Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Jean-Claude Juncker : "Nous devons combattre le nationalisme"

Les frontières doivent tomber pour l’Europe néolibérale

Le président de la commission européenne Jean-Claude Juncker pète un nouveau câble. Deux mois après un discours où il assurait avoir « rencontré des dirigeants d’autres planètes », le voilà qui dit que les « frontières sont la pire invention politique ». Il ne digère visiblement pas le Brexit ni le réveil des peuples d’Europe face à l’oppression mondialiste.

 

Cette fois, ce n’est pas au Parlement européen que Jean-Claude Juncker a réservé sa nouvelle déclaration tonitruante mais c’est devant quelques Autrichiens privilégiés de l’université des médias d’Alpbach qu’il a pété son nouveau câble. Cependant son inquiétude est la même et ses ennemis aussi : « Nous devons combattre le nationalisme. Nous avons le devoir de ne pas suivre les populistes et de bloquer leur venue au pouvoir ». C’est dans ce contexte qu’il a prononcé la phrase : « Les frontières sont la pire invention politique » (ou peut-être des politiques, ou des politiciens : je n’ai pu voir le texte allemand original – mais le sens général ne change pas).

 

Jean-Claude Juncker pète-t-il plus haut que son contre-ut ?

Jean-Claude Juncker fut longtemps un premier ministre du Luxembourg avisé, notamment habile à préserver le système bancaire et financier du pays, et à en écarter les regards trop curieux. Mais depuis qu’il a été choisi comme président de la Commission européenne à Bruxelles, il pète plus haut que son contre-ut et semble dépassé par les crises qui lui tombent sur le dos : c’est une victime du principe de Peter.

A-t-il cependant perdu toute lucidité au point de ne pas voir que sa déclaration sur les frontières est politiquement improductive à un moment où l’invasion de l’Europe, connue sous le nom de crise des réfugiés, et le terrorisme islamique réveillent les peuples d’Europe ? Son mépris de grand technocrate le porte-t-il à sous-estimer à ce point la résistance populaire dont, par exemple, une Theresa May, pourtant acquise à la même idéologie que lui, est tenue de prendre en compte, obligée qu’elle est de ménager soixante millions de Britanniques ? Le bureau de presse du premier ministre de Sa Majesté a réagi à la déclaration de Jean-Claude Juncker de la manière qui suit : « Ce n’est pas une chose avec laquelle le premier ministre serait d’accord (…) Le peuple anglais estime que les frontières sont importantes, et qu’avoir une meilleure maîtrise de nos frontières est important ». Il y a des formes à respecter pour ne pas exaspérer l’orgueil britannique.

 

Même le système des quotas de migrants nécessite des frontières

Encore l’Angleterre doit-elle quitter bientôt l’Union européenne. Mais la Hongrie, qui en est un membre relativement récent, partage cet amour des frontières et l’a bien montré en fermant les siennes aux réfugiés que la Commission dont Jean-Claude Juncker est le président prétendait lui imposer, par un système de répartition allouant un quota de migrants à chaque pays membre de l’Union.

Ce système de quotas montre la grande confusion qui semble régner dans l’esprit du pauvre Jean-Claude Juncker : sans les frontières, « pire invention politique », il ne serait simplement pas concevable. Les quotas supposent des frontières nationales : sinon comment les calculer ? Et les quotas supposent des frontières à l’Union, sinon comment accueillir et défendre les « réfugiés » ? Cependant, pour Viktor Orban, qui établit « un lien évident entre crise des réfugiés et terrorisme » (l’analyse policière des attentats lui donne raison), les frontières sont encore plus importantes pour les Européens eux-mêmes. Orban explique pourquoi il a refusé les quotas : « Tant qu’on ne pourra pas défendre les frontières extérieures de l’Europe, il ne sert à rien de se demander combien de gens on peut accueillir. (…) Le système des quotas prétend traiter les effets de l’immigration sans en traiter les causes. Et la principale raison en est que l’Union européenne n’a pas la maîtrise de ses frontières extérieures ».

Lire la suite de l’article sur reinformation.tv

 

L’UE, outil du mondialisme, lire chez Kontre Kulture

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Grâce au brexit les Anglais viennent de renouer avec un certain nationalisme et surtout avec la... croissance . Et ce ne seront pas les propos de Juncker, cet EMPLOYE des US, qui les feront changer d’avis .

     

    • Le probleme est qu’ils se sont fait prendre dans leur manipulation. Le N.O.M doit combattre a tout prix le nationalisme et le patriotisme, sinon nous allons tout droit vers une DICTATURE de la mafia financiere et un GENOCIDE de masse. Si le N.O.M echoue nous auront NUREMBERG 2.0. Ils ne sont pas fous, ils savent tres bien.


  • #1543965

    En même temps, fallait pas s’attendre à ce qu’il critique Schengen ;


  • Nous devons combattre Juncker. L’alcool provoque des dommages irréparables.

     

  • Le parlement européen est une immense salle de shoot. Dans cette nouvelle saison de "crétin-story", mon candidat préféré reste tout de même Cambadélis.


  • Juncker est bien entendu un traître aux services de puissances étrangères, lequel n’a pas été choisi par hasard pour se retrouver à la tête de la commission de l’UE, ce machin américain, dont on ne veut plus. On ne veut plus de juncker non plus, d’ailleurs, on en a jamais voulu, il nous a été imposé.

    Alors il va de soi, que les nationalistes l’invitent à vite retourner jouer aux billes ailleurs, avant de se faire débarquer par les peuples européens, que visiblement il exècrent.


  • Il faudrait pour la bonne compréhension de tous, que E&R fasse le distinguo entre Nationalisme et patriotisme....
    Le nationalisme pour moi est un outil afin de construire une nation :-)
    A moins d’être schizophrène, je considère que ma Nation existe déjà.
    Le Patriotisme par contre est une obligation, contre l’Europe et les oligarques.
    Ces énergumènes (Juncker etc..) se serve du mauvais terme afin de nous glisser une quenelle nation -identitaire.
    Nous sommes des patriotes et non des racialistes.
    Les patriotes sont bien entendu, pour la Nation Française, en ce qui nous concerne.
    Un patriote Français n’a qu’une nationalité celle de la France.
    Beaucoup de pseudo identitaires et nation en ont deux.
    Spécialement ceux qui promeuvent et créent les théories identitaires, genre Camus :-) rien que le nom m’amuse.
    Pour moi les identitaires (jaune et noir sont leur couleurs , de street press à sos racisme en passant par la ldi même code couleur.) sont les complices des oligarques, comme en Ukraine par ex.
    Ne varietur
    Lavrov

     

    • C’est un problème de définition et d’acception historique du terme.
      Le Général de Gaulle avait dit :
      "Le patriotisme, c’est aimer son pays. Le nationalisme, c’est détester celui des autres."
      Pour ma part, dans le mot nationalisme, il y a nation. Je suis pour la nation car je considère que c’est l’échelle humaine la plus pertinente pour une société humaine qui veut résister à un totalitarisme supra-étatique (que cette nation existe déjà ou pas). C’est d’ailleurs l’analyse des mondialistes et la raison de leur acharnement.
      En 2016, et de ce point de vue, je ne vois aucune raison à ne pas assumer le terme de nationaliste lorsqu’on est patriote sans verser dans un racialisme primaire. En même temps, je reconnais que vous avez un peu raison, stratégiquement ceux d’en face se servent du terme comme anathème (parmi d’autres que vous connaissez). La vraie question, doit-on se soumettre aux catégories et aux définitions imposées par l’ennemi ? Dans la perspective du combat idéologique, la question mérite d’être posée. car leur laisser les mots, c’est comme leur laisser des cartouches sur le champ de bataille, non ?


    • #1544102
      le 28/08/2016 par la_marmotte casquée
      Jean-Claude Juncker : "Nous devons combattre le nationalisme"

      @ Snoey76 Très bien dit, rien à rajouter


    • Le nationalisme et le patriotisme c’est la même chose. Le patriotisme c’est plus mélioratif et cosmopolitiquement correct comme terme mais c’est tout.

      Et en 2016, la nation est en danger prise entre deux mâchoires extra-nationales. Voilà pourquoi je suis plus que jamais nationaliste.


    • @Snoey76

      "Le patriotisme, c’est aimer son pays. Le nationalisme, c’est détester celui des autres."

      Sauf que De Gaulle n’a jamais dit cela...


    • J’ai surtout l’impression que tu ne sais même pas de quoi tu parles...

      Patriotisme vient du grec patria( la terre des pères) et signifie un attachement à la terre de ses ancêtres et une volonté de la défendre.

      Nationalisme vient du latin natio( groupe de personne de même origine) et qualifie donc une idéologie visant à défendre son peuple.

      La plupart des pseudo-identitaires et nationalistes sont des européens d’origine française, la plupart d’entre eux défend donc la terre de leurs ancêtres ainsi que les humains qui ont la même origine qu’eux.

      Voila pour le sens des mots et leurs étymologies, pas la peine de me remercier j’éduque gratuitement les gauchistes en manque de culture et les allogènes arrogants qui croient tout savoir.

      Quant aux """théories""" identitaires comme tu dis, elles sont aucunement des théories mais des constatations objectives de certains phénomènes observés dans la rue...

      Étrangement mes voisins me disent souvent qu’ils y a trop d’étrangers dans le quartier, mais par étrangers ce n’est pas les portugais ou les tchétchènes dont ils parlent...

      PS : en parlant de patriotisme non """racialiste"", il va falloir en parler en Algérie parce que là bas ils traitent les africains sub sahariens comme des animaux, mais viennent nous faire la morale en Europe.


    • Lavrov, une nation, c’est comme une maison : une fois construite, il faut l’entretenir. Sinon elle se casse la gueule. Donc oui au nationalisme.


  • Le vieillard non élu du polit - buro de Bruxelle met flamberge au vent contre les peuples et leur volonté démocratique avec des accents de dictateur : pitoyable UE .


  • #1544018

    combat les frontiéres bancaires gros guignol égoiste, et ensuite tu feras ton "humaniste" .


  • Franchement, qui voudrait de cet homme pour dictateur ?


  • "Jean-Claude Juncker a effectué ses études secondaires auprès des pères du Sacré-Cœur à l’école apostolique de Clairefontaine (commune d’Arlon) en Belgique avant de passer son baccalauréat classique-littéraire au lycée Michel-Rodange à Luxembourg. Il y apprend le latin, qu’il parle couramment1. Titulaire d’une maîtrise en droit de l’université de Strasbourg en 1979, il est assermenté comme avocat en février 1980. Il n’exercera cependant jamais ce métier."

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-...

    PS Le petit vieux vient de bugger ...


  • #1544050

    Jean-Claude Juncker devrait plutôt songer à la maison de retraite bigrement médicalisée !!!....


  • "Juncker", retourne dans ton "bunker" rejoindre tes copains "banksters"...........


  • Junker fait juste son job afin de promouvoir la régionalisation « technocratique » de l’Europe, contrairement au régionalisme « identitaire » très bien expliqué par Pierre Hillard dans ses vidéos.

    Le but étant de casser les « états nations », mais sans permettre à des communautés d’exister avec des coutumes ancestrales, ou au travers du sentiment "nationaliste". À titre d’exemple, c’est la raison pour laquelle la demande d’émancipation des Catalans a été rejetée.

    « Pierre Hillard sur les mouvements régionalistes/18 décembre 2013 » (8 minutes.)
    https://www.youtube.com/watch?v=E6d...


  • L’avantage avec un crétin comme Juncker est que les choses sont claires : il est désormais évident, par ses multiples déclarations, que l’UE est une entité intrinsèquement dictatoriale, destinée à broyer les peuples au bénéfice d’une oligarchie industrialo-financière mondialiste.


  • #1544075

    il résume bien de discours des fonctionnaires du monde entier , mettre les populations en esclavage à leur service par l’usure . C’est contraire à la déclaration universelle des droits de l’homme c’est un propos purement fasciste .


  • Bien évidemment les mondialistes n’aiment les nations , ça les dérange...
    dans leurs projets de soumission et d’esclavage des peuples , d’ailleurs
    les nationalistes sont appelés par eux des populistes et tout de suit
    classés d’extrême droite et pour bien salir et anéantir ce courant de
    pensée , il est comparé par eux au nazisme et à Hitler , comme cela
    aucune discution n’est possible , ça fait parti de leur férocité à l’encontre
    de qui pourrait donner une autre voie politique contraire à la leur , ils ont
    le monopole de la pensée et entende bien le garder coûte que coûte !

    Des dominateurs mondialistes qui se disent démocrate , ça fait rire !


  • #1544107
    le 28/08/2016 par TaTaYoYo-Qu’est-ce qui se cache sous ton grand chapeau ?
    Jean-Claude Juncker : "Nous devons combattre le nationalisme"

    « Nous devons combattre le nationalisme. Nous avons le devoir de ne pas suivre les populistes et de bloquer leur venue au pouvoir »

    La dictature se met en place, c’est révoltant !

     

    • « Nous devons combattre le nationalisme. Nous avons le devoir de ne pas suivre les populistes et de bloquer leur venue au pouvoir »

      "Nous devons combattre les sionistes maçonniques mondialistes.Nous avons le devoir de ne pas suivre les félons et de reprendre notre pays et nos valeurs bafouées"

      TaTaYoYo la dictature est déjà là depuis un moment.A nous de faire en sorte de combattre par n’importe quel moyen.Pour l’instant celui ci.La suite viendra.


  • #1544179

    « Nous devons combattre le nationalisme. Nous avons le devoir de ne pas suivre les populistes et de bloquer leur venue au pouvoir ». Jean-Claude Juncker.

    Si les nationalismes en Europe montent aujourd’hui, c’est grâce à ce genre d’imbécile.

    Il déteste les frontières. C’est le parfait idiot utile des nationalistes.
    C’est un imbécile profond.

    Seuls les nationalistes nous protègeront de l’immigration.


  • #1544183
    le 28/08/2016 par TaTaYoYo-Qu’est-ce qui se cache sous ton grand chapeau ?
    Jean-Claude Juncker : "Nous devons combattre le nationalisme"

    En gros le gars il nous annonce la fin des états nations quoi .. Génial !
    Mais bon il y a le "burkini" et les "pokemons-go" ...


  • #1544196

    Tel que vont les choses, on voit mal comment la France échappera à l’emprise de Bruxelles étant donné la soumission aveugle du gouvernement au projet Européen. Les lois votées cet été risquent fort de permettre un bel avancement en matière de libéralisme et de dictat. Les révoltes citoyennes risquent d’aller bon train dès le rentrée.


  • Je ne sais ou ce Mr Habite ,mais il devrait enlever les portes et les fenêtres de son habitation ,pour que tout le monde puisse entrer chez lui et en même temps se servir dans le frigidaire et se reposer quelques jours,sans lui demander son avis ,et en plus cela ferait plaisir à beaucoup d’immigrés .Allons y gaiment au frais de la princesse ,je pense qu’avec sa générosité, il se ferait un plaisir immense.Puisqu’il faut combattre le nationalisme ,je suis pour la liberté totale,mais pour tout le monde .

     

  • ah oui.... ce pays ou règne un grand duc d’opérette, des gangster en cols blancs, qui ne produit rien que de l’optimisation fiscale au détriment des autres pays d’Europe, doit être mis au pas.
    je propose que la courageuse armée française envahisse ce pays, qui n’est d’ailleurs armés que de gardes en fanfreluche pour faire "royal".
    aucune perte n’est a craindre.
    ensuite, mise au boulot de ce peuple et pendaison de leurs élites corrompues...
    je pense qu’avec mes idées progressistes, le nationalisme luxembourgeois disparaitra vite.


  • Venant d’un type qui promeut la substitution des européens par l’immigration cela n’a rien d’étonnant, ce mec est un traitre et un ennemi du peuple, le pire c’est qu’il croit être majoritaire alors que les européens l’emmerdent d’une façon dont il ne peut pas saisir la virulence.

    Ce clown n’a jamais du parler avec un électeur pour ne pas se rendre à quel point le peuple ne veut pas de ses quotas, de son immigration légale et de sa diversité multiculturelle.


  • Junker est internationaliste avant tout.

    Il est aussi probablement pro-capitaliste ou tout au moins pour l’économie de marché mais c’est secondaire, il aurait très certainement été pro-collectiviste à la grande époque de l’URSS s’il avait Premier Secrétaire.

    Au final, l’opposition entre le Système Capitalisme et le Système Soviétique est de pure forme. L’essentiel est ailleurs...

    https://www.youtube.com/watch?v=KHO...


  • Pour une fois, notre Jean-Claude non élu a le mérite d’être 100% honnête et de balancer ouvertement ce que Pierre Hillard a démontré en gros détails dans ces livres sur cette entité qu’est l’UE.
    Objectif ? Destruction des nations européennes !


  • "Nous peuples européens devons combattre les non élus qui siègent illégitimement à Bruxelles comme Jean Claude Junker le président de la commission européenne !


  • La démocratie est une dictature caché , et on est pas prêt de voir un génie sortir d’une élection , puisque en réalité ils se choisissent et se cooptent entre eux , sous la haute bienveillance du Crif , et des judeo-talmudo-sionistes , et oui puisqu’il faut bien une continuité dans une dictature ! La dictature n’est pas le problème en soi , si elle se base sur des valeurs et des principes , connues et reconnus par tous , si il y a une idéologie bienveillante a l’égard du peuple , elle peut être acceptable . Ce qui est bien plus inquiétant c’est lorsque tout est occulte et basé sur le mensonge , la manipulation , et ce , dans l’intérêt de quelques uns , au détriment de tous , sous apparence de démocratie , ce qui est forcement facile , puisque la démocratie n’ayant jamais été une réalité , et qu’elle ne le sera jamais , ne peut être qu’un décor de théâtre , une fausse peau qui habille le diable !


Commentaires suivants