Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Theresa May perd la majorité absolue au Parlement britannique

L’austérité n’est pas populaire

Les conservateurs et Theresa May devaient gagner haut la main ces élections législatives anticipées, placées 11 jours avant la négociation finale du Brexit. Voici le résultat :

 

D’après Le Monde ce 9 juin 2017, 646 sièges sur 650 sont attribués à ce stade :

- 315 reviennent au Parti conservateur (- 12) ;
- 261 au Parti travailliste (+ 31) ;
- 35 au Parti national écossais (SNP, - 19) ;
- 12 aux libéraux-démocrates (+ 3) ;
- 10 au Parti unioniste démocrate (+ 2) ;
- 1 au parti Vert ;
- 12 aux autres partis.

 

Pendant la remontée inattendue des travaillistes, menés par un Jeremy Corbyn en grande forme, les électeurs britanniques ont été saisis d’effroi par trois fois, au moyen de trois attentats, au cœur de Londres et de Manchester. Mais la grogne anti-oligarchique après 40 ans d’asutérité ne peut pas être neutralisée si facilement.

Les médias mainstream français prévoyaient un écrasement des travaillistes. Résultat des élections du 8 juin 2017, les conservateurs perdent la majorité absolue qui leur donnait les pleins pouvoirs à la Chambre, les travaillistes remontant de plus de 30 sièges. Les conservateurs sont désormais condamnés à des alliances difficiles.

Le changement de Premier ministre, évoqué dans l’article qui suit, ne changera rien à la situation : les Anglais en ont de plus en plus assez de l’austérité, qui enrichit les riches et appauvrit les pauvres. Le miracle anglais...

- La rédaction d’E&R -

 


 

Après son échec aux législatives, la première ministre Theresa May fait face à la pression de l’opposition, mais aussi dans son propre camp, pour démissionner. Elle devrait cependant s’accrocher à son poste.

 

Partira, partira pas ? C’est la question dans tous les esprits ce matin où le Royaume-Uni se réveille au lendemain d’élections désastreuses pour Theresa May. Il est désormais clair que le Parti conservateur dirigé par le Premier ministre n’aura pas la majorité absolue au Parlement. Sa capacité à mener un gouvernement « stable » (« un leadership fort et stable » était son slogan de campagne) est en doute. Et cet échec personnel remet en cause sa position. Elle doit s’exprimer ce matin à 11 heures (heure de Paris).

Le chef de l’opposition, Jeremy Corbyn, dont le Parti travailliste a réalisé une performance bien meilleure que prévue, a appelé Theresa May à la démission. « Elle a perdu des sièges conservateurs, perdu des voix, perdu le soutien et la confiance. C’est assez pour qu’elle parte et laisse la place à un gouvernement vraiment représentatif », a-t-il déclaré. Un appel relayé par de nombreuses autres voix dans l’opposition.

[...]

L’état-major du Parti conservateur serait divisé sur le sort à réserver à sa chef. « Je ne vois pas comment elle peut rester », dit un cacique cité par la BBC. Un autre explique que le Parti conservateur est « une monarchie absolue, qui fonctionne par régicide, et c’est là que nous en sommes ».

Lire l’article entier sur lefigaro.fr

Le modèle britannique c’est l’austérité ou le terrorisme,
lire sur Kontre Kulture

 

Theresa May, la Manuel Valls britannique, sur E&R :

 






Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Tous les "journalistes" ont de quoi jubiler : l’UKIP s’est effondré et a perdu son unique député . Les sionistes - et tous les pourris qui répètent leurs mots d’ordre - raffolent du scrutin majoritaire .

     

    Répondre à ce message

    • #1742321

      Nigel Farage a dit en quittant la présidence de son parti, qu’il ne l’avait créé que pour le brexit.
      Sa mission est accomplie, le résultat du référendum a été approuvé par le parlement, par la Chambre de lords et par la reine.
      L’UKIP n’a pas de réel programme pour l’avenir, il est normal que les électeurs n’ai pas voté pour lui.
      Laisser donc jubiler les abrutis qui veulent y voir un retournement de l’opinion public concernant la sortie de l’U.E, ça prouve surtout qu’ils n’ont pas digéré leur défaite.

       
  • #1742192

    Elle a fait la sottise de dissoudre parce qu’elle a écouté les flatteries de ses courtisans .

     

    Répondre à ce message

    • Ou bien elle a fait exprès.

       
    • #1742291

      P’tet ben qu’oui mais elle y a surtout été poussée par le ministre délégué au Brexit, David Davis, ainsi que celui des finances, pour solidifier son mandat en vue des prochaines négociations sur le Brexit. C’est pour ça que nombreux sont ceux qui disent, chez les conservateurs comme dans l’opposition, qu’elle a joué à pile ou face et perdu, tout comme son prédécesseur Cameron. Ça reste néanmoins une sottise, y’a pas photo.

       
  • #1742196

    Les attentats récents, instrumentalisés pour remettre en cause le Brexit ont finalement fait rentrer dans le rang le peuple britannique.

    Bonne grosse manipulation des familles.
    Et demain, on dira que grâce à l’U.E la "sécurité" du Royaume-Uni a été préservée !

    Tous les médias aux ordres relaient d’ailleurs tous exactement le même point de vue.

    C’est tout simplement ca-ta-strophique !

     

    Répondre à ce message

    • #1742227

      Bonjour, je ne comprends pas votre raisonnement. Auriez-vous la gentillesse d’expliquer en quoi les attentats permettent de remettre en cause le Brexit ? En fait je pensais qu’ils le renforceraient (+ d’isolation, moins d’immigration).

       
    • #1742311

      @valilou : Il y a plusieurs façons d’interpréter le résultat de cette élection. Statiquement, là, maintenant, le parti conservateur arrive en tête des votes et des sièges, ce qui confère toute légitimité à May pour rester à son poste, moyennant alliance avec le parti unioniste d’Irlande du nord.

      Mais si l’on s’intéresse à l’évolution des intentions de vote de façon dynamique, sur les dernières semaines de la campagne électorale, l’écart entre conservateurs et travaillistes était passé de 20 à 9%, puis à 6% juste avant ce dernier attentat, pour se concrétiser avec 9% des nombres de sièges après scrutin.

      Il n’est donc pas difficile d’imaginer l’influence pro-sécuritaire de ces trois attentats sur les électeurs, que May n’a absolument pas hésité à instrumentaliser durant sa campagne. Sans ces attentats, nous aurions assisté à un coude-à-coude, voire une victoire pour Corbyn.

      Qu’un attentat ait lieu durant la campagne, c’est déplorable. Deux constituent une fâcheuse coïncidence. A partir de trois ils soulignent un mode opératoire, une stratégie planifiée. On n’en connaîtra jamais les commanditaires mais on sait à qui ils profitent politiquement.

       
    • #1742571

      Merci c’est très cohérent

       
  • #1742203

    Je ne sais pas trop comment réagir a cette nouvelle. Je trouve Mme May assez courageuse car elle a milité contre le Brexit mais, une fois élue Premier Ministre, s’est engagée à faire sortir son pays de l’UE de manière propre en respectant le choix démocratique, chose impossible en France. Mais en même temps j’imagine bien qu’elle a dû imposer des mesures d’austérité rejetées massivement par le petit peuple britannique.
    Espérons que cette défaite aux élections n’empêche pas finalement le Brexit...Soyons prudents.

     

    Répondre à ce message

    • #1742498

      Elle est effectivement courageuse......Theresa May a été secrétaire d’Etat au ministère de l’intérieur britannique sous David Cameron de 2010 à 2016. Salman Abedi le kamikaze de Manchester, est le fils d’un terroriste libyen de qui Theresa May connaissait tout. Theresa May a permis à cette famille terroriste d’avoir un visa libre et leur a même fourni des passeports.
      Elle a autorisé des dizaines et des dizaines de djihadistes britanniques a partir en Libye et en Syrie et a revenir....
      Oublié son petit ’’air’’ de gentille petite grand-maman, derrière la façade c’est une Hillary Clinton, une Bush, une Tony Blair !

       
  • #1742215

    Selon la BBC, après 649/650 sièges :

    Conservative 318
    Labour 261
    Scottish National Party 35
    Liberal Democrat 12
    Democratic Unionist Party 10

    Par conséquent, il manque 8 sièges aux conservateurs pour atteindre la majorité absolue, ce qui sera sûrement fait par une alliance avec le Democratic Unionist Party.

     

    Répondre à ce message

  • #1742282
    Le 9 juin à 13:40 par namelessghoul
    Theresa May perd la majorité absolue au Parlement britannique

    Cet épisode Brexit va être plus que rattrapé ,et ce dans les plus brefs délais vu le contexte en Angleterre. La stratégie du choc va choquer sec !

     

    Répondre à ce message

  • #1742347

    Corbybn et May c’est bonnet blanc ou blanc bonnet.

     

    Répondre à ce message

  • #1742495

    vive Corbyn !
    Vive la renationalisation des Services Publics bradés aux vautour privés (et en France aussi, quand est-ce qu’on les renationalise hein ?)
    etc

     

    Répondre à ce message

  • Le bluff de Corbyn a paye. Les 18-24 se sont deplaces en masse (74%) pour la suppression des droits universitaires. 11 milliards non-finances donc taxes supplementaires sur les classes moyennes. Les anglais restent attaches au Brexit avec 68% d’adhesion en mai 2017. May et DUP ont la majorite, l’Ecosse a refuse le second referundum. l’UE est perdante.

     

    Répondre à ce message