Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Donald Trump affirme son autorité sur ses alliés

Ne vous laissez pas illusionner par les jeux diplomatiques et le suivisme des grands médias. Ce qui s’est passé ce matin en Syrie n’a aucun rapport ni avec la présentation qui vous en est faite, ni avec les conclusions qui en sont tirées.

 

 

Ce matin, les États-Unis auraient tiré 59 missiles de croisières depuis la Méditerranée pour détruire la base militaire aérienne syrienne de Sha’irat. Il s’agirait d’une action unilatérale visant à sanctionner une attaque à l’arme chimique qu’ils attribuent à l’armée arabe syrienne.

Stupéfaite par l’ampleur de l’action états-unienne, la totalité des commentateurs conclut à un virage à 180° de l’administration Trump sur la question syrienne. La Maison-Blanche aurait enfin adopté la position de son opposition états-unienne et de ses alliés britanniques, français et allemands.

Vraiment ?

 

La réalité ne correspond pas à la communication

Des missiles de croisière états-uniens ont traversé sans encombre la zone contrôlée par la nouvelle arme russe permettant d’inhiber les communications et commandes de l’Otan. Selon le général Philip Breedlove, alors Suprême commandeur de l’Otan, cette arme a permis à la Russie de prendre l’avantage sur les États-Unis en matière de guerre conventionnelle. Elle aurait dû perturber les systèmes de guidage de ces missiles. Elle n’a pas fonctionné, soit que le Pentagone ait enfin trouvé une riposte technique, soit qu’elle ait été désactivée par la Russie.

La défense anti-aérienne syrienne comprend des S-300 contrôlés par l’armée arabe syrienne et des S-400 servis par l’armée russe. Ces armes sont supposées capables d’intercepter des missiles de croisière, bien que cette situation ne s’est à ce jour jamais présentée au combat. Il s’agit bien sûr d’armes au déclenchement automatique. Elles n’ont pas fonctionné non plus. Aucun missile anti-missile n’a été tiré, ni par l’armée russe, ni par l’armée syrienne.

Lorsque les missiles de croisière états-uniens ont atteint leur cible, ils ont trouvé une base militaire quasi-vide, qui venait juste d’être évacuée. Ils auraient donc détruit le tarmac, des radars et des avions depuis longtemps hors d’usage, des hangars et des habitations. Ils ont cependant fait une douzaine de victimes, dont neuf sont décédées.

Alors qu’aucun missile de croisière n’a officiellement été égaré ou détruit, seuls 23 et non pas 59 ont frappé la base de Sha’irat.

 

 

Que signifie cette mise en scène ?

Le président Trump tente depuis son accession à la Maison-Blanche de changer la politique de son pays, et de substituer des formes de coopération aux affrontements actuels. Sur la question du « Moyen-Orient élargi », il a pris position pour la « destruction » des organisations jihadistes (et non pas pour leur « réduction », comme l’évoquait son prédécesseur).

Au cours des derniers jours, il a reconnu la légitimité de la République arabe syrienne et donc le maintien au pouvoir du président démocratiquement élu Bachar el-Assad. Il a reçu le président égyptien, le maréchal Abdel Fattah al-Sissi, allié de la Syrie, et l’a félicité pour sa lutte contre les jihadistes. Il a rétabli un canal direct de communication entre Washington et Damas.

Le problème du président Trump était de convaincre ses alliés d’appliquer sa politique quel que soit l’investissement qu’ils aient pu dépenser pour renverser la République arabe syrienne.

Il est certes possible que le président Trump ait fait volte-face en trois jours à la simple vue d’une vidéo diffusée par YouTube, mais il est plus probable que son action militaire de ce matin s’inscrit dans la logique de son action diplomatique précédente.

En attaquant, le président Trump a satisfait son opposition qui ne pourra donc pas s’opposer à la suite des opérations. Hier, Hillary Clinton appelait à bombarder la Syrie en riposte à l’usage supposé d’armes chimiques.

 

 

Donald Trump a ordonné de tirer des missiles de croisière sur une base quasi-vide après en avoir informé la terre entière, dont la Russie et la Syrie.

Damas, en sacrifiant cette base et la vie de quelques hommes lui a donné l’autorité pour conduire une vaste action contre tous ceux qui emploient des armes chimiques. Or, à ce jour, les seuls utilisateurs de ces armes identifiés par les Nations unies sont : les jihadistes.

Daesh, également informé de l’attaque états-unienne (mais par ses commanditaires britanniques, français et allemands), a immédiatement lancé une attaque à Homs désormais privé de base aérienne.

Nous verrons dans les prochains jours comment Washington et ses alliés réagiront à l’avancée des jihadistes. Ce n’est qu’à ce moment là que nous saurons si la manœuvre de Donald Trump et le pari de Vladimir Poutine et de Bachar el-Assad fonctionneront.

 

 

Entrez dans la complexité géopolitique du Proche-Orient
avec Kontre Kulture

 

Les dernières analyses de Thierry Meyssan, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

71 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Excusez moi, mais je ne comprends pas la stratégie expliquée, c’est trop subtil pour moi. Quelqu’un pourrait il expliquer ?

     

    • #1696957

      C’est un jeu de billard à trois bandes. Il s’agit et de rassurer les atlanto-sionistes et néo-conservateurs va-t-en-guerre et en même temps entrainer les troupes djihadistes dans un guet-apens, qui forcera tout le monde à les combattre, y compris les anti-Assad. Le tout sous un paravent Trump-qui-se-soumet-à-l’état-profond et Poutine je-suis-très-très-fâché. Cela dit, bien que cohérent et logique, il faut attendre pour voir si c’est vraiment ça qui va se passer.


    • #1696962

      A Jay,

      Je suis comme vous,je ne comprends rien .
      Enfin ,vaut mieux ne pas comprendre ...


    • #1696966
      le 07/04/2017 par Général Barca
      Donald Trump affirme son autorité sur ses alliés

      En gros, Trump Assad et Poutine sont de mèches. Les armes anti aériennes russes et syriennes ont été désactivées volontairement.
      C’est une mise en scène portant à faire croire à l’establishment que Trump est à priori contre le régime d’Assad, alors qu’il a toujours été pro Assad depuis sa campagne jusqu’à son institution, et encore il y a quelques jours. C’est très finement joué, on croirait que le globe est un plateau de jeu d’échecs, et qu’il a mit en échec l’establishment avec une attaque agressive que recommandait Clinton par ailleurs.


    • #1696969
      le 07/04/2017 par réGénération
      Donald Trump affirme son autorité sur ses alliés

      Vu que je ne sais pas qui vous êtes et que çà pourrait servir l’ennemi, non.


    • #1696971
      le 07/04/2017 par Drake and Lamar
      Donald Trump affirme son autorité sur ses alliés

      D’après Meyssan, Trump légitimerait son action en Syrie à l’encontre des djihadistes (soutenus par l’Empire, faut-il le rapoeler) en feignant de s’attaquer à Assad. Il s’approprie donc le soutien de l’establishment (les médias, les néo-cons, les démocrates etc.) et facilite ainsi son entreprise. Apparemment, Assad est au courant et, pour mieux crédibiliser la stratégie de Trump, l’aurait autorisé à attaquer cette base militaire quasiment vide.

      Pour tout vous dire, j’y crois moyennement.


    • #1696973
      le 07/04/2017 par AlainJonche71
      Donald Trump affirme son autorité sur ses alliés

      Car Trump est sur la défensive, bien que Poutine soit au seuil du niveau de tolérance acceptable, celui ci se targue de devoir agir. Poutine, Trump sont ainsi la main dans la main pour ce pari ; au grand dam des mensonges et manipulations journalistiques qui fondent le monde actuel (les médias dominants judéo maçonnique ET atlantico-wahhabito quataris)


    • #1696977

      Aucune stratégie particulière, c’est juste un retour a la normale pour les USA. Regarde le nombre de membres du CFR dans le cabinet Trump


    • #1696982
      le 07/04/2017 par William Wallace
      Donald Trump affirme son autorité sur ses alliés

      En résumé que les US ont frappé une base syrienne quasi-vide, avec l’aval de la Russie et du gouvernement de Bachar El-Assad.

      Trump calmant ainsi son opposition qui souhaitait une riposte aux attaques chimiques, et ayant peut être un peu plus les coudées franches pour agir et pour combattre les djihadiste en Syrie. Le régime syrien sacrifiant une douzaine d’homme, ayant certainement obtenu les garanties US de les aider à combattre à leur côté.

      Il y a, comme toujours, le récit de façade et la réalité bien souvent plus complexe et nuancée.


    • J’ai regardé une vidéo d’Alex Jones https://www.youtube.com/watch?v=fq3... qui dit la même chose que Meyssan, comme quoi je le savais qu’il était réglo ce texan ! Il explique que Trump n’a fait que terminer le deal de 2013 quePoutine avait proposé c’est à dire qu’Assad cède ses armes chimiques. Toutes n’ont pas été détruites et certaines de celles qui restent étaient....gardée par les russes dans la dite base aérienne !
      Donc Trump n’a fait que détruire les armes restantes en faisant croire qu’il gobait la version officielle de l’attaque au gaz (il a Bannon et Alex Jones comme informateurs, il est au courant de tout). Cela force les bellicistes à l’applaudir et les forcent ainsi à suivre ses directives, au niveau de l’OTAN notamment. Le Royaume-uni cherchant l’indépendance va arrêter d’être le laquais d’Israël quand Trump protégera Theresa May et en menacant la City de difficultés d’investissement alors que le reste du monde viendra chez lui ?
      Poutine va jouer l’outré pendant quelques semaines, ne bougera pas quand Trump demandera à Assad d’ouvrir ses portes à l’aviation US. Les djihadistes n’auront nul part où aller alors que le monde aura l’assurance qu’il n’y aura plus de massacre/bavure puisque c’est les USA qui mèneront la danse, l’aviation syrienne restant au sol. Et dès que daesh sera KO Assad quittera le pouvoir à la suite d’élections contrôlées par les nations unies.
      Maintenant imaginez si Marine est élue... "le mondialisme ? c’est dans le placard du fond à gauche avec les communistes. ah non, y’a pas de Lumière désolé."


    • Merci de vos réponses.

      Mais si cette destruction d’aéroport va affaiblir l’armée Syrienne et permettre la progression des terroristes, c’est pas super comme plan quand même.
      A moins que cette base soit insignifiante, mais ce n’est pas le cas selon certains journaux, il est vrai pro-terroristes.


  • #1696907

    Encore un président manipulé ou abruti ? On n’en sortira pas ! Il a fallu seize an au "ef-bi-aïe" pour fournir les photos du prétendu attentat, contre le Pentagone. Il n’aura fallu que quelques heures, à ces cinglés de ricains, pour enquêter, résoudre et déposer les conclusions, sur le bombardement attribué (d’office ?) à Al-Assad. Les proches des victimes du 9/11, vont apprécier...

    En somme, la première décision que l’on permet à Trump, de prendre, depuis son investiture, sans lui mettre de bâtons dans les roues... c’est de... bombarder la Syrie. Bravo ! Encore une lumière, qu’ils ont foutu à la Maison Blanche...

    Foutus dégénérés de yankees !


  • #1696925

    Et encore un peu de grain à moudre :
    http://www.courrierinternational.co...


  • #1696936

    Meyssan est optimiste et j’aimerais pouvoir le croire. Mais je le suis beaucoup moins notamment depuis l’éviction récente du CNS de Steve Bannon qui s’est dit "cocufié" par le gendre de Trump Kushner. Je suis étonné que Meyssan ne relève pas cette marche arrière en ce qui concerne le CNS. Le pouvoir profond a repris le pouvoir sur la politique extérieure et va laisser à Trump le soin des gérer les affaires courantes intérieures. Evidemment, j’espère me tromper car les conséquences risquent d’être très graves et seront mises sur le dos des méchants nationalistes Poutine et Trump !


  • #1696946

    Monsieur Meyssan, merci pour vos analyses. Souhaitons que l’avenir proche vous donne à nouveau raison.


  • 9 morts, c’est rien (tant que ce n’est pas nous ou nos proches ?). Mais malgré l’analyse de Monsieur Meyssan, aux yeux des "gens", de moi donc, Trump reste un enculé (il s’est fait... peut-être) qui a brisé tout un espoir. Il se couchera, il s’est couché même, sauf s’il y a arrangement et qu’en représailles Poutine tape sur un allié des USA style "indirect" (Je plaisante). Monsieur Meyssan, sauf votre respect et ma grande estime à votre égard, je vous trouve là moins analyste que d’habitude, avec l’espoir d’avoir à m’en excuser.

     

    • #1697010

      Entièrement d’accord, c’est n’importe quoi de tenter constamment de "forcer" les faits en les interprétant de façon à sauver cette image ridicule d’un Trump pourfendeur de l’Empire et du Nouvel Ordre Mondial, alors que tout dans son parcours démontre qu’il n’est qu’un pur produit des idéaux atlantistes et mondialistes.De plus, ce bon protestant est également un indécrottable sioniste, sa politique extérieure ne démentira pas cette allégeance idéologique évidente. Bref, l’Amérique a le président qu’elle mérite, comme toujours, et Trump ne fera ni mieux ni pire que ses prédécesseurs.


    • Merci Roland pour ce complément (meilleur que mon commentaire). Il faut en effet ouvrir les yeux.


    • #1697350

      Ce n’est pas forcer les faits que de constater que la base avait été évacuée avant même que le premier missile ne tombe.

      Vous êtes affectés par la mort des 9 personnes prises dans ce tir : mais c’est parce que vous n’avez pas idée de ce que c’est que de diriger une grande puissance militaire où l’on doit adoucir les plus bellicistes des bellicistes. C’est triste à dire, mais c’était peut-être le prix pour éviter l’impechment. Là, toutes les accusations comme quoi Trump serait "l’homme des russes" tombent complètement à l’eau.


  • Qui de nos jours regardes l’actualité, analyse un peu les choses croit encore l’Otan, les USA et leurs valets comme la France ? qui ? ma grand-mère ? Merde.. elle elle morte ma douce mamie...


  • #1696956

    Plutôt alambiquée, cette tentative de sauver Trump. Mais qui sait, peut-être que Meyssan a raison.


  • #1696959

    Ça me paraît un peu capilotracté si je puis me permettre. Ça ne ressemble pas à Trump... En espérant que l’avenir donne raison au rédacteur de cet article.


  • #1696960

    Si cette explication est la bonne, c’est plus du billard à 3 bandes, là ...


  • #1696965
    le 07/04/2017 par Koné Palakriz
    Donald Trump affirme son autorité sur ses alliés

    Hypothèse séduisante qui semble logique et à laquelle je suis tenté de croire, tant le prétendu revirement à 180° de Trump en a surpris plus d’un. Wait and see.
    Accessoirement si cette hypothèse se confirme, ça aura permis à Trump et Poutine après les déclarations des uns et des autres, de faire le tri parmi les chefs d’États actuels et futurs, susceptibles de soutenir la ligne qui est la leur. De ce point de vue Marine Le Pen aura sans doute marqué des points.


  • #1696967

    les s 300 et 400 non activés,l’évacuation de la base avant les frappes etc...mouais, ca ressemble a une operation en lien avec les russes et indirectement les syriens , mais ou va trump ? al masdar la chaine web du gouvernement syrien a été brouilléé toute la journée...

     

    • Les batteries S-300 et S-400 interceptent les missiles grâce à leur radar. Or, le missile Tomahawk est justement un missile à très basse altitude qui échappe aux radars. Il y aurait eu d’autres manières de l’intercepter car il est peu rapide, mais sûrement pas les S-300 et S-400...


    • #1697074

      @AF
      le tomahawk est peu rapide , c’est un missile "de croisière " ...et sans doute pas très efficace si l’on en juge parles destructions occasionnées .Le nombre de 59 missiles tirés me semble exagéré, les abris n’ont pas été détruits, les pistes endommagées , peuvent etre remises en état en quelques jours , les V2 étaient plus performants .


  • #1696976

    Hahaha, les analyses à chaud (cf les commentaires des autres articles sur le sujet) ne sont parfois pas la bonne solution. Celle-ci se tient, c’est vrai, mais seul l’avenir nous le dira. Les faucons ont hélas trop de pouvoir dans l’administration US...

    Espérons que le renforcement (s’il a lieu) des défenses promises par la Russie se produira. Car il y a un gros bémol cependant : les victoires de l’AAS dans le gouvernorat d’Homs, la région de Palmyre, etc... pourraient gravement être remises en cause avec le sacrifice de cette pièce sur l’échiquier.


  • #1696986

    Le Suprême Commandeur de l’Otan s’appelle Breedlove. Leur propagande ridicule "nous gentils, eux méchants" déborde jusque dans les noms des acteurs. Le "Suprême Commandeur" Breedlove... Même dans un jeu vidéo, on n’oserait pas mettre ça tellement ça sonne trop gros... Pourquoi pas "Ultra Oméga Suprême Commandeur Gigalove" tant qu’on y est.

     

    • #1697166
      le 08/04/2017 par Silence Radio
      Donald Trump affirme son autorité sur ses alliés

      Haha ! Pire, to breed se traduit par procréer... tu parles d’une vérité inscrite dans le négatif des apparences !


    • #1697641

      C’est du Kubrick façon Docteur Folamour (sous titre : Ou comment j’ai appris à aimer la bombe et à ne plus m’en faire). Et pour faire la paire, vous avez une hôtesse qui vous présente une photo de preuve pendant que vous êtes censé regarder son tailleur et ses nichons. On vous vend de l’amour mais vous ne voulez pas comprendre :-)


  • #1696989

    On avait cru en Trump et quoi qu’il arrive, ça n’a rien à voir avec Obama/Clinton. Soit le nouveau président est coincé, soit il est entouré de menteurs officiels, lui présentant de fausses preuves fabriquées ... Bref, souhaitons qu’il comprenne que Assad n’avait aucun ... mais strictement aucun intérêt à tuer sa population civile et se poser la bonne et putain de question : à qui ça profite !!!

    Trump sait fort bien que s’il attaque la Syrie ... la Russie ne laisserait pas passer. Poutine lui, sait parfaitement que jamais Bachar el Assad ne trahirait son précieux et puissant allié russe ... alors ... faut voir ailleurs.

    Comme nous le savons, Trump avait commencé à entrevoir la possibilité de discuter directement avec le président syrien ... et, comme par miracle >>> le président syrien, qui n’a rien trouvé de mieux que de gazer des bébés !!! smiley ... la réalité est que ceux qui voulaient détruire la Syrie ont vu Poutine, Xi Jinping & El Assad sur le point d’arriver à un accord final pour la paix ... paix qu’il fallait détruire. Et pour ce faire, sont prêts à tout, absolument tout.

    Nous n’allons pas tarder à revoir Bhl et ses suiveurs sur les plateaux pour en remettre une couche. Cette situation est tellement grosse ... que ça va finir par se voir par les plus bouchés.

    Imaginons que Trump se rende compte qu’il se fait mener en bateau ... que l’Amérique depuis longtemps n’est que le bras armé serviteur d’un entité qui n’en a rien à faire, ni des peuples américains ou autres, qui n’a qu’un but, remplacer l’ex puissance en déliquescence >>> pour cela, quoi de mieux qu’une dernière et plus puissante guerre jamais imaginée entre les puissances ... après quoi, ne restera qu’un semblant de puissance -qui n’interviendra jamais militairement à ce niveau- d’un monde devenu petit, tout petit. Après ça ... Peut-être que ceux qui seront tjrs en vie (par chance ou extrême malchance, c’est à voir), comprendront de quoi il s’agit.

    Au niveau international ... il y a longtemps que l’ex puissance ne fait plus le poids, n’est plus en position de décider. La veille Trump était prêt à discuter avec Assad et le lendemain il le bombarde (même si ce bombardement n’est en qu’un semblant).
    C’est une des actions militaires la plus idiote de cette décennie ... mais la plus grave compte tenu de ce qu’elle peut engendrer : c’est à dire un conflit majeur entre les puissances.


  • #1696991

    (Suite).

    J’ose espérer que Trump se rende compte qu’il a été abusé, mal renseigné, soit mal entouré ... et qu’il reprenne du poil de la bête ... autrement, il s’en va vers une présidence plus comique qu’autre chose pour finalement aboutir à un déclenchement de guerre mondiale. Et, s’il se rend compte par qui l’ex puissance en déliquescence est menée ... tout peut aussi arriver.
    .
    Cette situation en Syrie est grotesque et à tous les niveaux ... imaginons un pays (la Syrie) depuis 6 ans, attaquée de toutes parts, militairement, ultra-terrorisement, mensongèrement, trichement, financièrement, logistiquement ... dont le dirigeant a résisté à toutes les fourberies possibles (y compris de la part de ses frères musulmans), qui ne trouve pas mieux, alors qu’il était sur le point de libérer son pays --- que Trump avait même prévu de lui parler et de récemment dire que le président syrien était la seule option--- de bientôt recevoir en Syrie des enquêteurs ... et qui ne trouve pas mieux que de bombarder sa population (votant pour lui à plus de 80% et de préférence des civils et notamment des enfants) ... et donc de s’accuser et donner amplement raison à ses pires ennemis (et ennemis du monde). Qui pourra croire à ça ??? El Assad, qu’on l’apprécie ou pas, a tjrs donné les preuves de son intelligence géo-politique et militaire ... et on voudrait nous faire croire qu’il est à enfermer à l’asile. Car il n’y a pas d’autres options : s’il a attaqué avec des produits chimiques (alors qu’il a toutes les armes nécessaires pour le job ... et plus efficacement) ... c’est qu’il est fou, or ... il ne l’est point ! Par contre, Trump ... il s’agit de se poser la question ...

     

    • C’était un coup a jouer de bombarder cette base aérienne. Ca donne un os a ronger à ses opposants, tous les réinformés savent de quoi il s’agit vraiment pour les 86 morts du bombardement syrien (usine d’armes chimiques rebelle détruite, malheureusement des morts collatérales) donc la version officielle aura du mal a prendre : le mobile d’Assad ? il est comme le programme de Macron, y’en a pas. De plus les armes chimiques de Bashar n’ont-elles pas été détruites par l’ONU il y’a des années déjà ? Le discours récent pour la paix venant des USA et comme par hasard cette histoire médiatique montée de toute pièce pour faire tout capoter et continuer le planning (le Grand Israël doit être prêt avant la chute de l’Occident, car une fois qu’on sera de Seattle à Vladvostok en guerre civile et bien Bibi et cie seront bien seuls parmis tous les mahométans une fois qu’ils auront éliminés leurs paillassons..
      Il faut se rassurer en pensant qu’à présent "plus c’est gros, et de moins en moins ça passe. "


  • #1696992

    En espérant que vous soyez dans le vrai M. Meyssan.


  • #1696997

    je suis un peu perdu :
    les tomawaks sont des missiles anciens, peut être ont-ils étaient moderniser avec des contre mesures ou autres défenses anti interception, et lancés avec des leurres en tout genre ?
    ça parait difficile a croire vu qu’on dit que les s300 ont 10 ans d’avance...
    ces arguments appuient la version de T.Meyssan

    d’un autre côté, celui qui attaque a souvent l ’avantage, et une esquive technologique arrive si vite de nos jours...
    et puis 56 missiles semble beaucoup pour une base aérienne, ça ressemble peut être a une attaque d’envergure pour saturer la défense AA.
    seul 23 missiles sont arrivés, même si la Russie ouvre sa défense, aucun missiles américains n’est aussi mauvais au point de perdre plus de la moitié en chemin.
    soit ils ont été interceptés, soit une partie de ces missiles été des leurres avec défenses électroniques intégrées.
    ces arguments appui la thèse qui veut que Trump a montré a poutine qu’il a les moyens de percer sa défense, et même avec des missiles simples (ça ne veut pas dire qu’il peut protéger l’Amérique des représailles par contre).
    j’aimerai avoir l’avis de gens plus au courant, et il doit y en avoir ici !

     

    • #1697050

      Non justement, je crois que M. Meyssan explique que les s-300 et s-400 ont tout simplement étés désactivés par les Syriens et les Russes pour permettre l’attaque.

      Trump à donc pu satisfaire son opposition (CNN lui a fait sa meilleure journée médiatique qu’il a jamais eue...).

      Et comme expliqué plus haut les tomahawks volent bas et sont sont pas vulnérables aux s-300 qui plutôt adaptés aux interception d’avions et le missiles de croisières longue portée/haute altitude.


  • #1696998

    Analyse séduisante mais trop... poussée, dirais-je. Plus prosaïquement, à force de jouer aux cons, il y en a bien un qui va décrocher la timbale ! Et alors là...


  • #1697017

    Je ne suis pas d’accord avec Thierry Messan il est bien trop optimiste sur Trump !Le président américain a bien dit qu’il avait changé de position sur Bachar El Assad ça veut bien dire que ça veut dire,il ne reviendra pas encore en arrière bien au contraire il cherche à rallier les pays occidentaux autour de lui pour l’aider à chasser Assad du pouvoir !Il ne veut pas finir comme Kennedy il n’en a rien à faire de ceux qui l’a trahi, il veut avant tout faire son mandat présidentiel comme les autres avant lui et comme le veulent ses maîtres en coulisse et vivre tranquillement avec sa famille !

     

  • #1697024

    "Super Trump" est beaucoup moins flamboyant pour le coup. Les supers héros il n’y a que dans les BD que ça existent. Que les victimes de trump reposent en paix


  • #1697086
    le 07/04/2017 par Le chemin sans retour
    Donald Trump affirme son autorité sur ses alliés

    A propos de cette attaque, j’avais écrit que la Russie en sortait apparemment affaiblie. C’était donc bien le but poursuivi si l’on en croit ce que dit Thierry Meyssan.
    La vidéo des effets de 59 missiles américains apportent effectivement des informations essentielles. On ne voit pas d"avion détruits. Les impacts au sol laissent penser que les missiles n’emportaient pas de charge explosive...
    On comprend mieux l’attitude d’Erdogan qui n’avait pas de raison de se "dévoiler" juste à propos de cette frappe somme toute pas décisive.

    Il faut bien mesurer la difficulté à accepter l’idée qu’un président américain puisse ne plus suivre et même faire face à l’état profond de son propre pays tellement nous sommes habitués à une longue histoire pleine d’ignominies de ce pays. Il est donc normal que la moindre apparence de continuité dans ces immondes actions nous ramène à ce que nous pensons presque inéluctable.

    La vue des images des impacts des missiles et des dégâts infligés me font adhérer à la thèse de T. Meyssan.

    Pour ceux qui prétendent que les S400 ne peuvent pas stopper les tomahawks : https://fr.wikipedia.org/wiki/S-400...


  • #1697101

    Pourquoi Assad permettrait-il une opération d’un gouvernement qui appelle désormais ouvertement à son départ ?

     

    • #1697519
      le 08/04/2017 par Silence Radio
      Donald Trump affirme son autorité sur ses alliés

      Parce qu’auparavant si vous avez réellement oublié, ce même gouvernement appelait à sa déchéance assassine. L’intérêt d’Assad, dans l’histoire de son pays, est d’assurer que le chaos ne prendra pas.

      Est-il impossible d’imaginer Trump, Poutine et Assad s’entendre sur une marche à suivre pour à leur tour tenter de berner leurs dangereux opposants belliqueux. C’est plus crédible que leur échec respectif dans cette affaire. (Trump volte-face, Assad lâche assassin, Poutine grande gueule ; hmm, ça va dans le sens de quelle narration ?).

      Donnez du mou, il en transparaîtra toujours quelque chose. En ces jours de tensions, il ne faut pas sous-estimer les stratégies, ni les stratèges, autrement les bombes tomberaient déjà.


  • #1697103

    Trop tôt pour être catégorique mais...

    Si on rejette les hypothèses :
    A. « Trump s’est fait duper »
    B. « Trump est (aussi) une marionnette »
    C. "Trump a fait volte-face"

    Il faut constater que via une action militaire sans réel impact sur l’issue du conflit et pour un coût humain & matériel relativement faible, Trump :
    1. Rétablit un rapport de force depuis longtemps défavorable (confinant même à l’humiliation) pour le « camp occidental ». Dès lors, il pourrait s’agir d’un « acte de guerre à vocation diplomatique »
    2. Envoie un message de "fermeté" à d’autres pays comme la Corée du nord (tout en « prenant le thé » avec le président Chinois)
    3. Rassure ses alliés traditionnels et dominions
    4. Prend complètement à revers son opposition intérieure

    => L’hypothèse d’une opération stratégique (qui ne peut être réalisée qu’avec l’accord de plusieurs acteurs "clés" comme la Russie & la Chine) dans un "jeu de billard à 3 bandes" est crédible et cohérente selon moi,
    => Sinon, oui... on est mal... (et on sera vite fixé !)

     

    • Alex jones confirme ce que dit Meyssan. Comme quoi les gars qui disent en public qu’ils ont leurs entrées dans les services...ont leurs entrées dans les services, Soral notamment.
      La vidéo qui résume votre analyse : https://www.youtube.com/watch?v=fq3...

      Trump est un génie médiatique, ça lui a pris 5 minutes d’élaborer ce plan de retournement des médias et mondialistes-sionistes..enfin toute la clique, ou quoi ?
      Ou si on va chercher plus loin dans la parano l’attaque aérienne sur l’usine d’arme rebelle serait un false-false-flag ? qui fait des morts malheuresement mais combien seront sauvés si on avance enfin dans la bonne direction : la fin de daesh. Le trio de chefs d’états qui planifient toute l’histoire pour prendre tous leurs ennemis par surprise ?
      L’Histoire s’écrit sous nos yeux aujourd’hui. C’est peut-être une coïncidence mais la date au jour près d’entrée en guerre des USA dans la 1ere guerre mondiale. Ce qui c’est passé aujourd’hui est le début de la fin des 100 ans d’interventionnisme américain par cette entourloupe digne d’Emmanuel Macron qui gagnerait au poker face au Diable !
      C’est fascinant à voir. Une fois la mission contre daesh terminée les boys rentreront à la maison, Trump sera réélu et Marine sera réelue, Le wahhabisme sera isolé et Israël mis sous tutelle de l’ONU, ils ont des armes chimiques et s’en sont servi ? Ca, ils ne s’en serviront plus après aujourd’hui.
      Et j’ai envie de finir par cette métaphore d’espoir légère tirée de lasérie culte Kaamelott d’Astier :
      "Ah non non non, la quête du Graal c’est pas pour les pécores ! A moins qu’ça ai changé ?" - Perceval


  • #1697134

    Quelqu’un a-t-il remarqué que l’attaque de la Syrie par les USA a eu lieu 100 ans jour pour jour après la déclaration de guerre des USA à l’Allemagne le 6 Avril 1917 ?

    Humour noir ?


  • #1697147

    Est-ce quelqu’un peut m’expliquer pourquoi le président syrien — un homme brillant extrêmement cultivé — utiliserait des armes chimiques pour massacrer des enfants dans un contexte où son armée vole de victoire en victoire ? A supposé que Bachar est un sadique qui adore fracasser les civiles et les gamins, dans ce cas à l’instar des américains, il suffit qu’il utilise des armes conventionnelles pour des résultats optimaux jusqu’à 100 fois plus de victimes et ce dans l’indifférence totale de la communauté internationale. N’est-ce pas ? Mais non cet "idiot" de Bachar préfère l’emploi du chimique pour tuer des dizaines de civils afin de s’attirer tous les projecteurs de la planète et donner un prétexte de rêve aux prédateurs internationaux pour laisser libre cours à leur folie meurtrière. Jusqu’à quand les élites mondialistes occidentales vont-elles se moquer de nous !

     

  • #1697158

    Bonjour / Bonsoir.

    Cet article m’a été d’une grande aide pour une meilleure compréhension de la situation, qui m’a semblé être une aberration contre-productive, à la vue des efforts jusque là déployés de M. Trump, et qui donc qui ne pouvait que cacher quelque chose.
    Voilà donc de quoi il retourne...
    ...Du moins, ce qu’on en sait et analyse pour l’heure.

    Merci pour cet article, votre travail en général, et le relai de l’intervention de M. Meyssan - très fin dans l’analyse, un vrai plaisir, comme le Patron.-.

    Je ne peux donc vous souhaiter qu’une bonne continuation.
    Sachez que vous avez tout mon soutien, et que je fais du prosélytisme actif pour la cause. Vous ne faites donc pas ce travail en vain.

    Respectueusement,
    V. B.

     

    • #1697230

      V.B. ? Je crois reconnaître les initiales de Valérie Bugault, une avocate qui nous avait ravis par ses analyses sur la finance l’année dernière, et qu’on aimerait relire et revoir...


  • #1697173

    Mr Thierry Meyssan toute vos analyses sur la politique de Bush fils étaient indiscutable et il a fallu qu’un Trump décide de faire la même politique que Bush fait de vous un mauvais analyste de la politique de Trump

    Quelque temps avant son élection je vous ai prévenu que Trump n’est ce que vous croyez en d’autre terme j’ai prédit son avenir.
    Il est rentré dans le rang.
    Rendez vous compte,indépendamment de la création d’ISIS par la CIA et l’état sioniste OBAMA n’était pas aussi vas en guerre que Bush.

    Je vais le répéter pour les Ignares ,après la Syrie cela sera l’IRAN
    Néanmoins pour pouvoir faire cette guerre il faut un déclencheur,et le déclencheur le prétexte d’une attaque sous faut drapeau de la communauté chrétienne au Liban par de faux combattant du Hezbollah. Vous verrez cela arrivera ,il y a même pas deux jours profitant de la cohue (cohue cohen MAIS JE RIGOLE ) suite à cette attaque ,l’état sioniste a attaqué des position du Hezbollah en Syrie

    Tout les journalistes au main des multinationales et presque tout les politiques ont approuvé cette attaque.Que voulez vous de plus,il faut que la dissidence française ainsi que la Russie admettent leur erreur sinon ils seront relégués à la poubelle de l’histoire fabriqué par l’OTAN.

     

    • #1697274

      Je me joins à votre analyse, il est évident que les sionistes reprennent la stratégie de l’empire en main en déployant leur plan au moyen orient. Autre chose, j’ai lu dans l’article que Sissi est en bon terme avec Bachar, impossible autrement il saute aussi.


  • #1697206

    460.000 morts en 6 ans... nous rabattons les oreilles... c’est à peu près le nombre de morts (avérés) des "frappes" sur Hambourg et Dresde en (2 + 3) 5 jours...


  • #1697215

    Attends je me gratte le nez..Pardon ! Oui euuuh..Manges plus de chocolat ?! Mais bouffes enculé !!
    En même temps fallait pas dire le secret car maintenant les méchants vont peut-être l’apprendre et Mr Trump et les gentils et beh ils vont perdre, non ?


  • #1697224

    A vrai dire je me demande si cela n’a pas été fait avec concertation préalable entre Trump, Poutine et Assad. La base aérienne visée semblait être en déshérence, les photos des dégâts, du moins ce que j’en ai vu, montrent rien de spectaculaire...Est-ce que Trump, Poutine et Assad ne nous ferait pas le coup qu’avaient fait Poutine et Medvedev quand ce dernier jouait le rôle du gentil mondialiste et Poutine du méchant alors qu’en réalité derrière les coulisses ces derniers s’entendaient comme larrons en foire et faisait la comédie pour brouiller les cartes...


  • #1697242

    Thierry Meyssan nous annonçait il y a peine 2 jours que Trump je cite : "mettait fin à l’ingérence de son pays dans la politique syrienne", 48 h plus tard il bombarde la Syrie, qualifie Assad de dictateur et appelle je cite : " toutes les Nations civilisées à se joindre à nous pour mettre fin au massacre et au bain de sang en Syrie".

     

    • #1698067
      le 09/04/2017 par Oreiller d’Herbe
      Donald Trump affirme son autorité sur ses alliés

      En effet, cela fait beaucoup pour une stratégie secrète...
      Voir aussi ce que dit la Russie, elle n’est PAS contente.
      Après ce sera quoi, une guerre qui sera en fait une stratégie secrète contre l’empire ?


  • #1697251

    Ce dont Meyssan oublie de parler, c’est l’éviction la veille de Bannon par son gendre Jared Kushner, qui est désormais l’homme du Moyen-Orient. Il se fourvoie. Trump était simplement trop fragile sur ce plan.

     

    • #1697302

      Bannon c’était le mec qui rendait l’administration Trump crédible.
      Trump essaie de sauver sa peau comme il peut et cela en devient pitoyable.

      Si dans les mois à venir Trump ne parvient toujours pas à gouverner et qu’il n’a pas le courage de faire ce qu’il faut par peur d’exposer la vie des êtres qui lui sont proches il devrait faire le coup d’éclat suivant en s’en remettant à sainte providence : faire une allocution télévisée où il annonce sa démission en expliquant que l’état profond ne lui permet pas de mener la politique pour laquelle il a été élue. Après cela soit cela provoque un choc suscitant une révoltes des patriotes américains, soit ils acceptent leur soumission à l’Empire.
      La situation des états occidentaux est telle qu’un chef d’état ne peut pas concevoir un changement profond des structures du pouvoir sans accepter des pertes en vie humaine y compris la sienne bien entendu mais aussi celles de ses propres enfants. Si un président ne s’inscrit pas dans cette dimension messianique impliquant jusqu’au sacrifice ultime tout effort sera vain. Il est temps que Trump montre les dents, sinon il vaut mieux qu’il démissionne plutôt que de mettre en oeuvre une politique tiédasse et indigne des espoirs qu’il a suscité chez des millions d’Américains et de sympathisants à travers le monde.


    • #1697306

      Hypothèse : Trump joue avec le feu (nucléaire) et, ne pouvant faire un pas officiel sans recevoir une décharge, a décidé de se faire conseiller officieusement plutôt qu’officiellement par son ami Steve.
      Genre :
      Trump (trompettant)
      - Hey, état profond, tu veux vraiment que je vire Bannon ?
      Etat profond :
      - Oui, et immédiatement ! Hillary l’a dit ! N’oublie pas Dallas-Kennedy, hi hi !
      Trump :
      - Bon, bon... Si Hillary l’a dit... Bannon, viens par ici : out ! Tu es OUT ! Va le dire aux médias sur l’heure.
      Bannon :
      - Mais...
      Trump (chuchotant) :
      - T’inquiète, c’est pour la galerie.
      Bannon :
      - OK, OK. Hey, état profond !
      - Quoi encore ?
      - Je m’en vais à l’insu de mon plein gré, mais c’est normal : j’étais juste là pour la décoration, j’ai fait le job.
      - C’est ça. Crie-le partout et on n’en parle plus.
      Bannon, à Trump : J’ai bon, là ?
      Trump : Yeah. Tiens, ton strapontin dans les coulisses. A tout de suite !


  • #1697278

    Lui aussi va se mettre à délirer.....décevant !


  • #1697339
    le 08/04/2017 par envolées_des_incultes
    Donald Trump affirme son autorité sur ses alliés

    Quoi qu’il en soit, et si l’on s’en tient uniquement aux informations non contestées, à savoir le tir de missiles par les USA sur la Syrie, cette attaque est un argument supplémentaire pour la France qui justifie du besoin urgent de sortir de l’OTAN.


  • #1697344

    Pendant que vous faites des suppositions, les sionsites préparent votre destruction ! Continuez alors, vos papotages !


  • #1697361

    "Elle n’a pas fonctionné, soit que le Pentagone ait enfin trouvé une riposte technique"

    Tous les missiles ne sont pas arrivé à destination.
    Peut-être qu’une partie a été détruite.

    Les USA veulent le chaos en Syrie, il en est ainsi.


  • #1697378

    Toute tentative de contrecarrer les plans de l’Empire ne peut aboutir qu’une fois peaufinée dans le secret par des opposants farouches et convaincus.
    A ce propos rien de supposément tiré par les cheveux ne devrait étonner ceux qui savent que l’oligarchie qui gouverne le monde doit sa pérennité à des scénarios machiavéliques.
    Trump peut tout aussi bien en être, que lutter contre en sous-marin (comme le suggère Meyssan), ou s’être couché pour une raison ou pour une autre.
    Nous savons tous ici que la réalité dépasse, oh combien, la fiction :-)))).


  • #1697455

    J’ai toujours dit qu’en matière d’analyse Thierry Meyssan est quasi systématiquement à côté de la plaque, son terrain d’excellence reste et restera l’investigation. C’est probablement lié à ses nombreux réseaux...
    Pour suivre depuis ce matin cinq ou six sources différentes (Al Mayadeen, Al Manar (libanais), RT America, TV syriennes, Al Alam iranienne) avec des interventions de très haut niveau sur les plans politique, stratégique et militaire (Syrien, iranien, russe, libanais, américain, britannique..et j’en passe) toutes les hypothèses ont été posées. L’implication de l’état profond américain reconnu. Mais tous s’accordent au moins sur une certitude, l’attaque de ce matin est une gifle à Poutine en priorité. Un président aussi affaibli que Trump qui s’est débarrassé de ses plus proches et plus solides soutiens (Flynn, Bannon) qui auraient pu l’aider à envisager une stratégie pareille, comment pourrait-il gérer une thèse aussi complexe et risquée ? Sachant également que les journaux de l’entité sioniste ont révélé que l’attaque a été coordonnée avec leur propre armée, une affirmation reconnue par les voix qui comptent et qui visait spécialement la base aérienne à l’origine de la destruction d’un des appareils militaires sionistes. Une des bases militaires parmi les plus grandes et plus importantes notamment dans la stratégie syro-russe de destruction des terroristes.
    Bref, comme disent les américains "it’s just bullshit"... ;-)
    Autre chose, ce qui a été révélé des différentes interventions écoutées, il s’avère que la stratégie "trumpienne" pour la Syrie est sa fédéralisation, soit très exactement la matérialisation du plan Oded-Yinon. C’est probablement cela l’accord passé avec l’état profond ! Un analyste libanais Pierre Azar craint par dessus tout que Trump soit passé par une alliance avec les sionistes chrétiens, ce qui change toute la donne et crée les conditions d’un basculement des antagonismes vers plus de conflit car c’est chaque fois ce type d’alliance état profond/sionistes chrétiens qui crée les conditions de déclenchement des conflits dans le monde arabo-musulman !


  • Si cette combine secrète entre Trump et Poutine était bien la réalité, Meyssan serait le dernier à vendret la mêche, logiquement.
    Meyssan est en plein wishful thinking.

    D’autre part, Trump semble suivre un pattern avant de rencontrer :
    - Xi Jinping, il remet encause le principe d’une seule Chine (versus Taiwan)
    - Merkel, il lui invente une facture de l’Otan délirante
    - Poutine, il bombarde arbitrairement Assad.
    The Art Of The Deal....

    Cela dit, il semble bien que Bannon soit marginalisé par les néo-cons.
    Trump perdra ses électeurs, mais gagnera le soutien des médias, au moins temporairement. Peut-être que ça lui parait plus solide. Après tout, il doit surtout son élection à la nullité d’Hillary, et à la colère des Sanderistas, alors que ses électeurs à lui ne sont pas numériquement majoritaires.

    Voila, le candidat Trump était un bateleur de la même espèce que le candidat Sarkozy de 2007. S’il a pu mieux que Sarko faire illusion en iconoclaste anti-système, c’est juste parce qu’on ne l’avait encore jamais vu au pouvoir..


  • #1697886

    Je dois avouer que je suis un inconditionnel de Monsieur MEYSSAN depuis le 11 d’une certaine année. Cela dit je peux m’être trompé depuis le début, je sais que la majorité des gens croient à la version officielle pour cet événement. Pour faire court, j’ai le sentiment que si Thierry Meyssan a tort, comme certains semblent l’affirmer, la réponse est "préparer vos casques".


  • #1698057
    le 09/04/2017 par Oreiller d’Herbe
    Donald Trump affirme son autorité sur ses alliés

    En attendant, voir ce que communique la Russie sur les faits, ça n’est vraiment pas positif, voir le site de l’Ambassade de Russie en France.
    J’ai du mal à croire la version de Meyssan.


  • #1698563

    En politique il peut y avoir beaucoup d’hypothèses. Il pourrait être un agent double pour piéger Poutine dès le début.Qui sait ?


Commentaires suivants