Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Trump révoque l’habilitation secret défense de l’ancien chef de la CIA

Une entorse à la tradition. Le président américain Donald Trump a révoqué l’habilitation secret défense de l’ancien chef de la CIA John Brennan, un ancien proche conseiller du président démocrate Barack Obama, et qui se montre très critique envers l’actuel locataire de la Maison Blanche.

 

Une tradition remise en cause

Cette habilitation, dont la révocation a été annoncée mercredi [15 août 2018] par la porte-parole de l’exécutif Sarah Sanders, donne aux hauts responsables qui en bénéficient accès à des informations sensibles et confidentielles, même après avoir cessé leurs fonctions.

Dans un communiqué, Donald Trump justifie sa décision par « les risques que font courir la conduite et le comportement erratiques » de John Brennan.

« Historiquement, les anciens chefs du renseignement et des agences de sécurité étaient autorisés à conserver un accès aux informations classées secret défense », a rappelé Sarah Sanders, en soulignant que cette tradition est désormais remise en cause. « John Brennan a des antécédents qui jettent un doute sur son objectivité et sa crédibilité », a-t-elle encore assuré.

Dans la soirée, citant l’auteur d’un nouveau livre assurant que Barack Obama a tenté de saboter sa campagne présidentielle, Donald Trump a tweeté : « John Brennan est une tache sur le Pays, nous méritons mieux que cela ».

 

[...]

Patron de la CIA de 2013 à 2017, John Brennan avait éreinté Donald Trump après sa rencontre à Helsinki avec son homologue russe Vladimir Poutine, au cours de laquelle le président américain avait adopté une posture conciliante vis-à-vis du maître du Kremlin.

Il avait estimé que la « performance » de Donald Trump à Helsinki n’était « rien de moins qu’un acte de trahison ». « Non seulement les propos de Trump étaient imbéciles, mais il est totalement dans les mains de Poutine », avait-il tweeté. John Brennan a par ailleurs à de maintes reprises réaffirmé la réalité d’une ingérence russe dans l’élection présidentielle de 2016, réfutant les doutes avancés par Donald Trump sur la question.

Lire l’article entier sur bfmtv.com

 

Les commentaires d’Euronews montrent que pour cette officine médiatico-européiste, la fameuse et très nébuleuse « ingérence » est un fait :

« Donald Trump a refusé de condamner Moscou pour l’ingérence dans la campagne présidentielle américaine »

Pour comprendre l’étroite marge de manœuvre
de Trump face au pouvoir profond,
lire sur Kontre Kulture

 

Brennan aux ordres du pouvoir profond, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Un ancien directeur de la CIA qui prend une quenelle sauce écrevisse dans le fion. Sans doute une première depuis Kennedy de voir un président US affirmer son pouvoir face à un pion de l’état profond.


  • John Brennan a été le chef d’une organisation mafieuse, la CIA ! Une agence qui faisait de l’argent avec de la drogue, des organes humains, des armes, de l’or volé pour financer des Printemps Orange y compris en Ukraine et Daesh, notamment. Bref, un outil pour l’oligarchie anglosioniste. Il aura aussi participé, avec le grand démocrate & criminel de guerre Obama, à l’attaque de la Syrie, notamment. Cette révocation est sans doute le premier pas vers une mise en examen pour crime de Haute-Trahison envers les USA, au minimum. A suivre...

     

  • Erratique

    Qui est instable, ne manifeste aucune tendance cohérente.

    Larousse

    Selon Wikipédia ( l’encyclopédie de l’Empire ), il est spécialiste de "l’instabilité globale".


  • Bravo Mr Trump, il va falloir récurer encore et encore , je me doute que cela ne doit pas être facile, mais c’est pour le bien du peuple Américain .Quand on est un traitre et une tache pour l’Amérique on a rien à faire à la CIA .Mr Brennan devrait s’adonner au macramé, ça occupe l’esprit .


  • Trump n est rien sans la CIA, à mon avis c est un exemple pour une mise au pas de ceux qui seraient tentés par un quelconque bébé dans son dos


  • Dans ta gueule, l’État profond ! Ah ah ah


  • L’oligarchie américaine est divisée entre deux clans, les américano-sionistes, et les pas sionistes. Ces derniers (des ex d’Obama, tels que ce Brennan, ainsi que les Marines de la Maison Blanche, pour résumer en étant simpliste) reculent depuis plusieurs mois face au premiers.
    Cette nouvelle est une péripétie qui doit être replacée dans le mouvement général.

    Par ailleurs, les" pas sionistes" avaient acheté la complicité du Washington Post. Pour ce faire, le Marine, et Secrétaire à la Défense, Mattis, avait accordé selon des conditions très avantageuses, un contrat de 10 milliards $ à Amazon. L’actionnaire principal d’Amazon, Jeff Bezos étant parallèlement le propriétaire du WaPo, comme le monde est bien fait !
    J’en avais déjà parlé, plusieurs fois.

    Bref, simultanément à l’attaque sur Brennan, ce contrat vient d’être vilipendé dans les médias, en commençant par un article assez documenté dans Vanity Fair....
    Certains y verront du nettoyage anti-corruption, mais ce n’est qu’une autre péripétie de l’attaque par les sionistes sur les autres.

    Il faut renoncer à cette vision de Trump le Chevalier Blanc qui nettoie le marais d’un crocodile tel que Brennan. C’est juste trop simple et trop sympa pour être vraisemblable.

     

  • Chez nous, un type comme Benalla a reçu l’habilitation secret défense par la DCRI.
    Quand on sait, si cela est bien avéré, qu’il a passé plusieurs années au Maroc où il a été formé à l’Institut Alpha dont les instructeurs israéliens travaillent sur certes la défense mais aussi l’égorgement et l’assassinat.
    Quand on sait qu’il a de possibles liens avec des terroristes comme Benjaoud.
    Voilà à qui on donne les clefs de la communication entre les services de renseignement de notre pays, et personne pour relever les dangers que cela implique.


  • À peine arrivé au pouvoir et Trump fait tomber plus de têtes que Robespierre.