Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Conflit avec les Philippines : La Haye tranche contre la Chine

La cour d’arbitrage de La Haye ou de Washington ?

La Cour permanente d’arbitrage de La Haye a estimé que la Chine n’avait pas de « droits historiques » sur la majorité des eaux stratégiques de la mer de Chine méridionale, donnant raison à Manille.

« Le tribunal juge qu’il n’y a aucun fondement juridique pour que la Chine revendique des droits historiques sur des ressources dans [ces] zones maritimes », a indiqué la CPA dans un communiqué.

 

 

La Haye a également conclu que Pékin avait violé les droits souverains des Philippines en les empêchant d’y exploiter le pétrole et d’y pêcher.

Réagissant à l’annonce de la décision de la Haye, le Premier ministre philippin a salué le travail de la cour et appelé à la retenue.

Un des sujets principaux sur lesquels la cour s’est penchée concernait les îles Paracels. Cet archipel n’occupe que cinq kilomètres carrées mais constitue un enjeu politique d’importance pour les États qui l’entourent car, historiquement, aucun pays ne l’avait jamais possédé. Le sol de l’archipel est trop montagneux ce qui fait qu’il est presque impossible d’y construire ne serait-ce qu’un aéroport. Mais les gouvernements de la Malaisie, de Taïwan, du Vietnam, des Philippines et de la Chine se disputent depuis ces dernières 20 années ces eaux stratégiques, riches en gisements énergétiques.

 

 

Dès début du juillet, Pékin était persuadé que la victoire reviendrait à Manille, tous les pays ayant un lien avec ce conflit, États-Unis inclus, sont du côté des Philippines, cherchant à contrer l’influence croissante de Pékin dans la région.

« Nous sommes prêts à une confrontation militaire, notamment avec les États-Unis, en mer de Chine méridionale », a fait savoir Pékin le 5 juillet.

Le 12 juillet, la Chine a réitéré sa position. « La Chine a indiqué de multiples fois que la Cour d’arbitrage de la Haye, instance appuyée par l’ONU, avait été saisie unilatéralement par le (précédent) gouvernement philippin et n’avait aucune juridiction en la matière », a annoncé l’agence officielle chinoise.

Il se passe des choses très atlantistes à La Haye, voir sur E&R :

S’habiller pour l’été avec Kontre Kulture :

L’Europe sous domination américaine, à lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1508594

    Au large des Philippines,la mer appartient bien aux philippins,il n’y a qu’à regarder une carte pour s’apercevoir que la Chine n’a rien à y faire,ainsi que sur toute la mer méridionale d’ailleurs,les chinois poussent le bouchon un peu loin !

     

    • stupide, de ce cas, pourquoi Hawai appartient aux usa, la guadeloupe à la France et Jersey à l’Angleterre.
      c’est le droit du plus fort. Et la Chine fait pareil, point barre.
      Tu peux le regretter mais alors, redistribue toutes les cartes foireuses avant d’attaquer la Chine, et tu as du boulot.
      (pendant la guerre des Malouines personne n’a pipé autant qu’il m’en souvienne)


    • C’est vrai il n’ y a que les chinois qui poussent le bouchon un peut trop loin,les US sont de gentils Nounours ils ne se mêlent pas de se qui ne les regardent pas, si ce n’est de semer le chaos chez ceux qui ne veulent pas se soumettre à leur hégémonie !


  • Les Philippines, c’est un peu un sous-état US...ça fait juste 118ans que les yankees sont là-bas, ils sont quasi chez eux, ils font élire qui bon leur semblent, et décident de la politique intérieur et extérieur que l’archipel doit mener...

    Après, sans les aides américaines, les dirigeants dociles de ce magnifique pays ne pourraient plus se payer la grande vie et amasser des fortunes pour plusieurs générations...

    Le propagande s’occupe du peuple qui ne comprend pas toujours tout et se met à aimer l’Amérique sans trop savoir pourquoi, la peur de perdre s’occupe de la bourgeoisie compradore philippine, très pro-américaine, et bien sûr, anti-chinoise...bien que les plus grandes entreprises du pays soit...chinoises !

