Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Voltaire, triste emblème de la république

« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire. » Chacun sait aujourd’hui que Voltaire n’a jamais écrit, ni prononcé et encore moins pensé cette fameuse phrase qu’Evelyn Beatrice Hall tenta de lui attribuer en 1906.

D’aucuns persistent à croire que Voltaire combattait les privilèges, défendait la tolérance, l’égalité et la liberté de pensée, bref était un parangon d’esprit républicain. Ils en oublient le Voltaire raciste, « il n’est permis qu’à un aveugle de douter que les blancs, les nègres, les albinos, les Hottentots, les Lapons, les Chinois, les Amériques ne soient des races entièrement différentes » ; antisémite, « vous ne trouverez en eux [les Juifs] qu’un peuple ignorant et barbare qui joint depuis longtemps la plus sordide avarice à la plus détestable superstition, et à la plus invincible haine pour tous les peuples qui les tolèrent et les enrichissent » ; homophobe, « comment s’est-il pu faire qu’un vice, destructeur du genre humain s’il était général ; qu’un attentat infâme contre la nature, soit pourtant si naturel ? » ; et hostile à l’égalité, « le système de l’égalité m’a toujours paru l’orgueil d’un fou ».

Toutefois, le dernier livre de Marion Sigaut, Voltaire, Une imposture au service des puissants, m’a convaincu que Voltaire est bel et bien le triste emblème de notre république, car on l’y découvre calomniateur, propagandiste, servile, profiteur et détestant le peuple. À la différence de nos actuels dirigeants républicains, Voltaire ne s’en cachait pas :

« J’entends par peuple la populace, qui n’a que ses bras pour vivre. Je doute que cet ordre de citoyens ait jamais le temps ni la capacité de s’instruire ; ils mourraient de faim avant de devenir philosophes. Il me paraît essentiel qu’il y ait des gueux ignorants. […] Quand la populace se mêle de raisonner, tout est perdu. »

Lire la suite de l’article sur bvoltaire.fr

Voir aussi, sur E&R :

L’ouvrage de référence sur la question, à découvrir chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1129011

    " Quand la populace se mêle de raisonner tout est perdu " (Voltaire) ; " Tout finira par la canaille " (Nietzsche) ; " C’est la canaille qui règne aujourd’hui " (Céline) . Vous préférez les écrivains démagogues ?


  • #1129015
    le 26/02/2015 par franceliberte
    Voltaire, triste emblème de la république

    Chaque époque a eu son BHL
    A la différence que Voltaire est vraiment un homme de lettre, l’autre un producteur de PQ..

     

    • #1129160

      Il peut bien avoir écrit les conneries qu’il a écrit, en France, on est pas seulement libre de faire ce qu’on veut avec son cul, mais aussi avec sa plume. Non, ce qui est grave, c’est qu’il soit systématiquement hissé en exemple par les républicons.


  • #1129021

    Un qui réfléchit sans fléchir.

    Bon taf de Marion Sigaut relayé par, on l’espère, ex-boulevardvoltaire.

    E&R numéro 1.


  • #1129023
    le 26/02/2015 par Aristarque
    Voltaire, triste emblème de la république

    Sur la ligne d’E&R combien sont-ils a avoir été embastillés un an , à avoir été bannis de Paris pendant 38 ans , et à avoir passé la plus grande partie de leur vie à fuir devant les gendarmes ? Voltaire est un monument de la littérature française, au même titre que JJ Rousseau d’ailleurs . Nos ancêtres le savaient bien qui plaçaient sur le manteau de leurs cheminées les bustes des deux grands hommes qu’ils estimaient également .

     

