Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Depuis 1999, le taux de suicide aux États-Unis a explosé

Violences extérieures, violence intérieure

Le chiffre est en constante augmentation depuis 15 ans à hauteur de 24 %. Particulièrement chez les jeunes filles, chez qui il a progressé de 200 %.

 

 

Le taux de suicide a bondi de 24 % ces 15 dernières années aux États-Unis, avec un pic inquiétant chez les jeunes filles âgées de 10 à 14 ans, selon les statistiques diffusées vendredi par le gouvernement américain. Ce taux a augmenté de 1 % chaque année après 1999, avant une accélération à 2 % par an à partir de 2006, selon les relevés des autorités sanitaires. Cette augmentation a été constatée « tant chez les hommes que chez les femmes, de tous les âges, de 10 à 74 ans », note le rapport du gouvernement.

La plus grosse augmentation a concerné les filles de 10 à 14 ans, dont le taux de suicide a triplé, passant de 0,5 pour 100 000 en 1999 à 1,5 pour 100 000 en 2014. Au total, 150 jeunes filles de cette catégorie d’âge se sont suicidées en 2014, une augmentation de 200 % par rapport à 1999. « Nous voyons des enfants de plus en plus jeunes se suicider », s’alarme Victor Fornari, directeur de la division psychiatrie pour les enfants et adolescents à l’hôpital Zucker Hillside près de New York.

 

 

C’est «  une réelle inquiétude », a ajouté Victor Fornari, qui n’a pas pris part à cette étude. « Je pense que ça peut être l’illustration d’un accès aux réseaux sociaux, à Internet, avec du cyberharcèlement, et les jeunes sont exposés à des choses plus tôt qu’ils ne l’étaient par le passé », a-t-il encore dit. Le taux de suicide des jeunes garçons âgés de 10 à 14 ans est resté supérieur à celui des filles du même âge, mais il n’a pas connu une telle croissance, passant de 1,9 pour 100 000 à 2,6 pour 100 000, soit une augmentation de 37 %.

Lire la suite de l’article sur lepoint.fr

Le rêve américain n’est pas pour tout le monde, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1451782

    C’est en partie la rançon de la présidence Clinton où les travailleurs pauvres sont apparus, pendant qu’en Europe les alainmincs criaient au miracle économiques ! Une blague était très en vogue à l’époque :

    "Clinton a été réélu (en 1996) parce qu’il a crée énormément d’emploi !
    La preuve, j’en ai deux !"

    Bon ça donne mieux en anglais dans le texte... Mais tout est dit.

     

    • #1451968
      le 25/04/2016 par otan, syndicat du crime
      Depuis 1999, le taux de suicide aux États-Unis a explosé

      Absolument ; tout part de la conversion au "tout libéral" et aux idées économiques littéralement démentes de Milton Friedman (grand inspirateur de Pinochet, notamment) ...
      Comme vous, je situe ce tournant au début des années Clinton, environ ; sous Kennedy ou Carter, il y avait encore une forme d’espoir pour l’avenir, tandis qu’aujourd’hui, avec cette insécurité permanente, couplée à l’addiction aux réseaux sociaux (très dépressogènes, surtout dans une société comme les USA), c’est hystérie à-tout-va !....


  • Et c’est ce modèle qu’on nous vend en France.

     

    • J’ai tendance à penser que l’Empire, actuellement enraciné aux États-Unis, est en cours de migration pour venir s’installer de nouveau en Europe : ce qui correspondrait au projet de fonder les "États-Unis d’Europe" ici en Europe.

      On le voit avec l’avancée du TAFTA qui regroupe les normes dictées par l’oligarchie et l’invasion plus ou moins silencieuse sur nos territoires de bases militaires de l’OTAN...

      De ce constat, je pense qu’il y a donc une certaine volonté de laisser pérécliter l’Amérique du Nord et ses habitants, souvent dans un silence total : on continue de nous présenter une Amérique victorieuse, volontaire, pour la paix dans le monde etc. mais ses habitants sont de plus en plus laissés à l’abandon !


  • Par ailleurs "Israël connaît le deuxième taux de suicide le plus bas parmi les 28 pays de... l’Europe" (JJS News) . 1/3 concerne les nouveaux migrants (Olim) .


  • #1451805

    Le coupable c’est internet ? Ne serait-ce pas plutôt la destruction des familles, des liens sociaux et de l’espoir dans le futur ? Et puis de la brutalité partout, au nom de l’individualisme ?

     

    • Du rêve américain au cauchemar américain... le projet suivant c’est de nous vendre le rêve européen... :)

      Europe des Nations OU États-Unis d’Europe

      tel est le choix qui va s’imposer à nous tous, Européens conscients de notre longue histoire.


  • J’ai d’autres stats à vérifier mais très très inquiétantes !
    https://couronneclatante.wordpress....

    le taux de divorce à un pourcentage alarmant de 250%. L’augmentation du taux de divorce est suivie de près par une augmentation de 253% de taux de suicide chez les adolescents. Durant les trente dernières années, il y a eu une augmentation de 400% des naissances illégitimes. Des maisons de parents célibataires, tenues la plupart du temps par des femmes, ont aussi augmenté de 250%. Le Centre National du Service de la Santé a montré que les enfants provenant de foyer brisé étaient plus susceptibles d’avoir des problèmes comportementaux et émotionnels (200%). Les parents aujourd’hui passent avec leurs enfants une moyenne de temps d’environ 40% inférieure comparée à celle des parents d’avant. ...
    Cela représente un pourcentage d’augmentation d’environ 335 % depuis 1966.


  • Est ce que le féminisme y est pour quelque chose ?
    Ce mouvement "droitdel’homoiste" qui dénigre le père et fait exploser la famille.

     

    • C’est toute la société moderne qui est en cause*.. Les temps de travail et les conditions de travail, l’alimentation, les pressions sociétales que se soit sur le physique, l’argent les études, la pollution, la surpopulation, la perte des valeurs, la perte d’autonomie et l’appologie des vices... Ca n’est qu’une partie des responsables... Le féminisme n’a franchement pas grand chose , à lui tout seul, à voir avec cete hécatombe qui je le rapelle ne se déroule pas qu’au U.S.A ...


  • La société industrielle ne souhaite pas réinsérer des gens qui ont loupé le train du travail salarié et autres dépressifs, sauf si c’est pour les mettre en psychiatrie et donc se faire du pognons sur eux, le suicide c’est une sélection industrielle des gens trop faible pour continuer, ce système satanique fait croire que le problème vient d’eux et non de l’idéologie dominante, rester en vie c’est résister.


  • Les hommes comptes pour +ou - 80% des mortalités du au suicide. ( remarquez l’échelle 0 à 10 et 0 à 50 sur le côté des graphiques
    Les causes ne seraient surtout pas le manque de soutien de ceux-ci dans cette société féministe par hasard ?

    Chose certaine ce n’est pas avec un article qui le ferait savoir qu’on aurait attiré l’attention..
    Ils comptent aussi pour + ou - 93% des mortalités en milieu de travail si ça vous intéresse.

    Pas de chance de trouver ça dans les médias, après tout tout le monde sait que les hommes sont les oppresseurs, surtout s’ils sont blancs...


  • Les résultats concrets de l’hypermodernité.

    Vous en reprendrez bien une louche en 2017 ?
    Non ? vous préférez voter FN...


  • #1451934

    Le rêve américain


  • Américan Dream peut-être...

     

  • Quand on voit les films "d’action" américains, tous plus grotesques et violents les uns que les autres, on comprend que cela puisse déglinguer leurs jeunes . Sans parler de la saga Twilight, une ridicule histoire de vampire complètement infantile .


  • #1452032
    le 25/04/2016 par Mieux vaut en rire
    Depuis 1999, le taux de suicide aux États-Unis a explosé

    Si vous dites à un Franc maçon que
    - les femmes qui ont avorté sont souvent traumatisées à vie ;
    - dans les sociétés traditionnelles les suicides sont rares ;
    - plus l’Humanité est convertie aux valeurs de la République maçonnique universelle, plus le pourcentage des citoyens qui se suicident augmente ;

    il va vous répondre, sans rire, que le problème ne vient pas de la Franc maçonnerie mais des femmes ou des personnes qui se sont suicidées.

    Il ajoutera probablement que pour ne pas être traumatisé par l’avortement et pour ne pas se suicider quand on vit dans un monde maçonnique, il suffit d’imiter les désirs de la Franc maçonnerie.

    Un psy de l’Empire peut vous aider à vous sentir mieux dans notre monde malade en vous aidant à accueillir les désirs de la Franc maçonnerie, si vous lui lâchez un petit billet.


  • #1452129

    Plus de 47000 suicides officiels par an aux USA, le taux est stable depuis 2005. Les suicides se concentrent dans les grandes plaines, au centre du pays. Coût des suicides 44 milliards par an pour le pays. Les chiffres du suicide des très jeunes est-il lié à la disparition massive par suicide de leurs grands parents (part des 45-64-80 ans) ? A noter aussi les tentatives (+ de 25) à prendre en compte dans les dépenses et formant un climat général dégradé dans la vie sociale et familiale des américains..


  • J’ai eu une pensée affreuse en lisant cet article.

    Je me suis dis : "Juste retour de bâton pour une nation qui a semé la désolation sur terre."
    En effet, c’est nul comme pensée.

    Sinon dans leurs statistiques prennent-ils en compte les meurtres de masse, c’est-à-dire le gars qui se suicide après avoir fait un carnage dans la rue ?

     

    • #1453085

      Pensée bizarre en effet, car ce sont rarement les criminels de guerre américains qui se suicident. Au contraire ils sont très fiers de ce qu’ils ont fait et ils jouissent d’une impunité totale. Les plus grands criminels de guerre vivants sont américains (Japon, Amérique du Sud, Vietnam, Irak, Afghanistan, Lybie, Syrie ...) et sont honorés comme des patriotes (voir le succès du film faisant l’apologie d’un sniper).

      La destruction de l’autre est le fondement de la nation américaine, qui ont commencé par exterminer radicalement ses occupants naturels, les indiens, puis à importer une main d’œuvre esclave qu’elle n’a cessé de dénigrer, d’exploiter, de torturer et d’exterminer, par différents moyens jusqu’à aujourd’hui, sur la base d’une idéologie fondamentalement raciste toujours en vigueur actuellement.

      Ceci est l’idéologie américaine, qui prend la suite au plan mondial, de l’idéologie britannique en tout point identique, et qui sont clairement revendiquées par leurs défendeurs.

      Ces réalités n’entrent certainement pas en ligne de compte de ceux qui sont poussés à l’extrémité du suicide qui sont toujours des drames personnels douloureux. La mort est très présente aux états unis, il faudrait compter le nombre de meurtres dans les séries télévisées, le chiffre et la fréquence des scène de crime est impressionnant. Quand aux homicides, c’est plus d’un meurtre par arme à feu toutes les heures. Il y a 270 millions d’armes à feu aux Etats-Unis,

      La haine n’a jamais rien apporté d’autre que le désordre. L’analyse et la raison, apportent l’espoir et la paix.


Commentaires suivants