    Quand on pense que les Philippines étaient le pays d’Asie le plus riche après la seconde guerre mondiale ! Décidément, avoir les Usa comme parrain doit coûter bien cher !


  • #1508674

    Ma copine m’a envoyé un texte qui circulerait dans le réseaux sociaux appelants a boycotter les US, ne pas se marier et fréquenter avec les étrangers (Américains principalement) et surtout de se préparer a une éventuelle guerre...

    Ils parlent même de la troisième guerre mondiale...

    Bref la tension monte, si les US continuent de foutent le bordel la bas ils le payeront très chers.


  • #1508675

    Etre opposés à " l’empire américano-sioniste " implique t-il de devoir prendre systématiquement son contre-pied et marcher bêtement dans les combines expansionnistes, véritablement impérialistes pour le coup, de la Chine dans une mer qui ne leur a jamais appartenu ? Regardez une carte régionale et constatez que les revendications territoriales chinoises sont ahurissantes et inacceptables aussi bien pour l’Indonésie, le Vietnam, le Japon ou les Philippines. Regardez une carte et jugez par vous-même


  • J’ai regardé une carte et la Chine est plus proche des îles Paracels que tout autre pays. Puis, cette histoire ne concerne pas les USA mais éventuellement le conseil de sécurité des Nations Unies dans lequel la Chine a un droit de véto. Comme Bush, je ne connais pas vraiment le fonctionnement du droit international mais que les cowboys américains s’occupent d’installer une démocratie en Irak.

     

    • Surtout que, je crois que les USA n’ont jamais ratifié les traités internationaux concernant la MDC méridionale .C’est une attitude qu’ils adoptent souvent , ça leur laisse une porte pour déclencher un conflit .


  • Diabolisation de la Chine comme de la Russie, pas de surprise.


  • Futur-ex fasciné par la Chine ?
    Je me demande si ce qui m’avait pas attiré était le coté attendrissant des chinoises.

    Mais le choc réalité, me fait penser qu’elles peuvent être cruelles et leurs élites les princes rouges sont aussi méchants que les chosen (les élus en tout genre) de l’Occident.
    Triste monde, Jésus tu nous as laissé dans un monde ...

    Tiens faut que cherche la vidéo d’Asselineau sur les Shangaiennes.


  • J’ai vu un reportage français intéressant sur ce conflit où des dirigeants chinois sont directement interrogé et la position de la Chine est claire, elle ne participe pas a cet arbitrage et ne reconnaît pas ses décisions.
    Bref il va falloir plus que des manoeuvres de vipères pour mettre a genoux la Chine monsieur Oncle Sam.

    le dit reportage
    https://www.youtube.com/watch?v=GwJ...


  • Pas grave, il suffit que la Chine présente la facture de ce que Washington lui doit, et on va rire. Et là, je parle juste finance, pas géographie......


  • traduction : la chine n’en a rien a battre et ne reconnait pas la décision.


  • Cette zone maritime que les Européens ont eu la malheureuse idée de dénommer "Mer de Chine" (comme aussi d’ailleurs "Océan Indien" !) n’appartenait traditionnellement à personne. Et la raison en est qu’elle était très peu fréquentée en raison de la multitude des récifs dangereux pour les navires qui, pour relier les côtes chinoises aux pays de l’Asie du Sud-Est péninsulaire ou les détroits malais préféraient donc longer les côtes de l’actuel Viêtnam. Sans compter que, la plupart du temps, les courants marins et les vents y poussaient du nord-est au sud-est. En d’autres termes, sauf accident, les Chinois ne l’avaient jamais fréquenté avant l’époque contemporaine. D’ailleurs, on l’ignore souvent, les Chinois n’avaient commencé à naviguer vers le sud qu’à partir du Xe siècle, avec l’apparition des grandes jonques de mer. Auparavant, pour ses échanges avec les pays du sud et de l’ouest, la Chine recouraient au service des navigateurs malais (dits "kunlun"), auxquels s’ajoutent à partir du VIIIe siècle les commerçants arabo-persans.

