Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La présence de l’ex-FN Julien Rochedy à Damas avec des parlementaires français surprend

Ancien président du Front national de la jeunesse, Julien Rochedy a rencontré le président syrien à l’occasion d’une visite de parlementaires Les Républicains en Syrie.

 

 

Une nouvelle fois, des parlementaires des Républicains (LR) se sont rendus à Damas pour rencontrer Bachar el-Assad. La délégation, menée par l’ancien ministre Thierry Mariani, est arrivée vendredi en Syrie avant une rencontre, dimanche, avec le président. Ce n’est pas la première fois que le député des Français de l’étranger est reçu par Assad. Mais pour ce week-end pascal, il est accompagné des députés Valérie Boyer, Nicolas Dhuicq, Michel Voisin et Denis Jacquat.

 

 

Pierre Gentillet et Alexandre Moustafa, des proches de Thierry Mariani, fondateurs du cercle Pouchkine (pro-Russe) étaient aussi présents. Plus surprenant, Julien Rochedy, l’ancien président du Front national de la Jeunesse (FNJ), était lui aussi dans la délégation, ne manquant pas de partager un selfie avec Bachar al-Assad. S’il n’est plus membre du Front national, le jeune homme évolue maintenant à la droite du mouvement de Marine Le Pen, en livrant, par exemple, une intervention au dernier colloque de l’Action française.

 

« Quel scandale »

Contacté par Le Scan, il n’a pas voulu s’exprimer avant son retour en France, lundi. Et de publier ensuite un message sur les réseaux sociaux : « Je suis en Syrie pour raisons personnelles. Le selfie est de mon initiative et n’a rien à voir avec les parlementaires, dont je ne suis pas ».

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

Le changement de paradigme syrien de la diplomatie française, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.