Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un retour avec Dieudonné ? Élie Semoun : "Je vais me faire défoncer par tout le monde !"

L’interview Descente de police avec Thierry Ardisson et Jean-Luc Maître avait au moins l’avantage d’être précurseur. Il y a 33 ans exactement, celui qui deviendra l’homme en noir de la télé française et son acolyte secouaient les stars pour leur soutirer des infos. Ça paraissait (pour sa version écrite, évidemment) dans le mensuel Rock & Folk, c’était cru, souvent drôle, toujours mieux que la lèche lénifiante à la Drucker.

 

 

Certains y verront une resucée des Alcooloscopies du Professeur Choron – une parodie des Radioscopies de Jacques Chancel en radio – qui interviewait des stars en les arrosant de champagne, une méthode comme une autre pour les faire parler.

Tenez, un petit coup de Chancel avec le grand Bernard Blier (1970) :

 

 

Dans son émission culte Tout le monde en parle (1998-2006), Ardisson appliquera le même système avec bonheur mais avec de la vodka. Beaucoup des invités étaient bourrés en arrivant en plateau, ce qui arrangeait tout le monde : ça produisait des séquences inattendues, parfois choc, et ça décontractait ceux qui avaient la trouille de passer sous les fourches Caudines de la paire Ardisson-Baffie.

Passons sur la pubalgie, ou plutôt la nostalgie (humour), et attaquons le présent.

Aujourd’hui, il y en a qui essayent dans la presse de perpétuer cet esprit, à défaut d’inventer quelque chose de neuf, ce qui n’est pas facile. Presse rime souvent avec paresse. La subversion n’est plus que de pure forme et dans le fond il n’y a rien, ou alors de la grosse bien-pensance. Lâcheté et compromission à tous les étages.

C’est ce qu’on peut voir dans l’interview faussement décalée d’Élie Semoun par un journaliste qui essaye de faire plus drôle et plus trash que son invité. Or la loi numéro un du journaliste, du pigiste qui rame au présentateur du 20 Heures, est de s’effacer derrière son sujet, et non pas le parasiter. Certes, ça fait du bien à l’ego, mais on risque de finir en parasite des autres, de ceux qui ont « réussi », les gens célèbres. On leur prend un petit morceau de célébrité, mais pas longtemps. C’est très déprimant et ça finit généralement dans la coke et l’alcool avec un burn-out à 45 ans.

 

JPEG - 72.9 ko
La dernière couverture du magazine

 

La pub pour le journal Technikart né en 1991 avait un peu plus de chien :

 

 

C’est mignon mais en 2018, vous allez voir que les protagonistes du sketch se sont inversés...

« En arrivant au dernier étage de la Brasserie Barbès (Paris 18ème), où nous avons rendez-vous avec monsieur Semoun, on croise Yan Céh, pigiste de luxe pour mags snobinards (y compris Technikart). Ni une ni deux, on lui propose de mener l’entretien à deux. Attention les dégâts… »

Bof, question « dégâts », on n’a pas vu grand-chose, à part de la vanité et de la trouille. Voici deux morceaux de l’entretien. On n’a pas mis de guillemets parce que si on en met, alors il faut encore en mettre dedans avec les citations et les noms d’émissions et on n’en sort plus.

Laurence Rémila : Avant de venir ici, on a vu des comptes sur Insta’ qui font des remakes de tes Petites annonces.
Élie Semoun : Oui, je vois l’impact qu’elles ont eu sur plein de gens, c’est vraiment marrant. Je reçois des mails de filles qui me racontent en avoir refait quand elles étaient ados, comment elles se sont déguisées, etc. Mais je le vois aussi avec mes collègues humoristes qui sont plus jeunes que moi. En fait, j’ai l’impression parfois d’être le Bescherelle de l’humour ! Leurs références, à chaque fois, c’est ce que je faisais avec Dieudo et les petites annonces.

Yan Céh : J’aimerais qu’un jour…
Ah non ! Ne dis pas « qu’on revienne ensemble avec Dieudo ! »

Y.C. : Non, qu’il s’excuse !
Mais j’en ai parlé avec lui cinquante fois…

Y.C. : Dans l’histoire avec Dieudonné, l’amour que tu as pour lui semble plus fort que toutes les conneries qu’il a pu dire depuis.
L’affection que j’ai pour lui, c’est plus fort, mais certaines choses ne peuvent pas s’effacer. D’ailleurs, c’est très drôle parce que quand il m’a proposé de revenir avec lui…

Y.C. : C’est lui qui t’a proposé ?! Le mec n’a peur de rien.
Je lui ai dit « mais Dieudo, tu te rends bien compte que je vais me faire défoncer par tout le monde ! » Et il m’a répondu : « mais attends, moi, tu sais qu’avec Alain Soral, je vais me faire engueuler aussi ». (Rires.) Je me suis dit : là ça devient vraiment n’importe quoi ! (Silence.) Je ne sais pas s’il a conscience des répercussions que son travail a sur une certaine population. C’est quelqu’un qui influence. Dieudo a une responsabilité, comme chaque personnalité publique…

Houlala, s’en prendre à Dieudonné, quel courage ce pigiste.

Ensuite l’interview part dans le rien, on a gardé ça d’Élie Semoun, pour les jours de disette :

Tu sais, j’ai un univers un peu trop noir… Dans mon dernier spectacle, je fais un pédophile, un djihadiste, un mec du Front national, c’est hyper saignant… Mon pédophile raconte : « là je reviens de Thaïlande, j’ai pas trop visité la région, c’est plutôt les rapports humains qui m’intéressent ». Je ne me vois pas faire ça et deux secondes plus tard, chantonner « Ce soir, je voulais t’écrire… » (Rires).

Houlala, s’en prendre au FN et aux terroristes, quel courage cet humoriste.

Après l’interview cool dépassée, l’humour trash dépassé, celui que tout le monde fait désormais, en souvent en mieux, sur scène. Y a qu’à voir un Pierre-Emmanuel Barré ou même un Guillaume Meurice, qui serait très drôle s’il n’était aussi rasoir avec son gauchisme infantile. Mais on parie qu’il va évoluer, il est intelligent... Meurice, pas Semoun.
Humour noir, Élie, humour noir !

 

Bonus : un dessin pas très Technikart de feu Enzo Apicella

L’humour qui n’a pas besoin de la permission d’en haut
est sur Kontre Kulture

 

Technikart avant et après, sur E&R :

 






Alerter

50 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Elie SEMOUN n’est rien, il pèse pas lourd comme humoriste solo. Quand il était en duo avec Dieudo, çà le stimulait, je pense qu’il aimerait vraiment refaire un duo mais c’est trop tard, sa communauté l’a tué...

     

    Répondre à ce message

  • Le type qui s’asseoit sur la branche cependant que son frêle public n’est plus scié... juste très peu plié.
    Alors que de l’autre côté, dans le bois, s’éveille la chrysalide...

     

    Répondre à ce message

  • Un retour du duo serait certainement ce qu’il se ferait de plus subversif dans la France de 2018. Vous pensez ! Toute la manipulation sionarde ébranlée le temps d’un spectacle qui, de surcroît, pourrait bourrer Bercy (désolé, Siegel Casinos Arena, j’aime pas !) en quelques minutes !

     

    Répondre à ce message

  • #2074855
    Le 3 novembre à 08:44 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Un retour avec Dieudonné ? Élie Semoun : "Je vais me faire défoncer par tout (...)

    Vous abordez aussi ici le douloureux sujet de la Presse papier.

    Qu’est-ce qui fait que je vais payer pour ça, un magazine, par exemple ?
    - du contenu que je ne trouve pas sur Internet
    - vers lequel je peux revenir, calé sur mes étagères
    - donc, un point de vue, des plumes, des signatures, des auteurs, des intervenants qui connaissent leur sujet, qui sont une référence
    - une mise en page, un format ad-hoc, qui traverse le temps

    Dans des librairies de déstockage, qui vendent du livre soldé, on peut aussi parfois trouver des lots de magazines, des années 80, 70, etc...
    La plupart du temps, je me dis : comment les gens ont pu croire en ces conneries ?
    L’air du temps...

    Le seul magazine que j’achète de temps en temps, depuis plus de 20 ans, c’est Mad Movies, spécialisé dans le Cinéma de genre, ils mélangent actualités critique et archives, ils savent évoluer, c’est ni beauf, ni bobo, une belle ligne éditoriale.

    J’étais aussi abonné à Score U.S., mais c’est du contenu que je peux avoir sur Internet.

     

    Répondre à ce message

    • Ah ! Mad Movies ! Je me suis régalé avec ça. Je me demande bien ce que ça peut donner aujourd’hui au regard de la médiocre production de genre. Les pauvres doivent un peu ramer. Je me souviens qu’à une époque ils vendaient parfois des numéros accompagnés de rééditions de films en dvd.

       
    • #2075115
      Le 3 novembre à 19:44 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Un retour avec Dieudonné ? Élie Semoun : "Je vais me faire défoncer par tout (...)

      Le genre se tient, @ Eric, et il est réédité dans de beaux formats.

      Nightmares in a damaged brain (Cauchemars à Daytona Beach), Romano Scavolini, 1981.
      Alice, Sweet Alice, Alfred Sole, sorti en 1976.

      Chez 88 Films.

      Attention, @ Eric, pour toi, c’est peut-être rien, pour moi, c’est du patrimoine.
      Fessée, @ Eric.
      Non, mais ’faut qu’ils arrêtent, les p’tits jeunes !

       
    • Très bien @Palm Beach ..., à ceci près que les films que vous citez ne sont pas vraiment récents !
      « Attention, @ Eric, pour toi, c’est peut-être rien, pour moi, c’est du patrimoine. »
      Qu’est-ce qui vous fait dire ça ?! Au contraire, pour moi également ça fait partie du patrimoine, ou du moins du mien ce qui est toujours mieux que rien :-)
      « Fessée, @ Eric.
      Non, mais ’faut qu’ils arrêtent, les p’tits jeunes ! »
      Désolé mais là je décroche.

       
    • #2075396
      Le 4 novembre à 14:27 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Un retour avec Dieudonné ? Élie Semoun : "Je vais me faire défoncer par tout (...)

      @ Eric, ce que je te reproche, c’est de donner l’impression de traiter des sujets par-dessus le coude.
      Lucio Fulci. Mario Bava.
      On regarde les films.

       
    • « ce que je te reproche, c’est de donner l’impression de traiter des sujets par-dessus le coude. »
      Plutôt que d’impression il vaudrait mieux parler d’imagination dans la mesure où cela ne repose en effet sur rien d’autre que le fait que vous avez interprété de manière négative un commentaire positif. J’évoquais donc positivement, tout comme vous mais avec une pointe de nostalgie me concernant, la revue que vous mentionniez car je la lisais il y une vingtaine d’années et je m’interrogeais sur ce qu’elle pouvait traiter de transcendant actuellement, rien de plus donc je ne vois pas la raison du n’importe quoi qui a suivi. Pour ce qui est des films, je n’évoque jamais que ceux que je connais, du coup là aussi no comprendo ?! J’en ai vu beaucoup mais ne ressens pas forcément le besoin de faire du name-dropping même si ça ne me dérange pas (ça peut même me plaire en tant qu’ancien cinéphile en quelque sorte). Faut se détendre. La prochaine fois, j’espère que vous vous efforcerez de ne pas interpréter mes propos à l’envers, ce serait plus sympa :-) Merci.

       
  • Sincèrement Elie,ne préfère-tu pas faire rire des milliers de gens avec ton ami Dieudonné plutôt que de plaire à des gens qui n’en on jamais rien eu à foutre de toi ? Que ton coeur et ton courage parlent...

     

    Répondre à ce message

  • E.Semoun ton kinder n’est vraiment pas bueno !!!...

     

    Répondre à ce message

  • il inverse tout Elie Semoune avec les "excuses " que lui devrait Dieudo , c’est presque insultant .
    Il doit s’excuser de quoi au juste ? De ne plus étre soumis a sa communauté ? Il ne se rend pas compte qu’il n’y a même plus d’interview d’Elie sans qu’on lui parle de Dieudo, du coup, il essaye de nous faire croire que c’est Dieudo qui a besoin de lui. C’est quand même fou de se dire que l’un cartonne avec tout le systeme contre lui et l’autre sombre, malgré qu’il ait tout le systeme pour lui.
    Quest-ce que pourait bien lui apporter Semoune aujourdhui ? Humoristiquement , plus rien .
    Humainement cela serait fort mais uniquement si le second envois lui aussi la communauté se faire ....tre
    Sinon l’éventuel retour dans les médias que cela lui apporterait ne se ferait qu’ avec un Dieudonné qui a fait téchouva. Un retour dans le champs de coton.
    Le truc c ’est que non seulement il n’en a plus besoin des médias , mais en plus , cela represente ce qu’il exècre le plus aujourdhui. "La fosse a purain " comme il l’appelle.

     

    Répondre à ce message

  • Elie et Dieudo ensemble serait le plus grand spectacle de reconciliation jamais produit dans l’univers de l’espace et du temps. Je ne peux que les encourager et leur souhaiter bonne chance.

     

    Répondre à ce message

    • #2075209
      Le 3 novembre à 23:21 par LE TALENT ne se trouve pas:IL EST.
      Un retour avec Dieudonné ? Élie Semoun : "Je vais me faire défoncer par tout (...)

      NON !!! détrompe toi cher ELIDONNE, si le comique basique aux blagues de carambar "eli séimoun" revenait avec Dieudonné : il gâcherait le talent indéniable et intègre depuis 20 ans de ce dernier : seimoun et Dieudonné, c’est du passé BASTA !! perso, j’etais pas client, je venais juste de sortir du trip coluche et Desproges alors.............j’ai commencé a aimer Dieudonné au moment ou il fut solo : il fut 100 fois meilleur seul : dire le contraire, c’est ne pas voir le talent et la créativité de Dieudonné : non !!!seimoun est mauvais, sans talent : il eu un peu d etalent grace a celui de dieuodnné qui le portait par ses répliques explosive.
      conclusion :
      seimoun représente "les forbans" dans le rock Français et Dieudonné : johnny Hallyday NO COMMENT.

       
    • Je suis complètement d’accord et suis impatiente j’ai tout vue de dieudo donc vraiment un événement..

      Je voudrais voir la tête de Arthur et gad..

       
  • Il est évident qu’Elie Seimoun n’est pas un mauvais bougre ...

     

    Répondre à ce message

  • qu’il est facile de dire ce que les autres doivent faire derrière un écran !! Les "y a qu’à et y faut qu’on" ne sont pas à sa place. Moi j’y vois un type qui ne se remet pas d’une amitié, ( qu’il a toujours ) sacrifiée au nom d’une toute puissance qui n’a rien à voir avec le monde artistique et l’humour. Il a le mérite d’être lucide.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents