Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Zemmour-Mélenchon, ou le petit débat entre amis

C’est Crif-Crif bourricot !

 

 

Dans une politique de transparence éditoriale totale, nous allons vous révéler une chose pas très journalistique : nous n’avons pas eu la force de regarder en entier le débat organisé par BFM TV entre le candidat islamo-gauchiste Jean-Luc Mélenchon et le (pas encore) candidat national-sioniste Éric Zemmour. Non pas que la volonté nous manquait, mais on pourrait écrire à la virgule près les deux programmes de ces politiques, leurs éléments de langage, leurs articulations, leurs formules.

 

Les deux positionnements sont clairs, connus, on n’y reviendra pas. En revanche, le grand public a eu l’impression, parce qu’il est peu ou mal informé, justement par les médias mainstream, qu’il s’agissait d’un vrai débat droite/gauche à l’ancienne, une vraie confrontation entre deux blocs idéologiques irréconciliables. En théorie, oui. En pratique, non.

Le débat n’était pas truqué, pour les nombreux extraits qu’on a visionnés, mais il a manqué quelque chose d’essentiel, dans une période historique inédite de tyrannie sanitaire. Laissons les réseaux sociaux parler, eux qui sont devenus très pointus... On peut dire aujourd’hui que Twitter est devenu, malgré la censure massive, une intelligence collective. De plus, ça nous évitera de lâcher toujours les mêmes analyses, que vous connaissez, et qui visiblement diffusent dans le grand public. C’est une victoire pour E&R, et on ne se paye pas de mots. Champagne !

On va commencer par l’analyse au degré zéro du journalisme, et Olivier Truchot est parfait pour le rôle : lui, il croit encore aux vieilles balivernes droite/gauche, il n’est pas woke de ce point de vue.

 

 

Certes, il y a une part d’autosatisfaction corporate dans ce tweet, mais on sent bien que l’adjudant Truchot n’a jamais ouvert un livre Kontre Kulture, qui le ferait entrer dans la complexité. La complexité, elle n’est plus dans les médias audiovisuels et la presse officiels, elle est sur le Net, chez des inconnus qui se mettent à penser, à douter, à émettre des hypothèses, malgré l’interdit bien compris du complotisme. On s’éloigne de la simplicité, ce foin pour les vaches.

 

 

La complexité a elle-même sa propre échelle, qu’on ne peut grimper qu’échelon par échelon, comme le programme de surveillance américain du même nom. On lit un livre, on s’ouvre l’esprit, on abandonne les oppositions factices, et on entre dans un nouveau monde, régi par d’autres lois, beaucoup plus explicatives, beaucoup moins manichéennes.

 

 

 

 

Eh oui, un débat politique droite/gauche sous contrôle sioniste dans une période de dictature politico-sanitaire où pas un instant n’est évoqué le problème gravissime de la disparition programmée des libertés individuelles, ça laisse pantois. La crise sanitaire a bien été provoquée, et entretenue à dessein :

 

 

 

 

Cette hypnose collective, ce contrôle social qui aurait stupéfait Staline n’a pas choqué nos deux débatteurs, qui ont confronté leurs points de vue sur l’identité nationale, l’islam, la France, les banlieues, ces thèmes éculés qui servent la maison-mère, le pouvoir sioniste, auxquels nos deux candidats sont rattachés, mais avec un emballage différent.

Un petit débat entre amis qui a été parfaitement lancé par une paparazzade de Paris Match, avec une certaine Mimi à la manœuvre :

 

 

 

 

La liste de Soral

L’hebdomadaire people a diffusé en couverture l’idylle entre Zemmour et sa directrice de campagne, la jeune et ex-soralisée Sarah Knafo, qui aime bien fréquenter les oppositions idéologiques. La couv, comme on dit dans le métier, a été critiquée par les adeptes de la vieille presse qui n’existe virtuellement plus, vu qu’elle est en faillite, d’où son rachat pour des bouchées de pain par les milliardaires qui s’offrent de l’influence à peu de frais. Une couv qui a immédiatement inspiré les déconneurs du Net :

 

 

Et comme au même moment avait lieu sur France 2 le débat des insipidités entre l’insipide Pécresse et l’insipide Bertrand, ce qui a fait hurler le service public, condamné à la ringardise et au flop, le détournement a fait des petits :

 

 

Tout ceci sent donc la vaste blague pour intoxiqués, une ingénierie sociale qui place Zemmour en orbite pour 2022, qu’il se présente ou pas : car l’essentiel, c’est de peser en termes d’intentions de vote, et de transformer l’influence acquise (grâce aux médias) en postes ministériels ou en décisions politiques. Par exemple, si Macron est réélu grâce à la fission zemmourienne du RN – c’est un peu l’objectif de la manœuvre –, il devra appliquer une politique de répression nationale-sioniste. On sent déjà l’odeur des lacrymos en banlieue, à l’image de 2005, quand Sarkozy avait allumé la mèche pour son élection. Pas besoin d’un Zemmour président, d’ailleurs, il n’est même pas sûr que le bonapartiste le désire profondément.

Non, le vrai débat idéologique, celui que tout le monde attend mais que les ingés sociaux évitent comme la peste, la vraie – pas la peste pour les cons baptisée covid –, c’est celui-ci :

 

 

Là, on vous le promet, on regarde le truc en entier parce que ça risque d’être historique, avec quelques molaires qui restent sur le carreau !

 

Les « moments forts » du débat selon BFM TV

 

 

Bonus rigolo : Naulleau craque devant la couv de Paris Match

 

Le commissaire Nulleau devrait faire attention à ses nerfs, il n’est pas loin de l’AVC ! Sûrement un effet du vaccin...

 

Prévu, comme toujours, sur E&R :

 






Alerter

95 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2814875
    Le 24 septembre à 20:25 par Olivier
    Zemmour-Mélenchon, ou le petit débat entre amis

    Débat stérile car les deux critiquent l’UE mais ne veulent pas en sortir...

     

    Répondre à ce message

  • #2814890
    Le 24 septembre à 21:03 par anonyme
    Zemmour-Mélenchon, ou le petit débat entre amis

    Et si je ne souhaite pas voir mon pays "créolisé" ?
    C’est un souhait que je n’ai pas formulé, laisse moi tranquille Merluche.
    C’est tout ce qu’il a pour nous ?
    C’est ça son projet pour la France ?
    On a bien compris ce qu’il veut nous imposer, mais si on n’est pas d’accord, on peut le dire ou c’est interdit ?
    A-t’on le droit de ne pas avoir envie de ça ?
    A-t’on encore le droit d’exprimer un désaccord ?
    S’il aime tant le couscous et s’il souhaite à ce point se créoliser, qu’il aille vivre au magreb ou dans les îles... ou dans un HLM d’une cité que les français ont fuient.
    Ne ne me sens déjà plus chez moi dans mon propre pays, Merluche. Tu crois que les autres pays en feront autant ? Si on migre par paquets de 400 000 chaque année au Pakistan, ils vont nous payer l’hôtel, l’école gratuite avec les fournitures, la caf, les allocs familiales et tout et tout avec leurs impôts ?
    Et construire des églises, décréter les endives au jambon plat préféré et se "gauliser" ? Ou continuer à défendre leur culture et à la disséminer avec une guerre des berceaux et l’appuie de l’I.S.E.S.C.O. pour éviter à tout prix qhe leur ressortissants ne soient "contaminés" (cf docs internes) par la culture occidentale ?

     

    Répondre à ce message

  • #2814904
    Le 24 septembre à 22:08 par Antoine
    Zemmour-Mélenchon, ou le petit débat entre amis

    En même temps Zemmour ne tient pas ce discours juste pour récupérer les voix d’une partie de la droite, à voir les prises de positions récentes d’Elysabeth Levy on peut imaginer que le pouvoir profond tende une perche aux français pour combattre l’islam politique qui doit être d’une certaine manière gênant. Je comprends dans cette perspective que certains puissent trouver ça profitable.

     

    Répondre à ce message

    • #2814925
      Le 25 septembre à 02:12 par tenhokuto95
      Zemmour-Mélenchon, ou le petit débat entre amis

      antoine

      L islam politique ? En France ? Il est totalement a pat ventre . De quoi vous parlez ?

      D’apres vous pourquoi nos élites continuent a faire venir par bateaux entiers des musulmans si ces derniers représentaient une réel menace pour eux ?

      Il s’agit juste de diversion pour ne pas aborder la dictature juive sur la France . Celle ci BIEN REEL !!!

      D ailleurs Elisabeh Levy ca fait 15 ans qu elle parle QUE de ca , mais des qu elle a eu l occasion (aux derniers présidentiels) d’essayer de changer la donne , elle appel a votez qui ? QUI ?

      Reponse : TOUT SAUF MARINE LE PEN !!!

       
    • #2814988
      Le 25 septembre à 07:56 par Nadia
      Zemmour-Mélenchon, ou le petit débat entre amis

      Tehenkuto95,
      tout comme Gogolnadel ! Lui aussi a refusé d appeller à voter FN en 2017.

       
  • #2814937
    Le 25 septembre à 04:49 par Nicolas
    Zemmour-Mélenchon, ou le petit débat entre amis

    Tic et Tac se chamaillant gentiment, se piquent et se claquent pour le spectacle, bric à brac pour la clique tête à claque : clic et clac c’est dans la boîte. Deux faces pour une même pièce (de théâtre), deux faces d’une même pièce (de monnaie), reste la tranche...Deux visions ? Et non trois ! Mais la troisième (on) n’en veut pas, car c’est celle qui fera que l’on gagnera.

     

    Répondre à ce message

  • #2814970
    Le 25 septembre à 07:15 par Rem
    Zemmour-Mélenchon, ou le petit débat entre amis

    Je sais pas si zemmourest la pour plomber le fn, mais franchement macron n’a pas besoin de ça !

    Qui aurait envie de voter pour cette dinde de marine et pour ce paillasson qu’est devenu le rn..

    Trahison /soumission/mensonges/..... Super valeurs comme les autres..

     

    Répondre à ce message

  • #2815004
    Le 25 septembre à 08:12 par Alençon
    Zemmour-Mélenchon, ou le petit débat entre amis

    Jean-Luc n’ avait pas l’ air de prendre ce débat et cet adversaire très au sérieux.. il a fait le clown un paquet de fois, avec des grimaces et des "pfff ! wooarh ! bof ! beuleleuu !", bref il a fait le pitre ; ce qui ne serait pas arrivé face à un politicien professionnel. Zem était mal à l’ aise, du début à la fin, sans que l’ on sache pourquoi.
    chacun à présenté sa république radicale, qui délimite bien la situation médiane dans laquelle le pays est figé depuis 40ans.

     

    Répondre à ce message

  • #2815057
    Le 25 septembre à 09:42 par L’Elephant
    Zemmour-Mélenchon, ou le petit débat entre amis

    Débat Melenchon-Zemmour ( Zemmour-Melenchon) " match nul " dans tous les sens du terme (? !)
    Back in the eighties ( resumé du débat ) :
    .
    _ " Approchez, approchez, on va danser le big bisou
    Big bisou en anglais ça veut dire gros baiser
    Quand je vous le dirai
    Donnez-vous un baiser moelleux
    A l’endroit que je vous indiquerai
    [...] ad libitum ... "

     

    Répondre à ce message

  • #2815155
    Le 25 septembre à 13:10 par julot
    Zemmour-Mélenchon, ou le petit débat entre amis

    Au delà d’un débat plutôt plus intéressant que les discussions de comptoirs menés par les chroniqueurs télés habituels, les analyses discordantes de nos deux protagonistes ne dépasse jamais le plafond de verre qui permettrait à une portion non négligeable de français de comprendre ou en tout cas de prendre conscience des causes profondes qui dominent la politique elle même.
    Ce qu’il reste comme impression d’un tel débat, un pugilat de candidat pratiquant les vielles recettes électoralistes déjà maintes fois éculées à la différence que s’est glissé la bataille des chiffres (à qui on peut faire dire à peu près ce que l’on veut) couplé à une vérification permanente appelée fact-checking, véritable curseur de légitimation du discours qui ne s’appuie plus que sur une analyse comptable.
    La problématique culturelle balayé d’un revers de main par la formule de "créolisation" de Mélenchon est typique d’un frère la truelle allergique qu’ils sont à la moindre pensée conservatrice, un biais intellectuel dont il n’arrive pas à sortir servant sur un plateau d’argent la contre argumentation néo-conservatrice anti Islam sur fond de guerre du terrorisme et de guerre civile si cher à Zemmour.
    J’invite les commentateurs à lire la définition et l’origine du terme Créole ainsi que du terme Pidgin pour bien comprendre le terme "Créolisation" utilisé par Mélenchon.
    Tous les sujets qui ont été abordés se résume à la toute fin par les deux protagonistes eux mêmes, la véritable opposition se situe au niveau méta politique entre une philosophie des lumières universel incarné par Mélenchon et l’Étatisme teinté de tribalisme du marrane assimilé incarné par Zemmour.
    Une dualité dans laquelle se calfeutre la vérité, cette petite flamme intérieur de la conscience de l’illusion que représente l’inertie entretenue par des élites auto-proclamés corrompues à différents niveaux.
    L’opposition bis-partite Gauche Droite de la politique Française étant une manipulation sociologique initiatique à l’instar du parcours de l’initié sur le sol en damier lors de son entrée en loge comme symbole de la dualité inscrite dans l’homme à la recherche d’un équilibre unificateur.

     

    Répondre à ce message

  • #2815319
    Le 25 septembre à 19:21 par JFK
    Zemmour-Mélenchon, ou le petit débat entre amis
  • #2817557
    Le 29 septembre à 13:00 par SR.F
    Zemmour-Mélenchon, ou le petit débat entre amis

    Au dernier sondage Zemmour est à 14% des attention de vote
    Mais en fait il est à 20%
    Macron est à 26% Z est 20% Mélenchon est à 13% et MLP est à 16% NDH est 2% Poisson est à 1 et Bertrand est à 14%
    Z pourra bénéficié de report de voix conséquent
    20 + 16 + 2+ 1 + 8 = 47% ,il a déjà 47% venu de la droite
    Ensuite il y a ceux qui ont voté à Gauche qui s’abstiendront massivement
    Il est possible que Z deviendra le neuvième président de la cinquième république
    Ce n’est sur ,en effet si les musulmans ne vote pas massivement contre Z au deuxième tour
    De ce fait majeur Z ne sera jamais élu

    Non au plan Z ,non au plan Z

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents