Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Courrier des lecteurs

Abolir le droit du sol

Monsieur Soral bonjour,

L’abolition du droit du sol réglera tous les problèmes que rencontre la France d’aujourd’hui. Il n’y a pas de honte à rétablir le droit du sang !

De nombreux pays en Europe appliquent le droit du sang... Il y a effectivement une relation entre le droit du sang et le concept de peuple et de Nation. Renier ce droit c’est renier le sacrifice de tous les morts pour la France !

Cette abolition du droit du sol sera rétroactive : « Sera français celui qui pourra justifier qu’un membre de sa famille a été français. » Cela ne veux pas dire que les non-Français devront partir, mais ils auront une carte de séjour et devront se plier aux droits et devoirs de la République française.

C’est une solution honnête qui ne sera pas critiquable car les ennemis de la république, les « communautaristes », utilisent justement ce concept pour obtenir des privilèges en se revendiquant comme victimes de la république.

Le droit du sol a été adopté après la défaite de 1870 contre Bismark et après l’affaire Dreyfus. Les révolutionnaires, dont Robespierre, étaient contre le droit du sang (en opposition avec la noblesse qui appliquait ce droit). Mais le droit du sol était subordonné à une notion fondamentale : « Être français n’est pas un héritage, c’est une adhésion à un projet commun, l’idée que tous ensemble, à un moment donné, quelle que soit notre origine, notre naissance, nos parents, nous décidions de notre avenir commun. »

Aujourd’hui en France, être français ne signifie plus rien car si vous n’appartenez pas à une communauté, vous n’êtes rien. La république a failli aux droits fondamentaux de protection et d’avenir qu’elle doit à ses citoyens.

Nous ne sommes plus dans le même contexte qu’en 1870. Le droit du sol n’obéit plus aux besoins de l’époque, il est maintenant détourné pour protéger les privilèges des communautarismes qui bafouent ouvertement l’idéologie du projet commun de la République. Il est temps de modifier cette loi, sinon le peuple et la nation Française n’auront plus lieu d’être !

Il faut rappeler aux citoyens les fondamentaux de la Révolution française : « Ceux qui ne sont pas prêts à être des soldats de la république ne seront plus français. » La république est en danger ! Et s’il faut pour cela remettre en cause le droit du sol et adopter un concept de la monarchie française, ce sera un moindre mal face à la menace de disparition de l’idéologie d’égalité, incitée par le communautarisme...

Les privilèges et le communautarisme n’ont pas leur place dans la république et ils doivent être réprimés, encadrés par les lois laïques de 1901 et 1905, qui sont malheureusement de moins en moins appliquées. L’assemblée de Corse, le Conseil français du culte musulman, le Conseil représentatif des institutions juives de France sont la preuve flagrante du développement de privilèges inégalitaires aux profit d’individus qui se disent plus français que d’autres... La république n’a pas le droit de faire de distinction entre les Français sur des idéologies de races ou d’appartenance à une idéologie religieuse.

Là est la preuve du détournement du droit du sol au profit de diasporas qui sabotent le république pour obtenir des privilèges.

Donc l’application du droit du sang dans un tel contexte se justifie. La république doit se réconcilier avec son histoire, avec sa royauté, qui l’a fait naître !

Cordialement,

R.

 

L’analyse du droit du sol par Alain Soral, proposée au cours de l’émission Soral répond ! du 14 février 2016, sera disponible prochainement. En attendant, visionner l’émission précédente :

Voir aussi :

1er décembre
Courrier des lecteurs
Grand soutien d’un petit étudiant !
8
27 novembre
Courrier des lecteurs
Demande de soutien d’un infirmier
43
29 octobre
Courrier des lecteurs
Soutien d’un ancien parachutiste de l’armée française
21
19 octobre
Courrier des lecteurs
Résistance !
7
2 octobre
Courrier des lecteurs
Respect et admiration
65
24 septembre
Courrier des lecteurs
"On ne peut cacher le soleil avec un tamis"
16
17 septembre
Courrier des lecteurs
Réponse à Éric Zemmour sur l’islam
135
14 septembre
Courrier des lecteurs
Le démantèlement de La Poste vu de l’intérieur
57
12 septembre
Courrier des lecteurs
La vie d’un vaurien qui en valait plus...
20
8 septembre
Courrier des lecteurs
Soutien d’un chauffeur routier musulman et patriote
37
12 août
Courrier des lecteurs
Un Algérien parle aux Français
55
6 août
Courrier des lecteurs
"Malgré tout, il semble bien que vous êtes la seule voix d’unité et de vérité"
33
30 juillet
Courrier des lecteurs
"Je me suis engagée en devenant adhérente de E&R"
18
9 juillet
Courrier des lecteurs
"La peur doit changer de camp"
5
29 juin
Courrier des lecteurs
L’espoir renaît
11
26 juin
Courrier des lecteurs
Lettre sur le courage et la détermination
4
21 juin
Courrier des lecteurs
Soutien suisse à Dieudonné et Alain Soral
10
16 juin
Courrier des lecteurs
Faut-il émigrer ?
41
14 juin
Courrier des lecteurs
Réflexions sur la conférence d’Alain Soral à Moscou
8
12 juin
Courrier des lecteurs
Soutien d’un Franco-algérien scandinave
6
8 juin
Courrier des lecteurs
Lettre d’un juif du quotidien, inquiet
50
4 juin
Courrier des lecteurs
La cérémonie "politique" de Verdun vue de l’intérieur
44
2 juin
Courrier des lecteurs
"Je ne sais plus quoi penser de mon propre pays"
53
29 mai
Courrier des lecteurs
Lettre d’un jeune Rennais contre la "couardise" et la "rêverie" des antifas
24
26 mai
Courrier des lecteurs
Des juifs orthodoxes antisionistes d’Israël s’adressent aux Français juifs
43

Défendre la France avec Kontre Kulture :

Vous appréciez le travail d’Alain Soral ?
Dites-le autour de vous avec la boutique E&R :

Lutter contre tous les communautarismes avec Alain Soral et Dieudonné :

Soutenir Alain Soral dans les épreuves qui l’attendent
en faisant un don par Paypal :

Vous pouvez aussi effectuer un don par chèque à l'ordre d'Alain Soral, à envoyer à cette adresse :

Alain Soral
Égalité & Réconciliation
3 rue du Fort de la Briche
93200 Saint-Denis
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1410259
    le 03/03/2016 par kantor
    Courrier des lecteurs

    « Sera français celui qui pourra justifier qu’un membre de sa famille a été français. » Dites-vous. Je trouve cela restrictif, et c’est pourquoi je rajouterais "et sera Français celui qui par son comportement exemplaire, prouvant ainsi sa réelle volonté d’être assimilé à la communauté nationale, sera Français". Car ne vaut il pas mieux, pour la communauté, un Français de coeur et d’esprit, (comme ceux qui le sont devenus par ’le sang versé’, ou ’la santé perdue’, usée par de rudes travaux, par exemple.) Que plutôt une personne qui est française, un peu comme l’on à le nez au milieu de la figure...

     

    • #1410878
      le 04/03/2016 par Sobieski
      Courrier des lecteurs

      "Que plutôt une personne qui est française, un peu comme l’on à le nez au milieu de la figure..."

      Les français par hasard sont principalement ceux qui le sont devenu par droit du sol, quand on hérite de quelque chose c’est rarement par hasard, les liens de sang n’ont rien de hasardeux, on ne fait pas parti d’une famille par hasard mais suite aux actes de nos parents.


  • #1410267
    le 03/03/2016 par Clara Imbert
    Courrier des lecteurs

    Ce courrier est une bouffée d’oxygène et je suis en parfait accord avec cette argumentation claire et lucide... Un grand bravo à l’auteur de cette lettre !

    Cette loi n’a aucun sens et nous savons parfaitement que la grande partie des personnes concernées n’abandonneront jamais leur origine et pour preuve : ils bénéficient en plus de la double nationalité et là, il y a par rapport à nous (français de souche) une inégalité flagrante et criante !

    Le droit du sol permet l’accès à la double nationalité et donc en cas de guerre (civile) et bien toutes les personnes concernées pourront partir vivre sur la terre de leurs ancêtres alors que nous (français de souche) n’avons nulle part où fuir, nous ne pouvons prétendre à aucune autre patrie ! Elle est là la différence et ceci est à mon sens... une réelle injustice !

    PS : j’estime surtout que nous (français de souche) portons un héritage qui nous est propre et que nous ne devons pas abandonner : Nous sommes des gaulois, nous avons nos racines qui sont différentes des autres et nous ne devons pas avoir honte de notre identité, nous devons la préserver pour la transmettre aux générations futures afin que (notre identité) vive à jamais... Mon rêve est : un France éternelle.


  • #1410273
    le 03/03/2016 par Hans B.
    Courrier des lecteurs

    Des idée pertinentes sont soulevé par cet internaute, cependant il y a quand même un paradoxe évident
    "Être français n’est pas un héritage, c’est une adhésion à un projet commun, l’idée que tous ensemble, à un moment donné, quelle que soit notre origine, notre naissance, nos parents, nous décidions de notre avenir commun"
    Si le fait d’être français n’est pas un héritage selon les principes de la révolution(que semble défendre l’auteur de ce courrier), mais l’adhésion a certaines idées universelles, alors pourquoi vouloir restreindre la nationalité a un héritage donné ?
    On ne peut pas se réclamer républicain tout en rejetant certains principes fondamentaux de la république tels que l’universalisme.
    Et si ces principes ont été pervertis et bafoués avec le temps c’est peut-être que de base ils contenaient des failles qui allaient finir par resurgir.
    D’ailleurs je recommande vivement les vidéos de Marion Sigaut sur les débuts de cette République si chère a ce monsieur.

     

    • #1410876
      le 04/03/2016 par Sobieski
      Courrier des lecteurs

      Je crois que l’auteur de cette lettre dénonce le fait que l’on ne considère pas la nationalité comme un héritage mais seulement comme un pass permettant de bénéficier de droits et de privilèges.


  • #1410284
    le 03/03/2016 par la pythie
    Courrier des lecteurs

    idée très intéressante mais déjà en retard d’un train ! l’ère de la fin des nations a sonné, par conséquent évoquer le droit du sol ou du sang, dans le contexte européen est vide de sens...le système a plutôt en tête de supplanter l’identité nationale par une identité ethno religieuse ( en gros l’on ne sera plus français, Allemand, Marocain, sénégalais ou Chinois, mais musulman, chrétien, juif, bouddhiste ou autre...) ceux qui regardent dans le rétro en voulant rétablir les us et coutumes du temps passé perdent leur temps et le nôtre : le Capital dans sa nécessité absolue d’expansion a besoin d’abattre les frontières nationales ; rien n’arrêtera le mouvement...

     

    • #1410312
      le 03/03/2016 par noel
      Courrier des lecteurs

      « rien n’arrêtera le mouvement... »

      le capital est à l’agonie !
      Ne voyez vous pas que l’économie s’effondre tel un jeu de cartes ?

      Une trouée minuscule dans un pneu suffit à le faire se dégonfler imperceptiblement, jusqu’au jour de la panne y compris lorsque l’auto roule à grande vitesse !

      La baudruche chimérique boursière est en train de se dégonfler et le système bancaire va s’arrêter comme l’auto en panne sur sa route : collapse assuré.

      Rien ne sera en mesure de la réparer, trop tard, trop usagée, corrompue, vil y compris la république et ses sbires ! OUF et bon débarras : advienne que pourra : Jésus avec Nous.

      Alors « rien n’arrêtera le mouvement », y’’a plus de doute à avoir !


  • #1410286
    le 03/03/2016 par Le Mac’ghrebin
    Courrier des lecteurs

    D’accord sur le fond, mais pas du tout sur la forme. Defendre l’ideologie des lumieres qui a et detruit toujours la france pour lui donner un second souffle...mouais je n’y croit pas. Je suis musulman et français me renvoyer au maroc (mes parents sont marocains) je suis né et j’ai grandi ici a part en vacance je ne vais pas au maroc. Donc d’apres vous je ne suis pas français alors que nous avons une ligne commune (E&R) pendant que beaucoup de "de souche" vote LRPS, vous insultera de "facho". Supprimer le droit du sol pour lutter contre une immigration voulu par le projet capitalo-sioniste ok ! Mais si c’est juste pour faire le tri entre les blancs et les autres la non ! Mais je comprend qu’il serait necessaire de faire un tri, juste faites le de maniere a redorer le blason de la France et pas juste pour que tout le monde vous ressemble

     

    • #1410309
      le 03/03/2016 par charpentier
      Courrier des lecteurs

      D’autant plus qu’à part quelques cas, tous les hommes politiques qui nous pourrissent la vie et que nous dénonçons chez E&R, sont français de sang (même un petit peu) ! Donc dehors les arabes et les noirs, et tous les problèmes sont réglés ?

      Parce que j’en connais un paquet qui sont bien français depuis plusieurs générations, et qui sont loin de se sentir "éternellement liés à la France", si vous voyez ce que je veux dire...

      Je suppose aussi qu’en tant que non-gaulois, de sang comme de culture, les guadeloupéens, martiniquais, réunionnais et autres devront se casser ? D’où ? D’une terre dite française, mais dont ils sont le peuple de base (suite à l’esclavage je sais) ?

      Ce raisonnement mérite réflexion...


    • #1410349
      le 03/03/2016 par révi-sioniste
      Courrier des lecteurs

      Vous avez raison ,ce n’est plus du tout aussi simple c’est pourquoi je crains qu’il n’y ai pas de solution et que nous soyons tous un jour obligés de choisir son camp
      Cordialement


  • #1410292
    le 03/03/2016 par Sam
    Courrier des lecteurs

    Abolir ce droit, je suis d’accord, lui donner un effet rétroactif... En gros E&R me propose de faire tomber ma nationalité, moi qui ne me sens que français. Si vous avez amorcé un nouveau virage (cf tribune de Félix niesche), il faut nous le dire clairement, à nous futurs non-français.

    J’imagine que ce message ne sera pas publié, mais on sait jamais.

     

    • #1410520
      le 03/03/2016 par jojo l’affreux
      Courrier des lecteurs

      Les causes d’un problème majeur sont bien identifiées par le lecteur : des gens qui tiennent le pouvoir dans ce pays sont profondément en froid avec l’idéologie républicaine, quoi qu’ils puissent en dire dans leurs discours démagogiques.
      Toutefois je suis d’accord avec vous que d’abolir ce droit du sol en lui donnant un effet rétroactif va créer des injustices en plus d’être contraire à la déclaration des droits de l’homme et du citoyen.
      Il faut plutôt trier les immigrés sur une base individuelle en fonction qu’ils respectent les principes républicains, la loi française et la population indigène de souche et pour ça il faut rétablir la double-peine et élargir la déchéance de nationalité, contrairement à ce qu’à fait le président Hollande. Comme ça seront déchu et bannis uniquement ceux qui l’auront mérité.
      Pour le droit du sol, si on doit l’abolir, il faut le faire sans rétroactivité pour que tout le monde soit logé à la même enseigne.

      Selon Machiavel, est républicain celui qui est prêt, non seulement à donner sa vie, mais à aller jusqu’à vendre son âme pour assurer la continuité de l’État et le maintient des privilèges du Prince dans toute leur plénitude. C’est à dire dans un état-nation, la préservation de la souveraineté populaire que nos élites antirépublicaine ont abandonné, ou comme disaient les révolutionnaire français : « Ceux qui ne sont pas prêts à être des soldats de la république ne seront plus français. »


    • #1410700
      le 03/03/2016 par Demy
      Courrier des lecteurs

      @ jojo l’affreux
      J’adore toutes vos envolées lyrique sur le sujet ! A vous lire ainsi que certains autres, nos seuls soucis ne viendraient que du droit du sol ou de la déchéance de nationalité et l’on se doit de suivre vos regards !
      Sachez mon ami qu’il est des non "souchiens" qui ont fait honneur à la France, sans rien demander et d’autres ont traîné ce pays dans le déshonneur, il se sont prétendus plus royaliste que le roi.
      Il est question de citoyenneté et du modèle à suivre dans ce cas, que si l’on se prétend français par le sang ou par le sol, a t’on forcément la fibre nationale ? Rien ne peut vous permettre d’en déduire l’une ou l’autre option, du coup la question qui se pose est, si on vole un scooter est t’on pour autant coupable de traîtrise envers la nation ? J’aimerai bien une réponse, merci !


  • #1410293
    le 03/03/2016 par Ben
    Courrier des lecteurs

    Ce droit du sol est le cheval de Troie de la destruction de France, pas sûr que rétablir le droit du sang ne se fera sans le verser....


  • #1410306
    le 03/03/2016 par liz
    Courrier des lecteurs

    Il est vrai que l’identité d’un peuple c’est beau, l’identité des celtes Gaulois est morte..... c’est triste ! Ce monde est violent et n’a jamais respecté aucune identité (guerres, invasions, génocides de peuples ou nations etc etc). Pourquoi ?? Creusez, cherchez et vous trouverez.... Ce monde a toujours été régenté, dominé par des forces obscures.... Je suis persuadée qu’il faut arrêter de le nourrir, d’entretenir celui-ci, d’aller à contre courant.... Quand une bête, un microbe n’est plus nourrit il meurt et sa "victime" survit, revit !

     

    • #1410388
      le 03/03/2016 par DolceGusto
      Courrier des lecteurs

      Et tu penses vraiment que toi et tous les français descendent de Vercingétorix ? Rien que le nom France descend des Francs qui n’avaient rien de gaulois ou celtes. Revoi un peu tes cours d’histoires.


    • #1411119
      le 04/03/2016 par David
      Courrier des lecteurs

      @Dolce Gusto Ben la France était encore composée majoritairement du même peuple il y a 60ans... Par des Lepierre, Lefebvre, Legrand, Gontran, Demaison etc Personnellement je suis un Bourdon, bref blanc et majoritairement catholique, tu comprends ou je te fais un dessin ? Donc c’est pas parce que les villes ne sont plus d’identité française que c’est le cas partout... Va faire un tour dans les villages...


  • #1410308
    le 03/03/2016 par Max69
    Courrier des lecteurs

    « Le droit du sol est l’absurdité qui consiste à dire qu’un cheval est une vache parce qu’il est né dans une étable. »
    Montesquieu

     

    • #1410424
      le 03/03/2016 par Ryti
      Courrier des lecteurs

      Comparaison animalière souvent citée contre le droit du sol mais quelqu’un peut il détailler l’argumentaire ?

      Si on va au bout de votre logique il faudrait retirer la nationalité française à pas mal de gens... on s’éloigne de la réconciliation nationale sans retrouver la souveraineté LE véritable enjeu.


    • #1410877
      le 04/03/2016 par Sobieski
      Courrier des lecteurs

      "Comparaison animalière souvent citée contre le droit du sol mais quelqu’un peut il détailler l’argumentaire ?"

      Le droit du sol implique que c’est l’état qui décide de qui est français et qui ne l’est pas, pourtant une nationalité n’a rien a voir avec un état, il existe de nombreuses nation sans état ou des nations dispersées sur de nombreux état. Une nationalité est comme un titre de noblesse, on n’en fait parti que parce que l’on en a hérité ou parce que l’on a été reconnu en tant que membre de cette noblesse par ses pairs, le droit du sol est en quelque sorte une falsification.


    • #1410910
      le 04/03/2016 par Laurent
      Courrier des lecteurs

      Lorsque je - FDS blanc chrétien - me promène dans les rues de Shanghai je me rends bien compte que je ne suis pas chinois et même si j’avais un passeport chinois dans la poche je saurai pertinemment que je ne suis pas chinois ... et les chinois ne me prendraient pas un des leurs ... jamais ... et il en irait de même pour un chinois au Sénégal ... et pour un sénégalais en France ...


  • #1410322
    le 03/03/2016 par Baladin
    Courrier des lecteurs

    Je suis d’accord sur une chose.Tu choisis de faire ton service militaire dans le pays de tes parents tu n’es plus français ..Toujours les mêmes a crapahuter cela suffit !


  • #1410346
    le 03/03/2016 par Requiem for a Dream
    Courrier des lecteurs

    Ce que nous a appris l’histoire est limpide et force est de constater que le droit du sol est funeste et suicidaire. Comme le propose l’auteur de ce courrier, il faut faire une rupture avec notre histoire et ne plus accepter ce droit qui met en danger notre pays.


  • #1410354
    le 03/03/2016 par Ryti
    Courrier des lecteurs

    Je reconnais que la double (voir plus) nationalité est un problème notamment en cas de guerre ou dans le contexte actuel mais le droit du sol date de l’ancien régime (pour savoir qui été soumis à l’impôt par exemple ) et non de 1870. La France a oscillé entre les deux. Le droit du sang date du Code Napoléon (dont s’est inspiré là Prusse entre autre) soit un peu plus de deux siècles. Depuis la 3e République les deux existent. Il serait assez simple de demander à ceux ayant acquis la nationalité française de renoncer à l’ancienne. Mais croire que supprimer le droit du sol réglerait tout les problèmes il faut être un gros rêveur. "Un poisson pourri par la tête" il suffit de voir ""l’élite""de ce pays et notamment leurs naissances pour remarquer que l’origine du problème est d’avantage dans la soumission et la perte de souveraineté nationale et populaire plutôt qu’au niveau des origines. Après l’idée que le pays choisisse les critères d’accès à la nationalité cela est normal, mais il faut voir plus loin est remettre en place une grandeur nationale plutôt que les excès de pleurniches. Cela permettrait l’adhésion du plus grand nombre (de souche et de branche) et le fameux "plébiscite de tout les jours" de E.Renan.


  • #1410444
    le 03/03/2016 par S.Z.
    Courrier des lecteurs

    J’ai commenté cette lettre alors qu’aucun commentaire n’était encore posté (ou validé). Ce commentaire est passé à la trappe (j’ai l’habitude...), et d’autres commentaires ont été affichés. Certains vont dans mon sens, d’autres pas du tout.
    En substance, je renvoyais l’auteur de cette lettre à Marion Sigaut et son travail sur la révolution française réelle , et posait la question des gens d’origines étrangères, affiliés aux tâches merdiques depuis parfois 50 ans, qu’on n’entend jamais se plaindre et qui cotisent et payent leurs impôts mieux que certains "de souches".
    Quelques réactions en vrac :
    @kantor, Hans B, Sam, Le Mac’ghrebin, et bien d’autres :
    D’accord avec vous
    @Clara Imbert : Tant qu’on ne sortira pas des clivages, on n’avancera pas (homme/femme, gauche/droite, immigré/de souche, patron/employeur, jeune/vieux, comprenez bien que c’est une stratégie du "diviser pour mieux régner". Vous serez acceptée et accueillie n’importe où dans ce monde en tant qu’être humain respectueux.).
    @Liz : ce monde est violent ? C’est qui exactement "ce monde" ? Si ce n’est les mêmes qui établissent les aspects d’une identité, quelle qu’elle soit ? Vous vous contredisez ils me semblent... Quant aux "forces obscurs"... je serais curieux de vous lire développer le sujet.


  • #1410511
    le 03/03/2016 par Peppe
    Courrier des lecteurs

    Le droit du sol, toujours le même fantasme.

    "L’abolition du droit du sol réglera tous les problèmes que rencontre la France d’aujourd’hui"

    2 choses :
    1) le droit du sol, contrairement à ce que pense de nombreux militants et sympathisants d’extrême droite, ne concerne qu’une petite partie des migrants : pour acquérir la nationalité selon ce droit, il faut être né sur le sol français ET que l’un des deux parents de l’individu soit lui même né sur le sol français

    "Est français l’enfant, né en France lorsque l’un de ses parents au moins y est lui-même né.
    La simple naissance en France ne vaut attribution de la nationalité française que pour l’enfant né de parents inconnus ou apatrides, ou de parents étrangers qui ne lui transmettent pas leur nationalité" (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/se...)

    L’enfant né en France, d’un couple d’immigrés installés depuis plusieurs années mais qui n’ont jamais demandé la nationalité française, est il français automatiquement par droit du sol ? NON
    L’enfant né en France, d’un couple d’immigré ayant obtenu la nationalité française, est il français automatiquement par droit du sol ? NON. Il est français, mais par droit du sang !
    L’enfant né en France, d’un couple d’étranger dont le père est lui même né en France mais sans avoir la nationalité française, est il français automatiquement par droit du sol ? OUI

    On comprend alors aisément que cette situation ne va concerner qu’une minorité des enfants d’immigrés. La nationalité française bradée par le droit du sol, c’est du pur fantasme.

    Bref, tout ce beau courrier agrémenté de citations historiques est démonté en 2 secondes en allant à la source, aisément accessible via le site diplomatie.gouv.fr. Votre raisonnement est développé sur des définitions erronées, avant de proposer vos solutions, vérifiez vos informations de base.

    2) Malgré les preuves que j’ai apporté, faisons comme si le droit du sol était responsable de l’immigration aujourd’hui. En quoi cela réglerait-il tous les problèmes ? La libéralisation forcée de la France, le TAFTA, la crise financière, les interventions militaires en Libye, Mali, c’est de la faute des immigrés ?

    Réduire tous les maux du pays aux immigrés, un autre grand fantasme de l’extrême droite !
    Le but de ce message n’est pas de troller, mais de contribuer à la réflexion sur ce site que je trouve intéressant.

    Cordialement,
    Peppe

     

    • #1410589
      le 03/03/2016 par jean-pierre
      Courrier des lecteurs

      Bonjour,

      Il me semble que votre analyse est incomplète car à court terme, alors qu’une partie des problèmes liés à l’immigration relèvent du temps long, et ne se limitent pas à la crise des "migrants" actuels.
      Le processus que vous présentez a pour conséquence l’obtention automatique de la nationalité par tous les descendants d’immigrés à partir de la 3é génération (et cela peut être l’affaire de 20 ans). Cela concerne donc à terme la totalité des immigrés, à travers leur descendance.
      De l’importance de mener les raisonnements à leur terme ;)

      Cordialement,

      JP


    • #1410609
      le 03/03/2016 par Ryry
      Courrier des lecteurs

      Une réflexion intéressante sur un site intéressant concernant un sujet polémique. Effectivement le droit du sol n’est pas la cause de tout les maux de ce pays.


    • #1410841
      le 04/03/2016 par zahir
      Courrier des lecteurs

      Mes respects monsieur !!

      Je suis Algérien de naissance et né en Algérie !! Je suis arrivé en France dans les années 70 .
      J’ai fait toute ma scolarité en France jusqu’au Bac.
      Donc je suis Algérien de parents et de sol, j’ai passé,39 ans de ma vie dans ce pays contre 6 dans mon pays d’origine ! je maitrise mieux le Français par rapport à l’Arabe ou le Berbere !
      Je parle français , je pense Français, consomme et mange Français !!
      Je n’ai jamais demandé ma naturalisation, j’ai toujours une carte de séjour et je ne vois pas l’utilité de la demander , mise à part pour voyager ou être ressortissant Français simplifie la tache !
      Pourtant je ne la demande pas !! C’est bizarre !! non ?
      Le problème dans ce pays, c’est pas le droit du sol ou les immigrés , c’est le chômage, la précarité, le recul des droits sociaux(je gagne bien ma vie, je travaille),l’asservissement des populations, la belligérance, le néocolonialisme dicté par une oligarchie florissante !!
      Ce que je préconise : égalité, liberté d’expression(tous le monde à le droit de s’exprimer, même si l’on est pas d’accord !) respect, dignité et réconciliation.........
      Je suis comme vous, je viens ici pour retrouver un peu de tous ça

      Cordialement,

      Zahir


  • #1410632
    le 03/03/2016 par alex
    Courrier des lecteurs

    Camarade R.,
    Désolé de t’annoncer que les dérives dénoncées ne sont que le PROLONGEMENT VOLONTAIRE de la république (instauré tardivement en 1871, malgré les idées reçues).
    "La république doit se réconcilier avec son histoire, avec sa royauté, qui l’a fait naître !"
    Va jusqu’au bout de ta pensée camarade !


  • #1410766
    le 03/03/2016 par benoit marie
    Courrier des lecteurs

    La question de l’identité est une question biologique, et cela implique effectivement certaines conséquences "désagréables" qui semblent viser d’honnêtes individus qui ne sont en rien des dangers pour la France ... mais qui n’en feront jamais parti.

    La France, loin d’être de culture gréco-latine, comme le disait le juif dogol, est de culture Germano-Gallo-Celte.
    Le Franc (Germain) Clovis qui envahit la Gaule, peuplée de Gaulois et de Celtes, et qui fonde ce peuple admirable par son équilibre à travers les âges. 95 % des Français dits de souches ont un ancêtre commun avec Hugues Capet Roi des Francs. La France est une famille.

    A cette image toute les nations authentiques, non pas telles que constituées aujourd’hui par la SDN puis l’ONU, mais par l’équilibre ethnique (clan, tribus, peuples etc) sont des familles.

    Il y a une terre pour les Francs, une terre pour les peuples du Magreb (le Maroc est un exemple frappant), une terre pour les Slaves, une terre pour les Congolais, les Sénégalais, les Camerounais, une terre pour les Germains non Franc, une terre pour les Scandinaves, une terre pour les peuples d’Asie etc. Adaptée aux particularités de chacun.
    C’est ainsi, c’est le plan de Dieu, qui a fait les Nations.

    Et c’est le plan contraire, celui des mondialistes, le plan de la "Babylone des r*ces" que de vouloir tout mélanger et rompre l’harmonie voulue par le Créateur.

    Les prophéties sur l’Apocalypse sont très claires en disant qu’il y aura le 6e age de l’Eglise Catholique, le règne du sacré Coeur sur la France et par la France sur le Monde (Mgr Delassus), et qu’après des périodes de troubles, semblable à une 3e guerre Mondiale, tout les étrangers se convertiront à la Foi Catholique et convertiront les leurs dans leurs Nations.

    Chaque nation est infiniment respectable, les apatrides/squatteurs ne le sont pas.

     

    • #1410916
      le 04/03/2016 par francky
      Courrier des lecteurs

      "C’est ainsi, c’est le plan de Dieu, qui a fait les Nations."
      Je dirais plutôt c’est le plan des hommes de grandes sagesses, qui pour parvenir à convaincre - avec raison - leurs pairs, ont imaginé Dieu...

      Vive la France.


  • #1410898
    le 04/03/2016 par missa
    Courrier des lecteurs

    Parler de la république comme si c’était idéale alors que celle-ci est née suite à un coup d’état de la bourgeoisie franc-maçonne qui a fait assassiner la famille royale de France pouvoir légitime en prétendant le faire au nom du peuple français. Ce mensonge se délite chaque jour un peu plus et le droit du sol fait partie du mensonge. On naît Français et si on le devient c’est comme mon grand-père par choix et parfois même par amour ou les deux.


  • #1412581
    le 06/03/2016 par Grindsel Tirédunevi
    Courrier des lecteurs

    Personnellement je me suis dissocié du nationalisme 2.0 qui me donne très vite la nausée.
    Pourtant je suis blanc, enraciné, catholique intégriste, mais je ne fait pas de la subjectivité identitaire et culturelle une religion dogmatique. Ma religion me suffit.
    Oui, il y a des noirs ou des jaunes qui sont français de papier et de cœur, de par l’histoire et de par leur histoire, j’assume ça et personnellement je ne reviendrais pas en arrière, et même je me battrais pour le défendre.
    Même si je suis partisan d’un retour individuel volontaire des immigrés les moins intégrés.
    Je trouve dans certains commentateurs internet qui ne jurent que par la pureté de la race une lâcheté aussi grande que ceux qui ont promu et lassé faire cette immigration pour détruire cette race (c’est à dire presque tout le monde, venez pas me faire croire que vous avez pris les armes en 1974). Des girouettes qui suivent l’air du temps, finalement pas si éloignées d’un Philippe Val.
    Tout ce pseudo-catholicisme me dégoûte également, c’est un catholicisme à sauce identitaire, c’est un catholicisme à la solde du nationalisme, c’est, encore une fois, LE COQ AU DESSUS DE LA CROIX. Cette race française se meurt d’avoir renié le Dieu qui lui avait donné sa force, elle s’étonne d’être tombée si bas après un passé si glorieux, tels les hébreux jadis. Elle ne sait plus à quoi se raccrocher, se plaint de ses élites, des immigrés, et même de son voisin. Il n’y a qu’a voir l’ambiance dans les villages de la France profonde, ça ne respire pas la charité, et pourtant il n’y a point d’immigrés. Le quant-à-soi n’a pas limites.
    Ce que la France a fait de plus grand, elle l’a fait dans l’humilité et la foi, ce qu’elle a fait de plus vil, elle l’a fait dans l’orgueil et l’amour propre.
    Qu’est-ce qui te différencie ? Qu’a-tu que tu n’ai point reçu de Dieu ? De quelle spécificité peut-tu te prévaloir ?
    Pour conclure :
    Oui à la suppression du droit du sol, arrêt de l’immigration massive, aide au retour volontaire individuel, mais défense des français d’origine étrangère, quelle que soit leur couleur de peau et leur sensibilité culturelle, sans complexe.
    Égalité et réconciliation.
    Et convertissez-vous, c’est le plus important. *
    Rien ni personne n’arrêtera l’armée qui marche derrière l’Arche d’Alliance.

     

    • #1413868
      le 07/03/2016 par ahbon
      Courrier des lecteurs

      étrange commentaire pour quelqu’un qui ne propose que de la religion 2.0...
      ou sont donc les vraies églises de térrain, celles dont vous parlez dans votre lien ? car E&R a au moins le mérite de proposer des actions nationalistes concrètes.


  • #1414381
    le 08/03/2016 par Grindsel Tirédunevi
    Courrier des lecteurs

    @ahbon : Je crains que ce ne soit pas là le lieu mais puisque vous semblez intéressés, voici une adresse relativement sérieuse+, ce qui de nos jours est précieux. Sachez que vous devez d’abord et avant tout vous convertir individuellement et tenir la foi catholique, et prier. L’église n’est pas un club de rencontres.
    Et un chrétien est d’abord chrétien avant d’être nationaliste, sans quoi il n’est chrétien que par intérêt, par envie appartenance à un groupe culturel identitaire.
    Pour le reste, mon commentaire était un peu un billet d’humeur en réaction à un certain climat sur internet surtout, plus FDS que ER.
    Je pense aussi que l’immigration n’est pas le problème, elle est la conséquence de l’abandon de la foi catholique (dont l’application du faux concile Vatican II à la fin des années 1960 est le point d’orgue), ce que n’ont pas compris la plupart des nationalistes. Dans l’Histoire, la première grande invasion musulmane a submergé les régions qui avaient déjà abandonnées la foi comme le Maghreb et l’Espagne (qui avaient sombré dans l’hérésie de l’arianisme) pour être stoppée par la France restée fidèle catholique ; la deuxième grande invasion musulmane a concernée l’Anatolie et l’Europe de l’Est, qui étaient déjà tombées dans le grand schisme d’orient) et fut contenue au niveau de l’Autriche restée du côté catholique, et la troisième grande invasion musulmane c’est celle qui a commencée dans les années 70 et qui suit immédiatement Vatican II. Il n’y a pas de hasard.
    Dans l’ancien testament, les juifs réussissaient toutes leurs batailles lorsqu’ils marchaient derrière l’arche d’alliance, et ils perdaient lorsqu’ils s’en détournaient. L’arche e la nouvelle alliance est Marie.
    La victoire de Lépante fut obtenue par la prière du Rosaire.
    Il ne faut pas oublier que nous ne sommes rien par nous-même et que les peuples chrétiens sont en train de vivre un peu ce qu’ont vécu les juifs lorsqu’ils ont renié le Christ : un peuple d’abord châtié durement ( destruction de Jérusalem, massacre et mise en esclavage des juifs - ils avaient vendu Jésus pour 30 deniers, on pouvait acheter 30 juifs pour 1 denier - et dispersion ), puis se raccrochant désespérément à une grandeur passée et à une religion morte et sans grâce, devenue calculatrice et démoniaque.
    Jésus disaient aux juifs qui s’enorgueillissaient de leur passé (de mémoire) : " Dieu peut susciter à ces pierres des enfants d’Abraham. "

     

    • #1417019
      le 10/03/2016 par ahbon
      Courrier des lecteurs

      cela donne à réfléchir surtout quand on a la nostalgie d’un passé nettement plus calme et en paix que nos vies enfermés chez nous avec la peur de l’autre en bas de chez soi.
      J’en conviens tout à fait, la part spirituelle de mon âme a du souffrir beaucoup pour que mon désir le plus enfoui se réalise, j’ai donc beaucoup prier pour obtenir ce que je voulais grace à l’intercéssion de Sainte Marie, mère de Dieu.
      La foi m’a amené à vivre des moments intenses de véritable révélation et ce en dehors de mon pays, la France.Je tiens à dire que d’autres pays ont tout autant souffert et souffre de l’immigration mahométane tel que personne ne fait plus attention aux déguisements dont sont affublés ces nouveaux envahisseurs sans foi mais avec l’intéret d’installer leur foi dans leurs différents dieux païens.


  • Commentaires suivants