Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Désormais, une banque pour se renflouer pourra ponctionner les comptes de ses clients

Pas de débat, pas de loi, une simple ordonnance. La directive est passée inaperçue dans le creux de l’été. Si votre banque fait faillite, elle pourra se renflouer en aspirant vos comptes, sans plus de façons.

 

Il s’agit de la Directive européenne sur le redressement des banques et la résolution de leurs défaillances (Bank Recovery and Resolution Directive). D’abord expérimentée à Chypre où les comptes ont été largement siphonnés, la mesure est désormais applicable en France depuis le 20 août. Elle est passée en douce par ordonnance. Imaginez le tapage si une loi était venue devant le Parlement ! Depuis que les Français ont mal voté en rejetant la Constitution européenne par référendum, il n’y a plus de référendum. C’est ldésormais, une banque pour se renflouer pourra ponctionner les comptes de ses clientsa même chose pour les lois gênantes ! En l’occurrence on imagine bien que le lobby bancaire tenait à la plus grande discrétion de même que le pouvoir socialiste. Pourquoi s’embêter quand une simple et discrète petite ordonnance prise en catimini au cœur des vacances d’été fait parfaitement l’affaire ?

Ce qui a attiré l’attention des observateurs, c’est la Commission européenne qui s’impatiente. Jeudi 22 octobre elle a annoncé qu’elle allait poursuivre devant la Cour européenne de justice les pays qui n’avaient pas encore transposé dans leur droit national la directive BRRD. Mais le pouvoir socialiste toujours zélé dés qu’il s’agit de nuire aux Français, n’avait pas attendu les menaces bruxelloises, qu’on se rassure ! À la prochaine crise bancaire les épargnants pourront être acculés à la faillite, mais plus les banques !

 

La fin du droit de propriété

Lorsqu’une banque comme n’importe quelle entreprise fait faillite, les actionnaires sont solidaires, ce qui est logique, de même que les détenteurs des obligations émises par la banque. Jusque-là, rien de nouveau. Mais la nouveauté de cette directive « BRRD » réside dans le fait que les clients de l’entreprise bancaire vont être ponctionnés jusqu’à remise à niveau de l’affaire, ce qui est une atteinte caractérisée au droit de propriété.

Vladimir Poutine dernièrement a dénoncé au forum Valdaï, une nouvelle fois, la remise en question du « Principe de l’inviolabilité de la propriété privée » qui prévaut de plus en plus au niveau mondial, avec « le précédent bien connu de Chypre ». Que s’est-il passé à Chypre ?

Le système de spoliation des citoyens pour sauver les banques (ou les enrichir) a été expérimenté à Chypre en 2013, lorsque les titulaires de comptes de la plus grande banque de Chypre, la Bank of Cyprus, ont perdu autour de 60 % de leur épargne au-dessus de 100 000 euros.

Peu après la spoliation des déposants de la Banque de Chypre, l’Union européenne a étendu la tactique à tous les pays membres et l’a gravée dans le marbre par une loi de 2014, le Mécanisme Unique de Résolution, qui institutionnalise la ponction des comptes bancaires, sans limite, en fonction des besoins des banques.

Ce qui s’est passé à Chypre n’est rien d’autre qu’un vol légal. Et ce vol légal est maintenant anticipé dans la loi française. Ce qui d’ailleurs est la preuve du peu de confiance que les oligarques de Bruxelles ont dans le système bancaire, complices qu’ils sont des Banksters ainsi que nous l’avons observé à loisir à propos de la Grèce.

Normalement seuls les comptes de plus de 100 000 euros peuvent servir au renflouement, mais cette garantie n’en est pas une, tous les épargnants seront touchés. En effet à grand renfort d’annonces les eurocrates avaient rassuré les épargnants en les assurant que les dépôts de moins de 100 000 euros seraient protégés par la constitution d’un fonds. La Commission européenne avait proposé la création d’une « garantie européenne des dépôts », pour prévenir les retraits massifs et les fuites de capitaux comme cela s’est d’ailleurs passé en Grèce. Ce fonds de garantie devait être doté de 55 milliards d’euros et d’une capacité à emprunter sur les marchés. Mais l’échec de ce processus n’a pas bénéficié des mêmes effets d’annonces. Les Allemands s’y sont opposés et la protection des 100 000 euros s’est officiellement volatilisée le 12 septembre dernier, lors de la réunion de l’Eurogroupe. Elle ne pesait pas bien lourd, mais à présent elle ne pèse plus rien du tout, elle n’existe pas.

Chacun doit désormais le savoir, si votre banque fait faillite, elle aura légalement le droit de se renflouer en puisant dans vos comptes, que ce soit en France ou très bientôt dans la totalité des pays européens.

On ne peut d’ailleurs manquer de s’interroger sur l’empressement de la Commission européenne à faire adopter cette directive et à pourchasser les derniers retardataires, « il est extrêmement important que ces règles soient en place dans tous les États membres » explique-t-elle dans un communiqué. (…) Des personnes bien informées, à Bruxelles, craindraient-elles une prochaine crise financière et bancaire ?

Êtes-vous certains qu’il est raisonnable de placer toutes vos économies dans une banque ?

Sur l’avancée cannibale de la Banque, lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

47 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Salut à tous

    Pierre Jovanovic avait prévenu !

    Il avait donc parfaitement raison.

    Adishatz

    H/


  • Et tonton Jova nous l’avais bien dit !

     

  • Autorisation est donc donnée aux banques ... de braquer les banques !

     

  • Les chinois l’ont déja compris, face à la dévaluation de leur monnaie le yen, ils investissent massivement dans le bitcoin (et divers autres "alt-coins" comme Ethereum ou Litecoin).
    C’est un fait objectif, même si la Chine utilise sa noterieté dans ce domaine pour influencer le marché avec des effets d’annonce (C’est la 5ème fois que la rumeur disant que la chine va bannir le bitcoin refait surface, entrainant une chute de 30 ou 40$ sur le marché bitcoin/dollar ).
    Ceux qui ont du nez achètent à ce moment là.

    Je bosse et j’ai femme et enfant à charge, le revenu du ménage tourne autour des 1200€/mois. L’an dernier j’ai investi 700€ dans le bitcoin, aujourd’hui mon investissement a doublé.

    Beaucoup pensent que le bitcoin est surtout un produit capitaliste, ou le spéculatif est roi etc,.. Mais en réalité il ne l’est pas.
    Les banques commencent à peine à piger le concept pourtant clair et limpide : Bitcoin est un livre géant consignant toutes les transactions enregistrée dans le monde, d’une monnaie limitée à 21 millions d’unitées.
    C’est une monnaie ou l’usure n’existe pas. C’est sa rareté et sa demande qui fixe le prix. Après, effectivement la spéculation joue ensuite. Mais comme toute monnaie d’échange.
    Dans un système de troc pur et dur, vous trouverez toujours quelqu’un prèt à vous offrir plus de marchandise en échange d’un seul écu d’or :)

    Un conseil à ceux qui voudraient s’y essaier :
    1) Ne jamais investir plus que ce que l’on peut risquer de perdre.
    2) Documentez vous un maximum, même si certains aspects vous semblent compliqués.
    3) Restez informés
    4) "BTC is da king" comme ils disent ; Ne vous diversifiez pas dans les "alt-coin" sans savoir ce que vous faites !

    Entreprises et petites PME : Commencez à accepter Bitcoin comme valeur de payement pour les petits biens et services !

     

    • Vaut mieux investir dans l’or ou l’argent. Le bitcoin peut disparaitre a tout moment, comme l’Euro, le yuan ou le dollar.
      Pourquoi croyez vous que les USA volent les stocks d’or partout sur la planète et que le gouvernement Chinois a demandé a sa population d’acheter de l’or en masse ?!


    • Moi j’investis dans :

      - boîtes de médocs de base
      - boîtes de conserve
      - carburant en bidon
      - piles

      et d’autres trucs que je ne peux pas écrire....

      Je pense que tout ça sera très utile pour les échanges dans quelques mois, et ceux qui n’ont pas été prévoyants, auront intérêt à sortir des piécettes d’argent ou d’or....

      Adishatz

      H/


    • Je seconde fortement ce message, avec un seul bemol, les banques ont parfaitement compris des qu’il est apparu, et n’ont eu de cesse de l’attaquer depuis. Aujourd’hui ils adoptent certains aspects du bitcoin pour se moderniser et profiter de la pub, mais ils delaissent les aspects fondamentaux, comme la decentralisation de la création monetaire. Ne vous laissez pas avoir si vous investissez un peu de vos euros, d’abord n’en mettez pas trop, et ensuite assurez-vous que ca soit bitcoin et pas une autre monnaie crypto. Si le bitcoin finit un jour par decoller, c’est 25 millions de bitcoin a se partager entre 7 milliards de gens, c’est pour ca pas besoin de vous saigner, le prix est encore très très bas.


    • Autre bemol votre profit ne provient pas de la speculation mais plutot d’un phenomene de monetisation, comme si vous aviez de l’or dans votre riviere lorsqu’on s’est decide a fixer le prix des choses par l’or, ce qui ne valait rien vaut desormais de par son utilisation croissante comme monnaie, et c’est donc pas fini :)


  • ecoutez pierrot Jovanovic et achetez de l’or avec ce que vous avez en banque sinon ce sera perdu ! sauf si vous aimez jouer au Monopoly...

     

    • Mais où est-ce qu’on achète de l’or ? Sur internet ? Et qui vous dit que l’intérieur d’un lingot n’est pas fourré au tungstène ? Les arnaques à l’or, ça existe !

      Quant à jouer au Monopoly, vous pensez bien qu’ils vont prendre la pierre aussi, donc exit l’immobilier... Je suis très inquiète pour ma maison familiale en Bretagne que m’a léguée ma chère grand-mère, si jamais il la prenne, je préférais encore foutre le feu !


    • " Mais où est-ce qu’on achète de l’or ? Sur internet ? Et qui vous dit que l’intérieur d’un lingot n’est pas fourré au tungstène ? Les arnaques à l’or, ça existe ! "
      Il faut acheter de l’or physique, et dans des boutiques elles aussi physiques. Il y a toutes les infos nécessaires sur le blog de Monsieur Jovanovic (adresses de maisons sérieuses).


    • Il y a des comptoir de l’or pour votre information. Cela permet, d’une, d’être sûr de ce que vous achetez, et de deux, de le faire anonymement. Car lorsque vous le faite via internet, ceci ne peut être anonyme ... donc votre banque sait où est partie votre argent.

      Tandis qu’à un comptoir, payé en liquide, c’est autre chose.

      Mais il n’y a pas que l’or, car un lingot, vous en foutez quoi si vous voulez l’utiliser en temps de crise ??
      Il y a l’argent !
      Il faut acheter sous toute forme afin de mieux palier aux aléas de la vie.


    • Je vous remercie pour ces informations. J’adore la revue de presse de Jovanovic que je dévore, je suis active sur son compte Twitter, je tâcherai de regarder ces adresses de très près.

      Mais il y a un hic avec l’or : connaissant les élites, ne pensez-vous pas qu’ils seraient capables de faire baisser le cours de l’or ? Si oui, que se passerait-il ? On perd tout ?


    • @l’etrangere : il y a une difference fondamentale entre le billet et l’or : meme si tout est a zero personne ne voudra de ton billet de 500 euros si tu veux manger par contre ton or...


  • Faites comme moi, envoyer un courriel à l’ambassade de Russie à Paris pour savoir si la Russie ne peut pas faciliter l’ouverture de compte dans des banques russes.


