Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Valeurs actuelles publie une nouvelle tribune de militaires, Mélenchon promet de "purger l’armée des factieux"

Après le succès de sa première tribune signée par 20 généraux et un milliers de militaires, Valeurs actuelles récidive. Le texte vient du cœur de l’armée, et l’hebdomadaire national-sioniste se fait un plaisir de le diffuser, la main sur le cœur, en déclarant que « le but de cette tribune n’est pas de mettre à mal nos institutions mais d’alerter sur la gravité de la situation ».

 

 

Nous allons diffuser la partie politique de cette tribune séditieuse qui n’est pas une sédition, tout dépend comment on prend la chose. Une chose qui s’adresse au Président, aux « ministres, parlementaires, officiers généraux, en vos grades et qualités », mais on sent que c’est surtout le Petit Dictateur créateur de chaos qui est visé. Il ne peut plus gouverner que par le chaos, et c’est ce que les militaires, mais aussi la plupart des Français, ont ressenti.

Après un rappel sur le paragraphe oublié de la Marseillaise, on passe aux choses sérieuses, à l’ennemi : l’islamisme. Comme si c’étaient les services de Darmanin, l’inventeur du séparatisme, qui avaient rédigé ce qui suit, ou les plumes de Zemmour !

 

« La guerre civile couve en France »

Nous sommes de ce que les journaux ont nommé « la génération du feu ». Hommes et femmes, militaires en activité, de toutes les armées et de tous les grades, de toutes les sensibilités, nous aimons notre pays. Ce sont nos seuls titres de gloire. Et si nous ne pouvons pas, réglementairement, nous exprimer à visage découvert, il nous est tout aussi impossible de nous taire.

Afghanistan, Mali, Centrafrique ou ailleurs, un certain nombre d’entre nous ont connu le feu ennemi. Certains y ont laissé des camarades. Ils ont offert leur peau pour détruire l’islamisme auquel vous faites des concessions sur notre sol.

Presque tous, nous avons connu l’opération Sentinelle. Nous y avons vu de nos yeux les banlieues abandonnées, les accommodements avec la délinquance. Nous avons subi les tentatives d’instrumentalisation de plusieurs communautés religieuses, pour qui la France ne signifie rien -rien qu’un objet de sarcasmes, de mépris voire de haine.

Nous avons défilé le 14 juillet. Et cette foule bienveillante et diverse, qui nous acclamait parce que nous en sommes l’émanation, on nous a demandé de nous en méfier pendant des mois, en nous interdisant de circuler en uniforme, en faisant de nous des victimes en puissance, sur un sol que nous sommes pourtant capables de défendre.

Oui, nos aînés ont raison sur le fond de leur texte, dans sa totalité. Nous voyons la violence dans nos villes et villages. Nous voyons le communautarisme s’installer dans l’espace public, dans le débat public. Nous voyons la haine de la France et de son histoire devenir la norme.

Ce n’est peut-être pas à des militaires de dire cela, arguerez-vous. Bien au contraire : parce que nous sommes apolitiques dans nos appréciations de situation, c’est un constat professionnel que nous livrons. Car cette déchéance, nous l’avons vue dans bien des pays en crise. Elle précède l’effondrement. Elle annonce le chaos et la violence, et contrairement à ce que vous affirmez ici où là, ce chaos et cette violence ne viendront pas d’un « pronunciamento militaire » mais d’une insurrection civile. [...]

Oui, si une guerre civile éclate, l’armée maintiendra l’ordre sur son propre sol, parce qu’on le lui demandera. C’est même la définition de la guerre civile. Personne ne peut vouloir une situation aussi terrible, nos aînés pas plus que nous, mais oui, de nouveau, la guerre civile couve en France et vous le savez parfaitement.

Le cri d’alarme de nos Anciens renvoie enfin à de plus lointains échos. Nos aînés, ce sont les résistants de 1940, que, bien souvent, des gens comme vous traitaient de factieux, et qui ont continué le combat pendant que les légalistes, transis de peur, misaient déjà sur les concessions avec le mal pour limiter les dégâts ; ce sont les poilus de 14, qui mouraient pour quelques mètres de terre, alors que vous abandonnez, sans réagir, des quartiers entiers de notre pays à la loi du plus fort ; ce sont tous les morts, célèbres ou anonymes, tombés au front ou après une vie de service.

Tous nos aînés, ceux qui ont fait de notre pays ce qu’il est, qui ont dessiné son territoire, défendu sa culture, donné ou reçu des ordres dans sa langue, ont-ils combattu pour que vous laissiez la France devenir un État failli, qui remplace son impuissance régalienne de plus en plus patente par une tyrannie brutale contre ceux de ses serviteurs qui veulent encore l’avertir ?

Agissez, Mesdames et Messieurs. Il ne s’agit pas, cette fois, d’émotion sur commande, de formules toutes faites ou de médiatisation. Il ne s’agit pas de prolonger vos mandats ou d’en conquérir d’autres. Il s’agit de la survie de notre pays, de votre pays.

On notera les expressions d’« État failli » et d’« impuissance régalienne », qui ne sont en réalité que le but du néolibéralisme aux commandes, des néolibéraux qui appliquent le programme mondialiste au profit de la Banque, c’est-à-dire les puissances de l’argent. On aurait peut-être pu ne pas attendre le chaos social et sociétal actuel pour réagir, du côté de l’armée, car l’affaiblissement de l’État français, avec son organisation unique au monde tournée vers la défense et la protection du peuple, date de plusieurs décennies déjà, et a constitué la politique de fond des pouvoirs de droite comme de gauche.

 

 

À la vue de cette deuxième tribune (on n’a pas mis seconde parce qu’il pourrait en avoir une troisième), n’écoutant que son courage, le gauchiste Mélenchon, éternellement lié au Grand Orient, a promis de punir les factieux s’il est élu président en 2022.

Malheureusement, ou heureusement, il n’a aucune chance. Ce n’est pas de la divination mais de la simple logique politique : son fonds électoral est constitué majoritairement du vote des habitants des cités, le lumpenprolétariat français, du vote des lycéens ayant redoublé et des étudiants en socio ou psycho. Or, le pouvoir profond, qui fait et défait les élections et les présidents, a décidé que ce serait le tour du national-sionisme – avec ou sans Macron –, après des décennies de socialo-sionisme et sa pointe avancée, destinée à le couler, l’islamo-gauchisme.

Mélenchon est donc associé, qu’il le veuille ou pas, à ce réservoir de voix repoussoir pour la droite sioniste, celui des musulmans, des islamistes et des djihadistes, le tout étant associé sans aucune nuance, l’électeur moyen réagissant de manière pavlovienne aux amalgames tambourinés par les médias mainstream. Pour exister dans le concert des opposants, Mélenchon est obligé de durcir son discours (idem pour la CGT qui s’affaiblit dans un monde syndical à la ramasse), quitte à franchir certaines lignes.

 

La séquence sur la tribune des militaires commence à 9’30

« C’est une situation d’une exceptionnelle gravité... La force de l’armée, c’est sa cohésion. Pour qu’elle soit cohérente, il faut y proscrire non seulement les disputes politiques dans ses rangs, mais qui plus est, les attitudes factieuses. C’est-à-dire qui invitent des militaires à se tourner contre la population, parce que c’est de ça dont on parle. »

Pas vraiment, mais un petit peu quand même : les factieux visent de prime abord le chef de l’État failli, mais aussi les « islamistes », donc le réservoir de voix mélenchoniste.

C’est BFM TV qui a recueilli la colère du petit père des peuples des quartiers. Mélenchon, complice électoraliste de l’immigration de masse (son positionnement franc-maçon ou antinational lui interdit toute victoire dans une élection majeure), est meilleur sur le terrain social, même si l’argent ne fait pas forcément de l’emploi.

Il y a 40 ans, Mitterrand avait cru qu’on pouvait relancer le pays avec de l’emploi public, tout en abandonnant, en douce, l’emploi industriel. Il gagnera les votes de la classe moyenne et perdra celui des ouvriers. On connaît la suite : l’effondrement du socialisme de gouvernement.

 

 

Et puis, en ce 40e anniversaire de la victoire de Jacques Attali à la (co)présidence de la République française, il y avait mieux à faire qu’à rejouer théâtralement le 10 mai 81, ou à manifester pour la loi climat, cette blague pour lycéens déviés politiquement du social au sociétal.

 

 

 

 

Dernière minute : la réaction du gouvernement

 

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

73 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2722204

    Des tribunes par des anonymes. Des sources venant d un proche du Président. Selon une source du ministère. Ces journalistes manipulent sans cesse l’information. Un ami du voisin de la fille du plombier de mon grand oncle par alliance m a informé que Noël tombera un 25 décembre. Toutes ces informations non vérifiées sont du pipi de chat. Achetez L humanité !!

     

    Répondre à ce message

  • #2722262
    Le 10 mai à 22:01 par Edwooooood beeeeeeeeh !
    Valeurs actuelles publie une nouvelle tribune de militaires, Mélenchon (...)

    Ce que j’ai compris audiblement avec ces 2 tribunes, dont la première est très fine et assez astucieuse.... Par rapport à ce qu’en voudrait en profiter les « droA-tard »....C’est que pour ceux qui voit les perpétrations qui sont engagés dans ce pays par des agisseurs organisés, c’est la très grande facilité à pouvoir engager les « cités « avec des sauvageons clairement au détriment de l’ensemble collectif.Évidemment pas que ces « environnements » mais ces environnements ci très facilement.

