Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Xavier Moreau – Poutine vers un quatrième mandat

L’analyste politico-stratégique Xavier Moreau présente les enjeux du scrutin présidentiel russe qui se déroulera le 18 mars 2018.

 

 

Retrouvez Xavier Moreau chez Kontre Kulture :

Lire également :

Xavier Moreau, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1919343

    Bon je me lance : un pronostic hautement spéculatif ....

    Pavel Nikolaïevitch fait un bon score, Poutine le bombarde conséquement en premier ministre pour 6 ans... le temps de le former aux arcanes du pouvoir pour prétendre légitimement à sa succession....

     

    • #1919645

      @Boule&Bill Mais qu’est-ce que vous avez tous à vouloir qu’il prenne un successeur ? il a même pas démarré son quatrième mandat que vous l’imaginez déjà prendre sa retraite, il a des choses plus importantes à mettre en œuvre que de former un hypothétique successeur.


    • #1919701
      le 14/03/2018 par chardon jaune
      Xavier Moreau – Poutine vers un quatrième mandat

      Xavier MOREAU:apprenez bien de POUTINE,et devenez un jour le président de la FRANCE


    • #1919919

      @chardon jaune Non merci, je n’ai pas envie que ma famille soit russifiée.


    • #1920138

      En fait Xavier Moreau, très étonnament, oublie de préciser (entre autre) que Poutine se présente en candidat libre et non pas en candidat de Russie Unie....

      ça veut dire qu’il pourra nommer qui il veut dans son gouvernement et non pas forcément un rond de cuir de Russie Unie...faut le savoir.

      Maintenant, à voir comment cela va impacter la formation du gouvernement.


  • #1919704

    Poutine est évidemment à la fois la force et la faiblesse de la Russie car lorsqu’il ne sera plus là le pays risque de ne pas s’en remettre.

    Ca fait déjà 20 ans qu’il cherche un remplaçant mais il n’a toujours pas trouvé !

     

    • #1920153

      Oui peut être, mais rappelez vous, jusqu’à un certain 1er mars on disait la Russie ça fait 15 ans qu elle essaie de creer des armes "invincibles" et hypersoniques, mais on a toujours rien vu....
      Et puis un certain 1er mars et un certain discours d’un certain V Poutine à modifier - pour très longtemps - la façon de faire la guerre ; et vous pensez franchement que le sieur Poutine n’etait pas informé, ne savait pas que la Russie avait trouvé ou était en train de trouver ???
      Poutine est bien évidement, trés discretement, en train de former un successeur et un certain jour il fera un discours et le présentera à la Russie et au monde, mais à la date que lui, Poutine, aura choisi...


  • #1921440

    Ce discours qui défend Poutine,à l’emporte-pièce,disons le clairement est absurde. En revanche,celui de Pierre Hilard,disponible sur E&R ( l’heure la plus sombre ) est très clair,notamment sur Poutine et son positionnement par rapport au projet de l’oligarchie.
    Ceci dit,un certain nombres d’éléments importants sont à mettre au cœur du débat sur la Russie :
    1)Sur le choix du système politique : je ne vois pas ce qu’on peut opposer au"libéralisme"en dehors du projet socialiste,sans mettre la Russie-ou tout autre pays-dans la gueule du loup de l’empire états-unien. Être dépendant d’un système qui n’a de raison d’exister que la prédation des citoyens et des États,je ne vois vraiment pas comment un président,qui ambitionne de construire une patrie libre de tout chantage,pourrait y parvenir sous le joug des"règles »édictées par les temples du libéralisme,et qui obéissent tous à l’oligarchie. Rappelons en les plus redoutables : OMC,FMI,BM,Wall Street dollar,système bancaire prédateur",démocratie de façade et élections stériles manipulées par une finance vampirisée,"droits de l’homme",féminisme,consommation effrénée,dépravation,destruction des valeurs les plus sacrées,telles la famille,la solidarité nationale,le respect des peuples,etc...Il faut une bonne dose de naïveté pour croire qu’on peut voler de ses propres ailes dans un ciel sur lequel sont pointées toutes ces armes de destruction massive. Ou alors,il faut être carrément de mauvaise foi...
    2)Sur le plan comparatif des systèmes socialiste et"libéral" : il faudrait,pour pouvoir cerner dans toutes ses dimensions cette comparaison,une encyclopédie. Toutefois,évoquons quelques aspects qui méritent d’être notés :
    a)l’aspect historique : Churchill,qui n’est pas un fervent défenseur du communisme,ni de l’URSS,a dit de Staline,en réponse aux avalanches des critiques qui s’abattaient sur ce dirigeant soviétique : je sais qu’il a hérité d’un pays à la charrue tirée aux bœufs,il l’a laissé avec l’arme atomique et un sérieux programme de conquête spatiale. ( À suivre )


  • #1921442

    ( Suite et fin ) b)l’aspect économique :certes,au temps de l’URSS,et bien que le pays soit dévasté par l’effroyable guerre imposée par les nazis et les misères noires héritées du régime tsariste,certes,dis-je,les citoyens soviétiques ne baignaient dans une opulence féerique,mais à l’opposé-et après la destruction de l’URSS par le traître Gorbatchev-les citoyens ont été réduits à une misère tiers-mondiste calculée par les traîtres pour discréditer le socialisme.
    Il faut souligner,avec force,que quels que soient les reproches qu’on peut faire aux dirigeants de l’URSS,et cela les médias mainstream le passent sous silence,ils n’ont jamais ouvert de comptes secrets bancaires à l’étranger pour y planquer les deniers publics détournés.
    c)Sur le plan politique : après la tragique dévastation du pays,suite à l’effondrement programmé de l’URSS par les traitres,ces derniers devraient répondre de leurs effroyables crimes devant des tribunaux spéciaux. Il n’en était rien. Pire,ils vivent sans la moindre inquiétude. Et cette scandaleuse amnésie corrobore la thèse évoquée par Mr Hilard au sujet de l’alignement des dirigeants russes sur les finalités du projet oligarchique de domination du monde.
    3)Sur les perspectives d’avenir : il est tout de même inaccessible à tout entendement sain,cette grave négligence concernant le verrouillage de la succession de Poutine. Verrouillage,sans lequel la répétition de la tragique trahison gorbatchovienne reste très probable...Et cette fois-ci,avec la dislocation du pays à la clé. D’ailleurs Brzezinski ne s’en cachait pas. Il évoquait le scénario de la partition de la Russie en trois républiques : une européenne,la Sibérie et une république asiatique !!!...
    Pour terminer,il est utile de méditer l’interview d’Alexandre Zinoviev et dont voici le lien :
    https://www.legrandsoir.info/dernie...

    ( Fin )