    • #1129307

      Je vous suggère respectueusement de revoir les conférences de Marion Sigaut à ce sujet : la Bastille, c’était la prison de luxe, à l’époque, pas comme le Petit Châtelet, et Voltaire y recevait tout le monde qu’il voulait !
      Sa première incarcération, c’est pour avoir prêté au Régent une liaison incestueuse (alors que lui-même a eu plus tard pour maîtresse sa propre nièce, faites ce que je dis pas ce que je fais !) et la seconde, suite à l’altercation qu’il a eu avec le Chevalier de Rohan !
      Excellente anecdote, quand on imagine que ce petit poète s’était permis de ridiculiser le Lieutenant Général des Armées ; s’il l’avait voulu, Rohan aurait tout aussi bien pu tuer Voltaire le soir même, sans avoir de comptes à rendre à personne ! Mais il ne l’a pas fait ! Il s’est contenté de lui faire donner 6 coups de bâton (désagréable, certes, mais pas mortel ou handicapant) et Voltaire, fou de rage de ne pas pouvoir porter plainte, voulait défier en duel le Chevalier de Rohan !
      Le pauvre fou ! Lui, le petit poète pusillanime, avec les deux-trois cours d’escrime qu’il a pris, vouloir défier un homme qui pratique le métier des armes ! C’est comme si je prenais deux cours de boxe et que je montais affronter ensuite Mohammed Ali sur le ring ! Il aurait pu y rester !
      C’est le propre père de Voltaire qui a demandé une lettre de cachet pour mettre son fils derrière les verrous, à l’abri de lui-même car il ne VOULAIT PAS se calmer !
      En ce sens, j’ai infiniment plus de respect pour la discipline et la maîtrise de soi du Chevalier de Rohan que pour Voltaire et son manque total de discipline !
      En plus, "monument de la littérature", comme vous y allez ! Il a écrit des milliers de page, mais la quantité ne remplace pas la qualité ! La preuve, on ne lit que deux ou trois livres de Voltaire (Zadig, Candide, et encore...) mais personne ne joue les tragédies de Voltaire, pourquoi ? parce que c’est chiant ! (désolé le mot est un peu fort, mais me paraît juste !)
      En comparaison, on lit plus de Rousseau que de Voltaire, et au niveau de la tragédie, personne n’égale Corneille ou Racine et à la Comédie, Molière forever the best ! (si je puis me permettre !)
      J’admets que Voltaire savait manier la langue française bien mieux que moi, il était très prolixe, savant, adroit, subtil, acide et tout ce que vous voulez, mais je dis qu’il a fait très mauvais usage de son don littéraire ! Pour moi, il l’a gâché !
      Après c’est mon opinion, je ne vous en voudrais pas d’être en désaccord avec moi !


  • #1129037
    le 26/02/2015 par Le Suisse Apolitique
    Voltaire, triste emblème de la république

    Après les attaques de Paris, certaines de mes connaissances sur Facebook se sont empressées de citer Voltaire, contents d’eux-mêmes... Je n’ai pu m’empêcher de réagir en leur envoyant quelques-unes de ses saillies les plus répugnantes, dont celle éloquente qui figure dans l’article partagé plus haut. Puis j’ai clôt mon compte !
    Je vais tout bientôt commander le bouquin de Madame Sigaut, après avoir reçu récemment une quinzaine de livres Kontre-Kulture, tous plus éclairants les uns que les autres !


  • #1129046

    C’est raciste de constater qu’il y a diferentes races. Voltaire avait raison sur un autre point : le peuple ne doit surtout pas reflechir !


  • #1129056

    Excellent article, tout y est dit !


  • #1129078

    Dans sa phrase sur les races il ne fait que constater des différences entre différents groupes d’humains, il ne parle pas de race supérieure.

     

    • #1129190
      le 26/02/2015 par Marion Sigaut
      Voltaire, triste emblème de la république

      - 



      Enfin je vois des hommes qui me paraissent supérieurs à ces nègres, comme ces nègres le sont aux singes, et comme les singes le sont aux huîtres et aux autres animaux de cette espèce.



      Voltaire, 1734, Traité de la métaphysique


  • #1129107

    Venant de Bvoltaire.fr c’est assez rigolo de lire ça, mais c’est tout a leur honneur.


  • #1129140

    On essaie d’identifier les gens à des personnages qui sont le contraire de ce qu’ils sont, ça me fait penser à l’astrologie où bon nombre de personnes disent que l’ascendant est plus important que le signe solaire alors qu’il représente l’apparence en surface et non la structure émotionnelle, le coeur comme le signe solaire, en bref tout est inversé mais on le sait, il faut passer de l’étape "j’analyse le réel en détricotant la réalité tronquée en construction" à l’action.


  • #1129141

    "Le pays de Voltaire" qui était l’expression enveloppant tout ce que la France à apporté à" la liberté ,à la culture aux lumières" risque de devenir un terme péjoratif maintenant que des historiens intègres( si !si ça existe) ,une historienne en l’occurrence Mme. Sigaut à démontrée que l’on peut remplacer, pour son humanisme et son honnêteté intellectuelle , Voltaire par Botul H Lévy !!


  • #1129162
    le 26/02/2015 par Borntogrowl
    Voltaire, triste emblème de la république

    Ils dénoncent Voltaire, certes, mais ils restent dans un politiquement correct qui dégouline. Oui, il existe plusieurs races (quand on parle de races, c’est aussi en termes culturels et non forcément de couleur de peau) avec leurs caractéristiques et c’est ce qui fait la richesse de l’humanité. Pourquoi crier au scandale ?... Et quand Voltaire décrit le peuple juif, ça décrit exactement leurs élites d’aujourd’hui. On est donc plus ou moins d’accord avec lui ici, je pense.
    Mais bon, au moins Voltaire admet qu’il est inutile au peuple. Effectivement, je préférerais mourir plutôt que d’être philosophe. Le concept est inutile au genre humain. Le bon sens populaire, la tradition et l’intelligence du cœur suffisent à vivre en harmonie. Le concept sert juste à enfumer les gens, surtout de nos jours. Au mieux, il permet de se faire des entorses intellectuelles au cerveau pour ceux qui aiment ça. Le concept est orgueil et effectivement ceux qui se mêlent de raisonner (du moins trop profondément, dans un sens non-pratique) mènent la civilisation à sa perte. Merci Voltaire...
    Les époques où les savants sont mis en avant sont des époques de déclin (je ne me souviens plus de qui est cette citation...). C’est encore plus vrai de nos jours.

     

    • #1129292

      Oui politiquement correct, mais également anachronisme donc falsification. On appose la pensée d’aujourd’hui (complètement déréglé, au passage) à une époque différente.


    • #1129297

      Les concepts servent aussi à améliorer les techniques dans tous les domaines artisanaux, ils ne sont pas juste l’apanage des manipulateurs d’opinions.


    • #1129389
      le 26/02/2015 par Borntogrowl
      Voltaire, triste emblème de la république

      @afromonk
      Je ne suis pas d’accord. Exemple, si tu prends un concept scientifique tel que la physique quantique, une des futures applications probables si tu écoutes les "spécialistes" serait la médecine quantique ou médecine énergétique. Ca fait dèjà PLUSIEURS SIECLES que la tradition chinoise utilise un tel outil dans sa médecine avec notamment l’acupuncture. Ils ont pas eu besoin de décerner des prix Nobel il me semble...


    • #1129397
      le 26/02/2015 par Borntogrowl
      Voltaire, triste emblème de la république

      @afromonk
      Pour finir, les techniques dans les domaines artisanaux se transmettent par un savoir-FAIRE et une expérience et non par une branlette cérébrale bourrée d’équations ou de philosophismes.


    • #1130832

      Bof si le bon sens populaire suffisait les gens ne seraient pas aussi grégaires et manipulables . Ce n’est pas parce que certains utilisent la médecine pour s’enrichir et intoxiquer les gens que l’on doit banir celle-ci , il en est de même pour le concet : Ce n’est pas parce que la plupart des gens n’aiment pas utiliser leurs facultés intellectuelles que personne ne doit tenter d’ essayer de transcender l’homme moyen sinon je ne vois pas ce que nous avons de plus que l’animal .


    • #1131261

      Les mathématiques sont conceptuelles et leur champ d’application ne se limite pas à de la branlette intellectuelle et à enfumer le peuple, elles ne soucient ni du bien di du mal. Prenez l’exemple de Nikolas Tesla, il avait lui même l’habitude de dire qu’il élaborait toutes ses inventions dans son esprit avant de les réaliser. La technique se transmet bien évidemment par un savoir-faire mais l’inventeur de la technique a toujours du conceptualiser son invention avant de la mettre au monde. Ce que je voulais dire c’est que la conceptualisation est un instrument naturel de la pensée chez l’homme. Le concept n’est pas quelque chose de fondamentalement bon ou mauvais. Ce qui dérange ce sont plus les idéologies que les concepts,car les idéologies s’appliquent au domaine politique alors que le concept ce n’est pas grand chose de plus qu’une fulgurance dans le cerveau d’un bricoleur., Lutter pour le savoir en honneur de la vie ce n’est pas la pire chose qu’on puisse faire sur cette terre, il est juste regrettable que beaucoup d’hommes ne soient intéressés que par l’âppat du gain.


    • #1131383

      Salut à vous l’ami , nous sommes bien d’accord sur l’essentiel seulement j’ai cru percevoir qu’il y avait comme un dénigrement de la philosophie en général en se basant sur des cas comme voltaire qui n’est en rien représentatif de ce domaine car la philosophie peut au contraire illuminer les personnes qui s’ y interressent et leur donner beaucoup de discernement , au plaisir de vous relire.


  • #1129246

    Article de "Boulevard Voltaire" quelle ironie !


  • #1129272
    le 26/02/2015 par Jonathan soupa-poulle
    Voltaire, triste emblème de la république

    Voltaire serait le zemour de son époque !

     

  • #1129285

    En fait il aurait dit : « Ne me pissez pas sur les pieds en faisant croire que c’est de la pluie ! » Mais ça passait moins bien.


  • #1129347

    Il a bien choisi son pseudo le coquin : VOL ...... TAIRE.
    VOLeur et prompt à faire TAIRE toute critique. Les 100 dents arrachées une à une jusqu’à la fin de 1792 mèneront au 21è jour de l’an de sang dans la lumière glacée de l’esprit de Janvier où la tête de Charlouis sera arrachée comme la dent sans sève qui ne coulera plus jamais dans le sang de la France.


  • #1129427

    Leur site Bvoltaire devrait changer de nom afin que ce prétentieux soit mis aux oubliettes de l’Histoire ! Nous avons suffisamment entendu parlé de lui pour des mensonges, lesquels perdurent !

     

  • Afficher les commentaires suivants