Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Venezuela : Guaido n’exclut pas une intervention militaire des États-Unis

La putain de l’Empire prépare le putsch

L’opposant Juan Guaido, autoproclamé président par intérim du Venezuela, s’est dit prêt, si nécessaire, à autoriser une intervention militaire des États-Unis pour forcer le chef de l’État Nicolas Maduro à quitter le pouvoir.

 

Ce 8 février, l’opposant à Nicolas Maduro et président autoproclamé du Venezuela Juan Guaido a annoncé qu’une intervention militaire des États-Unis dans son pays, avec pour objectif de contraindre Nicolas Maduro au départ, n’était pas à exclure.

« Nous ferons tout ce qui est nécessaire. C’est une question évidemment très polémique, mais en faisant usage de notre souveraineté, de l’exercice de nos prérogatives, nous ferons le nécessaire », a répondu Juan Guaido à la question de l’utilisation des compétences légales qui sont les siennes en tant que président du Parlement et président par intérim pour autoriser une éventuelle intervention militaire.

Dans une tribune publiée le 30 janvier dans le New York Times, Juan Guaido, avait jugé que le soutien de l’armée vénézuélienne était « crucial » pour parvenir à « un changement de gouvernement », malgré le soutien affiché des gradés vénézuéliens au gouvernement. De son côté, Nicolas Maduro a à plusieurs reprises dénoncé une ingérence américaine derrière l’opposition et ses manifestations.

Le 23 janvier, Donald Trump avait apporté son soutien au président de l’Assemblée nationale et chef de l’opposition vénézuélienne après que ce dernier s’était autoproclamé « président par intérim » du pays, quelque jours après l’investiture du président du Venezuela Nicolas Maduro, réélu pour un second mandat. Les alliés de Washington dans la région lui avaient alors emboîté le pas à l’instar de l’Argentine, du Canada, du Chili, de la Colombie ou encore du Pérou.

« Regime change » en Amérique latine, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "Dans une citadelle assiégée, toute opinion contraire est une trahison"

    Pierre le Grand (bâtisseur de la Russie)

    Au passage, ce ne sont pas Maduro et avant lui Chavez qui étouffent le pays et affament le peuple, mais l’embargo americain et le gel de 2500 milliards de fonds souverains Vénézuéliens dans les banques atlantistes (30 fois son PIB)

    Au passage, le coup d’État arrive après la découverte de la plus grande ressource pétrolière mondiale au Venezuela (298 milliards de barils), qui permettraient aux usa de concurrencer l’Arabie et la Russie réunies. Le coup arrive aussi juste un mois après la signature historique de l’accord donnant à la Russie des droits d’exploitation du pétrole en question

    Ne vous y trompez pas, si Maduro partait, ce serait un scénario libyen ... Rien d’autre et les pauvres s’éraient encore plus pauvres mais esclaves en plus et pour au moins le reste du XXIe siècle

    Il n’y a d’autre choix que de soutenir bec et ongles Maduro Camarade.

     

    • C’est synthétique et efficace. Merci pour votre commentaire.


    • Excellent commentaire, c’est tout à fait ça !
      En mettant la main sur cette huile via leurs multinationales ( schéma Ô combien classique dans l’histoire récente), les USA compenseront ainsi la baisse des gaz et pétroles de schistes, qui, comme l’a expliqué Jancovici il y a longtemps, sont des feux-follets en production, et deviennent de plus en plus chers à exploiter (sans parler des ravages environnementaux...) !

      Et les vénézueliens vont faire employés payés au lance-pierre, pour Exxon !

      Le clone au visage plus jeune d’Obama, dévoile bien ce qu’il est, mais bon.......

      Adishatz

      H/


    • ’’Pierre le Grand (bâtisseur de la Russie)’’

      Surtout Catherine la Grande, princesse allemande et de toute façon ce sont les vikings suédois(nommé varègues par les byzantins) qui ont créé la Russie(la Rus’ de Kiev).
      Et ce sont d’ailleurs les moyen-orientaux qui appelaient les Vikings, les ’’rus’’.


    • @Pierre Loup C’est surtout Pierre le grand qui a bâti la Russie, Catherine la grande n’a fait que poursuivre son œuvre.


  • Ah ! Ces petits larbins "faisant usage de notre souveraineté," pour faire intervenir leur maître US et, faire partir le chef d’état ??? Ils sont fous, amnésiques et débiles au point qu’ils ne savent même pas quel serait leur sort.


  • Encore un de ces traîtres qui va "appeler au secours" les armées étatsuniennes pour leur livrer son pays …..
    Le peuple vénézuélien trahi, une fois de plus !!!

