Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Venezuela : Nicolas Maduro déclare la guerre à la criminalité

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a lancé lundi un nouveau plan de sécurité visant à réduire la criminalité de rue en impliquant les troupes militaires.

M. Maduro a révélé le plan de "pays sécuritaire" lors d’une cérémonie à l’Université militaire bolivarienne à Tiuna Fort, siège du ministère de la Défense, à Caracas.

Selon le plan, quelque 3 000 membres des forces armées nationales bolivariennes (FANB) seront déployées pour patrouiller dans les 79 villes en proie à la criminalité dans le pays, en commençant par Sucre et Baruta, les deux villes de l’État de Miranda considérées comme "les plus dangereuses".

"Nous avons décidé de lutter pour construire un pays sécuritaire", a affirmé M. Maduro, reconnaissant que le crime est un des plus gros problèmes au Venezuela.

Le taux d’homicide au Venezuela a été de 54 par 100 000 habitants en 2012, avec plus de 16 000 personnes tuées dans le cadre d’un crime, le taux le plus élevé en Amérique du Sud.

Des chiffres officiels montrent que 70% des Vénézuéliens approuvent la participation de l’armée dans la lutte contre le crime et dans les opérations de sécurité.

Au cours des 14 dernières années, le gouvernement vénézuélien a mis en application au moins 20 programmes de sécurité, mais la violence ne cesse de s’accroître.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je ne sais pas quoi en penser. Les bruits de bottes sont rarement un bon présage.

     

    • Non t’as raison, il faut laisser la racaille s’en prendre aux plus faibles et aux plus pauvres, bien sûr. Quant aux riches , ils ont des milices privées, tout va bien pour eux. Ne pense pas , ça vaudra mieux.


    • Argument qui ne tient pas à sa juste valeur la réalité du terrain, et ni des moyens de l’état pour lutter contre la criminalité qui je le signal et toujours aidée et appuiée par les services de renseignement des pays occidentaux en général. Aprés ce qu’on peut déclarer dans un avenir c’est est que les moyens mis a disposition d’un pays souvrain et des differentes couches de la polulation et c’est différentes orientation culturelle des régions du pays, est ce que l’armée va faire le boulot jusqu’au bout. ?


  • Miranda, Miranda... c’est pas là que travaille un petit traître anti-élections réussies ? Et c’est là que l’on voit de la violence ? Tiens, tiens, tiens...

     

  • L’argument le plus répandu des anti-chavisme doit disparaitre,
    et Maduro a parfaitement compris que la sécurité était primordiale pour que sa politique soit de moins en moins attaquable.


  • Le Etat socialiste ne saurait exister sans que la racaille soit éliminée ! Je parie que cette racaille est soutenue par les u$a !

     

  • C’est assez compliqué pour nous occidentaux de se rendre compte de l’état d’insécurité due à la criminalité dans les pays Amérique latine (sauf si on y a déjà voyager plusieurs fois) mais l’idée de faire intervenir l’armé n’est pas mauvaise en soit cependant gare aux excès aux zèles de certains militaires aux bavures aux effets pervers des ses politiques (corruptions etc..) car il décrédibilises totalement ces mesures (je prend pour exemple le cas brésilien)



  • Le taux d’homicide au Venezuela a été de 54 par 100 000 habitants en 2012



    Taux d’homicide en France : 1 pour 100 000 hab. en 2012

    A méditer pour ceux qui présentent sans arrêt la France comme un pays gangréné par l’ultra-violence (cf. "Obertone & co")

     

    • @bertrand Tout-à-fait vrai,l’"ultra-violence" en France est un pur fantasme car les hommes y sont de plus en plus émasculés(une jeune maman de mes amis vient encore de me dire qu’elle désespère de trouver un vrai homme pour ses trois gosses !) ;par-ailleurs,ayant souvent "bougé",été à la rue,fréquenté des tas de milieux(dont le carcéral) au cours de mon existence,je relève par exemple que je n’ai plus vu,et ce depuis une éternité,ne serait-ce qu’une bagarre dans la rue...après,si un groupe de petits cons aggressifs(avec la bouche)qui se balladent en swinguant des épaules suffit à effrayer panetone et zemor,c’est qu’il y a eu une erreur sur le sexe à la naissance...on me rétorquera "oui mais il y a le traffic de drogue en banlieue !!!",ce à quoi je répondrai "les avions et les bâteaux qui transportent cette drogue,ils appartiennent aux petits cons de banlieusards ?le port de Rotterdam,c’est un banlieusard parisien qui l’administre ?"....Féthi


    • En plus, les quartiers où il y a du trafic de drogue sont généralement même plutôt calmes. C’est pas bon pour le business si les bobos se font dépouiller ou tabasser quand ils vont chercher leur beuh.


