Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Des Lumières aux ralliements – Conférence de Marion Sigaut et Philippe Prévost à Nice

L’association Culture populaire recevra Marion Sigaut et Philippe Prévost le dimanche 12 février 2017 à 16h30 à Nice pour une conférence sur les attaques contre l’Église depuis les Lumières.

 

Découvrez la bande-annonce de l’événement :

 

De la fin du règne de Louis XIV jusqu’à la proclamation de la loi de séparation de l’Église et de l’État, l’Église catholique va subir en France deux siècles d’attaques ininterrompues.

C’est par un patient et méticuleux travail exercé sur les esprits des élites de son époque que le siècle des Lumières, la Révolution française et le ralliement à la IIIème République vont être imposés au peuple français sans pratiquement aucune résistance de sa part.

Pour expliquer comment le 11 octobre 1962 s’ouvre à Rome le Concile Vatican II, qui va précipiter l’Église dans la crise la plus profonde et la plus grave de son histoire, nous vous invitons à mieux cerner les épisodes qui ont marqué l’Histoire de France et de l’Europe. Des encyclopédistes au régicide, de la Constitution civile du clergé à la perte des États pontificaux, de la loi de 1905 à l’interdiction de l’Action Française.

Selon la citation fameuse du grand humaniste Voltaire à l’adresse de l’Église catholique : « Écrasez l’infâme, vous dis-je ! Écrasez la religion qui adore Jésus Christ. »

 

***

 

Cette conférence / échange avec les auteurs se fera sous un format particulier. Nous allons privilégier l’échange entre le public et ces érudits et donner plus de place au débat et à la discussion.

Un entracte est prévu, ainsi qu’un espace collation / rafraîchissements.

Nous aurons également à votre disposition un espace culturel avec des promotions exceptionnelles sur les livres. Attention stock limité !

- 20 % de réduction sur le duo de livres Sigaut / Prévost.
- Sur certaines de nos références nous vous proposerons 1 livre acheté le second à 50% de réduction !
- Nous aurons également le dernier coffret de Vincent Lapierre sur Hugo Chavez.

 

***

 

Philippe Prévost, historien, essayiste, docteur ès lettres et licencié en droit, a écrit de nombreux ouvrages, dont Autopsie d’une crise politico-religieuse, la condamnation de l’Action française et La France et l’origine de la tragédie palestinienne.

Dans L’Église et le Ralliement, on apprend que le lent et continu déclin de l’Église n’est pas la conséquence d’attaques extérieures contre lesquelles elle pourrait se défendre, comme elle l’a toujours fait. Ce sont trois phases parfaitement identifiées – et les liens qui les unissent – qui sont analysées par Philippe Prévost afin de nous faire comprendre quel mal décime l’Église. Car ce n’est pas en épousant toujours plus le siècle, comme certains le préconisent, qu’elle se relèvera : elle doit au contraire s’élever au-dessus de lui, au risque de mourir.

 

Marion Sigaut est une historienne et écrivain française, née en 1950 à Paris. Elle se spécialise dans le XVIIIe siècle et publie notamment deux livres : l’un sur les sombres secrets de l’Hôpital général, l’autre sur l’énigme Damiens. Elle enchaîne articles et conférences dans toute la France, et au-delà.

Ses différents travaux l’ont conduite à remettre en cause l’idée du progrès apporté par les Lumières. Elle montre au contraire que celles-ci permirent l’émergence du monde bourgeois et libéral opposé à une monarchie et un ordre chrétien qui, loin d’opprimer le peuple comme on veut aujourd’hui nous le faire accroire, étaient le rempart des faibles contre les puissants et la consolation des plus pauvres.

L’Histoire, telle qu’elle est enseignée dans nos écoles et relayée par nos médias, empêche de comprendre le monde actuel et de le saisir dans une critique globale. Une réécriture orientée dans le but de nous forcer à penser dans une seule direction : celle du progrès contre la tradition, de la raison contre l’esprit et de la liberté contre une supposée tyrannie. Combat contre la tyrannie qui nous amène, de façon bien plus certaine, à la « servitude volontaire ». Remettre l’Histoire à l’endroit, c’est aider, par la connaissance, à déjouer ce piège.

 

Entrée : 8 euros.

 

Pour réserver vos places, cliquez sur l’affiche :

Bien préparer la conférence avec Kontre Kulture :

 

Marion Sigaut et Philippe Prévost sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La religion catholique est arrivée au bout de ses contradictions nous allons sauter une tradition pour revenir à la tradition des présocratiques :
    Nous allons repasser du dieu unique à l’unicité du divin en un tout, qui fait sens.
    Façon de voir le divin en conformité avec le christ : "Dieu est en vous" de la bible originelle grecque traduit de façon erronée par "Dieu est parmi vous".

     

  • bonjour,
    Pourriez-vous évoquer le nom de cet autre historien très précieux et méconnu qu’est Robert Muchenbled, qui traite ces sujets en profondeurs, afin que peut-être les équipes de er portent cette parole à la connaissance du public ; à l’origine sa thèse portait sur (en gros) "culture populaire contre culture des élites" ou inversement. il me semble qu’on peut utilement s’appuyer sur les travaux indiscutables de cet humble chercheur pour abonder dans le sens qui est celui de Marion et de er en vue de defendre un christianisme tant déprécié et calomnié.
    - d’autre part, j’ai découvert hier une interview de Léa Salamé avec Onfray à Caen, et je me suis dit qu’il y avait là matière à "épingler" le faussaire onfray, ce faux-monnayeur de la pensée.
    je vous recommande de la visionner pour écouter et entendre l’ampleur de l’attaque en quelque mots assassins, et bien sûr sans droit de réponse.
    si Soral pouvait le punaiser ça me déplairait pas ; Onfray il trahit ses pères et les siens. le loup dans bergerie : Brassens : le petit joueur de flûteau.
    Vous verrez qu’il va jusqu’à contester le Christ lui-même, mettant en avant des traficotages postérieurs, l’invention d’une croix tardive comme symbole, etc.
    Ignorant notamment les travaux des équipes chinoises et françaises qui depuis peu ont établi que les scultures dans la paroi rocheuse de Kong Wang Shan en chine près du port de Liannyungang, datent des années 64-67 et témoignent non seulement de la venue de l’apôtre Thomas en Chine, mais aussi de la conversion à "la voie" du Prince Ying, et montrent clairement Thomas avec la croix, en plus de la vierge Marie et l’enfant. Frise d’une centaine de personnage qui se lit comme une bande dessinée. À découvrir : Pierre Perrier, Thomas en Chine, et le site EECHO (Enjeux de l’Etude du Christianisme des Origines) Ce qu’on a cru être un taoïsme ou un boudhisme chinois apporté par 2 moines indiens, est en fait la filiation issue d’une église chinoise qui comptait 73 évêchés recensés le long de la route de la soie, et les 2 sont Thomas et son Diacre Shofarlan. P.Perrier parle araméen et a fouillé les traditions orientales qui ont conservé une oralité riche de mémoire vraie et recoupée.
    Je souhaite que vous puissiez tirer profit des infos que je livre ici.
    J’aurais bien des éléments objectifs à apporter à la "cause" de l’intelligence critique. on peut me contacter par mail, mon nom n’est pas un pseudo.
    salutations.


  • J’ai beaucoup d’affection et de respect pour Marion qui est une chercheuse de vérité.
    Je suis désolé de la voir soutenir une église qui base son enseignement sur des contes, des superstitions et des erreurs d’interprétations alors que la vérité nous tends les bras.
    Alors que la vérité transpire des évangiles malgré la sélection erronée et partiale et autres manipulations de traduction qui leur a été appliquée.
    L’église ne meurt pas de ses ennemis mais de ses thuriféraires qui n’ont pas compris quel était le véritable message.

     

  • Ce n’est pas du trollage blasphématoire.
    C’est l’expression du savoir originel aux religions.
    C’est le nœud gordien de notre époque.
    Si nous arrivons à comprendre et admettre la non-dualité et à voir en chaque homme et chaque femme une parcelle divine.
    Alors fini guerres, bombardements et terrorisme et exploitation de l’homme par l’homme.
    Et mise au bûcher pour blasphème.

     

    • "Admettre la non-dualité" ?

      Ce genre de raisonnement mène droit au mouvement lgbt et a la théorie du genre.

      Tout est dualité, sauf si l’on fait preuve de relativisme. C’est l’ordre naturel des choses,simple, élégant et concret.

      "Et la troisième voie ?" Hé bien, la troisième voie est la bonne, les autres sont mauvaises ! :-)


    • Je suis passé par l’advaïta du Ramana Maharshi mais c’est une suggestion démoniaque de plus parmi les autres qui va contre le bon-sens le plus élémentaire. L’adoration de la créature à la place du créateur vient du démon.
      La seule parcelle divine chez nous est que l’on fait parti de ce chef-d’oeuvre et conçu à l’image de Dieu, c’est seulement en se confessant et en se mettant au pied de l’autel qu’on lui ressemble. Rappelez-vous l’épisode du buisson ardent qui brûle mais ne se consume pas en disant " je suis celui qui est ". Vous ne pouvez pas dire cela, seul Dieu peut le faire, vous n’êtes pas la vérité mais vous participez à celle-ci sinon vous vivez contre elle en vous perdant avec le démon.
      L’étude du géocentrisme pourrait vous intéresser, je cherche des documents en ce moment sur le sujet ( plutôt rare ). Tout semble avoir été créer pour nous, vous pouvez contempler l’âme végétative des plantes et des arbres, l’âme sensitive des animaux et l’âme rationnel des hommes ainsi que les lois qui régissent l’univers ( comme saturne ou neptune je crois, qui avec sa force centrifuge fait dévier une continuelle autoroute à comètes qui se dirigeraient irrémédiablement sur terre sans elle ) constater que tout à été fait pour accueillir la vie sur terre et uniquement sur terre.
      C’est une vision utopique et juvénile des choses, il y aura toujours des guerres car il y aura toujours des personnes révoltées qui ne voudront pas servir Notre Seigneur et serviront alors le démon parce que la nature à horreur du vide. " Nul ne peut servir deux maîtres à la fois " disait-il. Vous n’avez pas le choix de votre fin, seulement des moyens pour accéder à votre fin. C’est par votre propre volonté que vous vous condamnez ou vous sauvez. Si il y a des lois physiques, il y a aussi des lois intellectuelles, "les lumières" ont servi à détruire ces dernières et la révolution continue, elle ne peut pas s’arrêter. Depuis 2000 ou 2001 ( seule date qu’on retiendra de notre époque déchetterie - le 11 septembre 2001 ) le reste tiendra sur un post-it, depuis ce temps disais-je, de 496 à 1789 c’était le surnaturel, de 1789 à 2001, le naturalisme et de 2001 à aujourd’hui, c’est le temps du contre-naturelle, voyez comme le démon travaille... L’advaïta est une perdition, comme les autres, croyez-moi. La société théosophique d’Helena Blavastky a servi à développer l’hindouisme, le bouddhisme, l’hypnose, le magnétisme etc etc... Etudiez le new age et arrêtez avec le fantasme morbide du bûcher !


    • @l’autoproclamé malicieux :
      La non-dualité désigne à la fois l’unité fondamentale qui, selon certaines écoles spirituelles, sous-tendrait la diversité apparente, la multiplicité des formes du monde, et les approches philosophiques ou pratiques qui conduiraient à en réaliser la nature.


    • @ cruz fidelix
      La verité est inscrite dans l’ethymologie car les anciens la connaissaient :
      Diable vient de diviser : Diviser les hommes entre eux, diviser Dieu et les hommes....
      Il y a de nombreux mots dont il faut aller chercher l’ethymologie qui peuvent vous mettre sur la voie.
      A la place de Blavatsky férue de magie voyez plutôt krisnamurti, son fils spirituel a accédé à l’éveil et qui sait donc de quoi il parle.


    • @Crux Fidelis
      Je ne vois pas où vous avez trouvé que l’advaita vedanta prêche pour l’adoration de la créature en lieu et place du créateur ??????


    • Oh. sa réalisation du soi en dit long, je cite " qui suis-je" : " En dehors des pensées, il n’y a pas d’entité séparée appelée « monde ». Dans le sommeil profond il n’y a pas de pensée, et donc pas de monde. Dans les états de veille et de rêve, les pensées sont présentes, ainsi que le monde.
      Tout comme l’araignée tire d’elle-même le fil (de la toile) et le résorbe en elle-même, le mental projette le monde en dehors de lui-même et le résorbe en lui-même.
      Quand le mental émerge du Soi, le monde se manifeste. Ainsi, lorsque le monde apparaît (comme réel), le Soi n’apparaît pas ; et lorsque le Soi apparaît (ou resplendit), le monde n’apparaît pas. Si l’on s’interroge assidûment sur la nature du mental, celui-ci finira par se retirer, il ne restera que le Soi. Ce qui est désigné comme le Soi est l’âtman. Le mental ne peut exister indépendamment de quelque chose de grossier (le corps physique) ; il ne peut exister par lui-même. C’est le mental qu’on appelle corps subtil ou âme (jîva).
      Ce qui s’élève dans ce corps en tant que « je » est le mental. Si l’on cherche à savoir d’où, dans le corps, émerge en premier la pensée « je », on découvrira que c’est du Cœur. C’est là la source du mental. Même en pensant continuellement « je, je », on sera conduit à cet endroit. La pensée « je » est la première de toutes les pensées qui apparaissent dans le mental. Ce n’est qu’après sa naissance que les autres pensées s’élèvent.
      La pensée « Qui suis-je ? » détruira toutes les autres pensées et, comme le bâton qu’on utilise pour tisonner le bûcher funéraire, elle sera, elle aussi, finalement brûlée elle-même."
      C’est de la déification pure, vous vous séduisez vous-même. Regardez la France chrétienne et l’Inde, là-bas les gens meurent par centaines et personne ne les aident car c’est leur Karma. Un jeune collègue bobo globe-trotter m’a dit qu’il avait vu beaucoup de cadavres mangés par les rats dans la rue. Ne voyez-vous pas la présence du démon partout dans ces pays, jusque dans l’image de leurs idoles, " Kali" et beaucoup d’autres sont particulièrement explicites. Jusqu’à la crémation funéraire citée plus haut par le Ramana, tout n’est que perdition démoniaque.


    • 10 février 10:16, par pranakundalini

      "Autoproclamé"...

      bon, l’ad hominem, la tactique de base des trolls.

      de un,en quoi c’est pertinent ? De deux, lâche donc rampa ; ce n’est la que conneries maléfiques utilisés par le système afin d’égarer les esprits faibles.

      Cest la une vérité de la malice ! Hihi


    • Vous n’avez pas compris le texte que vous mettez en exergue :
      Au contraire des conclusions étranges que vous en tirez
      Il signifie que l’ego est quelque chose appelé à disparaître.
      Que seul subsiste l’atman : souffle, principe de vie, âme, soi, essence.


  • L’affiche est très bien !