  • Comment il disait l’autre ? ... Ah oui, mon ennemi c’est la finance.
    Oui c’est bien ça, la fin de la propriété.
    Car bientôt quand vous n’aurez rien sur votre compte on saisira votre maison, déjà qu’il parlent de nous taxer sur des loyers fictifs.


  • L’article a été rédigée par quelqu’un qui n’a manifestement pas les compétences de base en matière de droit bancaire.

    Le système qui sera mis en place mettra fin au système du "too big to fail". Dit autrement, le contribuable ne serait plus appelé à la rescousse pour sauver les banques. Les risques seront pour les banques et leurs clients, comme ce fut le cas depuis que les banques existent. Si une banque fait faillite, les clients et les actionnaires l’ont dans l’os, pas le contribuable. Retour à la normale.

    Même constat d’incompétence sur la question des garanties. La garantie des 100.000 euros existaient avant, elle existera toujours. Pour faire simple, le dépôt dans un pays A sera garantie par le pays A, le dépôt dans un pays B sera garantie par le pays B. Ce qui a échoué, c’est un mécanisme de garanti européen. Si le pays A ne peut pas indemniser par manque de fonds, les pays B, C, D…auraient garanti les dépôts via un fonds prévu à cet effet. L’échec européen fait que l’on reste dans la situation actuelle.

    Avec le nouveau système, maintenant on cessera de faire payer le contribuable si il reste des fonds dans la banque. Sauf que les dépôts ne seront jamais suffisant, donc faillite il y’aura. Et quand une banque fait faillite…tant pis pour les clients qui auront laisser plus de 100 000 euros sur leur compte.

     

    • Ce qui est marrant avec ton exemple c’est que la garantie n’est pas européenne mets le recouvrement du Crédit viens de devenir européenne cf la dernière revue de presse ... toujours dans l’intérêt de la banque


    • Les 100 000€ ce n’est pas une somme figé ; Pierre Yves Rougeyron l’explique très bien dans un de ses récents entretient ; si il y a besoin, ils pourraient taxer tout ce qui est supérieur à 50€ ; soit la quasi totalité des comptes positifs des épargnants.

      Donc non, le contribuable est toujours menacé, car tous les contribuables sont client de banque.


    • @Lorong, le souci est que dans ton cas c’est un manque de compétence en terme d’écriture qui est flagrant, car tes lignes comportent des fautes, ce qui rend ta crédibilité très bancale.

      Merci donc d’avoir l’obligeance de mettre des liens ou de citer des articles de loi(s) sur ce que tu avances.

      Les lecteurs potentiels des commentaires et moi attendons avec impatience.


    • Le client n’est t-il pas un contribuable ?
      Ton explication est confuse dans la mesure ou tu dis des choses que l’auteur de l’article ne dit meme pas .


    • Visiblement, et pour le paraphraser, ce lorong n’a manifestement pas les bases de la réflexion la plus élémentaire et devrait s’abstenir de juger de ce qui le dépasse. Le sommet étant tout de même atteint avec l’affirmation selon laquelle les contribuables ne seront pas mis à contribution mais seulement les banques et leurs clients (ajout personnel : l’une des deux mentions est à rayer). Là à part essayer d’en rire on ne peut pas faire grand chose d’autre.


    • Je trouve vos réponse à @Lorong complètement bêtes et gratuites. Vous l’accuser d’affirmer quelque choses sans mettre de lien et raillez ce qu’il dit, alors qu’il n’y a rien d’insensé dans ses propos et qu’il a peut-être raison. Si vous avez le temps, allez lire ce texte de loi (ce que je n’ai pas eu le temps de faire) ou sinon abstenez-vous et gardez à l’esprit que l’article n’est peut-être pas totalement fiable.
      Sinon, pour parler du fond, il n’y a aucune incompatibilité entre l’info de l’article et le commentaire de @Lorong, sauf sur la garantie des 100 000€ qui concerneraient uniquement la mise en place d’une garantie solidaire européenne au lieu de la seule garantie nationale, sinon, c’est exactement pareil. La seule différence est que l’article tire des conclusions et des interprétations de cette lois, mais pour le reste c’est la même chose, du coup, je ne vois pas pourquoi vous vous offusquez, comme si on touchais à vos croyance. @Lorong a juste complété les conclusions sur cette loi en disant : "Avec le nouveau système, maintenant on cessera de faire payer le contribuable si il reste des fonds dans la banque. Sauf que les dépôts ne seront jamais suffisant, donc faillite il y’aura.", ce qui du point de vue de la logique est vrai en s’appuyant sur les points de ce texte de loi présenter dans l’article lui-même. C’est pour ça que je trouve stupide de railler son commentaire qui complétait très bien l’article, simplement parce que vous l’avez perçu comme hostile à la "doxa dissidente" (car il en existe malheureusement une), ce qu’il n’était même pas...


    • Maintenant on veut bien que vous nous expliquiez l’essentiel, que vous avez oublié en chemin : en quoi l’argent des clients qui est dans les banques n’est pas en même temps l’argent des contribuables ?!
      Et j’en suis désolé, mais le fait que vous cautionnez vous aussi des énormités n’en change pas la nature. Et je ne suis pas sûr du tout qu’il soit très avisé de les encourager de la sorte. Le client est en même temps un contribuable d’une part et d’autre part seul lui sera rincé quand la banque elle sera renflouée comme elle l’est à chaque fois. Ne pas comprendre cela, c’est ne rien comprendre. Et je passe sur la pleurniche par procuration qui n’a pas sa place ici.



  • Chacun doit désormais le savoir, si votre banque fait faillite, elle aura légalement le droit de se renflouer en puisant dans vos comptes, que ce soit en France ou très bientôt dans la totalité des pays européens.




    À la prochaine crise bancaire les épargnants pourront être acculés à la faillite, mais plus les banques !



    Si une banque fait faillite, comme n’importe quelle autre entreprise elle n’est légalement pas tenu de rembourser ses créances au delà de l’argent rapportée par la vente (liquidation) de tout ses actifs (fonds propres, actions, biens immobiliers et mobiliers...).
    C’est la tout le problème : les dépôts des clients sont une créance de la banque à votre encontre. En cas de faillite, elle vend tout ses biens et vous rembourse les sommes créditées sur "vos" comptes dans la mesure de ses capacités. A moins qu’un tiers vienne à son secours et la renfloue en acceptant de lui prêter du pognon pour éviter sa faillite (au hasard l’état).
    Les états n’ont plus l’intention ou la capacité de renflouer les banques, en tout cas pas au-delà d’une certaine limite, il faut donc trouver une autre solution pour "garantir les dépôts" en cas de crise majeure. La solution adoptée c’est la chyprisation d’une partie des économies des gens : on spolie une partie de vos économies pour se mettre en mesure de vous rembourser le reste. C’est sans doute moins pire que de laisser la banque couler et les déposants être indemnisés "dans la mesure du possible" : vous perdrez moins !
    Le vrai scandale c’est qu’il s’agit d’un traitement curatif. Aucune disposition préventive n’a été prise après les différentes crises bancaires de la dernière décennie pour réduire la probabilité d’une nouvelle crise systémique (interdiction des CDO, des CDS, séparation des banques de dépôts et d’"investissement"...). Les banquiers ont toujours le droit de faire tout ce qu’ils veulent et ils continuent donc à faire n’importe quoi !
    Regardez le traitement médiatique réservé au Donald Trump, notamment parce qu’il propose dans son programme de remettre en vigueur le Glass-Steagal Act, la séparation des banques de dépôts et de spéculation.