     

    Répondre à ce message

  • La France est finie , effondrée économiquement il ne reste plus que l’intervention de la banque mondiale et du FMI pour enfoncer le clou.
    Les tribunes des militaires sont des coups d’épée dans l’eau. Ils présument que l’affrontement est inévitable.
    Dès que le chaos sera installé ils se rangeront derrière Macron pour mater le peuple et installer la tyrannie qui est l’aboutissement duNOM. C’est chacun pour soi , quartier par quartier que l’on s’en sortira. Faites des réserves, entretenez votre condition physique, apprenez le maniement du couteau, armez vous si possible.

    Ne comptez sur personne pour défendre votre vie et vos proches.etsurtout méfiez-vous de mlp et sa clique de prebendiers. Ne votez pas.

     

    Répondre à ce message

  • Ça commence à être trop voyant ... Valeurs actuelles qui fait la diffusion de ces tribunes militaires doit être probablement sponsorisée par les grandes loges et le CRIF... Le moment tant attendu doit arriver et il faut provoquer la guèrre civile ... comme l’avait prédit AS il veulent étouffer la révolte de la nation et confisquer la République ... le général de Villiers commence à s’impatienter ?

     

    Répondre à ce message

  • #2722332

    Les musulmans savent en lisant ce texte qui est derrière.
    Des incroyants et des juifs sionistes en majorité pour le reste, les chiens aboient et la caravane passe.

     

    Répondre à ce message

  • Ca a tout l’air d’une belle préparation mentale à la guerre civile qu’ils nous préparent depuis des décennies.

     

    Répondre à ce message

  • Guerre CONTRE les civils qu’ils veulent "masquer" ou voir apparaître en guerre civile des uns, contre les autres, peu importeraient les motifs. Depuis 1973 au bas mot, malgré les recommandations du Club de Rome ILS ont poursuivi leur croissance débridée en déréglementations au point que les rendements du titanesque Capital ne sont plus suffisants. Que faire de toutes ces populations y comprises "de souche" qu’ils abhorrent ? Après avoir essoufflé le mouvement des Gilets jaune à dessein et abusé de la violence illégitime d’État déjà failli, ils ont poursuivi en créant artificiellement les conditions d’une guerre civile contre un virus, afin de tester les populations à plusieurs niveaux. Couvre-feu sans feu, interdiction de se déplacer, états d’urgence prolongés, ... Comme la finalité est de diminuer drastiquement les populations, peu importe les moyens ! Guerre d’usure dans tous les domaines. Les mesures gouvernementales vont toutes dans ce sens, celles d’une décroissance contrôlées dont celle des populations. Le "Titanic" coule lentement chaque jour passant, eux ont déjà leur embarcations prêtes pour leur survie, les paradis fiscaux engrangent les bénéfices sur les derniers îlots productifs. Guerre d’usure et pratique de la terre brûlée afin que nous ne puissions jamais nous en sortir sans eux puisqu’ils détiennent le monopole de l’accès à l’énergie. L’augmentation des denrées alimentaires de base dont le pain est un signe avant coureur sur la mainmise des denrées. ILS le savent. Que jamais les populations ne réalisent ce qui se fomente, fermente depuis des lustres : identifier les responsables et rendre le régime de dictature normal, logique vu que le problème n’est jamais EUX, les banquiers les seuls à avoir décidé des politiques à mener : qui finance, décide de la politique ou non-politique. Guerre CONTRE les civils et non pas guerre civile. à moins qu’elle ne soit provoquée, orchestrée en sous mains, au bénéfice des mêmes. Poursuite dès lors de cette guerre d’usure et de terre brûlée, l’incendie de la Cathédrale est autant symbolique que manifeste à cet égard. Quel camp les corps armés choisiront-ils ? Contre les populations désarmées ? Le retournement des consciences ne s’effectue que par l’âme et son Amour de l’ETRE en lequel toute peur et mort sont vaincues.

     

    Répondre à ce message

  • 51 milliards=1 millions d’emplois ???
    4250€/mois par emploi ???
    il est du coté de quel peuple ce mec ???

     

    Répondre à ce message

  • Mélenchon veut une deuxième "affaire des fiches"

     

    Répondre à ce message

  • Le trotskard de service sait oublier ses relants "revolutionnaires" ! Il commence a avoir des bouffees de chaleur le gaucho, sauf que pour purger l armee francaise faudrait encore etre aux commandes de celle ci et le jour ou cette pouillasserie de melenchon et son cortege d indigenes et d anti France primaire en seront la, alors la guerre civile sera a coups sur une realite !
    Il me tarde d arriver en 2022 ne serait ce que pour voir ce tordus et son ignoble mouvance ramasser la barre qu ils meritent !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents