Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Débat TAFTA : enfin un auditeur intelligent sur France Inter

Nicolas Demorand n’en revient pas

Le Traité Transatlantique, dit TAFTA, est l’occasion de montrer encore une fois le mépris dans lequel les gouvernants tiennent les gouvernés. À l’image du référendum sur la Constitution européenne de mai 2005, on nous explique que c’est bon pour le commerce, donc pour l’emploi, la croissance, etc. Et puis on se rend compte que c’est plus compliqué que ça, que l’Amérique est en train de jouer un (nouveau) mauvais tour à l’Europe, qui n’en avait pas besoin.

 

Un autre spécialiste du mépris, mais cette fois des auditeurs (qui sont un peu le peuple de la radio), Nicolas Demorand a heureusement compris la leçon : la dernière émission (sur France Inter) où il s’était moqué d’un appelant pas assez bien-pensant, il avait déclenché l’indignation sur le Net non aligné. Ce coup-ci, il va laisser parler un auditeur pas comme les autres... chose rarissime dans les médias dominants, qui verrouillent généralement avec application la parole venue d’en bas.
Cinq minutes d’air frais en début de débat, c’est ce que nous vous offrons aujourd’hui.

 

Nicolas Demorand, ex-chouchou du Système, a perdu de son arrogance, voir sur E&R :

Le débat sérieux sur le TAFTA est sur E&R :

Poursuivre le débat sur le TAFTA, chez Kontre Kulture :

Demorand et les intellectuels complices du pouvoir, lire sur Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • bonjour a tous ! au lieu de pleurnicher contre les méchants américains, nous pourrions commencer par regretter de ne pas avoir en France une administration qui protege les intérêts français aussi bien que le fait l’administration américaine protege les intérêts de son pays !
    Notre president de la république s’est(et nous a tous par la meme occasion) ridiculise lorsqu’il a vainement demande au president Obama d’alleger les sanctions prises contre BNPParibas..... Le president américain lui a vertement rétorqué qu’aux Etats Unis, les politiques ne se mêlent pas de la justice.....
    Il aurait été tellement plus judicieux de féliciter l’administration Américaine de punir un coupable(BNPParibas dans ce cas), de manière a pouvoir condamner TRES lourdement Goldman Sachs non pas pour avoir aide de riches citoyens, ni meme de puissantes multinationales mais carrément un pays(la Grece) a tricher fiscalement ce qui a coute a l’UE 400 milliards d’euros !!!!
    Le silence assourdissant de la justice Européenne dans cette affaire démontre de manière irrefutable que l’UE est une farce et ne sert qu’a asservir les peuples européens avec des traites qui ne peuvent être changes qu’avec une unanimité de 28 pays tellement different les uns des autres......(je suis marie avec 3 enfants, une famille de 5 et la meme famille.....pour avoir un vote a l’unanimité il faut se lever de bonne heure.....alors 28 pays et cultures différentes, laissez moi rire....)

    Mais encore une fois, aucun anti-américanisme de ma part, juste un peu de jalousie car eux ont des politiques qui travaillent pour défendre leurs intérêts économiques, alors que nous avons des elites corrompues et très nocives(quand on vois dans "l’elite" politique française le nombre de condamnes...c’est a pleurer)

    Bonne journée a tous

    Foudras

     

    • Personne ne "pleurniche" contre les "méchants" américains, il s’agit juste de prendre conscience que cette nation crapuleuse a une politique impérialiste qui n’y est pas pour rien dans la déstabilisation de nos pays et les différentes crises que nous vivons. Toi-même en critiquant l’UE tu devrais te rendre compte que cette institution est le cheval de Troie des USA en Europe et leur permet de contrôler un minimum la région ; à partir de là tu devrais assumer une critique radicale envers les USA. Car oui, les USA sont "méchants", ils n’ont pas de pitié et ne lâcheront rien. Toute tentative d’émancipation de leur domination se termine par une attaque économique, une déstabilisation souterraine via les services secrets et les ONG, voire une guerre. Nous en sommes là aujourd’hui et il faut arrêter de faire comme si ce pays était un pays comme un autre, un pauvre petit pays sur le dos duquel nous mettrions tous nos problèmes... Non ! Comprends qu’il ne peut pas y avoir plusieurs "USA" sur Terre (ce que tu suggères en gros, en disant que les élites françaises feraient mieux d’avoir des couilles en imitant les USA car eux défendent leurs intérêts), car ils ne veulent pas d’un monde multipolaire.
      Il faut donc certes militer pour une France souveraine qui défend ses intérêts, mais contrairement à ce que tu dis, il ne faut pas hésiter à rentrer dans le lard de ces salopards de gouvernants yankee, avec subtilité certes, comme le fait Poutine, et comme le faisait très bien De Gaulle, plutôt que de s’excuser d’un potentiel anti-américanisme. Arrêtons de nous excuser auprès d’une nation qui a foutu autant la merde dans le monde.
      (tout en faisant la différence entre la gouvernance américaine et le peuple qui lui est plutôt non-interventionniste, lorsqu’il n’est pas manipulé comme lors des campagnes d’entrée en guerre)


    • #1404608

      Les États-Unis ne sont pas un pays mais une structure étatique au service des multi-nationales. Ils défendent bec et ongles, avec leur super armée, les intérêts de leurs super sociétés apatrides, qui sont aux antipodes des intérêts du peuple américain. Vous devriez être moins américanophile ou USA friendly car l élite étasunienne a un profond mépris pour tout le bas peuple du monde entier, dont vous faites partie...


    • C’est n’importe quoi... L’administration américaine - fédérale - est une machine sous influences multiples dont les majoritaires actuellement sont les néo-conservateurs et la Banque.
      C’est une administration à la tête du pays le plus endetté au monde, esclave de la réserve fédérale américaine (FED), avec les machoires d’une dette colossale qui claque sur ses talons et qui la force à toutes les extremités pour retarder l’échéance à laquelle ce trou noir les apera.
      Planches à billets à plein regime pour cacher l’échec de leur libéralisme extrême, guerres sous tous prétextes pour maintenir l’hégémonie du pétro-dollar, pipotage constant des cours de l’or et de l’argent pour dissimuler l’absence de valeur du dollar (aujourd’hui 2% de ce qu’il valait en 1913 !), pipotage de toutes les statistiques officielles (chomage, emplois, croissance...)
      Cette administration ne protège pas du tout les citoyens américains et c’est un chateau de bois complètement digéré par les termites du capitalisme.

      Le TAFTA c’est le coté ’pile’ de la médaille "affaiblir l’europe". Le coté ’face’ etant la "crise des migrants".
      Car pour ralentir leur chute, les USA ont décidé de se retenir sur l’Europe, la faisant chuter d’abord.


    • Le TAFTA n’est pas une attaque des "méchants américains", ce sont plutôt les multinationales américaines et européennes qui s’en prennent aux peuples.
      Ce que nous allons connaitre, le peuple américain y fait fasse depuis des années : le totalitarisme marchand.


    • Les derniers mots (desole pour la VO) du film "Killing Them Softly" - Jackie Cogan (Brad Pitt) : "America is not a country it’s a business...Now fucking pay me !"

      la seule chose qui relie vraiment tous les americains dans une nation c’est le dollar et ces cons d’europeens croient qu’ils peuvent juste copier et faire pareil en Europe...


  • Un auditeur intelligent sur Europe 1 ?
    Non non, on est sur France Inter !
    Si c’était fait exprès j’ai bien ri, si ça ne l’était pas je ris quand même !
    Le débat était intéressant je l’avoue. Aucun doute ce TAFTA c’est bien le Nouvel Ordre Mondial acté et signé ! L’horloge tourne...

     

    • #1404768

      Et justement, s’ils osent en parler maintenant, c’est qu’on a paraphe toutes les pages du contrat et qu’il ne manque plus que la derniere signature : celle du tribunal rabbinique ! ;)


  • #1404523

    Sur France-inter ce qui est encore plus remarquable. Echange effectivement très symptomatique entre médias institutionnels et auditeur éclairé.
    A part "le jeu des mille €" et "les petits bateaux" France-inter est devenue une radio inaudible même avec l’obséquiosité d’un Nicolas Demorand.


  • On est entrain de quémander quelques miettes de liberté de paroles sur une radio de service public donc avec notre argent comme si, une fois de temps en temps, cas de cet auditeur, l’animateur semble accorder un privilège !!!!!!!!!

    Nous ne sommes pas sur Europe 1 mais sur France-Inter ! (erreur dans le sous-titre de l’article).

    France-Interdite (de paroles) ou Europe n° 1 (de quoi ?) : du pareil au même : langue de bois & censeurs à la soviétique !

     

    • Excellent commentaire !


    • #1404597

      Je me disais la même chose : là où la censure de quelques uns - qui devrait rester une exception et doit être justifiable par le bon sens - pour l’expression libre d’une majorité devrait primer, c’est l’inverse. Le comble c’est que c’est fait au nom de la liberté d’expression !
      La manière de se justifier de l’animateur est plus qu’éloquente et trahit sa pensée.
      Ceci dit, même via internet je n’ai pas pu écouter au delà d’une minute après la question de l’auditeur, apparemment mon cerveau développe une allergie à tout ce qui est incohérent. J’en ai plus qu’assez du baratin. C’est grave docteur ?


  • " Le temps c’est de l’argent " ( introduction )

    Pourtant on ne peut acheter le temps, certains ne le comprennent qu’une fois trop vieux...


  • Le TAFTA est un complot,
    on peut retourner les mots dans tous les sens, c’est un constat indéniable.



  • Mais la Russie est dans l’OMC, comme les États-Unis monsieur !



    Ils nous prennent vraiment pour des cons en fait.

    Bravo soldat Bertrand !


  • #1405160

    Bien envoyé, le Bordelais ! les vérités les plus simples sont les plus vitales à rappeler.

    Le costard qu’il taille à bernard Guetta (aussi doué pour le journalisme que son demi-frère David) est jubilatoire ; comme Ravanello, ce dernier est employé par le système pour opérer une propagande visant uniquement à dénigrer les régimes Syriens et Russes.