Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

L’Autriche incite l’Allemagne à instaurer des quotas de réfugiés

Anschluss version 2016 ?

À deux jours d’un nouveau sommet européen consacré à la crise migratoire, le chancelier autrichien Werner Faymann a de nouveau insisté dans une interview parue samedi 5 mars sur la nécessité de voir l’Allemagne instaurer un quota annuel de réfugiés pour éviter de continuer à attirer les migrants. « L’Allemagne doit enfin dire les choses clairement, sinon les réfugiés vont continuer à prendre la route  » en direction de ce pays, a prévenu le dirigeant social-démocrate autrichien.

 

JPEG - 81 ko
Vue du ciel de la frontière gréco-macédonienne, où s’entassent environ
13 000 demandeurs d’asile

 

Le quota allemand pourrait être de « 400 000 réfugiés » par an, a même suggéré M. Faymann, en se basant sur le plafond de 37 500 demandeurs d’asile que s’est fixé l’Autriche, pays de 8,5 millions d’habitants, pour l’année 2016.

L’Allemagne est la destination privilégiée des migrants qui fuient les zones de conflit du Moyen-Orient pour gagner l’Europe via la Turquie et la Grèce. « Des millions d’entre eux sont encore prêts à venir », a averti M. Faymann qui souhaite que leur voyage vers l’Europe se fasse désormais «  par voie légale  », « sur la base de quotas  » qui permettraient « d’aller les chercher à l’extérieur des frontières de l’Union européenne, en Turquie, au Liban, en Jordanie », en lieu et place d’une « politique du laissez-passer chaotique et désordonnée  ».

Lire la suite de l’article sur lemonde.fr

 


 

Il y a 78 ans, presque jour pour jour, le 12 mars 1938, l’Allemagne de Hitler annexait l’Autriche de Schuschnigg, sans tirer un coup de feu :

 

L’Allemagne confrontée au problème migratoire, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.