     

    • Regardez le traitement médiatique réservé au Donald Trump, notamment parce qu’il propose dans son programme de remettre en vigueur le Glass-Steagal Act, la séparation des banques de dépôts et de spéculation.

      Alléchant mais en cas de victoire les lobbys bancaires ne risquent-ils pas de tout mettre en œuvre (si ce n’est déjà fait) en influant sur le congrès comme ils savent le faire ?


    • D’accord avec vous avec cette nuance :
      Le scandale ,c’est que cela soit acté par les politiques qui quoi,déjà ?
      Représentent le peuple ?
      La nationalisation d’une banque ,c’est le contribuable qui paye sur 2 plans quand il est client de ladite banque.
      Un petit tour du côté des frais bancaires serait aussi instructif :
      Rappel pour celui/celle qui vient de poster un discours professoral qui se voulait rectificatif.
      Doit être bien jeune,ne pas bosser et avoir peu d’ouverture en terme de grille de lecture sur les 40 dernières années passées...
      Voire les 3 cumulés .
      Bonne nouvelle :
      C’est pas grave,ça se rattrape.
      Salutations


  • "Il n’y a pas trop de craintes à avoir", estime Pierre Descheemaeker. "On essaie de mettre en place un système qui va permettre à la banque de survivre, dans l’intérêt de ses clients..."
    Dans l’intérêt de ses clients...C’est énorme. Non seulement ils te plument mais ils te prennent pour le roi des cons.

     

  • Le droit de propriété, c’est réservé aux milliardaires, pas aux idiots utiles qui n’ont rien à donner à leurs ministres.


  • Faut que je pense à claquer mon fric mais bon les appartements sont trop chers Plus impôts...


  • Nos soit disant "représentants" ont légalisé le vol de notre épargne avec la complicité du Conseil constitutionnel ! ! !

    Je vide mon compte bancaire immédiatement et j’achète immédiatement de l’or physique pur à l’étranger, grâce à internet, qui sera conservé hors du système bancaire et hors de mon pays de résidence fiscale.

     

    • Hahahaha ...

      Si vous n’avez votre or sous la main , vous n’avez ... rien !!!

      Demandez aux Allemands ...


    • Oui vous pouvez, via internet, acheter de l’or à l’étranger ou même en France, de l’argent aussi, ou des diamants. Ca paraît facile et alléchant.
      Vous avez votre compte virtuel avec code, un contrat, mot de passe, des conditions générales sur l’honnêteté de l’entreprise etc. Super. Mais du jour au lendemain, le site ferme (faillite par exemple ou arnaque comme en voit des tonnes/Madoff). Vous faites quoi ? Vous vous rendez sur le lieu de la boîte postale (s’il en existe une ?) J’ai tout épluché y compris les sociétés les plus sérieuses...Mais jamais vous n’aurez de réponse (et de solution) à la question : mais au fait, si le site disparaît dans la nature, je fais quoi ? (une personne au tél m’a dit une fois, si vous rencontrez un souci, du style fermeture de notre plateforme de service contactez nous au plus vite !!!) Pour tout c’est pareil. L’autre jour j’achète une connerie sur ebay au pays du soleil levant, vendeur sérieux etc, je paye et je ne reçois rien et quelques semaines après Ebay m’informe que le vendeur n’existe plus et qu’il s’est retiré du site ! Paypal n’a jamais récupéré l’argent et m’a demandé d’aller porter plainte ! Vous comprenez ? Le virtuel s’est bien joli mais c’est extrêmement risqué. Comme le dit l’ami ci dessous il faudrait placer sur des supports matériels uniquement mais par les temps qui courent c’est très compliqué (immobilier, oeuvre d’art, collections etc). Donc pour les gens normaux !, c’est mission très difficile de se barrer du système partout en europe et même au delà. A moins de toucher le soleil...


    • Pourquoi n’avez-vous pas fait ça pendant la crise des mines chinoises en Australie en 2014 ?
      Les Français.. Toujours un temps de retard.. Tu m’étonne qu’ils se font spolier.


  • "Êtes-vous certains qu’il est raisonnable de placer toutes vos économies dans une banque ?"
    Cette dernière phrase dans cet article semble proposer une solution, qui ne peut en être une étant donné qu’elle renferme une contradiction interne dont l’origine est largement invoquée dans le reste de l’article.
    Sommes-nous sur la même longueur d’onde ?


  • Ce changement est en effet passé vers le 20 Août en France, et peu de politique et de média ne l’ont relayé, mais clairement les déposants, donc les clients de banques, seront traités comme de simple créanciers de base, cela veut aussi dire qu’ils passeront en France après tout les créanciers prioritaires, ce qui n’est pas le cas dans tout les pays Européens ou pour certains ils ont un caractère prioritaires. Ce qui veut dire que en France, le simple client de base aura une plus forte probabilité que ailleurs de ne pas revoir la totalité de ses fonds. La garantie de 100 000 Euro, ne s’entendant en plus que sur l’ensemble des comptes, et surement au travers de tout les banques ou le déposant à des comptes pour certains pays. Il va donc être excessivement important de savoir répartir ses dépôts au mieux, et notamment de savoir sur quel nature d’avoirs les détenir, car certains permettront d’éviter le problème. Bien sûr quels déposants seront les plus touché : les petits épargnants, car les plus riches ont déjà mis en place des structures et des comptes à l’étranger pour éviter ce type de problème.

     

  • Hahaha, c’est malheureux à dire, mais tant qu’on (essaie de) table(r) sur l’intelligence humaine plutôt que sur la violence, l’oligarchie pousse toujours plus loin le bouchon...


  • Dupuis la fin du “ Standard Or “ , en 1971 au EU et 1973 en France et en Europe ; ainsi que depuis la fin du fonctionnement des “ banques centrales “ gérées par et au profit de nos états européens, alors encore souverains ; les banques privées sont devenues les seules entités financières qui puissent selon leur loi, bénéficier des intérêts colossaux générés par les demandes de fonds des états sur les marchés financiers !

    Cette “ obligation “ pour les Etats d’emprunter sur les marchés financiers, en passant impérativement par des banques privées, elle est alors devenue la source de toute la “ dette publique” qui en a ainsi été massivement augmentée, et ce, à la charge des tout les états qui devaient y faire appel !

    Ce fonctionnement bénéficie depuis lors uniquement au profit des seules banques privées qui dirigent le monde !

    Comment faire pour sortir de ce “ marché de dupe “ ?

    Il suffit de supprimer cette “ obligation financière “ imposée à tout les états, et enfin, en revenir au “ Standard Or “ et aux fonctionnement des banques centrales pour le financement industriel et social des pays, qui se trouveraient ainsi libérés de cette dette imposée au profit exclusif de certains !

    En clair ; la “ dette publique “ est illégitime et doit donc être considérée par les Peuples souverains comme étant “ Nulle et non avenue “ !

    Tous ces intérêts liés à la dette publique, ce n’est pas de l’argent que les Peuples se doivent de rembourser aux banques privées ; mais bien au contraire, c’est de l’argent que les banques privées, toujours les mêmes au niveau mondiale, se doivent de rembourser à ces Peuples qu’elles ont si longtemps injustement spolié !


  • Moralité : mieux vaut placer vos billes dans des supports tangibles !


  • IL n’y a que Monsieur Francois asselineau qui a pour programme politique la sortie de l Union Europeenne et de l’Otan meme si grace a l-election de Donald Trump, l’espoir renait pour eviter le pire.


  • Voila pourquoi,malgré le délitement(social,sociétal,financier...) de la france,nos chers gouvernants fustigent une éventuelle sortie de l’europe...C’est un "puits sans fin" pour les lobbies,les élites pour encore plus d’argent et de pouvoir !!Aux peuples de reprendre leur liberté et leur destin entre leurs mains...


Commentaires suivants