Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La dernière mascarade de François Hollande

Ainsi donc, François Hollande entend se représenter à la Présidence de la République. C’est en tout cas le diagnostic que l’on peut établir à la suite de la mascarade qui s’est jouée le lundi 28 novembre.

 

Alors que la « droite et le centre » se dotaient d’un candidat d’importance en la personne de François Fillon, nous avons eu droit à un épisode tragi-comique dont le P « S » a le secret. Une sorte de tango, non pas argentin, non pas corse, mais tout simplement élyséen ; Valls avance de deux pas dans le JDD du dimanche 27, de retour de Madagascar Hollande s’avance à son tour d’un pas, sa garde rapprochée donne de la voix, et Valls recule d’un pas le lundi.

Bref, on a joué au Président à la vanille et au Premier-ministre en chocolat. Tout ceci pourrait être drôle si la situation n’était en réalité tragique. Mais, cette réalité, elle semble avoir tout à plein échappé au Président comme à son Premier-ministre. Ce quinquennat, qui devait être placé sous le signe de la « normalité » a débuté dans la banalité, s’est poursuivi dans le ridicule et s’achève par un naufrage, tant moral que politique. Le journal Libération parle d’une gauche Titanic ; il a tort. Sur le pont du Titanic, au moins, il y avait un orchestre qui jouait…

 

Une communication sans politique

On devine sans peine les projets de François Hollande. Ragaillardi par l’élection de François Fillon, il entend proposer sa candidature comme un « bouclier » face à une droite qualifiée de « brutale » et comme un « rassembleur » de la Nation face à un Front national qu’il présentera comme ferment de division. Au passage, il en profitera pour vanter les mérites d’une Europe fédérale, dont il se posera en seul véritable champion, voire en précurseur incompris. Bref, il prend la pose comme Léonidas aux Thermopyles, mais en oubliant qu’il est sur un scooter. Écrasons une larme devant la beauté du programme de communication. Car, c’est bien de cela dont il s’agit. Il n’y a nulle politique dans ce projet. Plutôt, c’est à une parodie de politique à des fins communicationnelle à laquelle on assiste. François Hollande entend mimer un combat et non pas le mener.

À sa décharge, ajoutons qu’il n’est pas le seul acteur dans cette triste farce, témoin d’une triste époque. Ses adversaires au sein du P « S » n’ont pas un plus beau rôle. Qu’il s’agisse de Manuel Valls, dévoré par une ambition ô combien visible qui le consume jusqu’à l’os, d’Arnaud Montebourg qui visiblement n’a rien oublié ni rien appris de son fauteuil ministériel, de Benoît Hamon qui joue les fils chéris de Martine Aubry, sans parler de Marie-Noël Lienemann et de Gérard Filoche qui se battent honnêtement mais sans sortir de l’obscurité, le tableau n’a rien d’alléchant. Et ceci ne vaut que pour les candidats potentiels à la « primaire » du Parti dit socialiste.

Ces primaires, il n’est même plus sûr qu’elles aient lieu. François Hollande s’applique consciencieusement à les torpiller, ayant commencé la manœuvre en suscitant la candidature de Mme Pinel du PRG, oui cette sorte d’île déserte où un Robinson élu devise avec un Vendredi électeur, et la poursuivant par une série d’indiscrétions. On voit bien à quoi tend cette conbinazione, à assurer à François Hollande un monopole de fait sur la candidature de la « gauche ». Mais, qu’un Président en exercice en soit réduit à ce genre de combinazione en dit long sur la perte d’autorité et de légitimité qui le frappe. Et qu’un Président frappé d’une telle perte d’autorité et de légitimité entende briguer un autre mandat prouve qu’il a bien perdu tout contact avec la réalité.

Lire la suite de l’article sur russeurope.hypotheses.org

Sur l’élection de 2017, lire chez Kontre Kulture :

Jacques Sapir, sur E&R :

 
 






Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1612900
    Le 30 novembre à 10:55 par jedgreen
    La dernière mascarade de François Hollande

    Sauf restructuration de dernière minute de l’échiquier politique la gauche sera de toute façon trop divisée pour gagner.
    Donc pour Hollande c’est soit se rabaisser à passer par une primaire et partir par la petite porte. Soit tenter le coup d’y aller par lui même et pourvoir dire par la suite que s’il a perdu c’est parce que la gauche était divisée.

    Cela lui fait une bonne excuse... ainsi qu’une tribune pour défendre son bilan directement devant les Français (bonne chance !).
    Et quelque part il doit même se dire que cela lui donne une chance minime d’être réélu si les autres candidats de gauche abandonnent l’affaire, si les Français ne se tournent pas vers Mélenchon et si l’arnaque du front républicain fonctionne encore.

    Personnellement je pense qu’il aurait du démissionner il y a longtemps mais quand on se met à sa place on comprend le pourquoi de cette probable candidature qui ressemble effectivement à un dernier coup d’épée dans l’eau.

    La dernière solution aurait été de partir en faisant un grand discours expliquant pourquoi il ne se représente pas tout en s’efforçant de garder un certain panache.
    Mais comme il n’en a pas je ne me fais pas d’illusion.

     

    Répondre à ce message

  • #1612912
    Le 30 novembre à 11:39 par nemo
    La dernière mascarade de François Hollande

    FH joue le rôle que jouait Ségolène, face à Sarkozy : entre deux brêles insupportables, le gros de l’électorat voterait pour le moins niais des deux vendeurs. La clique souhaitait Sarko, et lui a donc opposé une candidate égarée dans l’arène, nullement gênante au cas où elle emporte, contre toute attente, les votes de sa clientèle abrutie dépendante, éventuellement majoritaire.
    Là, il s’agit d’imposer Fillon. Qui de mieux que ce pauvre FH, consumé des deux bouts, la star incontestée parmi les présidents-figurants de l’histoire de France, dînant avec sa maîtresse et l’entourage de la maîtresse aux frais de la pauvre princesse (Peau d’Ane) : tous ces policiers niçois... le soir du 14 juillet 2016.
    La clique lui a ordonné de continuer de figurer dans son navet catastrophique ; il n’a sans doute pas le choix.
    Donc on aura Fillon. A moins que.

     

    Répondre à ce message

    • #1612982
      Le 30 novembre à 13:50 par VORONINE
      La dernière mascarade de François Hollande

      Concernant FILLON , il faut savoir qu’il aurait choisi comme ministre de l’économie ce brave patron du BILDERBERG et d’AXA : H.de CASTRIES , de la promotion VOLTAIRE (il en reste combien à caser ?)....ça promet ! Ceux qui voteront pour ce duo ne seront pas victimes, ils seront complices !

       
  • #1612913
    Le 30 novembre à 11:40 par kloklo
    La dernière mascarade de François Hollande

    Ils mettent un candidat nul/cramé à gauche pour faire passer Fillon.
    Ca sent la grosse magouille de l’alternance...

     

    Répondre à ce message

  • #1612941
    Le 30 novembre à 12:35 par La porte en bois
    La dernière mascarade de François Hollande

    Les rois de la com’ (communication ou commissions) sont nuls, mais c’est pas grave puisque c’est l’État qui paye...

     

    Répondre à ce message

  • #1612957
    Le 30 novembre à 13:12 par EnnemiDeLaFinance
    La dernière mascarade de François Hollande

    Moi Président (imbécilité reprise par France-unfaux qui invite des brêles ânonnantes sur ce thème, au point que bientôt sur leurs ondes on aura l’autre là qui veut raser Versailles) va au final se ridiculiser "pour la bonne cause". Il aura été ce qu’il est jusqu’au bout, jusqu’à la lie. Un bon point cependant, magistral geste nazi inversé dans le fion (pas Fillon, quoique) de l’éternelle-ment attaché. Beau boulot "cloaqual" dirais-je.

     

    Répondre à ce message

  • #1612973
    Le 30 novembre à 13:40 par réGénération
    La dernière mascarade de François Hollande

    Notre gros pépère présidentiel se sent pousser des ailes avec son titre usurpé de "Meilleur chef d’État du monde"... the best... The beast plutôt.
    François ne fera pas plus d’1% (oui comme Asselineau en effet), il sera la risée, mais visiblement c’est son projet, laissons-le accomplir son rêve.
    Mais après la fête François, il faudrait que tu sois jugé selon moi, parce que t’as fait tout l’inverse de ce que tu avais dit !

     

    Répondre à ce message

  • #1613042
    Le 30 novembre à 15:17 par National-pop
    La dernière mascarade de François Hollande

    Pour ceux qui ont poursuivi l’article de Sapir jusqu’à la fin sur son site : le programme alternatif au fillonisme ressemble à s’y méprendre à celui du FN, non ?

     

    Répondre à ce message

  • #1613086
    Le 30 novembre à 16:24 par mimi
    La dernière mascarade de François Hollande

    Hollande n’a pas compris que le nabot a été balayé, et que cela signifie que les Français en ont marre des revenants .

     

    Répondre à ce message

  • #1613219
    Le 30 novembre à 19:28 par agri
    La dernière mascarade de François Hollande

    j’irai voter aux primaires du PS : soit filoche, dans le but de ridiculiser les socialistes, soit montebourg, dans le but d’avoir un contraire un débat d’idées intéressant face à fillon et marine lepen
    Mais mon premier objectif sera bien sûr d’éliminer Hollande et Valls, le soir du 1er tour des primaires, exactement de la même façon que j’ai voté contre Sarkozy le 20 novembre dernier

     

    Répondre à ce message

    • #1613509
      Le 1er décembre à 08:54 par D.
      La dernière mascarade de François Hollande

      Votre manière de voter n’est selon moi pas la bonne. J’estime qu’on ne devrait voter que si l’on croit en un homme et en ce qu’il propose, et pour rien d’autre. En même temps, je vous dis ça, mais je n’ai encore jamais trouvé cet homme, et n’ai donc jamais voté de ma vie...

       
  • #1613527
    Le 1er décembre à 09:38 par goyband
    La dernière mascarade de François Hollande

    Flanby ira ou pas ?
    S’il y va, ira t-il aux primaires ?
    Sinon, qui en profitera ?

    M’est avis que la rébellion à gauche est incapable de s’unifier, donc la multiplication des candidatures pour la primaire est un facteur positif pour Flanby, encore capable de se qualifier au second tour et de rafler la mise.
    Si jamais les frondeurs se trouvent un champion (ce ne sera pas Valls), Flanby aura tout à intérêt à éviter les primaires et faire comme Macron, ce dernier, après avoir labouré le terrain du centre depuis des semaines, se désistera et au final pour Flanby, quoi qu’il arrive et dans ce scenario.

    Si Flanby n’y va pas, alors Macron reprendra le flambeau dans un duel face à Marine ou soit face à Fillon, plutôt ce dernier d’ailleurs.

    Bayrou a déjà déclaré qu’il ne kiffait pas le programme économique de Fillon, Lagarde et Morin devraient faire de même, Fillon n’a plus que deux alternatives : confirmer son programme des primaires, ce qu’il l’isolera du centre et par rapport à Macron, ou se recentrer, ce qui fera fuir une petite partie de son électorat vers le FN, mais lui garantira le second tour des présidentielles.

    Il reste 5 mois avant les présidentielles, c’est long, mais c’est certain, Flanby avait déjà tout prévu pour la gauche en faisant décoller sa fusée Macron, l’anti Valls.
    Même son possible propre désistement pour la course aux présidentielles de 2017.

    Flanby, piètre incarnation présidentielle, certes, mais toujours fin tacticien.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents