Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Venezuela : Maduro expulse le chargé d’affaires américain pour conspiration

Largement réélu à la présidence du Venezuela, Nicolas Maduro a décidé de répliquer à l’annonce de sanctions contre son pays par les États-Unis.

 

Lors de l’annonce officielle de sa réélection, le 22 mai, il a en effet donné deux jours à Todd Robinson, chargé d’affaires américain au Venezuela et plus haut représentant diplomatique des États-Unis dans le pays, pour quitter le pays.

« Je l’ai déclaré persona non grata et j’annonce le départ [du Venezuela] du chargé d’affaires américain dans les prochaines 48 heures », a annoncé Nicolas Maduro devant le Conseil national électoral. Le dirigeant chaviste a précisé avoir agi en réponse aux sanctions américaines.

Selon Reuters, le dirigeant vénézuélien a par ailleurs accusé le fonctionnaire américain de conspiration contre le gouvernement bolivarien.

Le 21 mai, le président sortant du Venezuela a remporté l’élection présidentielle avec 67,7% des suffrages, dans un scrutin boycotté par une partie de l’opposition. Avec un taux de participation d’un peu plus de 46%, le successeur d’Hugo Chavez a ainsi récolté 4 millions de voix de plus que son principal rival, le militaire Henri Falcon. Ce dernier, dont l’une des propositions consiste à introduire le dollar américain dans le pays, a participé au vote.

Qualifiant ces élections de « farce », les États-Unis ont promis des sanctions contre Caracas. Un peu plus tard, la représentante de la diplomatie européenne Federica Mogherini a affiché une position similaire, affirmant : « L’Union européenne envisage des sanctions. »

Lire l’article entier sur francais.rt.com

Comprendre la situation au Venezuela avec Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents