Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Affaire Jimmy Savile : un rapport révèle que la BBC savait

Mais prend soin de disculper la haute hiérarchie

La culture de la peur et de la déférence envers les célébrités à la BBC a favorisé les agissements pédophiles de son ancienne vedette Jimmy Savile, mort en 2011, selon une enquête interne publiée jeudi, qui absout toutefois la direction d’une responsabilité directe.

« Ma conclusion est que certains responsables juniors et de rang intermédiaire étaient au courant de la conduite sexuelle inappropriée de Savile dans le cadre de son travail pour la BBC » pendant des dizaines d’années, écrit Janet Smith, l’auteur de ce rapport de près de 800 pages.

« Cependant, je n’ai trouvé aucune preuve que la BBC, en tant que personne morale, était au courant » des agissements de l’animateur, qui a agressé 72 personnes dans le cadre de son travail à la BBC, a ajouté cette ancienne magistrate de la Cour d’appel, à qui cette enquête fut confiée en octobre 2012.

En cause : une culture de la peur et de la déférence envers les célébrités du groupe audiovisuel qui persiste encore aujourd’hui, une réticence du personnel à se plaindre ou à parler de leurs préoccupations par crainte de perdre leur travail ou encore le fait que les responsables les plus hauts placés n’encourageaient pas le dialogue.

Janet Smith prend ainsi l’exemple du révérend Colin Semper, responsable des contenus religieux de la BBC pendant de longues années, qui a eu des soupçons sur la conduite de Savile envers les jeunes filles sans aller jusqu’à les exprimer.

« Il y avait une culture hiérarchique au sein de la BBC qui favorisait l’idée que ce n’était pas à lui de soulever le problème de la conduite de Savile, mais que c’était de la responsabilité de quelqu’un de plus haut placé. Après tout, tout le monde semblait connaître les rumeurs », rapporte l’ancienne magistrate.

Le directeur général de la BBC, Lord Hall, a accueilli le rapport en exprimant ses regrets.

« Ce terrible épisode nous apprend que la célébrité est un pouvoir (...). Et comme tout pouvoir, il doit être mis face à ses responsabilités, il doit être remis en cause et il doit être surveillé, ce qui n’a pas été le cas », a-t-il dit, en présentant ses excuses aux victimes.

Lire la suite de l’article sur lapresse.ca

Impunité professionnelle ou réseau hyperpuissant, à voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • y apas que la BBC
    en France , malgré les affirmations du ministre luc Ferry sur un plateau de grande écoute , les médias n’ont jamais enquêté ni donné suite à cette affaire -
    si Martine Aubry pouvait donner un 2ème coup de pied dans la fourmillière , ce serait tout à son honneur et on pourrait envoyer en prison quelques uns !!!!!!!!!!!!

     

    • #1406095

      il y en aurait des affaires à découvrir , si le FN passait au pouvoir -
      c’est pour cela que ce système leur mène un combat déloyal à jean-marie ainsi qu’à Marine , en oubliant que Florian et Marion pourrait nettoyer toute cette racaille qui sévit jusqu’en haut de l’Europe .....
      alors que des socialos ( ancien repris de Justice ) continuent d’exercer sans le moindre problème ( le Guen , Cambadélis , Désir , julien Dray etc... ) -


  • C’est l’esprit de corps.....il est partout. Dans ce cas de merdias, il y avait bcp à perdre. La célébrité est un pouvoir, euh, il est connu parce qu’il est bien connu, tout le pouvoir du qu’en dira t’on du spectateur en relation à l’expert, comme dans l’expérience de Milgram, 63 % s’y conforme . /


  • Ouais c’est vrai on savait pour Jimmy, mais on a rien dit sinon il eût fallu balancer Brian, Paul, Matt, Aron, Edward, James, Daniel, Alex, Alan, Alfred...etc

    Et pour Brent, encore eût-il fallu qu’on le susse...


  • #1405782

    Sinon on a l’EN ... C’est pas mal non plus ! ( couverture assurée par la hiérarchie , les politiques , les médias , ...) depuis ... Tellement longtemps !


  • Et comme d’habitude des propos affligeants, excuses, regrets à tire larigot avec des « on doit être face à ses responsabilités », des « on doit être remis en cause, surveillés » etc... etc...pleurniche gratuite habituelle qui ne mange pas de pain, à part la démission du directeur général de la BBC George Entwistle fin 2012, lequel aura certainement retrouvé une bonne affectation.

    « Sa popularité et son engagement caritatif lui avaient valu d’être anobli par la reine ». Tiens, tiens !!!!!

    N’était-elle pas tenu informée de toutes ses frasques avant d’attribuer un titre de noblesse ? Pas même une enquête de moralité alors qu’il y en a dans toutes les écoles d’entrée de la Police ?.

    Faut-il croire alors qu’elle fermait les yeux car « qui ne dit mot, consent ». En ce cas, sa propre réputation est mise en cause ???

    Noblesse décadente ou décadence de la noblesse ?


  • Quand Pierre Hillard parlait d’un désinfectant à usage spirituel…