Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Usage de la torture aux États-Unis : la CIA détruit "par inadvertance" un rapport du Sénat

L’organisme de surveillance interne de la CIA a détruit « par inadvertance » la copie dont il disposait du rapport du Sénat sur les techniques de torture mises en œuvre par l’agence après les attentats du 11 septembre 2001.

 

D’autres copies de ce rapport épinglant les pratiques de la CIA pour obtenir des informations de leurs suspects existent encore, notamment au sein de l’agence, mais l’annonce de cette destruction prend une dimension considérable, parce que cela s’est produit dans le bureau de l’inspecteur général de la CIA. Or, il se trouve que c’est justement lui qui est responsable de la surveillance des politiques et de la conduite de l’agence afin de s’assurer qu’elle ne viole aucune loi. De plus, après la publication de ce rapport, le ministère américain de la Justice avait insisté pour que des copies soient stockées.

Même si le rapport sur les tortures de la CIA qui fait tout de même 6 700 pages n’a jamais été rendu public, le Sénat en a publié un résumé de 500 pages en 2014. Le rapport détaillé sur l’utilisation de la CIA de soi-disant techniques « d’interrogation avancée », fait état de simulations de noyade, de privations de sommeil et d’autres actes contestables, ce qui avait provoqué de vives critiques au sein des organisations de défense des droits de l’homme.

Lire la suite de l’article sur francais.rt.com

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants