Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Tous vaccinés ? – Le Film

« La vaccination, ça ne se discute pas  » disait déjà le 29 juin 2015 Marisol Touraine, ministre de la Santé sous la présidence de François Hollande. Il semble pourtant que tout puisse se discuter et en particulier ce qui concerne notre santé et touche directement notre corps.

 

D’un point de vue de la santé publique, ce qui est vrai pour un médicament l’est encore davantage pour un vaccin. En effet, là où le médicament est administré à certains malades, circonscrivant le désastre à quelques cas si d’aventure la molécule s’avérait dangereuse, le vaccin est inoculé par définition à une population en bonne santé et à un nombre maximum de patients (l’entièreté de la population selon les fantasmes vaccinateurs de nos gouvernements – et leurs donneurs d’ordre les laboratoires pharmaceutiques) !

On n’enquêtera donc jamais trop sur un produit qu’on entend nous injecter dans le corps (avec ses excipients et ses adjuvants) pour modifier non seulement notre réponse immunitaire, mais, dans le cas des nouveaux vaccins à ARN, modifier potentiellement notre matériel génétique par transcriptase inverse.

Enquête sur les vaccins contre le Covid, le documentaire que nous vous proposons ci-dessous, a interrogé diverses personnalités :

- Dr Laurent Alexandre, médecin, haut fonctionnaire, entrepreneur.
- Dr Louis Fouché, médecin-anesthésiste.
- Christophe Barbier, journaliste et éditorialiste.
- Alexandra Henrion Caude, généticienne.
- Serge Aumont, délégué FO chez Recipharm.
- Maître Carlo Alberto Brusa, avocat.
- Olivier Babeau, professeur, économiste et essayiste français.
- Pr Henri Joyeux, médecin, écrivain, professeur.
- Jean Leonetti, député, ancien ministre.
- Dr Éric Chabrière, biochimiste.

Censuré par Dailymotion, par la plateforme de financement Ulule ou encore Facebook, déréférencé par Google et YouTube, ce documentaire est à visionner rapidement avant sa très probable prochaine censure.

Barbier : « Le jour où il sera prouvé dans les faits que les pays qui ont vacciné massivement se sortent de l’épidémie, tout le monde voudra son vaccin pour reprendre une vie normale.  »

Henrion-Caude : « Le but même du vaccin à ARN est de modifier votre patrimoine génétique. Si on vous l’injecte, c’est parce qu’on souhaite que votre patrimoine génétique soit doté d’une nouvelle fonction. Ce qu’il se passe dans les faits, c’est que le patrimoine génétique acquiert la possibilité de se mettre à produire une protéine qui n’est pas à lui d’habitude, qui est une protéine de virus. […] Ça veut dire qu’on est dans une phase tout à fait, complètement expérimentale. Et donc il y a des tas d’interactions qu’on ne peut pas prévoir. Et donc à mon avis c’est dans cette incapacité que nous avons à prévoir qu’il y a danger. »

En savoir davantage sur les vaccins :

 






Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2692622
    Le 24 mars à 10:56 par Michka
    Tous vaccinés ? – Le Film

    Une personne qui recevrait une transfusion sanguine, provenant d’un donneur vacciné covid, verrait-elle à son tour, son code génétique modifié par la transfusion ?
    Ça peut aller loin..

     

    Répondre à ce message

  • #2692623
    Le 24 mars à 10:59 par Yannis
    Tous vaccinés ? – Le Film

    Les non vaccinés ne mettent pas en danger les vaccinés parce que justement, les vaccinés sont (soit disant) protégé par le vaccin.
    Les non vaccinés prennent le risque pour eux même et n’engage en rien la contamination des vaccinés (si les vaccins sont vraiment efficace sur les vaccinés.).

    Ceci bien compri mène à penser qu’imposer la vaccination montre que ce n’est pas la santé de la population qui en jeux mais bien les bénéfices qui peuvent être générés dans le monde de la santé.

    Cette crise sanitaire apparaît alors comme une affaires de gros sous.
    Cette crise devient une des excuses pour booster ces bénéfices réaliser par les meneurs du monde de la santé mais pas seulement.
    Il y a comme une désagréable impression que cette crise sanitaire sert aussi à casser la gronde social qui continu de s’élever dans le pays quand on voit les restrictions de nos libertées imposé par le gouvernement et leurs répercutions économiques et socials.

     

    Répondre à ce message

    • #2692759
      Le 24 mars à 15:20 par Aino Corona
      Tous vaccinés ? – Le Film

      De toute façon le catéchisme mediatico-médical évolue dans le sens des besoins de l’oligarchie.

      Le vaccin est plus seulement devenu un moyen de s’immuniser contre une maladie, mais le moyen de tuer le virus.

      Et puis, le projet étant de vacciner tout le monde, je vois déjà arriver les campagnes de culpabilisation des non-vaccinés qui seront ceux à cause de qui les services sont engorgés... Ceux qui coûtent de l’argent au contribuable, on verra fleurir telle et telle étude à la con démontrant que les non-vaccinés sont un poids pour la société... Toujours dans l’optique d’horizontaliser la lutte.

      C’est cousu de fil blanc.

       
    • #2692996
      Le 25 mars à 00:18 par LilDeb
      Tous vaccinés ? – Le Film

      En fait l’argument qui est utilisé contre ta démonstration pleine de bon sens est de dire : "vous devez vous faire vacciner pour protéger les personnes ne pouvant le faire en raison de contre-indications"...

       
  • #2692634
    Le 24 mars à 11:13 par Apostrof
    Tous vaccinés ? – Le Film

    Est ce qu’on m’expliquer les arguments des pro vax du type Barbier et Bandeau :

    - on se vaccine pas pour soit mais pour les autres, c’est quoi en fait le sens général de cette phrase ? Si on est vacciné, on est protégé, si ceux qui ne veulent pas être vaccinés sont malades ils ne devraient faire encourir des risques aux vaccinés non ? J’ai un peu de mal à comprendre...

    - Olivier Babeau déclare (on se demande d’ailleurs au nom de quoi), à l’inverse de Raoult voir l’émission de C dans l’air avec Patrick Liste Noire Cohen, que si on ne vaccine pas ou plus, il y a des risques de résurgences de maladies disparues. Si les maladies ont disparues et qu’elles sont de types infectieuses, alors ce n’est plus possible qu’elles reviennent naturellement sauf si il y a des manipulations volontaires qui "libèrent" des virus. Dans ce cas, la vaccination de maladies éradiquées n’a pas de sens comme le prétend Raoult ou même selon les théories de Béchamp...

     

    Répondre à ce message

    • #2692807
      Le 24 mars à 18:12 par Robert
      Tous vaccinés ? – Le Film

      Parce que le seul moyen de vous forcer légalement à vous vacciner c’est de dire que vous mettez en danger la vie d’autrui.

       
    • #2692999
      Le 25 mars à 00:20 par Gopfdami
      Tous vaccinés ? – Le Film

      Depuis des décennies, les grands laboratoires vaccinent tous les ans contre la grippe (et ont toujours rêvé de vacciner tout le monde pour faire exploser leurs bénéfices) pourtant la grippe n’a pas été éradiquée, elle revient tous les ans !

       
  • #2692659
    Le 24 mars à 11:52 par On les aura
    Tous vaccinés ? – Le Film

    Ce vaccin ne garantit absolument pas l’arrêt de la propagation, c’est même pire puisqu’un vacciné est 6 fois plus contagieux qu’un non vacciné. C’est marrant quand même tous ces maires que l’on voit aujourd’hui et qui sont d’anciens personnels du milieu médical, non ?! De la vocation de soigner ils sont passés à la vocation de gagner du pognon et de mentir quelle coïncidence avec l’arrivée de cette fausse pandémie !

     

    Répondre à ce message

  • #2692672
    Le 24 mars à 12:10 par Salubrité Publique
    Tous vaccinés ? – Le Film

    Le documentaire est correct, se veut neutre et donc aucun risque pour le réalisateur d’être taxé de complotiste. Petit bémol sur l’impayable Laurent Alexandre qui est présenté comme "médecin, Haut-Fonctionnaire et chroniqueur". Le réalisateur n’a pas mentionné le business actuel de Laurent Alexandre. Aucun média ne l’a d’ailleurs indiqué, à ma connaissance :

    "[Laurent Alexandre] détient et préside depuis 2009 DNAVision, une société belge de séquençage d’ADN, et possède des actions dans une quinzaine de sociétés en Europe, essentiellement dans les technologies NBIC [nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives]" (source Wikipedia).

    Ceci explique la raison pour laquelle Laurent Alexandre fait l’apologie (le forcing) de la thérapie génique trompeusement appelée "vaccin". Tous les "vaccins" qui nous sont actuellement proposés "en force" (Pfizer, Astra Zeneca, Moderna, Sputnik V) sont de la thérapie génique hormis peut-être celui venant de Chine. Laurent Alexandre n’est pas un médecin avant tout, c’est un businessman. Je fais certes une fixette sur ce sinistre individu mais il mériterait une enquête approfondie en mettant l’accent sur son profil et son business. Il va plus loin que des médecins ayant des liens voire des conflits d’intérêts avec les laboratoires pharmaceutiques : Laurent Alexandre investit dans l’"homme augmenté".

    D’ailleurs, qu’est-ce qui se cache derrière le terme "augmenté" ? Dans un futur proche, on manipulerait l’ADN humain sans se soucier des dégâts irréversibles sur la santé de l’humanité toute entière et sur sa faculté de procréation ? Le consentement libre et éclairé existerait-t-il encore ? Aurait-t-on le droit de refuser d’être augmenté ?

     

    Répondre à ce message

    • #2693001
      Le 25 mars à 00:25 par Gopfdami
      Tous vaccinés ? – Le Film

      À toutes les époques nous avons vu régulièrement fleurir ces individus rêvant de leur
      " Être Suprême".

       
  • #2692823
    Le 24 mars à 18:37 par julot
    Tous vaccinés ? – Le Film

    C’est de la bio politique pur et dur, qui nous conduira de force vers le nouvel ordre. Aucune raison objective ne peut expliquer les mesures gouvernementales similaires à beaucoup d’autres pays à travers la planète en dehors d’un organigramme parfaitement pensé en amont.
    Leurs armes sont la peur, la désorientation, la désocialisation, la contrainte douce ou relative, la destruction de toutes les institutions, structures, organisations pouvant servir de levier de résistance et enfin la destruction monétaire.
    Il s’agit de réorganiser toutes les sociétés selon un principe unique universellement reconnu par tous (noachisme et les Lois noahides), les récalcitrants ne faisant pas partie de l’équation.
    Le grand reset correspond en fin de compte au Tikkoun Olam (réparation du monde)
    le vaccin étant le cheval de Troie idéal, tel une offrande libératrice, propice à l’avènement d’un homme nouveau dans un monde nouveau.

     

    Répondre à ce message

  • #2692848
    Le 24 mars à 19:47 par petithous
    Tous vaccinés ? – Le Film

    Désolé, je n’ai pas pu écouté toute la vidéo, je ne peux plus supporter d’entendre les arguments débiles des pro-vaccins .
    Enfin, quand je dis "débiles" je me trompe peut être, "malfaisants" serait sans doute plus approprié dans certains cas .

     

    Répondre à ce message

  • #2692992
    Le 24 mars à 23:58 par Gopfdami
    Tous vaccinés ? – Le Film

    Si nos responsables politiques et nos journalistes "mainstream" sont si sûrs de leur argumentation, aussi sûrs que du vaccin et qu’ils respectent la démocratie (qui n’est rien d’autre que l’acceptation du débat), alors pourquoi cette enquête " Tous Vaccinés" est-elle censurée ? Pourquoi autant d’informations et de questionnements relevant du bon sens subissent-ils la politique de l’édredon. J’ai vraiment du mal à faire confiance aux cachotiers ! " Quand c’est flou, c’est qu’y-a un loup !" dit le dicton populaire.

     

    Répondre à ce message

  • #2693002
    Le 25 mars à 00:39 par FREDERIQUE
    Tous vaccinés ? – Le Film

    Un film absolument pertinent, intelligent, édifiant, et puisque "Mal nommer les choses, c’est ajouter du malheur au monde", nommons-les bien !

    Les médias ne pratiquent plus l’information, mais
    - la manipulation des masses, dont ils entretiennent la stupidité/crédibilité/peur/ ad nauseam et H24, depuis plus d’un an.

    La Recherche pharmaceutique ne s’efforce plus de trouver des médicaments efficaces sans être nocifs pour autant, mais
    - comment ses actions boursières pourraient être cotées à la hausse de façon exponentielle et surtout pérenne.

    Les médecins - pour une part croissante parmi eux - ne pratiquent plus l’Art de la Médecine, mais
    - celui de se faire un maximum de fric en un minimum de temps, quand ils ne sont pas les obligés vénaux, lâches et serviles de Big Pharma.

    Et le """gouvernement""" et ses con-seillers ne sont pas un simple ramassis d’incapables stupides et bornés, mais
    - un immonde cloaque amoral - mortifère en continu, depuis plus d’un an maintenant... - d’assassins délibérément obstinés, dont les mains sont déjà pleines du sang des victimes auxquelles ils ont refusé les traitements existants - pourtant indéniablement efficaces... - et de toutes celles à venir !

    "Qui sème le vent, récolte la tempête"...

     

    Répondre à ce message

  • #2693084
    Le 25 mars à 07:59 par Oscar
    Tous vaccinés ? – Le Film

    Le gouvernement est en train de préparer une réforme de l’autorisation de mise sur le marché dit précoce. Cette réforme reprend les dispositifs précédents sauf qu’ils y ajoutent une condition pour que le produit soit autorisé : qu’il soit INNOVANT !

    Adieu le replacement des anciennes molécules pour traiter des gens.
    Le législateur est au service de Big Pharma

     

    Répondre à ce message

    • #2693253
      Le 25 mars à 12:10 par SamWang
      Tous vaccinés ? – Le Film

      @ Oscar

      Auriez-vous une source ? A supposer que soit valide votre information relative à la préparation d’une réforme par le gouvernement, je vous donne raison.

      J’étais parti pour réagir à votre commentaire en expliquant qu’il reste toujours possible de prescrire hors AMM (autorisation de mise sur le marché) des molécules non innovantes, sous la responsabilité du médecin.

      Cependant, en voulant sourcer cette information, j’en suis venu à lire sur une page du site du Conseil national de l‘Ordre des médecins — page titrée « Prescription et délivrance de médicaments hors AMM » et datée du 07 septembre 2020 — que la prescription (par un médecin) et la délivrance (par un pharmacien) d’un médicament hors AMM doivent demeurer exceptionnelles et conditionnées par l’absence d’alternative médicamenteuse appropriée [1], d’une part, et par le fait d’être considérées comme indispensables à l’amélioration ou la stabilisation de l’état clinique [2], d’autre part.

      [1] Si la réforme supposément préparée par le gouvernement aboutit, la condition d’absence d’alternative médicamenteuse appropriée laisserait la place à d’éventuels médicaments innovants faisant l’objet d’une AMM dite précoce pour le but thérapeutique considéré.

      [2] Si la réforme supposément préparée par le gouvernement aboutit, il pourrait être statué par les autorités médicales que la prescription d’un médicament hors AMM n’est pas indispensable s’il y a un médicament innovant faisant l’objet d’une AMM dite précoce pour le but thérapeutique considéré..




      Pour référence, je reproduis ci-dessous le paragraphe significatif de la page précitée. En synonyme de "délivrance", le mot dispensation est utilisé (lien vers l’entrée correspondante du dictionnaire TLFI du CNRTL ; l’usage est déclaré vieux et littéraire).



      Si la prescription et la dispensation hors AMM sont possibles, elles doivent demeurer exceptionnelles et dans l’intérêt des patients, en l’absence d’alternative thérapeutique médicamenteuse appropriée, et uniquement si elles sont considérées comme indispensables à l’amélioration ou la stabilisation de l’état clinique.


       
Afficher les commentaires précédents