Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Thierry Meyssan sur la visite à Moscou de Walid Mouallem, ministre syrien des Affaires étrangères

Voir aussi, sur E&R :

Retrouvez Thierry Meyssan chez Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les Russes vont certainement fournir de l’ armements supplémentaires aux siryens .


  • #1044011

    Les véritables objectifs des US en Irak créé 12 bases militaire sur le territoire Irakiens, Deach n’est qu’un leur pour justifier une présence.

    voila pourquoi il on mis la pression a Nouri Al maliki qu’il lui refuser la présence des base US.

    Je fait entré le loup dans la bergerie ....

    Source la radio francophone Iranien IRIB.IR et non le Figaro


  • Pour info, on impute souvent aux kurdes irako-syriens d’être pro-US : c’est faux. Ils sont divisés sur la question. Initialement, ils étaient à 50/50 pro-US et pro-Iran, ce qui a permit aux extrémistes de la sunna non-indubitable d’émettre l’induction qu’il existait un lien (certes conflictuel) entre les sionistes et l’Iran.

    Cependant c’est ignorer que cela ne concerne qu’un seul des mouvements politiques kurdes ; que ce mouvement n’est plus au pouvoir ; et que le reste des kurdes ont des liens très forts avec la révolution iranienne.

    En réalité, en incluant l’Iran, la Russie ambitionne de former une alliance entre l’Iran, un futur Kurdistan, La Syrie de Bachar, et l’Irak chiite.

    Les sionistes laisseront sûrement cela se produire, puisque cela correspond à un pas de plus vers leur plan initial de 1982 ; mais j’imagine que l’objectif caché derrière tout cela est de scinder la Turquie en deux ; et là ce peut être une attaque très forte contre le sionisme.

    Derrière tout cela se cache une lutte interne au sionisme pour le leadership : en montrant ses dents, la Russie dit à Israël d’abandonner l’Amérique et sa dette privée au profit de la Chine dont la Russie serait une passerelle.

    L’Iran de son côté souhaite aussi la fragmentation de l’Irak car elle lorgne sur sa partie chiite.

    Personnellement, tout ce qui permet ceci me va :
    1- une lutte fratricide interne au sionisme (une Russie mesurée et une Amérique agressive)
    2- une expansion de la petite puissance iranienne et de ses alliés

    Or, si le sionisme américain exploite les dissensions chiites/sunnites, c’est qu’elles sont réelles, sans quoi ils ne pourraient pas surfer dessus. Le constructivisme a ses limites ! Il ne fonctionne que si pré-existe une structure !

    Mettons-nous 5 minutes dans la tête des américains : en divisant la Syrie, tout serait fragmenté. Il est possible qu’un état arabe sunnite fort émerge d’une division dans cette région, et ils le savent bien (car Alep et Damas se diviseraient forcément).

    Quel est le seul peuple de la région capable de former un pays nombreux, d’une même essence, et indivisible ? les kurdes, ses 40 millions de locuteurs, et les quelques 10 millions d’arabes vivant auprès d’eux. L’émergence d’un État kurde dont on se serait assuré que la faction pro-US soit écartée serait de facto indivisible et un véritable casse-tête pour les sionistes.