    • @ Féthi : T’en as connu de belles, toi ! Il me semble que c’est toi qui avais eu des problèmes avec ton père, que ta mère avait surmonté courageusement :). J’espère juste que ça va mieux pour toi, gars ! J’ai pas grand chose, mais si t’as besoin...

      Sinon, je suis d’accord sur le fait que des bagarres, j’en vois pas beaucoup non plus. J’habite pas loin de la gare, on dit que c’est un quartier chaud... Euh... Ouais, si tu tombes sur un deal et que tu les emmerdes, tu risques d’avoir des problèmes. Donc pas avant la nuit noire, dans des coins de ville paumés, là où personne ne va parce qu’on sait globalement ce qu’il s’y trouve.

      De la violence comme on en a pu en connaître plus jeunes, non, c’est vrai, il n’y en a plus vraiment. Mais quand elle sort... Quand elle sort, c’est comme si elle avait macéré exprès pour être encore plus immonde. Les bandes de jeunes qui se tapent dessus, qui se rouent de coups à mort à la victoire (place de)... Il y a aussi la violence psychologique permanente... Les gamins qui se croient les maîtres du monde et cherchent le conflit, tout le temps, se sentant puissants parce qu’ils ont leur troupeau avec eux...

      Il y a de la violence, il y en a beaucoup dont on entend pas parler... C’est comme ça. Plus comme avant, mais de la violence quand même.

      Ce que je veux dire par là, c’est que la violence, maintenant, elle est autant dans les mots que dans les gestes... Et elle est "gratuite". Elle est presque une norme, dans certains milieux.

      On se bat pour une bande de "potes", pour se lâcher, on meurt. Ces jeunes qui meurent, savent-ils vraiment pourquoi ils meurent ?

      On ne sait même plus pourquoi on se bat, encore moins pourquoi on meurt...

      En ce sens, on peut parler d’ultra-violence. Après, je suis d’accord, on est pas au niveau des favellas, tous tenus par un cartel différent et obligé de se sacrifier pour lui. Mais ce n’est pas négligeable quand même :).


  • Dans ce rapport qui est totalement neutre politiquement (autant qu’on puisse l’être) indique que le narco-état de la région n’est plus la colombie depuis 2006 mais le vénézuéla, il parle même de passage obligé pour tous les trafiquants d’où qu’ils viennent. Quand on met ça en rapport avec la fortune des chavez telle que d’autres sources nous la décrive on a un joli tableau qui contrecarre radicalement la vision idolâtre des militants de ci ou de ça. Quand on aime la vérité il est dommage de s’aveugler dans l’idolâtrie.
    http://theatrum-belli.org/cesm-la-l...

     

    • Tout à fait d’accord !! Je respecte tous les points de vues politiques de la droite à l’extrême gauche. Mais défendre le régime de Maduro, c’est défendre une dictature, il suffit de se renseigner un peu pour comprendre cela, c’es dommage que certains soient si bornés...


    • Tu te fous de la gueule de qui ? Document neutre ? Un document pondu par l’armée sur un site entretenu par un gars qui sent bon les services.
      Pour la neutralité tu repasseras.


  • c est beau le vrai social !!!!a quand en France et surtout dans les zones dite de non droit ?


  • L’armée, c’est le meilleur moyen pour faire de la répression envers des 57 % de "traîtres" favorables à Capriles qui osent taper sur des casseroles et qui ne reconnaissent pas la victoire de Maduro crédité de 39 % d’opinions favorables ! C’est comme ça que fonctionne la démocratie non ? Tout comme le licenciement et le bannissement de ces traîtres, c’est ça la tolérance non ?


  • Faire appel à l’armée pour lutter contre les criminels n’est pas toujours une bonne idée. Les militaires ne sont pas formés pour ce type de mission, d’autant plus qu’on les exposent à la corruption venant des criminels. Il n’y a qu’a voir le cas mexicain.

     

    • Avec une petite nuance, les forces spéciales mexicaines ont recus l’instruction de Fort Bragg (comme souvent quand on parle de salauds performants...) , en contre insurrection pour lutter contre les zapatistes si ma mémoire est bonne. Mais vous avez raison, c’est un coup de poker, un test
      au quatorze ans d’intégration doctrinale chaviste par les hommes de troupe.
      J’ai espoir, si Chavez a pu tenir contre les USA apres 2002, c’est parce qu’il tenait fermement l’armé.


  • Eh ben, les Hasbarah trolls sortent en meute je vois.


  • En attendant, le Venezuela fait face à une crise économique inédite : pénurie de papier-toilette. Une conséquence prévisible des contrôles de prix ou une conspiration anti-chaviste ? À vous de décider.


Afficher les commentaires suivants