Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Je suis Charlie Coulibaly" : le tribunal correctionnel de Grenoble ne retient pas l’apologie d’acte de terrorisme

Deux grammes et des paroles de trop. Voilà le message qu’a, en substance, voulu faire passer, hier après-midi, l’Isérois présenté devant le tribunal correctionnel de Grenoble dans le cadre d’une procédure de comparution immédiate.

Il était reproché à ce technicien d’exploitation de 33 ans domicilié dans le Grésivaudan d’avoir, mardi soir dans le centre-ville de Grenoble, crié « Allah Akbar » et « Je suis Charlie Coulibaly » aux policiers municipaux qui lui demandaient de faire moins de bruit. « Je paye 200 euros d’impôts par mois et j’emmerde Hollande ! », avait ajouté l’homme qui chiffrait alors 1,80 gramme d’alcool par litre de sang.

Si les considérations fiscales et politiques de l’Isérois n‘ont pas été poursuivies, les mots en lien avec l’actualité récente ont, pour leur part, été considérés par le parquet de Grenoble comme une apologie d’acte de terrorisme. « J’ai dit ça sans penser aux conséquences, sans penser aux événements », a expliqué le prévenu. « Je n’étais ni énervé ni sérieux, j’étais euphorique. Je n’ai pas estimé l’ampleur de mes mots. Mon imbécillité m’a fait dire ça devant les forces de l’ordre, je suis une tête de con quand je m’y mets », a ajouté l’homme. [...]

Le tribunal correctionnel a finalement condamné l’agent d’exploitation. Mais pas pour apologie d’acte de terrorisme. Les faits ont en effet été requalifiés en outrage à personne dépositaire de l’autorité publique et l’homme a écopé de deux mois de prison avec sursis. Dès hier soir, le parquet annonçait qu’il allait interjeter appel de cette décision.

Lire l’intégralité de l’article sur ledauphine.com

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Sage decision du tribunal....

     

  • Typique : cet homme a été bien conseillé par son avocat en s’inspirant de l’adage connu des pandores qui interpellent quelqu’un : "si tu veux jouer au con, avec nous, t’es pas sur de gagner".

    Là le type a fait très fort. Il a plaidé carrément sa connerie. Il a dû être assez convaincant... Mais s’il avait été un homme, "un vrai", il ne l’aurait pas fait mais il aurait pris de la prison ferme. C’eût été un homme libre et fier qui serait allé en prison. C’est un homme humilié et ridicule qui a été libéré. Mais personne ne peut le lui reprocher !.

     

    • Ce n’est même pas une question d’avoir été convaincant ou non ! C’est juste qu’il n’est pas sérieux de poursuivre quelqu’un pour apologie du terrorisme juste parce qu’il a tenu des propos stupides. Dans une situation normale de telles poursuites sont éventuellement entamées contre un individu ayant concrètement des activités militantes pro-terrorisme, qui est régulièrement actif dans le domaine de l’apologie du terrorisme, qui a une production écrite et largement diffusée...mais un adolescents boutonneux ou un père de famille qui sous l’effet de la colère, de l’alcool ou juste pour déconner sort une phrase apologétique du terrorisme ne peut pas être poursuivie pour cela ! Ce genre de situation ne se voyait que sous Pol Pot, Mao ou Staline !



  • le parquet annonçait qu’il allait interjeter appel de cette décision.



    Bien évidemment, car si cette décision est confirmée, la jurisprudence fera que Dieudonné ne pourra être condamné pour cette même phrase.
    Cette décision doit donc faire transpirer Valls.

     

    • Pour être précis, la décision d’un tribunal ne lie pas les autres tribunaux. En clair, un autre Tribunal pourrait décider qu’il y a bien apologie de terrorisme. Cependant, ce qui joue largement en faveur de Dieudonné est qu’il a dit "je me sens Charlie Coulibaly" et non pas "Je suis Charlie Coulibaly". C’est un usage pur et simple de la liberté d’expression : il exprime un sentiment à un moment donné et ne fait aucunement l’éloge des actes de terroristes. Il a été convoqué par le procureur pour rien du tout. C’est ridicule....


  • Et oui ! les dauphinois sont souvent plus sages qu’à Paris.....(déjà quand on voit la différence de perception de la periode robespierriste entre Paris et la province, cela suggérait déjà beaucoup de choses.....)


  • Ils vont faire appel, vraiment ? C’est vraiment vouloir s’acharner sur les gens qui ne le méritent pas pour faire oublier que l’on ne le fait pas contre ceux qui le méritent.

     

  • Le Parquet fait appel : il est interdit de tourner en dérision une dictature : imaginez un humoriste qui se serait foutu de la gueule d’Hitler... En "France" en 2015 nous subissons le régime d’une dictature sioniste A BASE DE LEGISLATIVES TRUQUEES .


  • Que le parquet souhaite faire appel dans ce cas de figure est incroyablement déplacé.


  • ça fait plaisir ! ça me rend heureux de voir que des magistrats ne cèdent pas aux dérives totalitaires de MM. Hollande Valls et Cazeneuve.


  • Le tribunal calme le jeu avec une décision honnête... le parquet fait appel.
    Encore une fois, la politique détruit la nuit ce que le judiciaire fait le jour.
    Du Taubira classique en somme.


  • Alors si j’ai bien compris la justice : En France si l’on est bourré en voiture, récidiviste ou pas, et qu’on tue des gens dans un accident, la préméditation n’est pas retenue car on est bourré, on fait 1 ou 2 ans de prison et on est libre.
    Par contre, si l’on est bourré et qu’on tiens des propos tels que cités dans l’article, il n’est plus question de préméditation ou pas, l’état essai malgré ton état d’ébriété de te faire passer pour un terroriste ou encourager les terrorisme ?!?

    L’état d’ébriété, qui a le même effet sur tous les êtres humains, n’ est pas considéré de la même façon par la justice, selon que tu tues en voiture parce que bourré ou que tu disent des bêtises dans la rue parce que bourré !
    Mon Dieu, le terroriste serait il un surhomme ?


  • Flamby « dépositaire de l’autorité publique », excellent ! Ils sont vraiement bons les magistrats du tribunal correctionnel de Grenoble.


  • Faire l’apologie du terrorisme, c’est quand on dispose d’une tribune et qu’on dit positivement qu’il faut poser des bombes et commettre des assassinats, brûler des voitures, détourner des avions, commettre des actes de guerre contre un gouvernement légitime ou contre des populations civiles.

    Ce n’est pas de faire un commentaire ironique à propos d’un acte terroristes dont la presse parle.

    Faire l’apologie du terrorisme c’est approuver, armer et financer des combattants en rebellions contre le gouvernement libyen puis le gouvernement syrien, pour commettre des actes terroristes.

    Si on cherche des exemples d’apologie du terrorisme, il me semble que Laurent Fabius et Bernard-Henri Lévy correspondent à ce délit. Ils sont en plus coupables de complicité d’actes terroristes et de crimes de guerre.


  • "Les faits ont été re-qualifiés".
    Ça veut dire que pour les mêmes faits, on peut t’accuser plusieurs fois ?
    Qu’on peut te demander de te défendre d’un délit et le jour du procès pour ce délit, te condamner pour un autre délit sans rapport ?
    Bonne excuse pour les procédures d’exception et l’arbitraire.


  • Allah Akbar avec 1,8 g dans le sang. Si on est optimiste, on se dit que l’intégration est en cours.


Afficher les commentaires suivants