    Historiquement donc, les seuls qui peuvent démontrer qu’ils avaient sporadiquement traversé cette mer étaient effectivement les malais des Philippines. D’ailleurs, au XVe siècle les Tausug des îles Sulu (dits "moros") allaient régulièrement commercer en Chine en passant pas cette mer. On sait aussi qu’au XII-XIIIe siècle, ils avaient entretenu des liens avec les Dampau ou Campa, le royaume malais de l’actuel Viêtnam central. D’ailleurs, les textes arabes contemporains dénommaient cette mer "Mer de Sanf", c’est-à-dire du Campa, appellation que nombre de géographes français ont essayé de réutiliser dans les années 1920 et 30.

    Si on considère ces faits, en plus de la logique géographique, la Chine n’a effectivement aucun droit sur cette mer. Mais elle a de son côté les apparences de la force, servie par une implacable volonté de domination. Et on comprend aussi pourquoi en Asie du Sud-Est, la Chine, et les Chinois sont si unanimement rejetés...

     

    • vous avez tout faux, révisez votre histoire :
      d’où viennent les malais si ce n’est de Chine ?
      excepté les negritos et les Krom Khmers, toute la population du sud est asiatique vient de chine (même les Austronésiens sont d’origine chinoise)
      le Japon aussi a été colonisé par les chinois 5 siècles avant JC. (les autochtones étant déjà des paleo mongols).
      quant à dire que tous les pays du sud est asiatique haïssent la Chine, laissez moi rire(certains gouvernements suppôts des USA certainement, les nationalistes musulmans bien sûr, mais le peuple asiatique de culture asiatique certainement pas, (on ne renie pas ses origines et sa culture)


    • Il est bien exact que les "malais" ou "malayo-polynésiens" (les Nusantariens) sont originaires de l’actuelle Chine orientale où, tardivement, ils avaient notamment développé la culture dite de Hemudu de l’actuelle région de Shanghai. Mais c’était avant l’apparition des "Chinois" proprement dits. Comme le révèle en effet leur langue qui est d’apparentement tibéto-birman sur un substrat malayo-polynésien (Cf. les travaux du sinologue Laurent Sagart du CNRS qui parle de sino-austronésien), les Chinois résultent d’un brassage tardif entre ces autochtones (et qui comprenaient aussi les ancêtres continentaux des tai et des hmong-mien) et les envahisseurs venus de l’ouest (les proto-tibétains) et du nord (mongols et mandchous). Dans l’arrière-pays de l’actuelle Chine orientale (le Fujian notamment), les derniers nusantariens semblent n’avoir disparus qu’à l’époque des Tang ou même des Song, vers le X-XIe siècle. D’où l’isolement de Formose-Taiwan que les sinisés n’envahiront qu’à partir du XVIIe siècle, après les Européens.

      Ce qui signifie aussi que les anciens habitants de l’actuelle Chine orientale avaient davantage le "type malais" que le "type chinois", et cela, sans doute jusqu’à l’époque des Shang. D’où l’embarras des anthropologues chinois qui préfèrent pudiquement parler à ce sujet de "type polynésoïde".

      Depuis ses véritables origines à partir des Zhou, l’empire chinois n’a cessé de s’étendre aux dépens de ses voisins, surtout méridionaux dont les populations se virent systématiquement avalées ou génocidées. Et cela se poursuit jusqu’à nos jours où la Chine entretient des litiges frontaliers avec la totalité de ses voisins, y compris l’Inde, le Japon et même donc l’Indonésie ! D’où l’hostilité qu’elle ne manque de susciter, se traduisant jusque dans les années 1970 par de fréquentes et violentes émeutes anti-chinoises. Les Viêtnamiens détestent les Chinois. Et il en est de même de l’ensemble des peuples malais, philippins compris. Les Birmans, les Khmer et les véritables thais aussi. Mais bien entendu, il n’en est pas de même des sino-thai, des sino-khmer et tous les autres "sino-" qui contrôlent l’économie de tous les pays d’Asie du Sud-Est. D’où la dénonciation du roi Mongkut contre l’emprise fatale de ces "Juifs de l’orient"...


  • Que la Chine et les Etats-Unis d’Amérique se bouffent le nez est une bonne nouvelle, mais il faut savoir raison garder, car la Chine surpeuplée lorgne également sur des territoires vides de Russie, en plus de territoires appartenant à d’autres peuples souverains .


Commentaires suivants