Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Un officier français rattaché à l’OTAN mis en examen pour espionnage au profit de la Russie

Florence Parly a annoncé qu’un officier supérieur de l’armée française était « sous le coup d’une procédure judiciaire pour transmission ou atteinte à la sécurité ». D’après Europe 1, il aurait transmis des documents sensibles à la Russie.

 

Présente dans les studios d’Europe 1 le 30 août, la ministre des Armées, Florence Parly, a confirmé qu’un officier supérieur de l’armée française était « sous le coup d’une procédure judiciaire pour transmission ou atteinte à la sécurité ». Selon la radio, il serait soupçonné « d’avoir fourni des documents ultra-sensibles aux services secrets russes ». « Je peux confirmer qu’un officier supérieur est sous le coup d’une procédure judiciaire pour transmission ou atteinte à la sécurité. S’il est sous cette procédure, c’est parce que le ministère des Armées a pris l’initiative de saisir le procureur de la République en enclenchant un article 40 », a-t-elle fait valoir.

« Nous avons pris toutes les mesures nécessaires. Maintenant, il faut que la justice puisse faire son travail dans le respect du secret de l’instruction », a-t-elle ajouté tout en précisant : « C’est à la justice de dire de quoi il est coupable et s’il est coupable ». Selon une information d’Europe 1, un officier de l’armée française aurait été mis en examen il y a une dizaine de jours pour avoir transmis des « documents ultra-sensibles aux services secrets russes ». Cette information n’a pas été confirmée par Florence Parly.

L’officier serait, toujours selon la radio, un lieutenant-colonel en poste auprès de l’OTAN sur une base militaire en Italie. Il aurait été arrêté par la DGSI alors qu’il apprêtait à regagner la République transalpine. Il aurait été placé en détention provisoire à la prison de la Santé, à Paris.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

51 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants