Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Vente d’Alstom : un scandale d’État

Pour Jean-Michel Quatrepoint, la vente d’Alstom est un « scandale d’État ». Le journaliste et économiste révèle que le gouvernement a délibérément confié à un groupe américain l’avenir de l’ensemble de notre filière nucléaire.

 

Vendredi 19 décembre, dans un complet silence médiatique, les actionnaires d’Alstom ont approuvé à la quasi-unanimité le passage sous pavillon américain du pôle énergie du fleuron industriel. 70 % des activités d’Alstom sont donc vendues au conglomérat General Electric (GE). Que cela signifie-t-il concrètement ?

Le protocole d’accord approuvé par Emmanuel Macron en novembre et voté par l’assemblée générale d’Alstom, le 19 décembre, est proprement hallucinant ! tant il fait la part belle à General Electric et ne correspond pas à ce qui avait été négocié et présenté au printemps dernier.

Au-delà des éléments de langage des communicants et de la défense de Patrick Kron, il s’agit, bel et bien de la vente – oserais-je dire, pour un plat de lentilles – d’un des derniers et des plus beaux fleurons de l’industrie française à General Electric. [...]

 

Quelles sont les conséquences sur l’industrie française, notamment sur la filière nucléaire ?

On peut dire ce que l’on veut, mais c’est désormais le groupe américain qui décidera à qui et comment vendre ces turbines. C’est lui aussi qui aura le dernier mot sur la maintenance de nos centrales sur le sol français. La golden share que le gouvernement français aurait en matière de sécurité nucléaire n’est qu’un leurre. Nous avons donc délibérément confié à un groupe américain l’avenir de l’ensemble de notre filière nucléaire…

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

Sur les rapports entre l’industrie française et les États-Unis,
chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1093942

    Honte à nous !
    La France ? Quelle France ???

     

    • #1094269
      le 18/01/2015 par Bé Hache Elle
      Vente d’Alstom : un scandale d’État

      Pendant ce temps-là nos hommes politiques luttent laborieusement contre l’antisémitisme, le terrorisme islamiste (interdit de rire) et l’insécurité.


  • #1093961

    Combien faudra t-il d’attentats pour masquer le vrai désastre économique français ?
    La situation échappe complètement (et vu sa tronche,il s’en rend compte) à François Hollande...Le masque Charlie ne cachera plus longtemps la vérité mais il sera trop tard... !!!

    Le regroupement des merdias,sous une seule main,celui des fleurons industriels sous une autre....nous attendons la venue de Goldman Sachs pour achever le reste !

     

  • #1093973
    le 18/01/2015 par je suis flic du monde
    Vente d’Alstom : un scandale d’État

    "C’est lui aussi qui aura le dernier mot sur la maintenance de nos centrales sur le sol français."
    cela me suffit , pour constater le changement de gouvernement .
    la "dissuasion" nucléaire...
    demandez aux states de confier leur nucléaire à ..un autre pays.

    le changement c’est maintenant .

     

  • #1094006

    La trahison des élites, un vieux mal français...

     

    • #1094137
      le 18/01/2015 par listener
      Vente d’Alstom : un scandale d’État

      Bien vu. Voilà ce que rapporte Alain Peyrefitte dans "C’était de Gaulle" Edition quarto Gallimard (page 396) en citant De Gaulle qui en savait quelque chose et était lucide bien que n’ayant rien fait d’efficace contre le phénomène :

      Un passage est noté "Après le conseil du 30 janvier 1963". Il est intitulé "La presse soi-disant française". De Gaulle parle : : (...) Que Massip dans le Figaro ou Lazurick dans l’Aurore, crachent sur moi et chantent la gloire des américains, cela n’a aucune importance (...) Oh, je ne dis pas que la presse soi-disant française reçoive aujourd’hui des enveloppes des ambassades étrangères comme c’était régulièrement le cas avant la guerre. Ça ne date pas d’hier. (...).Vous savez que le professeur Paul Beaumont procède à la publication des archives de la Willemstrasse ; d’où il ressort que les principaux journaux parisiens étaient abondamment payés par l’ambassade d’Allemagne avant la guerre (...). Je crois surtout que l’Amérique et l’Angleterre paient indirectement. E je t’invite à venir faire des conférences ! Et je t’invites à dîner ! Et je t’invite à venir faire un semestre dans une université ! Et je t’invite à un voyage de propagande ! Et je t’envoie une caisse de whisky ! Et il n’y a pas tellement besoin de faire d’efforts, car le snobisme anglo-saxon de la bourgeoisie française est quelque chose de terrifiant".

      Attention ! C’est bien DE GAULLE qui parle ! (une sorte d’appel du 18 juin d’outre-tombe) :

      "le snobisme anglo-saxon de la bourgeoisie française est quelque chose de terrifiant"..


