Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le b.a.-ba de Béa Bach #6 – Conseils pour négocier avec l’obligation vaccinale (Avec Serge Rader)

L’émission santé pédagogique d’ERFM

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • la loi Jardé exige "le consentement libre et éclairé" de l’intéressé par rapport aux soins proposés . donc on a le droit de refuser le vaccin qui provient d’un Bill Gates ou d’autres sources si on ne leur fait pas confiance - c’est bon à savoir !!!

     

    • Oui, mais dans la réalité, on ne parle pas de la pression exercée sur les parents par :
      - les médecins, rendu possible par le suivi médical obligatoire et l’obligation de choisir un médecin traitant pour l’enfant
      - les sages femmes, où le suivi est également obligatoire après un accouchement
      - les écoles
      - les centres d’accueil pour enfants
      - les autres parents d’enfants vaccinés

      Mine de rien, ça en fait du monde, que les parents doivent affronter sur leur chemin...
      Et du monde qui a des armes : une position de pouvoir, la possibilité de vous refuser l’accés à leur cabinet ou à leur établissement, voire, la possibilité de vous dénoncer.

      Cette loi du consentement est là pour nous faire croire que nous sommes libres. Elle ne peut être réellement appliquée, quand, en face, les vaccins sont déclarés obligatoires, et quand des sentences d’exclusion sociale sont mises à exécution en cas de refus.


    • @le français. Pour ce qui est de l’école, il vaut mieux ne plus y mettre ses enfants. Au mieux, ils y mourront d’ennui et d’ignorance, au pire, il y deviendront des gauchistes drogués.


  • en 1982, pour défendre l’école libre, il y a eu sur le champs de mars, 1 000 000 de pères, de mères et d’enfants, des parents soucieux de défendre un modèle d’instruction
    40 ans plus tard , pour sauvegarder la santé de leurs enfants, personne !
    les jolies vaccinations obligatoires, merci Papa, merci Maman, toute mon enfance faudra que ça recommence ...

    toujours se référer au principe de causalité d’aristote

    - La cause matérielle ‎
    Il s’agit de la cause la plus inaccessible, la moins connaissable, bien qu’elle soit en même temps la plus évidente (cherchez bien et vous trouverez)

    - La cause formelle
    celui qui pourvoit à la nécessité de donner une forme, le "savant" , le "politique" pour simplifier

    ‎- La cause motrice ou efficiente
    les corrompus, que cette corruption résulte d’une vanité, d’une cupidité, de faiblesses ou de bêtises ( parfois l’ensemble s’entremêle )

    - La cause finale
    On la définit comme la raison d’être de la chose, ce « en vue de quoi »
    (la aussi, cherchez bien et vous trouverez)

    ainsi on ne vaccine pas pour des raisons sanitaires mais pour des raisons politiques, chacun des rouages de ce gigantesque mécanisme étant parfaitement graissés, afin d’œuvrer sans bruits, en silence, et tout cela pour le plus grand profit de quelques uns et aux détriments de tous les autres

    remarquez que l’on meure pratiquement toujours "avec les vaccins", mais pratiquement jamais "à cause d’eux"


  • Merci infiniment Béa et votre invité, et E&R. Si peu de commentaires por un sujet si vital ?


  • A titre personnel, j’ai été jusqu’au bout de la démarche. Je n’ai pas eu trop de soucis avec tous les médecins que j’ai vu (ils se sont "couchés" devant les arguments mais m’ont TOUS dit que je ne devait plus venir les voir pour mon enfant), mais impossible d’inscrire mon enfant à la crèche (ils rejetaient la responsabilité sur les médecins qui eux-mêmes me disaient de voir avec l’école)... J’ai fini par contacter mon assistance juridique ainsi que deux avocats. Ils m’ont tous répondu que j’étais dans mon droit (de refuser la vaccination pour mon enfant) mais que l’établissement l’était aussi (de réclamer la vaccination). Et comme seule l’instruction est obligatoire (et pas l’inscription dans un établissement scolaire), si je fais le choix de ne pas le vacciner, c’est à moi de trouver une autre solution pour l’instruction...
    Du coup, il ne me reste que "l’école à la maison" (qu’on as déjà envisagé avec ma femme, mais pas si simple à faire, surtout passé 6 ans, et surtout économiquement) ou la falsification du carnet de santé (mais je suis pas chaud pour cette option).
    Petite précision tout de même, je n’ai pas eu à faire à des avocats spécialistes du droit de la santé (je compte tenter quand même).
    Voila, on ne perd pas espoir mais on ne sait pas encore vraiment ou tout ça vas nous mener. Bref, vraiment pas simple de lutter contre le système mis en place.
    PS : j’ai déjà fait un commentaire similaire mais ce dernier ne semble pas avoir été publié. C’est peut-être une erreur de ma part, mais si il a été "modéré" je ne vois pas vraiment pourquoi, et si c’est juste une question de temps, désolé pour la réédite !

     

    • C’est là toute la perfidie du piège de Buzyn, les parents peuvent refuser, mais tout leur est refuser en échange, dont par exemple l’école, service que nous payons pourtant de notre poche.

      Je suis pas loin d’être dans la même situation que vous, et ces lois et surtout, surtout l’immobilisme de la masse (car dans d’autres pays, au moins, ils sont sortis dans la rue pour défendre leurs enfants...), me répugnent tellement que je me demande si la solution n’est pas simplement de quitter le pays. Car, comment élever des enfants dans cet asile d’aliénés de fous et de soumis qu’est devenu la France ?


    • La falsification du carnet de santé, un gain de temps et d argent non négligeable pour ma part , je vous le recommande fortement.


    • @Pascal
      Ce qui me gêne avec la falsification du carnet de santé (outre le fait qu’il faut savoir le faire) c’est la possibilité d’un durcissement de la répression avec "contrôle" de plus en plus poussé et toutes les conséquences (retrait de la garde de l’enfant si le pot-aux-rose est découvert par exemple).
      Je soupèse encore toutefois cette possibilité, et si vous avez des astuces (voir un tuto ^^) sur la manière de procéder, je suis preneur !
      Cordialement


    • @ Le français

      Ces refus peuvent être attaqués en justice pour rupture d’égalité des citoyens devant la loi, et bien d’autres motifs.

      Le secret médical doit être une ligne rouge à ne jamais dépasser, sans quoi, on tombe dans le totalitarisme.

      Refuser un service que l’on paie avec nos impôts, c’est un délit.


  • Le lien vers le "Certificat d’expertise des vaccins contenant de l’aluminium" signé par le Professeur Jean-Bernard Fourtillan, et qui est signalé à 33:29 dans la vidéo est accessible sur cette page web :
    https://fonds-josefa.org/scandale-aluminium

    ou directement via :
    https://fonds-josefa.org/wp-content/uploads/2019/11/Certificat_expertise_aluminium.pdf

    Bon courage aux jeunes parents.
    Merci à Béa Bach pour son travail et pour ses émissions, et à Serge Rader pour son combat !


  • emission très intéressante car elle donne des solutions plutôt que tombeer dans le constat et l’énumération de faits....parce que le constat on commence à le connaitre, ya plus vraiment de questions à se poser...par contre je suis très surpris par l’indigence des réponses...à croire que les visiteurs de ce site n’ont pas d’enfants ??? et quand bien même, le sujet est suffisamment grave pour que n’importe qui s’en empare...