Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Ukraine : la Russie prône la détente et agit en conséquence

Vladimir Poutine a annoncé le retrait de ses troupes qui stationnent à la frontière ukrainienne.

Le président russe s’est exprimé à ce sujet, à la suite d’une rencontre avec Didier Burkhalter (photo ci-dessus), le président suisse de l’OSCE :

« On nous a toujours exprimé une préoccupation face à la présence de nos troupes près de la frontière ukrainienne. Nous les avons retirées, elles ne se trouvent plus à la frontière ukrainienne, mais dans les lieux où elles organisent leurs exercices réguliers, sur un polygone. On peut le vérifier sans problème en utilisant des dispositifs de reconnaissance modernes. On peut le voir notamment depuis l’espace. »

Le chef du Kremlin a aussi plaidé pour un report des référendums prévus pour le 11 mai dans les villes de l’Est de l’Ukraine :

« Nous appelons les représentants du sud-est de l’Ukraine, les partisans de la fédéralisation du pays à repousser le référendum programmé pour le 11 mai en vue de créer des conditions requises pour ce dialogue. »

Il a également mis en lumière l’attitude irresponsable des Occidentaux :

« En ce qui concerne la thèse selon laquelle la clé du problème se trouve à Moscou, il s’agit d’un subterfuge inventé par nos partenaires occidentaux. Un subterfuge totalement dépourvu de fondement. Chaque fois que nos collègues en Europe et aux États-Unis placent telle ou telle situation dans l’impasse, ils nous disent : désormais, la clé du problème est entre les mains de Moscou. »

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • A ceux qui se diraient que Poutine est en train de ranger ses c.... dans l’tiroir je rassure : il fait seulement un peu de diplomatie.

     

  • "...partenaires occidentaux..." des termes qui reviennent régulièrement chez le président russe et qui attestent toujours d’une volonté d’accalmie, quel que soit le dossier sur la table : j’attend toujours de voir une équivalence en face !!! Sans rêver...

     

    • Fils « unique » d’un couple qui a perdu 2 de ses fils aînés,(morts de faim durant le terrible et interminable blocus de Leningrad entre 1941 et 1944),Vladimir Poutine a grandi dans la victorieuse mais saignées a blanc et dévastée Russie soviétique,il sais se que c’est la guerre et le prix de la victoire (plus de 27 millions de mort)...il faut prendre en compte tous ces éléments pour comprendre l’homme et le destin exceptionnel de ce terne agent du KGB devenu chef d’état d’une Russie qui a littéralement ressuscité après l’implosion de l’URSS
      Vu la situation actuelle de l’Ukraine,la décision prise n’a pas été facile,il a été placé dans un grand dilemme suite a cette catastrophe humanitaire et géopolitique en Ukraine provoquée et entretenue par les occidentaux... (intervenir en Ukraine pour soutenir les Russophones avec le risque d’un embrasement d’une guerre civile en Ukraine & la déstabilisation de la Russie ou appeler les Russophones a reporter le référendum du 11 mai dans un geste d’apaisement et pour enlever aux putschistes de Kiev tout motifs valable de continuer leurs offensives militaires contre l’est de l’Ukraine,ce qui sera interprété comme une faiblesse de la part de la junte de Kiev qui n’a pas manqué de le crier haut et fort...espérons que le gouvernement autoproclamé de Kiev aura suffisamment d’intelligence pour éviter un bain de sang,autrement,ils finiront tous sur des crochets de bouchers après avoir supplicié leur propre peuple...


  • Bon point pour Poutine, maintenant les occidentaux n’ont plus de raisons d’être offensifs envers la Russie et la représsion des mouvements dit "pro-russe" sera vue comme bien plus choquante ou alarmante dans nos société vu que les gens sauront maintenant que Poutine ne menace pas de déclencher une guerre.
    Il l’a joue fine comme d’habitude, Poutine est un grand stratège !


  • Et oui, hein ? Les quarante milliards en Suisse ont parlé ! On ne sait jamais, les biftons se perdent si facilement de nos jours ! C’est Obama qui doit rigoler en ce moment !

     

  • Devant l’éventualité d’une 3ème guerre mondiale, on notera qui se montre le plus responsable.

     

    • et bien moi je prefere la troisieme guerre mondiale que cette societe qu on nous offre...


    • @liberta c’est parce que tu ne sais pas de quoi tu parle... il faut vraiment être idiot pour souhaité une guerre mondiale ... quand on voit déjà les atrocités des guerres nationale... syrie libye, irak,serbie..... tu est prêt à ce que t’a famille se fasse tuer juste parce que cette société ne te convient pas ?
      Si tu es faible, et que tu préfère mourir, suicide toi mais n’implique pas la mort de quiconque si il te plait !


    • @liberta

      D’autant plus que lors de la prochaine, des armes nucléaires vont probablement être utilisées. Je te laisse imaginer l’horreur qui va frapper l’humanité entière à ce moment là. Je comprends ton désespoir et moi aussi j’attends que ça pète. Mais de là à souhaiter la guerre nucléaire, là je dis stop, camarade.


  • #810627

    Très bonne nouvelle ! Les médias ne pourront pas accuser Poutine de chercher l’escalade.

    Ça se sent que la retraite mystique prise par Poutine auprès des pop lui a montré le chemin de la sagesse. À savoir : ne pas se laisser mener par ses sentiments. Les européistes massacrent des pro-Russes à Odessa ; c’est triste mais il faut que la Russie s’abstienne de tomber dans le piège tendue par l’occident qui cherche à réactiver la guerre froide pour faire tomber à nouveau un rideau de fer sur l’europe.

    Les élections présidentielles auront lieu et il y a peu de chances que moby (Iatseniouk me fait incroyablement penser physiquement à ce DJ has-been) soit reconduit par un électorat (y compris en Ukraine de l’ouest) qui se sera vu perdre une partie de son territoire (la Crimée), où les rues auront été livrées à des milices d’idiots utiles au crâne rasé et surtout qui aura commencé à appliquer le plan d’austérité européen.

    Et puis, si c’est un candidat un peu plus sensé qui arrive au pouvoir, Poutine pourra négocier le statut des Ukrainiens Russophones : on oublie la dette gazière que vous avez envers nous et en échange : vous empêchez l’oncle sam de venir installer une base à nos frontières et redémarrer la guerre froide.

    La guerre civile n’aurait arrangé à terme que les USA.

    De toute façon, comme les Russes contrôlent toujours la Crimée : toute cette opération ne se révèlera au final être qu’un fiasco de plus pour l’occident.

    Et si jamais les fans de la place merdan recommencent après les élections : là, la Russie pourra intervenir.

     

    • #810768
      le 07/05/2014 par big boss ground zeroes
      Ukraine : la Russie prône la détente et agit en conséquence

      "Les médias ne pourront pas accuser Poutine de chercher l’escalade."

      oui mais ce qu’il vient de faire c’est risqué car désormais il ne contrôle plus directement les frontières de son pays et son pays est vulnérable avec c’est irresponsable a quelque km .


    • Risqué ? C’est pas parce qu’il est pas à coté qu’il ne surveille pas la zone...Mon avis c’est que c’est plutôt intelligent de sa part, il joue la carte diplomatique et déserte ses frontières, je doute fortement que l’ukraine s’amuse a aller taper la Russie chez elle et si elle le fait, c’est une raison suffisante pour aller faire un peu le nettoyage là bas.

      Même les usa ne cherche pas la merde directement en Russie, donc je vois mal comment les ukrainiens feraient...

      Si d’aventure il y avait eu un plan pour une guerre mondiale et que malgré tout on l’a, on saura au moins qui a cherché la paix et qui a cherché la guerre.


    • #811275

      Tout à fait noname

      On parle de la russie là, les derniers qui se sont trop approchés de la frontière et qui l’ont envahis ; c’était l’armée allemande (et avant eux, Napoléon). La russie, en plus d’avoir une des armées les plus conséquentes au monde et d’avoir le général hiver à ses côté est aussi une puissance nucléaire, quand-même ; si les amerloques n’ont pas envahis la russie entre 45 et les années 90 c’est aussi un peu pour ces raisons que je vienx de citer.

      Le fait d’éloigner ses troupes diminue les risques de la russie soit offensive en urkaine, mais en rien qu’elles ne puissent agir de façon défensive si jamais l’armée ukrainienne s’avisait de franchir la frontière.

      Les 2 plus gros risques dans cette affaire ce sera d’abord le devenir des russophones ; il pourrait y avoir d’autres massacres comme à Odessa, d’autres exactions de la part du régime couvertes par les médias occidentaux : à long terme, ça les discréditera encore plus, mais à court terme ; ce seront des vies d’innocents inutilement arrachées.
      Ensuite, il y a l’opinion russe, pourtant à 70% derrière Poutine pour ce qui est de l’ukraine, qui risque de très mal comprendre ce qui apparaît comme un abandon de leurs frères russes en ukraine et même du retour des capitulations de style Esltine face à l’occident. Poutine va devoir faire travailler à mort le dialogue médiatique pour faire comprendre à son peuple que la russie vient de passer à côté d’un nouvel afghanistan et que l’avenir (pas si lointain que ça) donnera raison à cette décision bien difficile.

      Poutine = l’Homme


  • Vladimir Vladimirovich Poutine , l’air de pas y toucher ... il désarmoce les pièges tendus par les va-en-guerre de l’Ouest ... !

    entre lui et la nouille froide que l’on a à l’Elysée , il n’y a pas photo ...

    Le plus triste = Il est russe ... donc ne pourra (et ne voudra jamais , il n’est pas fou) jamais être Président ici ! (pourtant , dieu sait si c’est ce genre de calibre dont on a besoin !)


  • L’OTAN a immédiatement déclaré que les troupes russes n’ont pas bougé. (ici)

    Poutin peut faire ce qu’il veut la propagande ne changera pas !

     

    • #811278

      @ Anonymous19

      Bien-sûr qu’ils n’ont pas encore bougé, tu ne déplaces pas des dizaines de milliers d’hommes comme ça ; d’un battement de cils. Ça va prendre des jours, mais ça va se faire.

       

      • Je persiste et signe :
        Ici, en date du 7 mai, il est clairement écrit :"We have been told that our troops by the Ukrainian border are a concern – we have withdrawn them. They are now not near the border, but at locations where they conduct regular drills at ranges,” he said.
        Traduction:Il a dit (NDT : au passé composé) :"On nous a dit que nos troupes près de la frontière ukrainienne sont un problème - Nous les avons retirées. (NDT : au passé composé). Maintenant, elles NE sont PAS près de la frontière, mais dans des endroits où elles conduisent des entraînements habituels à distance."
        Dans la même déclaration (malheureusement je ne retrouve plus le lien), il précise que cela est vérifiable par les moyens d’observations modernes (satellites).


      • @ marlon branleux
        Désolé pour les références, il suffit de lire l’article ci-dessus.


    • Excellente stratégie de M. Poutine qui ne tombe pas dans le piège du "false flag" d’Odessa, car il aurait été tout à fait normal qu’il intervienne suite à ce massacre .
      Attendons maintenant la réponse des EUA.

      Personnellement je pense que les "Pro-UE" ukrainien vont recevoir cette annonce comme une victoire et va les encourager à reprendre le contrôle à l’est ce qui n’est pas une bonne nouvelle pour la détente prôner par la Russie.


    • Voici une citation que Vladimir Poutine pourrait méditer :
      « Le meilleur moyen de vivre en sécurité c’est d’éviter autant que possible d’avoir à se repentir de ses complaisances envers ses ennemis ».
      C’est de qui ? Thucydide (« la guerre du Péloponnèse ») qui vécut env. 400 ans avant J.C.
      Il a dit aussi notamment : « Il faut choisir, se reposer ou être libre ».


    • Cette décision est terriblement affligeante pour tous les prorusses du sud est de l’Ukraine, surtout après les massacres qui viennent de se produire à Odessa.
      Poutine les laisserait-il tomber, laissant aux milices fascistes russophobes et proeuropéennes désireuses d’en découdre le champ libre pour y poursuivre leurs exactions ?
      Sur ce coup là le maître du Kremlin me déçoit énormément.

       

      • Les USA ne veulent pas des élections. Les dirigeants actuels qu’ils ont placés perdraient.
        Ils veulent donc annuler les élections en disant que c’est la faute à Poutine.
        En permettant ces élections, Poutine serra gagnant s’ils les annulent, comme si elles ont lieu.


    • Et si l’Ukraine devenait tout simplement la Suisse de l’Euro-Russie. Une sorte de territoire symbolique, lieu de mémoire de la seconde guerre mondiale et sous la haute protection de la Russie et des USA qui se fédéreraient autour de ce pays.

      Bref !
      Transformer un lieu de tension en lieu de réconciliation et basculer de la guerre froide à la chaleur des coeurs ukrainiens à la fois indépendants et unificateurs des géants.

      L’Ukraine ?
      Un petit poucet qui montrerait le chemin de la table (des négociations) et éviterait ainsi de passer son temps à se faire bouffer par les deux ogres russes et américains...

      Au menu ?
      Des rouleaux de printemps colorés chinois !

       

      • Tu rêves...
        Si c’est la volonté de la Russie d’un monde bipolaire avec moins de tensions (encore qu’ils jouaient un jeu dangereux en Abkhazie, Ossétie & Géorgie au début des années 90) eh bien ça ne l’est pas du côté des USA, un pays dont les pontes entendent remodeler le monde à l’image de l’Amérique (vous voyez le tableau ?), qui en attendant vit très au-dessus de ses moyens, avec une économie qui fonctionne par la guerre, qui ne peut rembourser sa "dette" qu’en exploitant des pays satellisés, et qui a prévu de tout faire pour couper les ponts entre la Russie et l’Ukraine depuis longtemps.
        Alors les Russes pourraient faire reculer leurs troupes jusqu’à Vladivostok que ça ne changerait rien à toute cette diabolisation.

        Les Russes me semblent trop naïfs et se font trop d’illusions sur la possibilité de ramener les Occidentaux à la raison autrement que par la force et la fermeté, sinon ils ne se retrouveraient pas aujourd’hui avec l’OTAN à leur porte (pays baltes) malgré les belles promesses américaines.
        A moins que pour cette fois, Vladimir nous ait préparé une magistrale Maskirovka.

        Et comme lieu de mémoire de la SGM, ce pays artificiel nommé "Ukraine" - qui n’a d’histoire qu’en tant que berceau civilisationnel de la Russie - c’est surtout le lieu (à l’ouest du pays) où les Allemands recrutaient les pires tarés de leurs légions de volontaires étrangers dont le meilleur exemple est la brigade Kaminski qui a même réussi à soulever le coeur des Waffen-SS et de la Gestapo durant l’insurrection de Varsovie. Ca m’étonne pas d’y voir aujourd’hui des nazillons dans les hautes sphères du "pouvoir"... ces sinistres crétins ont-ils compris qu’ils ne sont que des pions et que ce n’est pas prévu qu’ils gagnent à la fin ?


    • Ce type est incroyable ! Il ne se laisse jamais débordé par des émotions ! On ne peut pas le manipuler, il offre aucune prise ! Tous les pièges qu’on lui tend il les contourne avec une aisance déconcertante !


    • De toute façon, l’occident teste la faiblesse de Poutine en le sommant de retirer ses troupes de la frontière alors que, dans le même moment, des soldats américains arrivent en Pologne, pour défendre les pauvres polonais qui sont soit-disant incapables de se défendre tout seul. C’est dingue de voir cela en Pologne où on a vraiment l’impression que chaque jeune homme est un soldat potentiel tant ils ont l’air vaillant. D’ailleurs quelle importance cela a vraiment d’avoir les troupes à côté de la frontière ou à 500km dans la mesure où en une seule nuit les russes peuvent les ramener à leur point de départ ? C’est dingue qu’aussitôt que les russes font une proposition de désescalade, aussitôt les américains et leurs pantins de Kiev disent que c’est du vent, même sans vérifier au préalable. Si ça c’est pas une logique de guerre qu’est-ce que c’est ? Le premier ministre fantoche Iatseniouk est vraiment un petit roquet parachuté par Washington. Il faut toujours qu’il jette de l’huile sur le feu. Quand est-ce qu’on va le remettre à sa place. Ce type n’a aucune légitimité et regardez son arrogance face à Poutine qui est le chef démocratiquement élu d’un Pays qui s’étend sur le quart de la planète ! On voit bien que ce type se sent couvert à 100% par les USA. Iatseniouk, avec son look de petite pédale fonctionnaire européen, qui nous fait ses grands yeux pour nous intimider sans doute ? Ce type est gay c’est clair ! Minable petit arriviste, tu crois sans doute qu’il suffit de porter un costume cravate pour faire illusion ? Des types comme toi on en a assez à Bruxelles, donc n’espère pas y participer dans un avenir proche !


    • On dirait une cour de récré, avec le gros con pas fichu d’apprendre quoi que ce soit sinon que la violence résout tout et de l’autre coté, non pas un premier de la classe tête plongée dans les bouquins mais un bonhomme tout aussi fort, mais avec en plus la sagesse et l’intelligence. Le premier ne cherche que la bagarre tandis que le second passe son temps à l’humilier en faisant semblant de répondre à la provocation sans jamais aller au bout, tout en mettant sous la lumière tout l’aspect grossier et débile du premier devant toute la cour qui ricane.
      Rassurez-vous, ce n’est que mon imagination (du moins en partie...)
      Bref, quenelle polygonale pour reprendre le terme dans l’article


    • Le problème c’est que le pouvoir de Kiev et les USA ne l’entendent pas de cette oreille. Trop facile ! Mais c’est clair que là Poutine les forcent à révéler leurs vraies intentions et là on verra comment réagira la presse internationale systématiquement pro-amércaine. En réalité, ce pouvoir mondial est archi-rancunier. La Russie ne doit absolument pas espérer qu’ils vont lui pardonner d’avoir pris la Crimée. C’était un crime de lèse majesté et ils lui feront payer en temps voulu. La réalité, c’est que le petit caporal Iatseniouk au look de gay, qui selon wikipédia est un ancien banquier et membre de la Trilatérale, lance ses ordre à l’armée mais l’armée ukrainienne n’obéit pas ! Que se passe-t-il ? Iatseniouk voudrait que l’armée considère les rebelles comme des terroristes et aille les déloger. Mais l’armée refuse et se contente d’opération anti-terroristes classiques à savoir défendre les lieux stratégiques comme l’antenne de télévision et les aéroport, ce qui ne sert strictement à rien pour matter les rebelles. La police a obéi aux ordres de reprendre une mairie, ce qu’ils ont fait à coup de gaz lacrymogènes, mais c’était pour aussitôt détaler ! Ils ont bêtement obéi aux ordres mais cela ne sert à rien. La réalité c’est que le pouvoir ukrainien se méfie de l’armée ukrainienne et que celle-ci est parfaitement capable, si la situation va trop loin, de faire un coup d’état et renverser le pouvoir en place. Les américains et le pouvoir fantoche de Kiev le savent bien, c’est la raison pour laquelle ils veulent hâter les élections et les maintenir coûte que coûte le 25 mai alors qu’il est évident que la situation ne le permet pas. Il est évident que la sécurité de la compagne électorale des candidats n’est absolument pas assurée. Donc il y aura le 25 mai une élection bidon pour élire un nouveau régime fantoche qui n’aura pas été choisi par au moins 50% de la population. Et devinez la première mesure que prendra se gouvernement bidon ? Et bien ils demanderont l’aide de l’OTAN qui acceptera aussitôt et les forces américaines et canadiennes qui se préparent en Pologne soit disant pour protéger les polonais mais personne n’est dupe, ces soldats envahiront aussitôt l’ouest de l’ukraine pour éviter le coup d’état de l’armée ukrainienne et le renversement de leur régime fantoche. Ce qui évidemment sera immédiatement suivi de l’invasion russe de l’est de l’Ukraine. L’objectif des américains maintenant est d’éviter de tout perdre.

       

      • C’est une bonne analyse.

        Je voudrai ajouter encore deux choses , qui compliquent la situation :

        - l’instrument utilisé pour le coup d’état, c’est un mouvement néo-nazi qui a été élevé et entrainé par les USA et l’Europe . Les USA ont forcé Iatzenuk prendre le pouvoir d’une façon illégitime et faire un bain de sang pour avoir, ensuite, "la main mise" sur le gouvernement. Après la signature de l’Alliance politique, l’Ukraine n’a plus du tout de souveraineté .

        - la question de transite de gaz : comme les USA a besoin de la guerre, ils fond tout pour ne pas trouver la solution dans cette question. L’Ukraine ne paie plus depuis long temps , ne veut pas payer et , de tout façon, elle est pratiquement , en faillite. Poutine a fait l’avertissement officiel de la situation à tous les consommateurs de gaz, mais l’Europe ,sous ordres des USA, ne bougent pas. Il y a un risque de la fermeture du robinet .


    • Afficher les commentaires suivants