Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Traumatisme du futur (proche) : la bise non consentie

À écouter et à lire, sur E&R !

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

72 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le texte sur les images des tranchées est très drôle. Par contre, même si ce n’est pas important au regard du reste, le côté truffé de fautes particulièrement grossières pique bien les yeux.

     

    • #2398914

      La tartine de fautes plus l’écriture inclusive, c’est fait exprès, pour être « raccord ».


    • #2398937

      J’ai pensé que c’était intentionnel, mais n’ayant pas vu d’autres productions écrites, vous avez peut-être raison !
      Vu le niveau général de ces "trans machins", ils ont certainement dû consacrer plus de temps à "réfléchir" à leur identité de genre, qu’à apprendre orthographe et grammaire...

      Et puis, comme ce sont des images de WW1 et qu’on a retrouvé des tonnes de lettres de l’époque, parfaitement écrites, avec très souvent aucune faute de français, peut-être que l’auteur de cette excellente vidéo a voulu montré un contraste entre 1914 et 2045 : 1914, même les pauvres jeunes sacrifiés venant de leurs campagnes peu développées, écrivaient leur langue maternelle avec respect et talent !
      2045 : les trans-machins dégénérés, écrivent en phonétique et ne respectent pas leur propre corps, donc comment pourraient-ils respecter la langue française.... ?

      Mais bon, c’est une hypothèse, et elle a une chance sur deux d’être fausse.....


    • @SansDoute et @un promeneur.
      Je ne parlais pas bien évidemment de l’écriture inclusive. Cependant, après avoir presque tout lu, ce que je n’avais pas fait à tort, il y en a tellement que c’est sans doute intentionnel pour en rajouter (inutilement à mon sens) dans l’ironie. La très bonne idée de la superposition du texte sur les images pour montrer le côté au-delà du dérisoire des préoccupations égocentriques de ces individus paumés suffisait amplement à mon sens. Au demeurant, c’est bien quand même.


    • @ un promeneur : relisez-vous, en français,
      "avec très souvent aucune" = très souvent sans
      " a voulu montré" = a voulu montrer


    • J’ai espéré que ça fasse partie du délire mais non, la description de la vidéo est au premier degré et il y a quand même un "à" pour le verbe avoir.


  • #2398854

    Moi c’est ce jeune f.omme qui m’a détruit, tellement il est con
    Mais étant catholique et comme nous sommes en plein carême (pas Carême Cheryl) je compatis et prie pour lui

     

  • #2398855
    le 01/03/2020 par Tartarin de Tarascon
    Traumatisme du futur (proche) : la bise non consentie

    Si tu étais vraiment un homme tu lui aurais collé une mandale en lui disant droit dans les yeux "je suis pas un pédé !"...
    Bonne chance pour la suite par ce qui tu es déjà "détruit" par cet acte insignifiant on risque de se marrer avec toi le jour où tombera un ordre de mobilisation générale...
    Et sans rancune.


  • #2398866

    "Faire la bise" à un trans ? Beurk . Il aura beau faire et dire, il ne pourra jamais troquer ses chromosomes XY contre des chromosomes XX . Il mourra mec .

     

    • #2398942

      T’as rien compris lol ! Justement elle a des chromosomes xx ; c’est une meuf à la base. Belge je pense entendant son accent...( j’allais dire vu son accent) C’est l’Europe occidental telle que sa population l’a souhaité ; si la venue des migrants peuvent freiner cette dégénérescence, venez !


    • #2399197
      le 02/03/2020 par Le Lesquénisme anomalie ou turpitude cérébrale
      Traumatisme du futur (proche) : la bise non consentie

      @Sassou
      Non le migrant et le jihadiste sous captagon vont se régaler,,et en avant la sodomie
      Putain de monde d’enculés


  • #2398875

    Ma pauvre bichette
    donc si j’ai bien compris c’est une femelle qui veut devenir mâle, et qui ne supporte pas qu’un mâle naturel, pour la saluer, lui fasse automatiquement la zebi comme aux autres nanas ..Ce sentant humiliée par ce geste qui la renvoie à son sex naturel, , notre blondass à la pilosité naissante se plaint , pleurniche, contre cette humiliation
    Alors moi je veux dire à cette pisseuse assis non pillée que ce genre de comportement non consenti se règle très simplement entre mâles naturels : coups gueule, insultes, bagarre
    Donc la prochaine fois où tu te sentiras humilée par une zebi, ne viens pas nous casser les bombons, règle ça entre homme, comme un grand...

     

    • #2398948

      Mdr j’adore. Le souci c’est que les mecs sont devenus des pleurnicheuses aussi ! Ça se maquille, ça laisse pas sa place dans les transports, ça demande à sa femme : faut ramener des sous ! L’homme le vrai, il n’existe plus.


  • #2398888

    On pourra rappeler à cet "homme trans" qu’on s’embrasse entre mecs, parfois (mon frère me claque la bise, par ex) ;
    Son problème est qu’il (on va dire "il", pour lui faire plaisir) vit de sa victimisation, et de rien d’autre.....
    Heureusement la lettre et la reprise de Brassens viennent aporter une touche d’ironie bienvenue ;


  • Après qu’on doive lui dire "elle", il devrait pourtant être comblé ce travelo qu’on termine par chercher à lui faire la bise comme à un vraie femme. Faut vraiment qu’il fasse chier en tous points cet instable. On va devoir finir par les ignorer de force pour notre santé mentale ces girouettes là.
    Préservez-vous Mesdames de ces influences travelesco-toxiques.
    Restez femmes pour notre salut. Plus ça va et plus j’me sens hétéro-cis-genre et fier.
    Un truc auquel je pensais pas avant, vous voyez.


  • #2398895

    Excellent , mort de rire .
    Pourtant cela guette .


  • Le niveau de français de Léon est à la hauteur du reste.

    Poubelle !


  • #2398904

    Putain, le fric que je vais me faire avec toutes ces bises non consenties subies, surtout quand j’étais pré-pubère !! Plus besoin de la retraite macron en revenant du tribunal.


  • #2398919
    le 01/03/2020 par Fist and Furious
    Traumatisme du futur (proche) : la bise non consentie

    Il se sent homme, veut qu’on le traite comme un homme et il fait sa pisseuse
    Il (elle) avait qu’à dire au gars , espèce de pédale, je fais pas la bise aux mecs
    Tu en veux une ?
    Mais là ,c’est clairement un appel a la sodomie.. et comme le gars ne lui a pas mise dans l’cul , elle pleurniche
    Pour conclure, c’est bien une histoire de trous d’uc de la capitale

     

    • #2398977
      le 01/03/2020 par Schlomo Enculovitz et David Fionisme
      Traumatisme du futur (proche) : la bise non consentie

      Ce truc, cette chose, n’est ni une femme, ni un homme, c’est au mieux un machin, un bidule...


    • #2399901
      le 03/03/2020 par Trans-bidule racisé-e-s-machin
      Traumatisme du futur (proche) : la bise non consentie

      Saucisse (féminin) saucisson (masculin)
      Ça tient pas a grand chose le patriarcat, selon la cochonnaille
      Donc cette femme, veut devenir tout ce que le monde haït , un homme blanc goy !
      Surprenant ,non ?


  • #2398921

    Les vieux prénoms reviennent cycliquement à la mode.


  • #2398951

    D’ici 5 ans on trouvera cette "chose" sur le site Suisse Romand "Hommages" car elle aura quitté de sa propre volonté ou par accident avec une overdose de médicaments ce monde qui ne la comprend pas...


  • #2398996
    le 01/03/2020 par Le club Dorothée
    Traumatisme du futur (proche) : la bise non consentie

    Putain mais c’est quoi ce saucisson, qui se prend ,pour une courgette ?
    Si on m’avait dit il y’a 30 ans, qu’un jour je verrai ça.. j’aurais bien rigolé
    Mais là, c’est plus drôle

     

  • #2399001
    le 01/03/2020 par Si on peut plus déconner
    Traumatisme du futur (proche) : la bise non consentie

    Quand on voit sa tête, ça file presque envie d’essayer, le changement de sexe, non ?

     

  • #2399003

    Le démarrage voix-off, puis l’apparition de la locuteur... « ça m’a détruit·e », égocentrisme/10, achèvement de la quête du nombrilisme ultime, tout le monde doit faire comme je le veux : la société doit être concernée par mes problèmes orphelins à tout prix. Mais surtout pas par les intérêts communs.

    Si tu n’es pas bien avec qui tu traînes coco·tte, tu secoues la poussière de tes sandales et tu vas voir ailleurs comme disent les disciples de Jésus. C’est aussi simple que cela. Chacun à ses cons. Quand on est marxiste-léniniste, rien n’oblige à se coltiner les meetings de LREM.

    Bravo au réalisateur de la vidéo, merci à E&R.


  • #2399005
    le 01/03/2020 par Macron/Rothschild Millésime 2020
    Traumatisme du futur (proche) : la bise non consentie

    Et la poignée de main non consenti ?
    Comment ça se passe ?

     

  • incroyable que selon les époques les mots changent de sens...


  • Va-t-on revenir au salut le bras levé ?

     

  • #2399072
    le 01/03/2020 par lentilles semites
    Traumatisme du futur (proche) : la bise non consentie

    Pas trop courte la moustache mademoiseau, ça pourrait faire penser à quelqu’un !


  • #2399099
    le 01/03/2020 par Heisenberg Wallace
    Traumatisme du futur (proche) : la bise non consentie

    Ce monde c’est un sketch des inconnus non stop. La bise non consentie ?! Manquait plus que ça. Et ça creuse ça creuse...


  • #2399123

    Ah, punaise, l’écriture inclusive.e.s : j’ai ri !


  • Espérons que cet épouvantable violeur deviendra un jour célèbre et riche et que cette fille ne perdra pas les preuves de ce viol, lui ayant causé à jamais un dommage irréparable.
    Si le violeur devient résident US, ce sera un jeu d’enfant de le ruiner en lui faisant régurgiter toute sa fortune, à l’aide de bons avocats (ils prennent 50% du butin).
    Si tout reste en France, elle a encore bien 35 ans pour mijoter sa vengeance, par exemple avec un futur livre qui fera éclater à la face du monde l’insoutenable réalité de cet acte, qui l’a DETRUITE (le mot est faible) à jamais, désarçonnée pour la vie, assise dans le crottin, ou courant sans succès derrière le cheval, et expliquera lumineusement (selon tous les psy consultés) ses échecs futurs.


  • #2399180

    La stupidité de ces malaises quasi improbables, c’est qu’ils arrivent pas entre filles (?), et que même si le mec lui avait directement serrer la main, il aurait quand même trouver à critiquer en considérant inadmissible que par préjugé de genre, le mec lui serre la main au lieu de lui faire une bise.

    Bref, vous aurez compris, le but est d’avoir raison quel que soit la situation !

     

    • #2399236

      La Dialectique éristique (ou l’art d’avoir toujours raison )
      d’Arthur Schopenhauer
      mais là c’est du lowcost et de l’ hystérique
      Toléré et diffusé par on sait qui et pourquoi
      Soral à raison comme d’hab


  • #2399220

    Vous rigolez tous mais vous n’avez aucune compa-sion. Ce témoignage m’a boulversifie et en tant que professeur des écoles je vais montrer ce documentaire poignant a mes élèves puis ensuite en discuter pour que plus jamais ca...

     

    • Monsieur, vous prenez des risques inconsidérés et pouvez traumatiser des élèves impréparés, innocents et sensibles, susceptibles de s’auto-détruire, par mimétisme empathique avec la victime présentée ici.
      Réaliser la méchanceté de ce monde avec les atrocités qui peuvent surgir de nulle part, telle cette bise non-consentie, fruit d’une préméditation criminelle (du receveur comme du donneur), briseront leur monde de bisounours où aucun ours ne peut refuser un baiser.


    • #2399630
      le 02/03/2020 par Bêche Relle ou Brêle Fraiche
      Traumatisme du futur (proche) : la bise non consentie

      Moi aussi ça m’a boulversifié, ça m’a éhmu et fait pleuraie 
      Je te comprent, moi aussi je çuis profaiçeur de fransais et je vés aussi le montrét à mais héleves 
      Et après on irat vouar la vie d’Adele


    • #2399677
      le 02/03/2020 par Désolé c’est plus fort que Moix
      Traumatisme du futur (proche) : la bise non consentie

      Vive les ducs a sion n’a sionale


  • perso,la bise faite aux nanas dans le monde du travail ca me gene. Parce que si vous avez travaille dans un secteur tres feminise,vous homme arrivez comme un puceau blue pill dans cet univers et vous ne vous mefiez pas assez de ces femmes,collegues de bureau auquelles vous faites la bise. Les mecs collegues,vous savez gerer:vous savez qu’il y a concurrence hierarchie ambition coup de pute tout ca. Mais les nanas,vous croyez que c’est gentil,que ca coopere,vous leur faites la bise,vous ne vous mefiez pas ...Perso,je prefere leur donner la main comme aux mecs,comme ca dans ma tete,je me rappelle qu’elles peuvent etre aussi dangereuse aussi ambitieuse aussi competitive qu’un collegue homme.

     

  • #2399231

    Prochain délit:regarder une femme sans son consentement.
    On se rapproche des recommandations de Fatal bazooka ("parle à ma main")

     

    • #2399269
      le 02/03/2020 par snoupysnoupette
      Traumatisme du futur (proche) : la bise non consentie

      Mince, j’adore être regardée par les hommes et me faire courtiser voire draguer (faut dire que je suis d’une autre génération)


    • #2399273
      le 02/03/2020 par snoupysnoupette
      Traumatisme du futur (proche) : la bise non consentie

      ....et la connerie non consentie, y a t-on pensé ?


    • #2399497

      @snoupysnoupette
      Je crains,hélas,que,la connerie étant sans limite,la possibilité de défaut de consentement soit raccrochée à n’importe quelle interaction !
      Qui sait,peut-être même après l’inverse, quand tous les hommes baisseront la tête-et leur trois pièces cuisine avec s’entend-:femme offusquée parce que,justement,on ne la regarde plus !
      Encore matière à ce que quelques fils se touchent chez les féministes
      Salutations


  • #2399266
    le 02/03/2020 par snoupysnoupette
    Traumatisme du futur (proche) : la bise non consentie

    Je ne vois qu’une solution au visionnage de cette vidéo :
    L’urgence de construire des hôpitaux psychiatriques en très grand nombre sur tout le territoire national.
    Pauvre France, je la pleure quand je pense que tant de générations ont souffert, tant de sacrifices ont été fait dans le passé.
    Fût un temps ou l’histoire française était un honneur, être français était un honneur.

    Pauvre France

     

    • #2400008
      le 03/03/2020 par Un avis comme un autre, quoique
      Traumatisme du futur (proche) : la bise non consentie

      Faut se faire à l’idée qu’aujourd’hui, nous autres français de souche, ne sommes peut-être que 25-30% de la population. La République a réussi son coup, entre le massacre des Vendéens, les divers répressions comme celle de la Commune de Paris ou encore les deux guerres mondiales qu’elle n’avait pas le niveau de mener. Elle a réussi a tuer son peuple et installer sa mafia.
      Les Républiques sont par essence des systèmes politiques qui ne conduisent qu’à la défaite et l’anéantissement du peuple pour l’intérêt des élites opportunistes. Une république, c’est l’opposition du peuple contre lui-même, une petite gue-guerre qu’on met en scène dans les urnes pendant que la véritable division et le chaos prospèrent, ça ne peut conduire qu’au désastre, comme celui auquel nous assistons là.


  • Q’un trans ait un problème à affirmer sa personnalité, ça tombe sous le sens. Mais de là à ne pas voir qu’il y avait juste un abruti devant lui. C’est évident qu’il s’agit d’instrumentalisation pour qu’une asso récupère une petite subvention. On lui a retourné le cerveau après s’être fait retourné la bite ! Ou l’inverse

     

    • #2399621

      Un abruti ? Ou peut-être juste un type normal qui n’a pas voulu se soumettre à sa schizophrénie...


    • #2400870

      @VAEVICTIS....Non non un abruti. En dehors du fait qu’il s’agit d’un trans et que sa réaction est totalement disproportionnée (maladive) et récupérée communautairement, faire "la bise" à quelqu’un qui vient d’exprimer clairement qu’elle ne veut pas est simplement un acte d’abruti ou de pervers. Je suis une femme et déjà toute jeune fille cette embrassade obligatoire tout le temps avec n’importe qui m’a toujours horripilée. La réaction qu’un refus (même gentiment exprimé) peut engendrer est très souvent bizarre... Rare sont ceux qui l’acceptent simplement sans faire de réflexion à la con. Expliquez moi pourquoi on devrait être obligé (e) de se frotter le museau avec le premier puant, barbu, connard, boutonneux...Venu ? Et même avec un beau mec ou une nana qui sent bon (souvent mauvais aussi et trop :) ) ..Pourquoi cette pratique étrange est elle obligatoire ? Je ne m’y fait toujours pas. Un vrai sourire, une poignée de main à la rigueur est tout aussi chaleureuse, souvent plus que ce frottage furtif souvent très désagréable.