  • #1094008
    le 18/01/2015 par listener
    Vente d’Alstom : un scandale d’État

    Mais Alsthom se trouvait rackettée par le procureur américain qui l’avait taxée pour corruption, cette affaire n’ayant jamais été traitée par un vrai juge mais négociée en secret avec ce shérif. D’où la vente d’Alsthom aux américains. Bien joué, les gringos !..

     

    • #1094078
      le 18/01/2015 par Vincent
      Vente d’Alstom : un scandale d’État

      Ce que tu dis n’est pas faux, sauf qu’en plus :

      Alstom (ou du moins ce qui en restera) a été condamné à 630 millions d’amende dans cette affaire
      http://www.lemonde.fr/economie/arti...

      pendant que

      Bouygues se débarrasse de ses action au profit de l’Etat qui se présente comme le sauveur (on croit réver)
      http://www.lemonde.fr/economie/arti...


    • #1094106
      le 18/01/2015 par listener
      Vente d’Alstom : un scandale d’État

      A Vincent : merci pour les liens. Cette affaire est stupéfiante. Il s’agit purement et simplement d’un acte de piraterie. Nous nous faisons littéralement voler un de nos "fleurons industriels" sans aucune justification puisque ce qu’on reproche à Kron, à savoir le fait d’avoir obtenu des marchés aux US par corruption, est évidemment la règle dans ce pays. On obtient pas de marchés importants en Amérique sans avoir corrompu les responsables locaux ou même fédéraux, et notamment le procureur local, qui n’set pas un juge mais une sorte de pseudo-magistrat élu par la population qui fait uen carrière politique et qui pue la corruption. (En Amérique, les juges, on n’en voit jamais ce qui leur permet de gérer discrètement les fonds que ramassent les procureurs. Quel pays !). Mais ce système met toutes les entreprises qui postulent à des marchés importants sous le risque de se faire racketter, sous des prétextes arbitraires. N’espérons pas que les français comprendrons. Ils ne veulent pas comprendre. Le discours actuel est de dire que seule la Russie est corrompue. Nous sommes aplatis devant les américains.


    • #1094310

      Avant Alstom, GE a acheté 5 sociétés poursuivies par le Département de justice américain pour corruption.

      Alors qu’Alstom se défendait d’être non coupable de corruption, en novembre 2012, David ROTHSHILD ("tiens ?") a remis des conversations enregistrées au dossier du FBI, qui comporte plus de 1 million de pièces dont des mails internes.
      Cette anonce a obligé l’employé d’Alstom ("que je ne révèle pas là") concerné de plaider coupable le 29 juillet 2013 ; Il a alors perdu le soutien de son employeur, etc ...

      Infos prises du journal Le Figaro du 24 décembre 2014.


    • #1094544
      le 18/01/2015 par listener
      Vente d’Alstom : un scandale d’État

      A SMIV : en effet. Ce qui veut dire, soyons clairs, que la France et les français sont dans la collimateur de la pseudo-justice américaine. Si on veut "travailler" aux US, il faut payer de plus en plus cher. Ils prétendent abolir les droit de douanes à travers le monde (qui crève à petit-feu du libre-échange) mais ils les rétablissent par ce système interne digne de la pègre.


  • #1094037

    La vente des fleurons industriels français Arcelor, Péchiney et maintenant Alstom constitue un crime de haute trahison. Les responsables doivent être jugés et condamnés à la peine capitale.

     

    • #1094279
      le 18/01/2015 par Bé Hache Elle
      Vente d’Alstom : un scandale d’État

      Les responsables doivent être jugés et condamnés à la peine capitale.



      Tu peux rêver. Ces traîtres, ils gouvernent la France et ils écrivent les lois.


    • #1094534
      le 18/01/2015 par listener
      Vente d’Alstom : un scandale d’État

      Peine capitale, peut-être pas, mais au moins au bannissement,à l’indignité nationale, au retrait de la Légion d’Honneur et à la confiscation des points de retraites de la caisse des cadres en faveur des nécessiteux (ça c’est dur !)


  • #1094925
    le 19/01/2015 par anonyme
    Vente d’Alstom : un scandale d’État

    En mars 2013, la presse parlait d’un "casse à deux milliards d’euros" en parlant de la négociation qui eut lieu entre Marwan Lahoud et le tandem Macron-Azéma (depuis parti rejoindre la Bank of America).
    http://www.marianne.net/Comment-Lag...

    "Proche de Richard Descoings -le directeur de Sciences Po Paris décédé en 2012- donc de Guillaume Pépy, on le dit également très lié à Emmanuel Macron, l’ancien de Rothschild (comme Perol !).
    Il côtoie aussi Charles Edelstenne, directeur général du Groupe Industriel Marcel Dassault.
    http://www.economiematin.fr/news-da...