     

    • L’affaire n’est pas encore faite... Les Russes sont évidemment émis leur Veto pour une invasion yankee...
      Pour ce qui me concerne, je vais diminuer drastiquement ma consommation de produits made in USA. Si tout le monde faisait pareil, il y aura moins de budget pour faire la guerre permanente maintenant que la planche à billet ne tourne plus en roue libre !.


  • #2141369
    le 09/02/2019 par The Médiavengers Zionist War
    Venezuela : Guaido n’exclut pas une intervention militaire des (...)

    Ahurissant cette dictature où un type pareil n’est pas encore sous les verrous ! Ou pire.


  • "Guaido, c’est une synthèse", aurait dit Audiard....


  • Au Venezuela comme partout ailleurs et contre toutes les fractions du spectacle capitaliste… Vive l’autonomie prolétarienne pour l’éradication totale de toutes les cliques gouvernementalistes !
    La crise actuelle au Venezuela ne peut être comprise que dans le contexte plus large de la crise capitaliste globale de la domination réalisée de la marchandise. On se fout de l’Amérique et de l’OTAN anti-Maduro aussi bien que de la Russie et de la Chine pro-Maduro… Le problème, par-delà les rivalités idéologiques des gangs impérialistes ou la légitimité aliénatoire des divers gouvernements possibles, renvoie d’abord aux intérêts impérialistes qu’ils défendent et au type particulier d’oppression et de mensonge qu’ils envisagent.
    Contrairement à ce que récitent haut et fort tous les bourrages de crânes de la servitude bien répandue ; le camp du gouvernement Vénézuélien ainsi que l’opposition au « Socialisme Bolivarien » soutenue par les États-Unis et le Brésil, le Venezuela demeure bien aujourd’hui, tout comme il le fût hier, une banale et dérisoire économie capitaliste d’État classique, basée sur la mono-culture extractive de la rente pétrolière. Le gouvernement Chaviste a de la sorte toujours fonctionné à partir de la plus-value générée par la classe ouvrière dressée et éduquée domesticatoirement depuis presque deux décennies.
    Au milieu de cette crise généralisée de la sur-vie, le prolétariat n’a évidemment d’intérêts avec aucune fraction de la classe capitaliste. Ni Maduro ni Guaidó ne peuvent bien sûr offrir quoi que ce soit de tangible à une population condamnée à être toujours davantage exploitée en réponse à cette gigantesque déstructuration des mécanismes planétaires du taux de profit. Les États-Unis, le Brésil et la Russie ne cherchent là que le meilleur résultat en correspondance avec leurs propres intérêts impérialistes.
    Ainsi, la réponse à toutes les mystifications politiques impérialistes du capitalisme mondial ne peut-être là comme ailleurs que la révolution sociale du prolétariat s’auto-abolissant en liquidant, l’argent, la marchandise et tous les États…
    Internationale Incontrôlable, février 2019

     

    • Il vous faut une cure de désintox de Francis Cousin. Ce verbiage ! Ne croyez pas tout ce qu’on vous raconte, regardez de temps en temps la réalité : l’être humain, tout prolétaire qu’il soit, n’aspire pas à vivre dans la révolution permananente.
      En fait le retour aux tribus germaniques (ambition de Cousin) c’est pour bientôt, quand la tribu du peuple élu va apuyer sur le bouton nucléaire et va tous nous réduire en poussière radioactive.
      On dit tranquillement que ce sont "les banques atlantistes" qui retiennent le fric des vénézuéliens, mais la réalité se suffit à elle-même pour nous dire QUI est responsable de la situation mondiale dans tous les domaines.


    • @Parménide Il faut arrêter de tout voir sous le prisme du prolétaire vs les méchants capitalistes. La vérité c’est que nous avons affaire à un peuple de faignasse incapable de se remuer les fesses pour planter des choux, Maduro l’a bien dit, ils n’ont pas à accepter l’aide humanitaire d’un autre pays, c’est de la mendicité. Vous crevez la dalle ? mais c’est simple allez planter ! ils vont pas dire que les graines sont sous embargo non plus, les vénézuéliens se sont trop reposés sur la rente pétrolière résulta ils passent leur temps à se plaindre alors qu’ils pourraient être autosuffisant en nourriture en relançant l’agriculture. L’agriculture c’est la base de l’économie, ils feraient d’aller planter au lieu de se plaindre, regardez les Russes. Depuis qu’ils ont relancés leur agriculture ils sont désormais totalement indépendant et se fichent des sanctions.


  • Un de mes neveux a travaillé il y a 20 ans au Vénézuéla et je lui ai demandé alors comment les choses allaient évoluer. Réponse : tôt ou tard dans un bain de sang.


  • Un nouveau Macron vénézuélien qui fayote pour les Yankees