Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Une goutte d’eau pour Servier

Mediator : 12 millions d’euros "déjà versés" en indemnités

Le montant total des offres d’indemnisation proposées par le laboratoire s’élève "à plus de 20 millions d’euros", assure Servier. L’État va prendre en charge les victimes qui ne se sont pas vu proposer d’offre, mais devrait être remboursé par le groupe pharmaceutique français.

Le laboratoire Servier affirme avoir "déjà versé près de 12 millions d’euros d’indemnisations aux victimes du Mediator", alors que l’État va devoir se substituer à lui pour indemniser 14 victimes pour un montant estimé à 750.000 euros, selon l’Oniam, l’organisme public chargé de ces indemnisations.

"Le montant total des offres s’élève à plus de 20 millions d’euros" dont ces 12 millions déjà versés, précise le laboratoire dans un communiqué.

 

L’État devrait être remboursé par Servier

Parmi les 14 cas qui doivent être indemnisés par l’État figurent des refus de Servier de présenter une offre aux victimes reconnues par le collège d’experts de l’Oniam dans les délais impartis, ainsi que des offres d’indemnisation incomplètes "excluant très souvent le poste de tierce personne (d’aide à la victime, ndlr) qui coûte le plus cher", explique à l’AFP le directeur de l’Oniam Erik Rance. Ainsi la somme de 750.000 euros répartie entre ces quatorze victimes est une estimation, précise-t-il.

Lire la suite de l’article sur latribune.fr

 

Le petit éclairage d’E&R

Nous ne reviendrons pas sur l’affaire, qui a été largement commentée dans toute la presse mainstream. Cependant, il nous semble utile de mettre en parallèle le montant de ces indemnités versées ou à verser, soit 20 millions d’euros, et les bénéfices engrangés pendant les 33 années d’exploitation du médicament, qui s’est révélé dangereux pour la santé de nombreux Français, et mortel pour certains (entre 1300 et 1800 morts à long terme, 220 à 300 à court terme).
En mai 2011, selon Le Monde, les laboratoires Servier disposaient d’une réserve de deux milliards d’euros, sans aucune dette contractée. Les 20 millions réclamés par les plaignants et la Justice ne représentent donc que 1% des provisions constituées. Si 1000 victimes ont déjà été indemnisées (sur les 3670 demandes acceptées), cinq millions de Français ont pris du Mediator (consommant 145 millions de boîtes en tout), de manière plus ou moins suivie.
En 1997, devant les preuves scientifiques de sa nocivité, le médicament aurait dû être retiré de la vente, mais le secrétaire d’Etat à la Santé de l’époque, le Dr Bernard Kouchner, ainsi que Martin Hirsch, son directeur de cabinet, ne s’expliquent pas ce dysfonctionnement.
En 33 ans d’exploitation, de 1976 à 2009, l’Etat a remboursé 1,2 milliard d’euros de prescriptions de Mediator, et on estime le coût global du médicament avec ses conséquences sanitaires à 2 milliards.
Jacques Servier, le fondateur de la très prospère entreprise, possédait avant de mourir une fortune personnelle évaluée à cinq milliards d’euros.

Les scandales de santé sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1270988
    le 17/09/2015 par The Shoavengers à la FED
    Une goutte d’eau pour Servier

    Sans même tenir compte de la différence de gravité, cela reviendrait pour Alain Soral à verser une somme de l’ordre de 20 à 50 euros d’amendes pour ses différents procès. Soit l’équivalent d’une adhésion à E&R...
    A méditer.


  • #1271005
    le 17/09/2015 par intuitif
    Une goutte d’eau pour Servier

    Jacques Servier a été décoré chronologiquement par Séguin, DSK, Chirac et Sarko qui lui a décerné la grand-croix de la légion d’honneur en 2008 . Le secret de la "réussite" de Servier : il a arrosé les partis politiques, presqu’autant que les Bloch-Dassault (source : Wiki) .


  • #1271006
    le 17/09/2015 par fred89
    Une goutte d’eau pour Servier

    Il est clair que si le montant des sanctions et réparations, lors de fraude, détournement de fonds, abus de biens sociaux, ""tromperie aggravée" (pour Servier) etc. représentait seulement le double du montant du délit, il y aurait moins de candidats a s’y essayer.

    Mais cela ne se peut, car pour que ces délits soient réalisables à cette échelle, il faut l’intervention de bon nombre d’élus et autres zélites zélées, qui, immanquablement, seraient dénoncés par le mis en cause, désireux de ne pas être le seul à payer.

    il faudrait alors juger aussi tous ces élus qui ont touché de substantielles gratifications pour permettre le délit et révéler la corruption massive qui règne dans les hautes sphères.

    Vous ne voudriez tout de même pas ébranler la quiétude des paisibles citoyens qui pensent que la corruption ne règne qu’en Corée du Nord et en Russie ?


  • #1271076
    le 17/09/2015 par Zom
    Une goutte d’eau pour Servier

    Il avait 5 milliards et il est mort quand même.


  • #1271114
    le 17/09/2015 par Dupont
    Une goutte d’eau pour Servier

    C’est comme aux USA les amendes frappant les grands escrocs de la finance ou de la banque ne représentent qu’1% des sommes volées, quel encouragement à recommencer .