Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Entretien croisé avec Alain Soral et Gilad Atzmon

Propos recueillis pour E&R par Alimuddin Usmani le 3 mars 2014

Alain Soral et Gilad Atzmon possèdent en commun une certaine maîtrise du logos. Rencontre avec ces deux personnalités qui contribuent de manière significative à la réflexion sur les enjeux cruciaux du monde actuel.

 

Alimuddin Usmani : Dans quelles circonstances avez-vous fait la connaissance de votre collègue essayiste ? Que vous inspire son parcours ?

Alain Soral : Je l’ai d’abord connu par la musique. Je suis amateur de jazz et en plus d’être un musicien internationalement reconnu, Gilad a joué avec Robert Wyatt qui est, depuis mes 16 ans, mon musicien préféré.

Je l’ai rencontré ensuite physiquement, il y a deux ans, au Salon du livre de Paris pour finaliser le contrat de son dernier livre, Quel juif errant ?, dont nous sommes, moi et ma maison d’édition Kontre Kulture, les coéditeurs…

Quant à son parcours, je suis époustouflé par son courage et sa lucidité. Par culture et par expérience, je sais que les juifs capables de déchirer le voile du tribalisme pour accéder à l’universel authentique sont très rares, même si ce sont toujours les meilleurs !

Gilad Atzmon : Soral est l’éditeur de l’une des deux éditions françaises de mon dernier livre The Wandering Who ?. Malgré la barrière linguistique qui existait entre nous lors de notre rencontre au Salon du livre de Paris, j’ai pu en apprendre beaucoup sur l’homme. Soral est manifestement l’un des derniers intellectuels en Europe. Je suis loin d’être surpris que la gauche soit outrée par la profondeur de son idéologie et de ses idées politiques.

 

Depuis quelques temps, ceux qui s’opposent, raillent ou critiquent la mainmise d’un lobby sioniste sur la vie politique et médiatique en France semblent subir une véritable accélération de leur persécution médiatique politique et judiciaire. Pourquoi, à votre avis, l’élite talmudo-sioniste a-t-elle choisi de concentrer ses efforts sur la France en particulier ?

AS : Il faut préciser d’abord que la France possède ou subit, selon les points de vue, la plus forte communauté juive d’Europe, et de loin, avec près de 700 000 membres, quand l’Italie ou l’Espagne n’en comptent, pour exemples, que 40 000… La pression et l’influence de cette communauté très communautaire sur le pouvoir et la politique française sont donc fatalement proportionnelles à son importance numérique !

Il y a sans doute aussi d’autres facteurs plus historiques : France, pays des droits de l’homme, première nation à émanciper les juifs d’Europe, affaire Dreyfus, culpabilité entretenue du pétainisme, sionisme de la IVème République, position dominante de la maçonnerie du Grand Orient sur la soi-disant gauche socialiste française… Autant de facteurs additionnés qui ont fini par donner à notre « communauté juive organisée », telle qu’elle se définit elle-même, cette position de gendarme moral parfaitement écrasante…

GA : Je pense que la prédominance du lobby juif en France est le résultat de l’impact de Mai 68. Votre société a été morcelée en une multitude de groupes identitaires. Plus une société est divisée plus elle souscrit à la politique juive. La raison est donc assez simple. Après 3 000 ans de fonctionnement tribaliste en exil, l’intelligentsia juive est, de loin, la plus avancée en ce qui concerne la politique sectaire de l’identité et la manipulation culturelle.

L’idée générale de la politique de l’identité est de transformer une nation hôte cohésive en une variété de synagogues sans Dieu. Jusqu’à un certain point, Soral et Dieudonné sont parvenus à unifier ce qui reste de la classe ouvrière ; les musulmans, les Arabes, les Noirs et les Blancs. Comme nous pouvons le constater, les juifs et le socialisme considèrent ces faits comme faisant partie d’un danger immanent.

 

Le 9 février dernier, le peuple suisse a approuvé une initiative visant à mieux réguler son immigration. Les dirigeants politiques européens ont réagi par des menaces de sanctions à l’encontre de la Suisse. De son côté, l’État d’Israël continue à appliquer une politique d’immigration basée sur le seul critère de l’appartenance ou non à la religion juive, sans recevoir quelconque critique de l’UE. Comment faut-il comprendre ce traitement différencié ?

AS : Je crois qu’une des meilleures définitions du pouvoir, pour ceux qui ont cessé de se bercer des illusions de l’égalité démocratique, c’est : « Se donner le droit, à soi et à soi seul, de faire le contraire de ce qu’on exige brutalement des autres. ».

Les juifs communautaires sionistes, qui nous dominent en Occident notamment par le discours, passent en effet leur temps à exiger des goyim qu’ils se comportent en hommes de gauches : antiracistes et antinationalistes… Tandis qu’ils se comportent en hommes d’extrême droite par leur soutien sans vergogne d’un Israël ouvertement raciste et ultra-nationaliste !

GA : C’est très simple. Autant l’intelligentsia juive souhaite détruire la nation hôte, démanteler sa narration cohésive et dévaloriser son élan patriotique, autant l’État juif est dévoué aux intérêts juifs, qui s’opposent eux-mêmes totalement aux autres nations. Israël se définit comme un État juif, il souscrit à une idéologie raciste, expansionniste, nationaliste et patriotique. Tout cela peut apparaître comme contradiction, mais en réalité ce n’en est pas une.

 Cette double éthique est en fait gravée dans la philosophie émancipée juive. La devise de la Haskala (version juive des Lumières), qui a été attribuée par erreur à Moïse Mendelssohn, dit ceci : « Sois un juif sous ta tente et un homme dans la rue. » Elle recommande donc aux juifs d’adopter un comportement juif en privé mais de se faire passer pour un goy en public. Ce dualisme malhonnête et déroutant (on ment à Dieu dans sa maison pendant qu’on induit en erreur le goy dans la rue) explique la contradiction entre l’appel de l’intelligentsia juive pour la diversité dans les sociétés occidentales, d’un côté, et l’adhésion inconditionnelle au patriotisme de l’État juif, d’un autre côté. Le mode existentiel dual de la Haskala juive permet de faire une distinction claire entre l’univers des goyim et celui du ghetto juif. En pratique les intellectuels juifs vont enseigner les valeurs de diversité et de tolérance aux goyim mais faire l’apologie du judéo-centrisme le plus ignoble en privé en défendant l’État juif.

 

L’expression « complot judéo-maçonnique » est surtout utilisée pour disqualifier ceux qui critiquent les liens entre les réseaux francs-maçons et sionistes. Est-il possible de démontrer ces liens sans se faire enfermer dans une reductio ad hitlerum ?

AS : Non. L’expression « ploutocratie judéo-maçonnique » a bercé tous les discours d’extrême droite des années 30, c’est donc un vocable aujourd’hui inutilisable.

Pourtant, il suffit de regarder les alliances revendiquées et actuellement en cours dans le processus mondialiste pour constater, objectivement, que la finance internationale, les réseaux maçonniques et le sionisme travaillent ouvertement la main dans la main pour nous imposer leur vision inégalitaire et leur domination.

GA : Depuis longtemps, je sous-entends qu’il n’y a pas de conspirations. Dans le monde juif tout est fait de manière ouverte. Je suggère vraiment, qu’au lieu de faire des recherches à ce sujet, nous apprenions à analyser les nouvelles des médias dominants. Tout est à portée de main. En réalité, je pense que la vraie signification du pouvoir juif c’est la capacité à réduire au silence les discussions sur le pouvoir juif. Dans cette perspective, chercher à découvrir les intentions cachées, c’est capituler face au pouvoir juif. Nous devons faire le contraire, analyser le travail de George Soros, de l’Aipac, du Crif, du CFI de Lord Lévy, de Wall Street et ainsi de suite.

 

Que vous inspire enfin la stratégie d’alliance menée par le Hezbollah libanais avec la chrétienté ?

AS : Le plus grand respect.

Face à la stratégie du « choc des civilisations » voulue par les américano-sionistes, les alliances trans-courants – classe moyenne-prolétariat mais aussi chrétiens-musulmans – sont la seule solution. Il a fallu des années de guerre civile aux Libanais pour le comprendre et j’espère simplement que nous ne devrons pas en passer, en France, par la même catastrophe pour nous engager sur cette voie de sagesse…

GA : Je suppose que cela fait partie d’une coalition inévitable qui tourmente l’intelligentsia juive et qui la pousse à agir de manière énergique contre la prétendue société occidentale patriarcale. La possibilité d’une réelle diversité d’humanismes (en opposition avec la seule notion de diversité) représente le danger ultime pour le chauvinisme narcissique juif. Au sein d’une diversité humaniste authentique nous nous unissons dans la recherche d’une éthique. Nous revenons à une pensée athénienne qui s’oppose à BHL et aux chantres de Jérusalem.

 
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Un juif, un vrai !

    Bravo Monsieur Atzmon et bravo pour votre livre "quel juif errant ?"

     

    • #747744

      Atzmon n’est pas Juif ,il est Israélien et à obtenue la nationalité Britannique.


    • Très juste, Gilad Atzmon ne se considère plus comme juif, il a définitivement rompu ses liens avec le "peuple élu". Considérant qu’il n’existe pas de juif biologique je le considère comme un britannique né en Israël qui a rompu avec sa culture d’origine qui le dégoûtait...


  • #747383
    le 04/03/2014 par Gerard John Schaefer
    Entretien croisé avec Alain Soral et Gilad Atzmon

    Limpide et complémentaire.
    Merci pour cette exigence qui guide vos vies de façon exemplaire.

    Hélas, pouvoir comprendre n’est pas vouloir. Je pense à tous les "Clément Méric".
    Reste que si l’autruche a la tête dans le sable, elle a le cul en l’air, offert.


  • #747398
    le 04/03/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Entretien croisé avec Alain Soral et Gilad Atzmon

    Ce qui serait vraiment instructif, ce serait de regarder la prestation de BHL au saxo ! On verrait ainsi les limites de l’universalisme porté par le talmud...
    Parce que, curieusement, le musicien antisioniste s’en sort plutôt bien côté politique. Encore un bel exemple pour illustrer la confusion entre l’état d’intelligence et la fonction intellectuelle ! N’est-ce pas Botul ?


  • Mr Atzmon a raison et en dernière analyse il n’y a pas d’autres choix que de s’en rapporter à la réalité dans l’Ici-Maintenant pour décrypter la situation en restant dans le tangible ; ’des faits, encore des faits, toujours des faits, qu’afin d’analyse les faits nous suffisent...’ Et ils sont amplement présents pour bâtir un raisonnement et conclure. On pourrait dire que ce ne sont pas toujours les israéliens qui se dissimulent pour agir, mais plutôt les goys dont ils se servent. Ceci dit dans certains cas on peut aussi se demander qui utilise qui, il y a certaines ’embrassades’ qui ressemblent fort à du catch...On pourrait souhaiter qu’il nous parle un jour des profondes divergences d’intérêts chez les israéliens.

     

    • #748231

      Exact, il a raison, point besoin de complot, d’hypothèses, les faits sont là sous nos yeux, il suffit de les exploiter convenablement.
      Les théories trop théoriques, reptiliennes, causent du tort à la crédibilité de la résistance.
      Nous avons maintenant assez de matière, il faut les partager massivement, c’est à çà que nous devons axer notre réflexion, comment diffuser nos opinions efficacement parmi la population.
      Nous progressons mais eux aussi inexorablement.
      Alors çà serait bien qu’on se recentre sur les priorités et qu’on se bouge un peu.
      ¤ Contre la trahison des élites > Agir pour une Constitution d’origine Citoyenne.
      ¤ Alertons nos concitoyens. Luttons contre la tyrannie médiatique au service de l’oligarchie mondialiste.
      ¤ « Pour triompher, le mal n’a besoin que de l’inaction des gens de bien. » Burke
      ¤ Chacun doit faire sa part (parabole du Colibri).


  • Superbe entretien.
    Je pense que Gilad Atzmon a été surpris par l’ampleur du mouvement Dieudo-Soral, ce qui j’espère l’amènera à multiplier les rencontres et ainsi étoffer les relations internationales de la dissidence.


  • Interview très intéressante ! Le niveau est très élevé et leurs réponses se complètent à merveille. Petite différence de vue sur la franc-maçonnerie mais finalement tous deux analysent le système de domination mis en place par les sionistes, bravo Alain, bravo Gilad !


  • #747564

    Je vous invite à faire l’expérience de rapporter les propos de Gilad Atzmon dans un dîner entre amis . J’ai essayé . . . No comment . Ceci mis à part , tous mes respects à cet homme digne et courageux . Dieu le bénisse .

     

  • #747591

    Lumineuse synthèse qui nous livre une feuille de route de la reconquête des consciences. Il n’y plus désormais de complot à dénoncer au risque de tomber éternellement dans les stratagèmes de disqualification sémantique à priori, élaboré de longue date par les agents du Système.

    Les rouages de leur mécanique grossière de domination des nations se voient au grand jour pour tout esprit libéré des entraves morales de culpabilisation par lesquelles ces manipulateurs pernicieux ont réduit les peuples européens à la haine d’eux-mêmes et à la soumission, projetant la dilution de leurs forces vives et de leur souveraineté, par un matérialisme déshumanisé et un abâtardissement généralisé des cultures et des moeurs.

    L’usurpation des consciences s’étant reproduite jusqu’à la nausée depuis la fin de la seconde guerre mondiale, on voit désormais s’épuiser l’efficacité de ses techniques d’instillation, pour ne plus laisser voir que techniques grossières et brutales de subversion, s’étalant en évidences dans tous les médias et collusions politiques de tous bords.

    L’heure est venue de la contre-attaque idéologique tout azimuts, pour déconstruire et démolir cet empire au corps certes surpuissant, mais aux idées d’argile. L’impératif moral pour tous les dissidents est désormais de redevenir des esprits affranchis et cultivés, à la fois authentiquement patriotes et réconciliés avec notre propre diversité, héritée ou imposée par les legs de l’histoire. Soyons fiers de notre patrie commune, la France, et soyons disposés à reconquérir corps et âmes sa souveraineté.


  • #747628

    "Après 3 000 ans de fonctionnement tribaliste en exil, l’intelligentsia juive est, de loin, la plus avancée en ce qui concerne la politique sectaire de l’identité et la manipulation culturelle.

    L’idée générale de la politique de l’identité est de transformer une nation hôte cohésive en une variété de synagogues sans Dieu. Jusqu’à un certain point, Soral et Dieudonné sont parvenus à unifier ce qui reste de la classe ouvrière ; les musulmans, les Arabes, les Noirs et les Blancs. Comme nous pouvons le constater, les juifs et le socialisme considèrent ces faits comme faisant partie d’un danger immanent."

    Gilad Atzmon

    TOUT EST DIT !


  • #747686

    Quand les grands (purs) esprits comme Messieurs Alain Soral et Gilad Atzmon se rencontrent, c’est magique, ça donne la chair de poule et c’est un plaisir de les lire !
    Merci beaucoup.


  • #747717

    Merci Gilad Atzmon pour votre demonstration magistrale de ce que rien ne pourra jamais justifier la supériorité d"une race, d’un groupe ou d’un individu par rapport à un autre.Vous avez parfaitement résumé la prédominance du lobby juif en France qui repose essentiellement sur la volonté de division et la tentative soixantehuitarde plus ou moins réussie de morcellement de la société en une multitude de groupes identitaires opposables.. Bravo pour votre courage admirable !


  • #747748

    Le complotisme est réel et s’exprime dans les réunions privées des sanhedrins internationaux qui ne rendent pas de comptes aux peuples ni aux états. Puis, les divers acteurs, politiques, journalistes etc, revenus dans leur pays hôte, ne s’encombrent pas de complotisme comme le dit GA. Les discours pervers officiels et les actions qui les prolongent, s’imposent de force pour destabiliser les populations et nier le réel. C’est la domination violente, superficielle et ephémère de la mafia par la négation du monde. Ce que certains appelent une entreprise diabolique.


  • C’est clair, quand on compare ces deux la aux ursurpateurs cathodiques habituels...il n’y a pas photo. Que se répande la VRAIE parole-)


  • Magistral rappel historique d’Alain Soral :

    "Il y a sans doute aussi d’autres facteurs plus historiques : France, pays des droits de l’homme, première nation à émanciper les juifs d’Europe, affaire Dreyfus, culpabilité entretenue du pétainisme, sionisme de la IVème République, position dominante de la maçonnerie du Grand Orient sur la soi-disant gauche socialiste française… Autant de facteurs additionnés qui ont fini par donner à notre « communauté juive organisée », telle qu’elle se définit elle-même, cette position de gendarme moral parfaitement écrasante…"


  • GA à tout à fait raison. Il suffit d’analyser ce que les juifs disent ouvertement.
    C’est ce que fait Ryssen dans ses livres et le résultat est saisissant.


  • La rencontre de deux grands esprits.

    ALAIN :
    A quand un "Dialogues Accordés" avec Gilad Atzmon sur différents sujets ?
    Je suis sûr que ce serait un succès, un beau pied de nez au pouvoir médiatique (ça ferait convulser Haziza) et ça contribuerait à renverser les idées fallacieuses actuelles.

    Il ne faut pas négliger la force d’une vidéo ou d’un livre comme Dialogue Désaccordés. Des idées aussi bien organisées et des arguments honnêtement posés ne peuvent que faire réfléchir. Pour ma part, j’ai vraiment aimé DD et mon seul regret est qu’il ne soit pas plus long ! Je l’ai prêté à des gens sceptiques au début, mais qui en ont été tous retournés ! Alors à quand le prochain tome ?

    Remarque : passer de Naulleau à Atzmon c’est peut-être un peu rapide. On peut peut-être envisager Zemmour pour faire une étape...

    Et aussi Alain : à quand la prochaine vidéo ?????? Vite on attend !
    NON JE RIGOLE :-)

    ("ces gens qui me demandent alors elle est où la vidéo ?, bien comme des consommateurs") :-)

     

  • Pour certains (notamment Adrien Abauzit l’politicien, qui serait pour une aristo-démocratie) le problème ne serait pas le sionisme mais le franckisme (je ne comprends pas trop ce que ça représente si quelqu’un peut m’éclairer ?).

    Ca ne serait pas Wall Street mais la City (idem ? les Rothschild ?).

    Ca ne serait pas les franc maçons mais les républicains (l’idéologie des lumières, l’homme au centre de tout) ?

     

    • Le franckisme d’extraction juive anti-talmud ,convertis au christianisme prônait la redemption du mal par le péché et la transgression de l’ordre moral.Leurs descendants seraient aujoud’hui encore nombreux parmi les élites et dans tous les camps. Voir le livre de Charles Novak : - Jacob Franck - le faux messie - Déviance de la kabbale ou théorie du complot.


  • http://www.egaliteetreconciliation....

    Gilad Atzmon à partir de la 24ème minute, sur la fragmentation des états en communautés, pour mieux les contrôler.


  • #748151

    je suis d’accord sur ces analyses, mais lorsque certains disent qu’il faut se battre physiquement, un peu moins. La force n’est pas de notre coté il faut bien se faire à cette idée, et tout ce que l’on peut attendre de la violence c’est notre destruction.

    Mais l’éveil des conscience vaut tout l’or du monde, il vaut plus que n’importe quelle arme, car elle nous permet de voir la situation de haut et de choisir les stratégies payantes à long terme.

    C’est la raison pour laquelle si je devais choisir une méthode pour libérer notre pays je choisirais le long terme, reprendre progressivement les rennes en propulsant nos jeunes dans les études. Rien de brutal mais simplement une attitude courtoise sachant simplement qui joue pour qui : c’est la chose la plus importante, pour agir de manière lucide. Man man zou comme disent les chinois, pour qui ça ne marche pas si mal et dont j’apprends chaque jour à reconnaitre le bon sens : famille, accumulation d’argent pour parer au sort, élaboration d’un réseaux de lien sociaux efficace.

     

    • #748183

      Tout à fait, Rodrick,c’est ce que jeu fait. Un soulèvement tranquille et massif comme l’or.


    • Ca serait la meilleur solution, cela dit quand on entend certaines analyses des différentes élites de la dissidence il pourrait y avoir une guerre civile d’ici peu. De la même façon qu’on a déjà le sentiment de revivre une guerre froide entre Russie et USA (avec toujours l’Europe au milieu).

      Quand Olivier Delamarche ou Pierre Hillard nous disent que le dollar vaut 2% de sa valeur initial et que c’est une question de trimestre pour le premier et d’ici 2016 pour le second, on est en droit de vouloir accélérer les choses x)

      Beaucoup pensent qu’il est trop tard et qu’il faut rapidement limiter la casse (réconciliation nationale ce qui n’éviterait que la guerre civil, pas nécessairement une guerre, et quant à la crise il serait déjà trop tard vu la façon dont c’est en train de se casser la gueule).


    • #748424

      soyons précis, en fait l’apparence des chinois n’est pas courtoise mais soumise. Bien que cette attitude soumise et lisse ne soit qu’une apparence (car ils gardent toujours en eux la fibre de leur culture), elle leur permet de déjouer la plupart des comportements racistes et agressifs extérieurs, et ainsi ils évitent de se confronter à beaucoup des forces qui pourraient contrecarer leurs projets !

      Mais pour un occidental éduqué à l’idée que ses valeurs et ses concepts sont universaux (et bien sur, superieurs tant l’Occident a montré sa supériorité), c’est presque impossible.

      Je pense que la seule façon pour un occidental d’y arriver dans les temps qui arrivent, c’est de comprendre le sens profond de la phrase de Dieudonné : "au-dessus, c’est le soleil !", c’est une immense phrase d’émencipation, qui permet de voir la lumière au bout du tunnel.


    • #748471
      le 05/03/2014 par Frédéric Bautista
      Entretien croisé avec Alain Soral et Gilad Atzmon

      Ca c’est certain, quand comme moi on sait ce dont ces gens sont capables...

      D’expérience,
      Je sais qu’ils peuvent par exemple, faire des coups montés à l’échelle internationale avec tenez vous bien,
      faux témoins, manipulation de la police et des services d’une grande nation étrangère,
      fausses déclarations officieuses en provenance d’officiels du gouvernement français.

      Oui, je n’ai alors échappé à la prison en 2004 que de part un miraculeux alibi en béton armé.

      Avant d’avoir vécu ça, je pensais que pour avoir ce genre de problème,
      il fallait vraiment tremper dans des affaires graves...

      Que nenni, il suffit de gagner un procès prud’homal contre un de ces messieurs.

      Vous aurez alors droit à un "voyage organisé" très particulier...

      Vous vous retrouverez accusé de quelque chose de très grave, comme par hasard dans un pays ou ce dont on vous accuse est très mal vu, avec contre vous, un témoignage accablant et vous aurez droit à un traitement particulier spécial "grosse pourriture" qu’il faut absolument démolir.

      Ajoutez la dessus qu’un autre d’entre eux vous ai déjà diffamé pour ne pas tenir ses engagements contractuels, et vous aurez même droit à un petit tour de manège gratuit avec les services secrets pour une deuxième séance de câlins.

      J’ai envoyé toute l’histoire à E&R mais sans preuve aucune, autant raconter que j’ai rencontré E.T. c’est bien pareil.

      J’ai contacté une bonne cinquantaine de journaliste, un bon paquet d’avocats,
      qui m’ont tous ou au moins en grande majorité, rangé dans la case des dérangés et puis point.

      Concrètement, je ne me fais plus aucune illusion sur mes chances de faire éclater la vérité.

      Par contre si vous voulez un bon conseil, ne les prenez pas de front...

      Je suis franchement surpris qu’Alain Soral n’ai pas déjà disparu dans une sale affaire de viol, ou que sais-je.

      Je crois aussi que depuis 2001 ces gens là ont du multiplier les trucs délirants comme ce qui m’est arrivé à moi et qu’un paquet de gens ont du se réveiller, dans tous les sens du terme, pour ceux qui savent de quoi je parle...

      Logiquement, en fin de compte, mon affaire aura sans doute sacrément secoué les cocotiers parmi les gens qui se sont fait manipuler à l’époque et qui ont du s’en rendre compte...

      Multipliez ça par le nombre d’affaires comme la mienne qui ont du se produire ces 10-15 dernières années et vous comprendrez peut-être mieux pourquoi ça remue, ils ont tout simplement dépassé toutes les bornes...


    • #749831

      @ Pour rebondir, si je puis dire, au post de Frédéric, juste au-dessus (à 15h35), j’en ai connu un, c’était il y a bien longtemps, un garçon intelligent, très investi dans le sionisme mais qui éprouva le besoin de "déchirer le voile du tribalisme", comme dit si bien Alain S.. Résultat : il s’est balancé depuis la fenêtre de son bureau (qui était très haut dans l’immeuble) et s’est bien écrabouillé en bordure de Seîne. Saîsi d’effroî devant la vérité que cherchait intensément son âme, n’a pas supporté le choc....ni la chûte, pauvre garçon ! Un cran de plus, c’était la liberté, un pas en arrière, c’était l’aliénation les yeux grand ouverts, il préféra la mort, ou ne fut capable que de fuîr. Qu’il repose en paix.


    • #749853

      Ah j’oubliais : oùtre Gilad Atzmon, que j’ai connu, il y a quelques mois, grâce à E&R, et ça c’est vraiment une découverte assez fabuleuse, je n’avais jamais entendu parler de Robert Wyatt....j’ai passé l’après-midi sur Youtube à le découvrir à fond !

      Bon Dieu, on se fait une culture générale ici, c’est pas croyable ! Il y a pourtant quelquefois des "trous" : rien sur le type qui a assassiné un anglais au milieu de la rue, et l’a découpé au hachoir, même que vous avez été nombreux ici, à parler de "montage" (ce qui m’a scandalisé)...ben non ! Cet abruti vient d’écoper de la prison à perpète, faut le dire, non !? C’était pas un montage, les enfants ! Le mec a vraiment fait du hachis parmentier, dans la rue, ce qui est vraiment dégueulasse, "shoking" comme ils disent, chez notre chère amie Louve !


    • "soyons précis, en fait l’apparence des chinois n’est pas courtoise mais soumise. Bien que cette attitude soumise et lisse ne soit qu’une apparence (car ils gardent toujours en eux la fibre de leur culture), elle leur permet de déjouer la plupart des comportements racistes et agressifs extérieurs, et ainsi ils évitent de se confronter à beaucoup des forces qui pourraient contrecarer leurs projets !"

      Il n’y a pas de soumission, il n’y a pas non plus à abandonner sa culture, il y a juste à respecter les gens et les lois de votre pays d’accueil et à ne pas constamment foutre le bordel et agresser en prétextant que c’est normal au vu du passé. C’est un question d’attitude correcte ou pas, les Chinois sont corrects du coup leur présence ne nous gêne pas.
      Je ne suis pas sur qu’il y ai un quelconque complot ou projet Chinois, leur but c’est d’avoir une meilleure vie en sortant du tiers-monde et en récupérant la place de première puissance économique mondiale qui a été la leur.

      "Mais pour un occidental éduqué à l’idée que ses valeurs et ses concepts sont universaux (et bien sur, superieurs tant l’Occident a montré sa supériorité), c’est presque impossible."

      Encore une fois vous êtes dans la victimisation, on comprend que vous ayez souffert au XIXe siècle et que vous en aillez honte maintenant mais, en laissant de coté les valeurs, quoique certaines comme les droits de l’homme sont en théorie bien supérieures et devrait être universelles (ou sinon après vous venez pleurer quand vous êtes embastillé pour vos idées ou que votre maison est pillé et brûlé, c’est le style de truc que les DH permettent d’éviter), nos concepts ont fait du monde ce qu’il est aujourd’hui, un monde où on peut se déplacer à plus de 100km/h, s’éclairer la nuit sans incendie, avoir de l’eau dans la maison, et vivre jusqu’à 80 ans, ils sont basés principalement sur les maths, la physique, la chimie et la biologie, et ils ont bel et bien un caractère universel, d’ailleurs en Afrique les gens se plaignent partout de ne pas y avoir assez accès.
      L’Europe de l’ouest et l’Amérique ont fait leur révolution industrielle en 1800, la Russie en 1880, la Chine en 1980, l’Amérique latine et l’Inde dans les années 90, ça explique beaucoup d’événements historiques, c’est clair et net.


  • #748224
    le 05/03/2014 par Gerard John Schaefer
    Entretien croisé avec Alain Soral et Gilad Atzmon

    Mercredi 05, 11h40, il y a proportionnellement 9 fois plus de commentaires concernant le sujet Yannick Noah (203 - 23) !
    La lutte continue...


  • #748960
    le 05/03/2014 par Liberté Egalité Fraternité
    Entretien croisé avec Alain Soral et Gilad Atzmon

    Merci. Un dialogue croisé de deux univers opposés permet de connaître la logique et le fonctionnement de nos adversaires. En cela, les réponses de Gilad Atzmon donnent des indications plus qu’intéressante sur la façon dont cette communauté pense, réagit et manipule en France et ailleurs. Je dirai qu’elle se comporte comme des "coucous" qui virent les œufs des nids des oiseaux qui l’ont patiemment construits pour se l’approprier comme tout prédateur.


  • #750255

    Très belle initiative que cet entretien entre un juif et un catholique !


Afficher les commentaires suivants