Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Vincent Reynouard raconte huit années de persécutions

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Bon Dieu, qu’il est lourd à lever le voile de la vérité ! Il faut croire que ces "gardiens de la mémoire" ont un intérêt (financier ?) à falsifier la vérité historique... Si c’est la Résistance qui est à l’origine de cette tragédie, pourquoi le nier ? Je pense au contraire que cette attitude est à même de jeter le doute sur l’ensemble des résistants, et sur la probité intellectuelle de nos magistrats, visiblement à la botte du pouvoir politique. Vincent Reynouard est incontestablement un empêcheur de penser en rond. Il le paye cher. Mais il fait partie de tous ces grains de sable qui sont en train d’enrayer la belle machine idéologique construite depuis la seconde guerre mondiale. Son combat est salutaire, car il nous montre à quel point l’histoire écrite par les vainqueurs s’ embarrasse peu de la vérité mais n’a finalement qu’un seul but : construire un mythe.

     

    • ca nous change de Lugan ...

      voici un historien qui ne risque pas de pointer un jour au CFR, ni de gagner une villa Marrakech dans le quartier de BHL ...

      courage, dignité et persévérance


  • #432136

    http://www.planetenonviolence.org/S...
    J’ai trouvé ce doc tres interessant me semble-t-il. Je ne renie en rien l’histoire qui s’étaye toujours comme un monument qui tremble. Paix à tous les morts de cette triste période.


  • Le plus incroyable dans tout cela, c’est qu’en s’acharnant judiciairement (et pas qu’un peu,à ce stade on est proche d’une forme de torture) sur cet historien, sur cet homme c’est qu’ils nous le rendent sympathique et pire pour eux très certainement : crédible.

    Laissez les gens étudier (toutes les archives), argumenter (pour-contre). Qu’avez-vous à perdre ? Qu’avez-vous à cacher ?


  • La plupart des "Historiens" d’aujourd’hui sont des profs de l’Education "Nationale", des fonctionnaires : en fait ce sont des larbins du pouvoir en place, s’ils se permettaient le moindre propos qui ne soit pas "politiquement correct" , "talmudiquement compatible", ils perdraient leurs postes . Seul un homme libre comme Vincent Reynouard peut écrire l’Histoire . Il sauve l’Honneur de l’Ecole Historique Française , avec quelques autres .


  • Pour tous ceux qui croient encore que nous vivons dans un état de droit, dans une démocratie et que la Justice est libre et indépendante !
    Si la révolution arrive, je l’espère nationale mais il va y avoir du boulot !


  • #432216

    Une élocution précise mise au service d’une rare capacité de déduction : c’est toujours un plaisir que d’écouter Vincent Reynouard.

    Une question, qu’est ce qui a pu motiver la cour de cassation à ne pas choisir de perpétuer la nature des précédents verdicts ?

     

    • #432869

      La préservation du corps et du fondement mêmes de la Justice. Cà s’appelle aussi le sens du devoir et de la responsabilité. Accéder à une si haute autorité judiciaire ne peut inciter à se comporter comme un incapable qui prendrait le risque de déshonorer la mission première de l’institution de défendre le vérité, le droit et l’intérêt général !
      Le professionnalisme existe encore et revêt ici la forme inéluctable de résistance contre tout ennemi intérieur ...


    • #433731

      @ Acte patriote

      Merci d’avoir apporter ton opinion sur mon thème de réflexion.

      J’ai cependant un doute quant à ta vision car tu laisses entendre que les plus hautes instances du corps juridique sont composées d’incorruptibles.
      Suivant mon expérience personnelle, quand un système est pourri, c’est généralement par la tête. Pour paraphraser Charles Roche, "j’ai très mauvais esprit"...

