Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

États-Unis : des tests génétiques pour connaître ses origines

Une défaite de la lutte contre les discriminations raciales ?

Aux États-Unis, on peut acheter des tests génétiques pour connaître ses ascendants biologiques. La sociologue Alondra Nelson a étudié la façon dont les Afro-Américains s’en emparent pour repenser leur identité.

 

[...]

N’y a-t-il pas là le retour d’une idée biologique de l’identité, dangereusement proche du racisme ?

Les sociologues ont été d’emblée très critiques sur ces tests, qui recréaient, selon eux, des catégories raciales et reproduisaient une vision très essentialiste de la race. C’est en partie vrai, mais cela présuppose que les gens recevraient les résultats des tests comme une définition figée d’eux-mêmes à laquelle ils se conformeraient. Or l’identité est un processus social complexe. Les gens intègrent les résultats des tests comme une composante possible de leur identité, comme les histoires de famille, les archives…

Quant au racisme scientifique, j’y pensais beaucoup au début de mon enquête. Mais les gens m’ont dit : « Nous savons qu’il y a un risque de racisme scientifique avec ces méthodes génétiques, mais elles peuvent aussi nous donner des informations que nous ne pourrions avoir autrement. Nous choisissons, en toute conscience, de courir le risque ».

 

Ces entreprises privées n’exploitent-elles pas le traumatisme historique de l’esclavage et le désir des gens d’en faire sens ?

Je le pensais au départ. Mais beaucoup de gens ont une compréhension très fine de ces tests : ils comparent les différentes méthodes employées par les entreprises, analysent ce qu’elles disent à leur propos, lisent les revues scientifiques… Quand des gens sont si impliqués et informés, on ne peut pas parler d’exploitation.

 

Les tests ADN sont aussi utilisés par les activistes demandant des « réparations » : la compensation du préjudice collectif subi par les Afro-Américains avec l’esclavage.

En 2002, dans un procès historique, l’activiste Deadria Farmer-Paellmann a poursuivi en justice plusieurs multinationales ayant édifié en partie leur fortune sur l’esclavage, demandant réparation. Selon la loi américaine, les plaignants doivent prouver qu’ils sont les descendants directs des personnes ayant subi le préjudice pour que la plainte soit recevable. C’est un obstacle insoluble pour les Afro-Américains car dans la plupart des cas, les documents ont été détruits ou n’ont jamais existé.

Pour la première fois, dans ce procès, les plaignants ont utilisé les tests génétiques pour prouver leur lien de parenté avec d’anciens esclaves venus d’Afrique. Le tribunal a rejeté ces preuves comme insuffisantes, arguant qu’elles indiquaient un pays d’origine mais pas un lien de parenté avec un individu précis. Mais cette affaire a été un tournant : elle a montré que ces tests pouvaient être utilisés dans des luttes pour la justice sociale et la réparation d’injustices passées et présentes.

Lire l’intégralité de l’article sur bibliobs.nouvelobs.com

Sur l’immigration et la question raciale, lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Comment les ashkénazes vont justifier leur sang non sémite ?
    Les Sémites sont ils tous des sémites ?
    Les arabes sont ils plus sémites que certains juifs ?


  • C’est avec ce genre de connerie que des zozos parfaitement blancs se prétendent africains ou amérindiens parce qu’il reste dans leur génome la trace d’une arrière-arrière grand-mère indienne ou noire...ou que certains ashkénazes se prétendent génétiquement juifs...et l’autre jour j’ai vu un article qui expliquait que Jessica Alba avait été très étonnée et déçue d’apprendre qu’elle était génétiquement entièrement caucasienne, pas une trace d’Indien ou d’Africain dans ses ancêtres...la pauvre !

     

  • Petit-fils de polonais travailleur déporté, je n’ai rien contre les allemands...(je ne suis pas....innommable...)


  • #1555275

    Ca peut être amusant de savoir si on a des ancêtres noirs ou arabes.
    Surtout si on n’aime pas les noirs et les arabes.

    Personnellement, ça m’empêcherais pas de dormir.
    Si j’ais des ancêtres d’une autre race, ce doit être des ancêtres très lointains, car j’ais un physique très caucasien.

     

  • bonjour

    Ces tests sont vendus depuis plusieurs années en ligne . J en ai acquis un pour moi et ses résultats se sont révélés justes prédictifs donc très utiles . Mais ils nécessitent un minimum de connaissances en biologie ou beaucoup de patience. Chers au début ils sont à présent très abordable. C est la compagne de Gates qui a lancé l idée et le produit.

     

    • Pouvez vous dire par qui êtes vous passé, la génétique m’intéresse mais ont entend tout et son contraire, comment faire quand des aïeux qui auraient pu êtres testés ne sont plus là, avec les descendants vivants il y a t’il moyen d’avoir des résultats probants sur les lignées ?

      Merci


  • Il y’avait déjà une vidéo qui trainait sur cette thématique, où des gens sélectionnés disaient ce qu’ils pensaient d’eux, et pouf le test génétique "démontrait" qu’ils avaient des gènes venant d’asie, d’afrique etc...Seulement de quels gènes parle t’on ? si on parle des gènes qui font qu’un homme est un homme ou qu’il a les yeux marrons, que les cheveux sont noirs ou le nez retréci, mince, un auvergnat va se rendre compte qu’il a des cousins lointains en afrique, un asiatique avec un esquimaux et j’en passe, pardonnez moi les clichés...

    Les similitudes de gènes sont normales mais veut pas dire que c’est la même "race"...Une vache charolaise et une vache normande ce n’est pas la même race, pourtant ce sont des vaches..."espèces-races"

    Pareil dans cette vidéo, un américain qui se vantait d’être pur jus du terroir américain, 100% USA, choqué d’avoir des ancêtres européens....quoi de plus logique !
    On veut nous faire croire que la génétique d’un coup peut être manipulée pour le bien pensant à vérifier un non sens "il n’y aurait qu’une seule race, c’est l’espèce humaine".

    Quand les humains reviendront au bon sens qu’ils ont eux même validé par la théorie de Darwin, à savoir qu’il y a différentes races y compris chez l’Homme sans qu’aucune ne soit supérieure à l’autre mais complémentaires les unes des autres, le débat n’avancera jamais.

    Et comme le fait est qu’il est voulu que le débat n’avance pas...

    D’autres me diront il ne faut pas dire "race" mais plutôt parler politiquement de "type"...et bien le débat changera on ne parlera plus de racisme mais de typisme et on verra surgir une association "SOS Typisme" à coté de "SOS Racisme", et on repartira pour un grand 8 de 120 ans...

    Bref, laissez les gens analyser un peu et chercher leurs réponses, d’un sens ou dans l’autre il y en a toujours qui chercheront réparation de quelque chose, un héritage, un qui se prétendra être le descendant de Toutankhamon, l’autre à démontrer qu’il est 100% pur jus popov’ et j’en passe...

    Moi à mon sens d’aller chercher si loin ne devrait pas sortir au delà de la science pour comprendre, la médecin (et encore avec parcimonie) et de la police scientifique, accéder au privé, cela devient malsain.