Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Turquie : vainqueur des municipales, Erdogan menace ses adversaires

Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan a proclamé dimanche sa victoire totale aux élections municipales en Turquie, malgré des mois de critiques et de scandales, et aussitôt promis à tous ses ennemis de leur en faire "payer le prix".

Au soir du large succès de son Parti de la justice et du développement (AKP), l’homme fort du pays a repris sa rhétorique agressive de campagne pour s’en prendre à l’opposition et surtout aux "traîtres" de l’organisation du prédicateur Fethullah Gülen, qu’il accuse de comploter contre son régime.

"Le peuple a aujourd’hui déjoué les plans sournois et les pièges immoraux (...) ceux qui ont attaqué la Turquie ont été démentis", a-t-il paradé devant des milliers de partisans en liesse réunis devant le quartier général de l’AKP à Ankara.

"Il n’y aura pas d’État dans l’État, l’heure est venue de les éliminer", a poursuivi le chef du gouvernement face à la foule brandissant des drapeaux du parti, qui a repris en coeur "la Turquie est fière de toi" ou encore "Dieu est grand".

Après le dépouillement de 95% des suffrages exprimés, les candidats de l’AKP sont arrivés nettement en tête en recueillant 45% des suffrages, largement devant ceux de son principal concurrent, le Parti républicain du peuple (CHP, centre-gauche), avec 28,5%.

Comme l’a suggéré le ton de ce discours, cette victoire sans appel devrait convaincre M. Erdogan, 60 ans, à se présenter à l’élection présidentielle d’août prochain, disputée pour la première fois au suffrage universel direct.

Pour parfaire ce triomphe, le parti au pouvoir, qui a remporté toutes les élections depuis 2002, a également conservé le contrôle de la plus grande ville du pays, Istanbul.

À Ankara, deuxième mégapole, la course était très serrée, le CHP revendiquant dans la nuit une différence de seulement quelques milliers de votes contre le très populiste maire AKP, Melih Gِkçek, briguant un cinquième mandat record.

Le résultat définitif dans la capitale ne devait qu’être connu après un recomptage de voix dans certains districts.

"Ces chiffres montrent qu’Erdogan a survécu aux scandales sans trop de dommages", a commenté à l’AFP le politologue Mehmet Akif Okur, de l’université Gazi d’Ankara.

"Les électeurs ont pensé que si Erdogan tombait, ils tomberaient avec lui", a poursuivi M. Okur.

Nouvelles tensions

Après douze ans d’un pouvoir sans partage à la tête de la Turquie, le Premier ministre confirme, avec ce succès, qu’il reste le personnage le plus charismatique du pays mais aussi le plus controversé : acclamé par ceux qui voient en lui l’artisan du décollage économique du pays, mais peint par les autres en "dictateur".

Encore au faîte de sa puissance il y a un an, le "grand homme", comme l’appellent ses partisans, le "sultan", comme le moquent parfois ses rivaux, a subi une première alerte en juin 2013, lorsque des millions de Turcs ont exigé sa démission dans la rue.

Depuis plus de trois mois, il est à nouveau sérieusement mis à mal par de graves accusations de corruption qui éclaboussent son entourage.

M. Erdogan a contre-attaqué pour mobiliser son camp contre ses ex-alliés du mouvement Gülen, soupçonnés d’avoir formé un "État parallèle".

Cette lutte fratricide a culminé jeudi avec la diffusion sur les réseaux sociaux du compte-rendu d’une réunion où le ministre des Affaires étrangères

Ahmet Davutoglu et le chef des services de renseignements évoquent une entrée en guerre de la Turquie contre la Syrie, sans cacher leurs arrières-pensées électorales.

Malmené par ces révélations, le gouvernement a répondu par des purges et des mesures autoritaires, notamment le blocage de Twitter et de YouTube qui lui a valu une avalanche de critiques.

Malgré les appels au calme réitérés dimanche par le chef de l’État Abdullah Gül, la crise politique qui agite le pays semble partie pour se poursuivre jusqu’à la présidentielle, a fortiori si M. Erdogan décide de s’y présenter.

"Ca va mettre en colère les libéraux, les gulénistes et l’opposition laïque", a anticipé Soner Cagaptay, du Washington Institute, "Erdogan va devenir plus autoritaire et la Turquie se polariser, avec des risques d’émeutes".

Le chef de file des nationalistes au Parlement, Devlet Bahçeli, s’est dit du même avis et estimé que le score obtenu par son parti ne permettrait pas à Erdogan d’être blanchi de soupçons de corruption. "Rien ne sera plus comme avant. Le Premier ministre a choisi d’avancer dans la voie de la division" en Turquie, a estimé le chef de l’Action nationaliste MHP qui a obtenu 15% des voix au scrutin local.

Loin des enjeux nationaux, les rivalités locales qui marquent régulièrement les élections en Turquie ont fait dimanche au moins 9 morts.

 

À voir également sur E&R : Les plans terroristes du régime d’Erdogan en Syrie

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est Flatto Sharon qui va etre content, pour lui la Turquie est "notre meilleur partenaire au Proche-Orient"... La racaille sioniste Erdogan (il s’est fait raccourcir son nez de Toucan il y a quelques années) va enfin pouvoir faire sa visite officielle en Israel, il fera son entrée à Jérusalem monté sur le dos d’une anesse, la visite prévue à Gaza est remise aux calendes... turques .

     

    • c’est vrai que ses opposants laics et militaires etaient des antisioniste convaincus !!


    • @ Salim

      disons que, malgré tous leurs défauts, eux, au moins, n’infiltraient pas en Syrie la même engeance de jihadistes wahhabites du genre de ceux qui ont collaboré avec les anglais en 1914 (T.E. Lawrence) pour chasser les Turcs du moyen-orient et le livrer à la rapacité occidentale.

      Je m’étonne que personne ne relève jamais ce point ! Ces Jihadistes bouffeurs de cœurs sont exactement les mêmes que les mercenaires plus ou moins Arabes payés par les anglais pour prendre Aqaba par surprise & se battre contre les Turcs à coup d’attentats à la bombe sur les voies ferrées (très courageux !) et finir, comme tous les idiots utiles de l’histoire (jihadistes libyens, antifa breton ou skinheads ukrainiens : même combat !) par se faire balayer d’un revers de la mains par les marionnettistes colonialistes Franco-Anglais (la pitoyable bataille de Khan Mayssaloun en 1919)...

      ET ERDOGAN SOUTIENT CES GENS-LÀ ?!!

      Sympa pour les millions de morts Turcs (civils & militaires) de la grande guerre.


  • Merci mon Dieu, le peuple turc n est pas stupide !!!!!
    Ils ont choisi le bonhomme qui a travaillé pour mettre la Turquie parmi les pays le plus industrialisés.
    A l inverse je vois que les français ont votes aux sionistes qui pensent d abord aux intérêts d Israël que de la France.

    Vive Erdogan !!!!
    Le prochain calife insaAllah.

     

    • Un calife qui participe directement à la destruction d’un pays musulman frère, qui collabore main dans la main avec l’entité sioniste pour détruire l’un des rares pays à résister encore contre l’impérialisme atlanto-sioniste.. un calife membre de l’Otan (dont le but est de bombarder du musulman..). Si c’est ça un calife pour toi..

      Et si tu veux un exemple d’un pays hautement industrialisé, je t’invite à voir du côté de l’Iran, qui en plus, contrairement à la Turquie, fait face depuis des années à des sanctions internationales, et qui tient pourtant DEBOUT.


    • La Turquie n’est pas parmi les grandes puissances industrielles...
      N’écoutez pas la propagande d’Erdogan !
      Citer moi une entreprise turque du niveau d’Alstom, d’Essilor ou d’Areva...
      Citer moi une entreprise turque du niveau de l’Oréal, de Pernod-Ricard ou de LVMH...
      Citer moi une entreprise turque du niveau de Thales, d’EADS ou de Dassault...
      La Turquie n’est que dans l’industrie bas de gamme et le tourisme low-cost !
      La Turquie n’est pas un pays d’innovateur, mais de sous-traitants !
      Erdogan est pro-BHL, il a bombardé la Libye et complote contre la Syrie.


    • @chaton : T’es vraiment un marrant. Tu savais qu’il y a plus de milliardaire en Turquie qu’en France ? C’est dire comme la malheureuse France est tombé bas. La Turquie est devenue un pays très en avance dans tous les domaines "agro-alimentaire, industrielle, pharmaceutique, informatique etc.. Et ça grâce au virage que l’AKP a mené il y a plus d’une dizaine d’année. Grâce à eux il n’y a plus de turcs qui quittent le pays pour raison économique, c’est même l’inverse qui se produit de nombreux turcs de la diaspora reviennent en Turquie.Que vous l’acceptiez ou non le peuple continu de donner sa confiance à l’AKP. C’est quand même drôle que des type de E&R réagissent de cette manière alors qu’ils sont les premiers à se plaindre que le gouvernement ne respecte pas les voix des français votant pour le FN. Pourquoi ramenez toujours au conflit syrien ? Au cas où la Turquie est voisine de la Syrie et un confit existe entre les deux pays sur certaine zone. La Turquie a ses intérêt au tant que la France dans d’autres régions du globe. Jusqu’à aujourd’hui ce n’est pas la Turquie qui croit que l’Afrique lui appartient encore et qu’elle peut se permettre d’envoyer des troupes pour supposer régler des problèmes qui ne lui concerne pas. La Turquie à ses raisons et ses intérêts dans ce conflit. Si la Turquie n’a pas a se mêler de cette guerre comme vous le rappelez à chaque fois. Et bien l’Iran, la Russie, la France et tous le reste ont en encore moins. Et si on veut être impartial, même cet état criminel qu’est Israël aurait plus d’intérêts dans cette guerre que tous les autres pays cités vu sa géographie avec la Syrie. Donc, arrêtez de tout mélanger le monde est hélas beaucoup plus compliqué que ça.


    • @ Ryan

      Vous n’avez pas tort, mais :

      1) Plus d’oligarq...de milliardaires : que ce soit en France, en Turquie, en Russie...personnellement, ce n’est pas le genre de nouvelle qui me réjouis.

      2) Sérieusement ! Vous pensez qu’ici personne ne critique l’interventionnisme de Fabius en Syrie ? L’ingérence américaine en Syrie ?
      On est les premiers à déplorer qu’un sionard comme Fabius nous ait fait frôler plus d’une fois la 3ème guerre mondiale, ça nous fait cordialement chi*r cette recolonisation de l’Afrique par la France, le risque de nouvelle guerre d’Algérie, les risques d’avoir des attentats à la bombe en France quand des Libyens voudront se venger de tout le mal que nous leur avons fait ... et il faudrait que l’on se taise à propos d’une éventuelle guerre de la Turquie contre la Syrie ?

      Les résultats des urnes que ce soit en Turquie ou en France prouvent que, quel que soit le pays, la démocratie parlementaire est une arnaque.

      C’est pas être incohérent ou bêtement raciste anti-Turc de dire ça !


  • Bravo les gars ! Ça va conforter Recep dans une politique belliqueuse en Syrie.

    Les futurs soldats Turcs qui mourront pour assurer les intérêts d’israël vous remercient par avance !


  • #774085

    Je ne comprends pas pourquoi Erdogan n’est pas apprécié en France et aussi sur E&R : Au fond il a beaucoup de points communs avec Poutine : nationalisme, militarisme, socialisme.
    L’argument de la Syrie et d’Israël ne tient pas : la Turquie n’a pas attaqué la Syrie que je sache, alors qu’on nous le prédit depuis 3 ans.
    La plupart d’entre vous serait très contente d’avoir un Erdogan au pouvoir en France !

     

    • Ah bon ?? Et qui ouvre ses frontières pour laisser transiter "tranquillement" des milliers de mercenaires takfiris pour semer la pagaille et la terreur en Syrie ? Et le transit d’armes ?? Sûrement pas le Liban du Hezbollah..


    • Comment peut-on affirmer que cet Erdogan est nationaliste alors qu’il se comporte comme un caniche de l’OTAN ?
      Alors qu’il est l’allié des régimes féodaux du Qatar et de l’Arabie Saoudite pour détruire lentement et patiemment la Syrie ?
      J’avoue avoir du mal à comprendre comment une majorité de Turcs ait pu encore voter pour lui après l’immense scandale de l’enregistrement, non-démenti, et la fermeture de youtube/Twitter.
      Psychologiquement, je vois en Erdogan et sa clique des brutes fascistes sadiques qui ont pour seule ligne de défense d’accuser et condamner toute critique.
      L’analyse d’Abby Martin sur cette affaire :
      https://www.youtube.com/watch?v=fnjIZzgrbaA&list=UUeV6ewGlAynsMJdynkkNjRQ


    • La Turquie est membre de l’OTAN donc son armée est contrôlé par les USA et Israël.
      La Turquie ne possède pas d’industrie militaire hightech.
      La Turquie n’a pas les moyens d’attaquer la Syrie seul, ce n’est qu’un armée de sixième zones...
      La balance des compte courants turque est en déficit, donc la Turquie a besoin de Goldman Sachs/ JP Morgan pour se financer sinon elle fait faillite.
      La Turquie n’a aucune matière première, donc elles est soumise aux Exxon et autres majors occidentale pour son approvisionnement en matière premières.
      La Turquie a une industrie de sous traitance donc son économie est soumis aux donneurs d’ordres occidentaux.
      Donc de gré ou force, la Turquie et Erdogan sont soumis aux USA !
      La Russie est plus ou moins indépendante financièrement grâce aux hydrocarbures, indépendante militairement et en matière première.
      Il faut comparer ce qui est comparable !
      Erdogan n’est pas Poutine, c’est un Sarkozy !


    • la turquie une armée de sixieme zone ? MDRR allez degage ignorant.


    • @par catherine la grande
      A E&R,dieu merci et jusqu’ici on est assez lucides pour ne pas confondre les torchons avec les serviettes.
      Une hérésie de comparer Poutine à Erdogan,heureusement que je suis déja tombé dans le panneau du site pour le 1 Avril,autrement votre commentaire mérite la palme du Com..(mentaire )de ce mois,doublement primé.
      Bravo la grande.


    • La Turquie à la 15eme armée du monde, Israël peut les plier pendant une guerre conventionnelle, l’Iran aussi alors je ne parle même pas de la Russie.
      C’est pour ça qu’ils sont dans l’OTAN, pour qu’on les protège de leurs grands voisins qui ne leur veulent pas forcément du bien, en échange ils nous servent de porte-avion et ils font ce qu’on leur dit.


  • Les détracteurs d’Erdogan pourront toujours lui trouver des défauts, et ses partisans, des qualités.
    Le résultat des urnes parle de lui même : le peuple n’est pas dupe, 7 points de mieux que les municipales de 2009, passant de 38% du total des suffrages exprimés, à +45%.
    50 des 80 plus grandes municipalités passent dans le giron de l’AKP.

    Et tout ceci malgré les montages audios, les scandales financiers montés de toute pièce, les manifestations anti-fa de juin 2013, et surtout SANS le soutien de la secte GULEN. Alors pour ceux qui disaient que c’était grâce à ce dernier qu’il avait été élu, je les renvoi à leur analyse propagandiste et médisante, de même pour al-manar.

    La prochaine vague de contestation sera certainement du style : " ...il y a eu d’énormes malversations dans le déroulement des élections..." lol

     

    • UMP+PS+Vert+UDi/Modem+FDG font plus de 80% à chaque élection, donc ils sont la meilleure solution pour les problèmes de la France selon vous ?
      Si pour vous les élections sont l’alpha et l’oméga de la légitimité, il faut organiser un referendum sur l’interdiction de l’islam en France !
      Je suis persuadé que 80% des français pensent que l’islam est antipathique donc la France doit-elle interdire l’islam sur son territoire ?


    • Oui, ben, c’est comme chez nous ! On peut faire confiance aux urnes !

      En France, les gens s’en prennent plein la gueule socialement, économiquement, moralement...Et ils réélisent leurs salopa...leurs ministres. Ils réélisent aussi ceux qui étaient aux manettes avant...

      En Grèce, même affamés, même avec une surmortalité de leurs enfants...les Grecs s’accrochent farouchement à l’anti-nationalisme d’état en votant pour le "tout sauf l’aube dorée"...après tout, dans ce cas, on peut dire qu’ils l’ont cherché, leur situation de clodo de l’europe ! (ce sera bientôt le cas des français ;-) )

      En Turquie, la situation économique est (pour le moment) encore bonne parce que toutes les entreprises de l’ouest délocalisent en Turquie (mais c’est provisoire : avec les Grecs & les Ukrainiens réduits à l’état de mendiants : il va bientôt y avoir des marchés plus "juteux" pour les ultralibéraux...regardez en Chine : un pays avec une très bonne croissance peut passer du tout au tout en peu de temps) donc les gens attribuent cela à Erdogan et votent pour lui.

      Je veux bien comprendre qu’il redonne une fierté au peuple Turc, comme Poutine...néanmoins, Poutine, lui, n’envoie pas de jihadiste en Turquie. S’il n’y avait pas ce problème : la victoire de l’AKP ne me gênerait pas...mais si le renouveau Turc doit se faire au détriment des Grecs & des Syriens...ben, comprenez juste qu’il y aura de l’hostilité, justifiée ou non.


    • #774335

      "La prochaine vague de contestation sera certainement du style : " ...il y a eu d’énormes malversations dans le déroulement des élections..." lol"

      C’est classique de la part du CHP


  • Je pense qu’Erdogan est un pragmatique, rien de plus. Sa ligne économico-sociale est très louable, alors que son positionnement géopolitique est la soumission.
    Sinon comment expliquer qu’il soit plébiscité par le peuple Turque malgré tous les coups bas de ces dernières semaines ?


  • Le peuple turc vote
    Le peuple français vote moins
    Trouver l’erreur

     

  • Erdogan, un mondialiste, façonné par les mondialistes, pour les mondialistes.


  • Fais nous rêver Erdogan
    La démocratie à géométrie variable je connais, il y’aura toujours des contestataires malgré les progrès.Le plus important c’est la progression du pays les soins sont accessible pour tous, le salaire a triplé, c’est moins dure de vivre en Turquie sans l’armée au pouvoir, la fierté turc n’est pas à son apogée.Regarder le programme d’Erdogan et ces projets à moderniser la Turquie, je vous invite à lire son programme avant de lui mettre l’épée sous la gorge, la guerre en Syrie vous choque plus que la colonisation intense de l’Afrique ?
    Syrie= NON
    Afrique = OUI
    Il n’est pas parfait il reste des erreurs à corriger, sur l’homme, la politique, les affaires de corruptions, mais dans la globalité il reste un patriote, il defend les intérêts de la Turquie et majoritairement du peuple turc.
    Pour les contestataires qui vont m’dire " Oh tu as vue tout les journalistes en prison ? "
    Croyez moi que si le peuple Français dans la majorité démasquent les sionistes et les journalistes qui coopère étroitement à relayer des informations bidon les journalistes seront encore plus nombreux en prison.