      J’avoue donc que mes doutes s’orientaient vers de beaucoup plus triviales explications. Exemple : que fait-on quand on a un homme probe et déterminé qui semble-t-il ne reculera devant rien ? Si la cour de cassation et la peine pénitentiaire n’aurait pas suffises pour intimider Reynouard, quel était le prochain pas qu’on pensait qu’il allait prendre ? Et voulait-on éviter ce pas ?
      Je ne pose pas cette question par hasard : il s’agit clairement d’un homme que l’on cherche à intimider pour qu’il n’ébruite pas les conclusions de son travail.
      A-t-on estimé qu’il était stratégiquement préférable de ne pas avoir la cour de cassation approuver les précédentes délibérations juridiques, pensant que ça aurait fini par créer plus de publicité autour de cette affaire qu’on ne le souhaitait ?

      Ce n’est qu’une hypothèse, mais je pense qu’elle pèse autant que celle qui souhaiterait se représenter nos élites républicaines comme parfaitement intègres.

      Vincent, si vous lisez ces lignes, j’espère sincèrement que vos découvertes les plus condamnables sont sous scellés chez un notaire car elles feraient ainsi figure d’assurance-vie !


  • #432254
    le 11/06/2013 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Vincent Reynouard raconte huit années de persécutions

    Vincent Reynouard (historien) 1, Oradour 0
    Louis Renault (Laurent Dingli, historien) 1, Oradour 0

    Curieux non, quand les historiens indépendants travaillent, la vérité gagne et le Temple perd ...


  • Par définition un historien est un révisionniste. Il se doit de chercher la vérité historique. Pour ce faire il doit effectuer un travail de détective et tenter autant que faire se peut de découvrir et de révéler ce qui s’est réellement passé. S’il ne fait pas ce travail et se contente de recopier bêtement ce que ses prédécesseurs ont écrit il ne peut prétendre être un historien.

     

    • Tout a fait !

      Et pour affiner cette pensée, je dirais qu’un historien qui n’est pas révisionniste est de facto un professeur d’histoire, celui qui répète.


    • @josée.........merci de rappeler quelques fondamentaux qui , malheureusement, ne semblent plus paraitre élémentaires au commun des mortels !...c’est pour et par ce travail là, patient, intense, arachnéen et passionnant que des belles personnalités telle notre Marion Sigaut peuvent nous transmettre cette soif de connaissance et de vérité qui fait de l’histoire l’une des disciplines les plus nobles et les plus estimables (quant à moi, çà remonte au collège, et même avant...)


  • J’ai découvert aujourd’hui la thèse que défend Vincent Reynouard au sujet de la tragédie d’Oradour-sur-Glane. En plus de la vidéo ci-dessus, j’ai visionné trois autres vidéos, dont un documentaire de 1H38, dont il est l’auteur. Sa thèse est parfaitement crédible car elle est solidement étayée.

    Néanmoins, il y a un évènement important que je ne m’explique pas : pourquoi les munitions et les explosifs appartenant à la résistance qui étaient entreposés au sommet de l’église ont-ils explosés précisément au moment où les femmes et les enfants se trouvaient à l’intérieur (ce sont les Allemands qui les avaient enfermés dans l’église) ? J’imagine que ces munitions et explosifs se trouvaient depuis longtemps dans cette église et il n’y avait aucune raison pour qu’ils explosent à ce moment-là. Les Allemands ignoraient leur existence et n’ont donc pas pu les faire exploser et je n’ose pas imaginer que les résistants les aient fait exploser tout en sachant qu’il y avait des femmes et des enfants à l’intérieur de l’église.

    Vincent Reynouard ne répond pas à cette question. Pour ma part, j’émets l’hypothèse suivante : le remue-ménage généré dans l’église par la présence extraordinaire de 500 femmes et enfants a "perturbé" les munitions et les explosifs qui ont alors explosé.

     

    • Il me semble bien que Vincent Reynouard dans son ouvrage, que je me suis procuré dès sa sortie, émet l’hypothèse que ce sont les résistants communistes qui auraient mis le feu aux explosifs pour couvrir leur fuite...


  • Bon, déjà pour moi tout crime est contre l’humanité.
    Après, Vincent Reynouard est incontestablement courageux mais il savait qu’il s’attaquait à du lourd et qu’il posait un menhir dans leur jardin.
    Moi, je connais quelqu’un qui s’en est pris un peu moins dans la gueule (mais on ne sait pas tout) mais n’avait rien fait d’autre que de vivre, de défendre son bien et de dénoncer, tout jeune, un crime de guerre contemporain.
    Connaissant l’histoire de ce type "cassé" par Brice de Nice et compagnie, je me pose des questions sur l’Histoire hormis bien sûr les crimes contre l’humanité faut pas exagérer.


  • Oradour : la contre enquête : http://www.youtube.com/watch?v=vMyK...

    Merci monsieur Reynouard.


  • Tres suspect cet acharnement sur quelqu’un qui cherche à demontrer sa these, si il divaguait ce ne serait pourtant pas difficile de le demontrer et de le ridiculiser à jamais..mais, mais, mais il semble bien que quelque chose derange et on aimerait bien savoir quoi ! Parce qu’on ne persecute pas un fou ; si on est parvrenu à demontrer un desequilibre mental chez Vincent Raynouard..cer qui n’est toujours pas le cas à ce stade. Tiens bon Vincent ! parce que les charognards sont à l’affut , Tu es un Heros ! Un vrai Resistant !

     

  • #432646
    le 11/06/2013 par francaisGaulliste
    Vincent Reynouard raconte huit années de persécutions

    Il a quand même glissé une enorme quenelle aux caniches de la justice...
    Mais bon, ca reste le pot de terre contre le pot de fer, et la période 39/45 est interdite à débat. Un comble !!!

    Concernant l’esclavage, les historiens ne sont pas d’accord entre eux, mais il n’y a eu aucuns procès et aucune agression. Mais sur la chouina, c’est tout de suite les procès, le blacklistage..
    Courage reynouard, et l’autre pour de christine fourel (j’avais l’impression d’entendre caroline fourest), j’espere qu’on lui en glissera de bien grosses avec la chouina


  • Quel courage cet homme... Quelle paire de c....... !! A sa place, je serais désespéré, mais lui il continue... Bravo


  • Vincent est de plus en plus éloquent et de plus en plus crédible. C’est un vrai plaisir de l’écouter, et son attitude est hautement admirable.


  • La femme est le miroir de l’homme comme le dit Rav Shalom Arush.
    http://www.juif.org/le-mag/53,la-fe...

    Donc si l’on veut connaître ce que cache les hommes d’une nation au fin fond de leur coeur, il suffit de se laisser enivrer par les femmes de leur pays.
    Quelle est donc la nature profonde du peuple allemand ?...
    Nietzsche et Goethe nous donnent des pistes. Le fantôme d’Hitler a hélas depuis voilé la vérité sur le peuple allemand.

    Que nous dit l’éternelle féminin allemand dans ce cas-là alors ?

    Marcel Prévost, qui ressemblait à Hitler au passage et qui est l’auteur du livre "Les demi-vierges", nous dit ceci :
    "La Française est renommée pour sa façon d’accomplir l’amour. Elle y met de la grâce, de l’élégance, de l’esprit, une passion tendre et vive mais aussi beaucoup de caprice. L’Anglaise est plus sentimentale, et, mariée, compagne idéale, fidèle, loyale. La Russe est plus fougueuse. La Hollandaise moins sensuelle, avec de la tête et de la bonté. L’Italienne est un volcan : flamme de passion, lave de jalousie. La Grecque a le goût des voluptés toujours nouvelles. La Suédoise ne se laisse jamais prendre par surprise. La Polonaise est langoureuse. L’Espagnole ardente et sceptique. L’Égyptienne luxurieuse et cruelle. L’Allemande rêveuse et faible."

    L’allemand est rêveur et faible donc, comme Nietzsche, comme Goethe...
    Hitler faisait la promotion du végétarisme.
    Hitler c’était le Méric de l’époque !
    La voilà la vérité !

    Les fascistes d’hier sont les antifas d’aujourd’hui comme le disait Churchill.
    CQFD.

    Contre le fascisme ou l’antifascisme, appelez-le comme vous voudrez, 2 mesures très simple à mettre en oeuvre :
    - Se coucher tôt et se lever tôt
    - La vitamine B12

    Se réconcilier avec le jour et la viande quoi !


Afficher les commentaires suivants