Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Menacée par l’hyperclasse, la Nouvelle-Zélande interdit aux étrangers d’acheter des biens immobiliers

Face à la montée des prix de l’immobilier en Nouvelle-Zélande, le gouvernement veut permettre à ses citoyens d’accéder à la propriété, révèle The Telegraph.

 

La Nouvelle-Zélande entend bien agir contre la montée des prix de l’immobilier. Comme l’explique The Telegraph, le gouvernement a pris mercredi 15 août une décision radicale pour permettre à ses citoyens d’accéder à la propriété : une loi interdit désormais aux étrangers d’acheter des biens immobiliers. Seuls les résidents néo-zélandais sont désormais autorisés à acheter des biens immobiliers dans l’ensemble du pays.

Plusieurs situations survenues ces dernières années ont poussé le gouvernement à prendre cette décision, précise le média britannique. De riches acheteurs venus de la Silicon Valley ont par exemple investi dans des habitations leur servant de « refuge » ou leur permettant d’échapper à un monde parfois un peu trop turbulent. Des acheteurs chinois ont également accédé à la propriété en Nouvelle-Zélande en faisant des offres plus élevées que les résidents.

Des études publiées ces dernières années donnent raison au gouvernement néo-zélandais, précise The Telegraph : 3 % des biens immobiliers de Nouvelle-Zélande ont été vendus à des étrangers. Dans la ville de Queenstown et ses alentours, ce chiffre est de 3 % et grimpe jusqu’à 22 % dans l’hypercentre d’Auckland.

Lire la suite de l’article sur lepoint.fr

Voir aussi, sur E&R :

Aller plus loin avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Et nous c’est quand qu’on passe la même loi pour empêcher la France d’être vendue par tranche tel un salami ! Les quataris et consorts achètent à tour de bras de même que les Chinois qui possèdent aujourd’hui 59%des vignobles bordelais ! Quant aux terres agricoles n’en parlons pas. Je suffoque.

     

  • La Nouvelle Zélande aux Neo Zélandais. On ne parle pas des maoris, mais des colons anglais. sur 40 1er ministres pas un seul ne fut aborigène.

     

    • Vous devriez etudier l histoire de ce pays avant de donner des cours !
      bien a vous !


    • @luc . Des arguments ? Explique toi sinon ton avis est inutile


    • Bonjour !

      @ gloss

      Bonne remarque.
      J’ajouterai que seules les colonies (terres volées) sont protégées contre l’immigration de masse et la spéculation extra territoriale.
      Toujours cette inversion des valeurs : protéger l’ illégimité, le mensonge.
      En France, des élites hyperclasses cosmopolites ayant de l’amour pour Israël nous disent qu’il faut accueillir la misère du monde(G.Soros,B.Kushner,D.C.Bendit...).
      Israel n’est pas concerné par la solidarité. On ne redistribue pas ce que l’on a volé par le mensonge.

      En ce moment, je suis pour la 1ere fois hospitalisé après 30 ans, de cotisation à la S.S. (il m’a fallu fournir ma CNI,carte sécu Carte mut), je découvre que les hôpitaux Parisiens sont plein de migrants malades(merci la Cmu = deficit sécu)...en plus ils sont agressifs avec le personnel qui fait très bien travail. La police quand elle très zen))
      Ouiiii, la France est raciste ! Soumet-toi encore pour Israël !!

      Ces elites-ordures, sont en train de détruire tout ce qui a été durement acquis pour ameliorer notre notre qualité de vie.

      Un fils d’immigré.


  • Pour avoir passer presque une année à Queenstown, ville balnéaire très touristique, je confirme les prix exhorbitant des logements, personnellement je payais 200 dollars de loyer par semaine pour une chambre. Ma chef, qui était néo-zélandaise, du se résigner à prendre un voir deux collocataire pour pouvoir acheter. Le plus bas prix ne commencer jamais en dessous des 600000 dollars et pour pas grand chose. Bien que la vie y est très agréable, elle y est également assez cher


  • Cet article n’est pas exhaustif (Le Point^^)
    Pour lire parfois la presse néo-zélandaise, je peux vous dire que :
    1/ Depuis plusieurs années, les politiques néo-zélandais étaient préoccupés par le rachat massif de leurs terres agricoles par les Chinois. Les expressions utilisées étaient : "Les fermiers néo-zélandais seront bientôt majoritairement les salariés agricoles de propriétaires terriens étrangers".
    Quid en France, où les SAFER poussent le même cri d’alarme dans le vide ? (en insistant sur ce qui se fait au grand jour dans certains départements, et sur ce que peut cacher l’opacité des cessions de parts de SCI)
    2/ En Australie voisine, cela fait déjà un moment que les étrangers ne peuvent plus investir que dans le neuf, et à prix d’or en plus... Pas bête comme politique : les étrangers peuvent contribuer à développer le pays en investissant leurs capitaux, mais pour ce qui est de la spéculation sur l’immobilier ancien, c’est tintin...
    3/ Il se dit qu’une communauté religieuse, celle qui a massivement investi en Patagonie, a également jeté son dévolu sur l’île sud de la Nouvelle-Zélande (la plus proche du pôle)

     

    • L’air du Chili ( y compris celui de la Patagonie chilienne ) est l’un des plus pollués du monde. Source : la carte que l’on peut trouver sur Google en écrivant "Air pollution world".

      L’Afrique du Sud, le sud de l’Argentine, le sud du Chili, la Nouvelle-Zélande ( surtout le sud mais aussi le nord ),... sont proches du trou de la couche d’ozone. Conséquence : le nombre de cancers de la peau est très élevé dans ces régions malgré les crèmes solaires ( dont l’innocuité reste à prouver ) dont les locaux se badigeonnent le corps, toute l’année, à chaque fois qu’ils sortent de chez eux.


  • "[..]Et les politiciens ils disent : « Envoyez les marines assurer la sécurité » parce qu’ils en ont rien à foutre.
    C’est pas leurs gosses qu’ils envoient se faire descendre. Comme eux, ils ont jamais été au feu parce qu’ils étaient tous planqués dans la garde nationale.
    C’est un pauvre môme de Boston Sud qui se prend un shrapnel dans les fesses. Et il revient pour apprendre que l’usine où il travaillait s’est exportée dans le pays d’où il vient d’arriver. Et le mec qui lui a filé le shrapnel dans le cul, c’est lui qui a son job, parce qu’il bosse pour 15 cents par jour sans pause pipi. Maintenant il comprend que la seule raison qu’il y avait de l’envoyer là-bas, c’était de mettre en place un gouvernement qui nous vendrait le pétrole pour pas cher. Et bien sûr les compagnies pétrolières exploitent le conflit qu’il y eu pour faire monter leur prix et se faire du même coup un beau p’tit bénef’. Mais ça aide pas mon pote qui travaille pour des clous. Ils trainent un max à livrer le pétrole bien sûr. Peut-être même qu’il vont employer un alcoolique comme capitaine, un buveur de Martini qui s’amuse à faire du slalom entre les icebergs. Jusqu’au jour où il en frappe un. Le pétrole se déverse et ça tue toute vie dans l’Atlantique Nord. Alors là, mon pote est chômeur. Il peut pas se payer de voiture et c’est à pied qu’il se cherche des jobs. Ce qui est pas marrant parce que le shrapnel qu’il a eu dans le cul lui a filé des hémorroïdes.
    Et puis en plus, il crève de faim parce qu’à la soupe populaire on lui propose comme plat du jour de la morue de l’Atlantique Nord
    avec de l’huile de moteur. Alors qu’est-ce que j’en pense ? Je vais attendre une offre meilleure.
    Je me dis, « putain, je ferais peut-être aussi bien de descendre mon pote, prendre son job, le filer à son pire ennemi,
    faire monter les prix, bombarder, tuer des bébés phoques, fumer de l’herbe, m’engager dans la Garde Nationale. Et je serais peut-être élu Président. »


  • Il semblerait que certains membres de l’hyperclasse choisissent la nouvelle Zélande comme "refuge" en cas de grand effondrement économique. Les antipodes y’a rien de tel pour échapper à la grabde purge qui arrive.


  • Les suisses ont pris dans les années 70 une mesure comparable, appelée Lex Friedrich, qui n’interdit pas aux étrangers d’acheter, mais s’ils achètent un bien immobilier en Suisse, ils doivent en faire leur résidence principale. Cela réduit déjà considérablement les velléités des russes, chinois ou autres qataris.

     

  • il devrait être interdit à toute personne étrangère d’un pays d’acheter. Louer s’il le veut, mais pas acheter, ou acheter s’il a des origines de ce pays, donc de la famille, ça évitera que le patrimoine français soit de plus en plus vendu. Et encore plus, tout ce qui touche au patrimoine historique qui devrait être la propriété de français ou de l’état à défaut.

     

    • C’est déjà comme ça dans les pays asiatiques, telle la Thailande. Chaque pays devrait faire ça !


    • C’est comme ça même au Japon, qui est pourtant dans le camp occidental.
      Allez demander à Tokyo si vous pouvez acheter un p’tit appart’ : la réponse est évidemment négative...


    • Et pour avoir vecu a Tokyo quelque années dans les années 90 je peu vous dire que meme louer etait tres dur. Les Japonais etant tres raciste,ils avaient un systeme appelé "les gaijin house" Petit taudis de 4/5 tatamis de surface,tres surveillé ! Interdiction de ramener ses "conquetes"dormir ! Quand a la Thailande c’est justement cela qui fait le malheur de beaucoup de touriste niait. Ils se marient avec qui ils croient etre la femme de leurs vie,achetent une maison a 51% 49% comme leur obligent la loi. Et se font jeter comme des merdes des les fafs signé !


    • Et que dire des UAE ?! Personne ne peut investir dans le pays a moins d’etre associé minoritairement a un dignitaire !
      Et le pompon c’est que eux rachetent notre patrimoine comme nous entrons chez Auchan !
      Chez eux les travailleurs immigrés se voient confisquer leur passeport a l’entree du pays ! Du pur esclavagisme moderne : la dictature consentie !


    • #2026215

      @ Lémovice



      Avant d’investir au Japon, il est important de savoir que les étrangers, même non résidents, peuvent acheter, vendre et posséder à vie un terrain ou une propriété au Japon. Cela peut bien sûr se faire dans le but d’en faire une résidence (principale ou secondaire), ou bien d’en tirer des revenus grâce à la location ou à d’autres activités économiques. Aussi il n’y a pas de limite dans l’acquisition de biens immobiliers et ces derniers peuvent bien entendu être légués en héritage.



      https://www.japoninfos.com/acheter-...

      Bref quand a ceux qui applaudissent la restriction de la propriété privée on rigolera quand le marché néo-zélandais se cassera la poire faute d’acheteurs et qu’ils feront virage a 180 degrés pour regonfler les prix... Quand a l’étranger il enrichira un pays plus accueillant et intelligent.


  • C’est une mesure normale raisonnable et même honorable sauf pour les français.


  • De très nombreux pays dans le monde restreignent, par différentes lois, l’accès à
    la propriété pour les étrangers.
    En Fronce, offerte à tous, migrants, acheteurs, investisseurs, peuvent coloniser, occuper, ghettoiser sans que le peuple d’origine ne soit protégé ni consulté.
    Par contre, nous subissons aussi pléthore de donneurs de leçon sur plus d’accueil, plus d’ouverture, plus de métissage, moins d’identité, moins de racines, moins de protections.
    La Fronce, pays pillé et détruit par l’occupant. Un cauchemar qui risque de finir comme en Afrique du Sud avec la chasse aux blancs.


  • Et nous nous sommes menacés par la sous-classe avec la bénédiction des petits traîtres élus (par qui, on se demande)... je préfère quand même l’hyperclasse que l’autre, ils sont déjà assurément moins nombreux...


  • Qu’ils commencent déjà pas rendre aux Maoris leur terre.


  • St-Tropez a perdu quasiment tous ses résidents provençaux, attirés il faut le dire par l’appât du gain énorme de la vente de leur bien ou de leur terrain, leurs enfants doivent trouver ailleurs à se loger. Seuls les très riches peuvent maintenant acheter dans le "village" ... Menton prend le même chemin, les prix flambent grâce aux riches Milanais, Turinois ... qui adorent la riviera française.
    Avons-nous entendu parler de mesures de protection des Français dans ce domaine ? à la mode suisse, thailandaise ou australienne, que nenni, le LIBERALISME on vous dit ...

     

    • La crise de 2008 a fait beaucoup de mal aux anglais, dont pas mal possédaient des villas dans le Golfe de Saint-Tropez. Beaucoup ont dû vendre, et ce sont en grande partie les nouveaux riches russes, qui ont racheté derrière. Je peux vous dire que les locaux font de plus en plus la gueule depuis... C’est devenu une prison dorée.


  • La France des campagnes quant à elle se brade aux familles anglaises et néerlandaises... c’est triste une telle auto-flagellation..

     

    • je ne suis pas d’accord avec vous il achète la ou les français n’achètent pas
      en creuse par exemple


    • @qsr
      Anglais, Néerlandais, Belges ont acheté massivement un peu partout en Fronce, des villages entiers du sud ouest sont Anglais. Les Cévennes, la vallée Dioise sont envahis par les néerlandais et leurs sociétés de tourisme, canyonning, kayak sans savoir si l’utilisation des sites naturels et cours d’eau par des étrangers sont soumis à redevance...
      Avec les voyages aériens low-cost, II revient moins cher de prendre un billet Manchester /Bergerac qu’un billet de train Rennes/Paris.
      Les achats de résidences secondaires par des étrangers ont fait exploser le prix du foncier dans les régions des plus touristiques aux plus sauvages.


  • C’est un truc qui pourrait sauver la France. Dire que "la propriété est un droit inviolable et sacré" seulement à l’intérieur du pays, et qu’à l’extérieur, il peut faire l’objet de confiscation communiste. Génial.

    Rappelons qu’un débat a eu lieu l’à dessus au sein du NSDAP dans les années 30 entre les tenants d’une propriété à but social et une mise en commun totale et que Hitler, partisan d’un "juste milieu" louis-philippard, (en-même-tempisme macronien), avait fini en effet par trancher et mettre tout le monde d’accord en concluant que la propriété devait être en même temps mise en commun (pour le bien social du peuple allemand) et en même temps .. rester privée (pour le pus grand bien des familles allemandes et du patrimoine national). Bien vu. Au fond la politique c’est cela. concilier, avec éloquence et conviction, l’inconciliable.


Commentaires suivants