Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Washington et Moscou conviennent d’un nouveau processus de paix en Syrie

Suite au voyage du secrétaire d’État John Kerry auprès de son homologue russe, Sergeï Lavrov, à Sotchi le 12 mai 2015, au voyage de l’envoyé spécial états-unien pour la Syrie, Daniel Rubinstein, le 18 mai à Moscou, et à la conférence téléphonique du 21 mai, les États-Unis et la Russie se sont mis d’accord sur un processus de pacification en Syrie.

Cet accord intervient sur proposition de Washington alors que celui-ci marquait depuis plusieurs mois un très net rafraichissement de ses relations diplomatiques avec Moscou.

Il a été admis que Washington et Moscou poursuivraient leur coopération pour l’éradication des armes chimiques en Syrie (sachant que seuls Israël et l’Égypte en possèdent encore dans la région).

Il semble avoir été convenu que le président Bachar el-Assad terminerait son septennat, mais que les négociations porteraient sur la composition de son gouvernement.

L’opposition syrienne est actuellement représentée par la Coalition nationale (pro-qatarie) dans les instances internationales. Cependant, la Coalition a boycotté les dernières consultations de paix organisées par la Russie. Les autres partis politiques avancent en désordre.

Il a été convenu que deux nouvelles instances seraient créées pour rassembler l’ensemble de l’opposition :
- l’Opposition syrienne nationale (indépendante) sera créée les 8 et 9 juin au Caire (Égypte) ;
- une autre coordination sera formée sous les auspices de l’Arabie saoudite, en juin ou juillet à Riyad.

Les trois groupes et le gouvernement syrien seront invités à une conférence de paix cet été au Kazakhstan (un État musulman allié de la Russie).

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Un beau jeu de dupe, si cela se réalise. Chacun ayant vendu ses armes à l’autre, et chacun récoltant la vie politique à venir... Et le peuple Syrien, s’il revote à 80% Bachar ?

     

  • « des armes chimiques en Syrie (sachant que seuls Israël et l’Égypte en possèdent encore dans la région) »

    « L’opposition syrienne est actuellement représentée par la Coalition nationale (pro-qatarie) »

    On en apprend des choses !

    Merci E&R pour cet article qui en dit long sur les problème que rencontre Assad et qui m’éclairci, un peu, l’imbroglio de ce chaos orchestré !


  • "Il a été admis que Washington et Moscou poursuivraient leur coopération pour l’éradication des armes chimiques en Syrie (sachant que seuls Israël et l’Égypte en possèdent encore dans la région).

    Il semble avoir été convenu que le président Bachar el-Assad terminerait son septennat, mais que les négociations porteraient sur la composition de son gouvernement."

    - l’armée Syrienne n’a jamais utilisé des armes chimiques donc je vois même pas pourquoi cette proposition est retenue .
    - Qui sont-ils pour dire quelles membres sera dans le futur gouvernement ?
    - J’en suis sûr qu’ils continueront à alimenter en armements les terroristes, de ce fait ils gagneront du terrain .

    Victoire diplomatique Américaine !


  • C’est mal barré. On dirait que les Russes ont les mains liées sur ce sujet.
    Il y a longtemps que la Syrie ou l’Irak aurait pu explicitement et officiellement demander un soutien militaire mais ni d’un côté ni de l’autre quelque chose bouge. Ils espèrent que les Bourricains vont se lasser ?


  • Insupportable ingérence dans la vie des pays musulmans


  • Evidemment le cochonnet de l’Elysée est complètement hors-jeu, les choses sérieuses se traitent sans lui .


  • Faut voire si le gouvernement russe sauve les économies de l’État ukrainien en échange. ?

     

  • Tout cela est parfaitement dégueulasse. Ils organisent le chaos, ils foutent réellement la merde avec l’aide de djihadistes sponsorisés (par la France en particulier, allez demander au fumier de Fabius si ce n’est pas vrai, lui qui n’a que l’Iran en ligne de mire) : résultat plus de 200,000 morts et maintenant ils s’arrangent pour nettoyer le sang des civils.

    Nous vivions dans un monde terrible sans foi ni loi.


  • Les armes chimiques, ont toujours été l’excuse des Yankees, pour tenter de négocier tout et n’importe quoi dans ces régions ! Nation paranoïaque et guerrière avant tout, l’empire ne sait en fait plus quoi faire pour retrouver un peu de crédit, face à sa défaite médiatique totale, dans sa tentative de déstabilisations de la Russie. De plus sa perte évidente d’influence en zone Eurasie, indique déjà sa mise à l’écart des décisions géostratégiques importantes dans la région. La crédibilité de l’empire est en réalité mise à mal partout dans le monde ! La crainte omniprésente de perdre tout partenaire, et toute influence à l’échelle mondiale, lui fait donc faire un virage à 180° sur ses intentions délirantes d’hégémonie par la force. L’empire tente même aujourd’hui d’éteindre les feux allumés la veille en Ukraine. Elle espère encore, comme après un simple coup de baguette magique, retrouver un semblant de crédit face à ces pires ennemies déclaré au Moyen-Orient. Il devient évident que tous ces efforts de l’empire soient peine perdue, en raison du mal déjà accompli sur les populations, dont la barbarie mettra probablement des décennies avant de s’effacer des mémoires. L’empire est maintenant visiblement aux abois de reconnaissance et de crédibilité, donc plus dangereux que jamais !

     

  • sans jeu de mots avec les US , ce ne peut être qu’un processus de paix foireux .