  • Qu’elle se rassure, les hommes, les vrais, se font aussi la bise entre eux.


  • #2399432

    Le viol est l’introduction non consenti du sexe, doigt, objet dans le corps (orifice) de l’autre. La bise ne peut techniquement être un viol (même si vous avez les joues creuses).


  • #2399441
    le 02/03/2020 par On est pas des chiens
    Traumatisme du futur (proche) : la bise non consentie

    Moi pour éviter toutes discriminations et violences de genre, je dis bonjour à la manière de Canis lupus familiaris, sous-espèce domestique de Canis lupus, un mammifère de la famille des Canidés (Canidae), c’est beaucoup moins stigmatisant et plus agréable, et ça met tout de suite alése votre interlocuteur... en gros on se renifle le trou du cul

     

  • #2399496

    Pour le coup, je suis assez d’accord. Je ne sais plus si je l’ai entendu d’une vidéo de Marion Sigaut mais je crois me rappeler que la bise s’est popularisée en France suite à la révolution française et qu’à l’époque tout ce qui était ignoble (la vulgarité, la saleté...) était bien vu jusqu’à un certain redressement moral impulsé par Napoléon. Par conséquent, finie la noblesse de comportement dont le chapeau bas, la réverence ou le baise-main (qui sont quand même bien plus classes et distingués). Je vis en Asie depuis des dizaines d’années et ici se faire la bise en public est incongru et impudique même dans un couple. Ici à la limite ils "sentent", un peu comme une bise simple mais avec une inspiration, et cela concerne généralement les plus âgés envers les enfants par affection.
    Personnellement je n’ai jamais aimé la bise, dès l’adolescence je tendais la main, intuitivement je percevais le manque de dignité et de pudeur d’une telle coutûme. Et encore je suis un homme, mais j’imagine ce que ça peut être pour les femmes avec les excès commis par certains pervers. Je ne serais pas contre un réanoblissement de nos comportements pour revenir sur la décadence lente mais sure post-1789.

     

    • #2400901

      Mille fois d’accord, et même sans parler de pervers, se frotter le museau avec de parfaits inconnus ou des gens plus ou moins proches (et même des proches d’ailleurs) est parfaitement incongru... Parfois dégoûtant , parfois sans sens... Un bon sourire, une parole de bienvenue, de salut, sont la plupart du temps adaptés. Lorsque on ne s’est pas vu depuis longtemps une vraie accolade "embrassade" (avec les bras et serrant la personne sur son coeur ) est bien plus naturelle que ce ridicule ""bisouillage"" :) !!! ARRGGGH qu’est ce que ça m’énerve :)


  • #2399729

    Ca a beaucoup souffert, déconnez pas.


  • #2399745
    le 02/03/2020 par La Rochejaquelein
    Traumatisme du futur (proche) : la bise non consentie

    Cette époque est psychiatrique cela en devient drôle.

     

    • #2400627
      le 03/03/2020 par normalisé de force
      Traumatisme du futur (proche) : la bise non consentie

      Sauf que les cas les plus psychiatriquement graves ne sont pas psychiatrisés. C’est tout de suite beaucoup moins drôles pour les nombreux psychiatrisés pas plus pas moins malades que les autres.


  • #2399898
    le 03/03/2020 par Par amour pour toi
    Traumatisme du futur (proche) : la bise non consentie

    Personne ne lui a dit
    Espèce de connasse, t’es une gonzesse, arrête un peu de faire chier le monde !


  • #2399923
    le 03/03/2020 par C’est quoi ça ?
    Traumatisme du futur (proche) : la bise non consentie

    Affin de conserver ma logique en bonne état :

    J’ai décidé de classifier cette vidéo dans la catégorie des sketchs...

    (ou à la rigueur, des ateliers “expression-vidéo” pour handicapé(e)s mentaux)

     

  • #2400580

    Quand on a la ganache à Foresti, on s’habille pas comme Laetitia Casta , c est ridicule 
    À la limite Florence elle peut s’habiller comme ma concierge, c’est plus crédible


Commentaires suivants