


  • #212282
    le 29/08/2012 par MG 42
    Théâtre

    trop d’ananas donne la chiasse .


  • #212297
    le 29/08/2012 par MG 42
    Théâtre

    est-ce que vous avez la moindre idée de combien ca coute de faire refabriquer a l’identique plusieurs répliques de wagons de l’époque ?

    c’est pas avec les billets des spectateurs (pas très nombreux, ca a pas l’air d’être olympia...) qu’on paye ca.

    donc il s’agit d’un spectacle fait a perte qui n’est possible que grâce aux subventions.


  • #212341
    le 29/08/2012 par arkhamian
    Théâtre

    Ca a l’air parfaitement minable... pas étonnant qu’on en parle à la télé.


  • #212460
    le 30/08/2012 par jeff
    Théâtre

    ça va durer encore longtemps cette hiérarchie des souffrances,sinon il faut pas oublié les indiens Amériques,l’esclavage,les vendéens,les serbes,les russes sous Staline qui a fait plus de mort,la liste et longue.Stop moi j’en peux plus,j’ai eu ma dose,l’histoire ne commence et ne s’arrête pas en 39/45.

     

    • #212882
      le 30/08/2012 par Eric
      Théâtre

      Je suis en train de lire "Wall Street et l’ascension de Hitler" (1976) de Anthony C. Sutton. Page 46, on lit ceci : "Sans le capital fourni par Wall Street, il n’y aurait eu aucune IG Farben en premier lieu et presque certainement aucun Adolf Hitler et PAS de Seconde Guerre mondiale." (Le "PAS" en majuscules figure dans le texte.)

      La Shoah est une des conséquences de la politique criminelle menée par les grands financiers de Wall Street, mais cette vérité ne figure pas dans les manuels d’histoire. Les Américains passent pour les gentils alors que les plus riches d’entre eux ont grandement contribué au déclenchement de la Deuxième Guerre mondiale.


    • #212945
      le 31/08/2012 par Robespierre
      Théâtre

      @Eric
      La quoi ? La zona ? jamais entendu parlé. T’es sûr que c’est pas LE zona, l’espèce de chancre qui gratte et dont il faut se débarasser ?


  • Afficher les commentaires suivants